dépendance affective

21/04/2013 à 08:35

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
Voilà, je reviens vers vous avec ce sujet bien particulier ...
Je pensais être sortie de ce sentiment , mais non, en ce moment, je traverse des périodes très très difficiles, et je me sens seule, mon compagnon me montre chaque jours par des messages et des appels son amour, il me donne beaucoup de tendresse, il m'a présenté sa famille, nous partons en vacances cet été avec mes enfants, mais malgré tout, je me sens seule, je suis envahie d'angoisses, je suis en pleine détresse, la distance est difficile à gérer, à la maison c'est devenu très difficile, je prend ma bouffée d'air frais quand je le vois, et ensuite, j'ai l'impression d'étouffer en attendant la fois d'après, on a passé le week end dernier, on devait se voir le week end qui vient, mais il a des obligations familiales, des obligations que je comprend complètement et qui sont tout à fait légitimes, mais le fait est que l'on va devoir repousser nos retrouvailles de presque deux semaines, et là, je craque, je me sens plus seule encore dans ces moments difficiles, en même temps, je sais au fond que je ne dois pas m'appuyer sur cette relation comme ça, si il veut rompre, je vais me retrouver à terre, et si je m'appuie trop sur lui, notre amour va s'user, j'ai l'impression d'être un poids, mes pensées sont sombres et difficiles, il me rassure, il fait vraiment tout pour me montrer son amour ...
J'ai décidé de ne plus lui livrer cette solitude, aumoins d'essayer, je pense qu'il n'est pas bon de tout partager quelque part... mais comment avoir moins "besoin" de lui, comment me brider ...
un exemple, on s'appelle beaucoup, plusieurs fois par jour et on s'endort ensemble le soir, hier il ne m'a pas appellée de la journée, il avait une journée avec son fils et partait, il est rentré ce matin très tôt, je me suis sentie abandonnée, pourtant, je comprend qu'il est du temps à lui, mais pourquoi je me sens comme ça, je sais que c'est pas normal...
21/04/2013 à 12:23

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

damejessica a dit : 

Voilà, je reviens vers vous avec ce sujet bien particulier ...
Je pensais être sortie de ce sentiment , mais non, en ce moment, je traverse des périodes très très difficiles, et je me sens seule, mon compagnon me montre chaque jours par des messages et des appels son amour, il me donne beaucoup de tendresse, il m'a présenté sa famille, nous partons en vacances cet été avec mes enfants, mais malgré tout, je me sens seule, je suis envahie d'angoisses, je suis en pleine détresse, la distance est difficile à gérer, à la maison c'est devenu très difficile, je prend ma bouffée d'air frais quand je le vois, et ensuite, j'ai l'impression d'étouffer en attendant la fois d'après, on a passé le week end dernier, on devait se voir le week end qui vient, mais il a des obligations familiales, des obligations que je comprend complètement et qui sont tout à fait légitimes, mais le fait est que l'on va devoir repousser nos retrouvailles de presque deux semaines, et là, je craque, je me sens plus seule encore dans ces moments difficiles, en même temps, je sais au fond que je ne dois pas m'appuyer sur cette relation comme ça, si il veut rompre, je vais me retrouver à terre, et si je m'appuie trop sur lui, notre amour va s'user, j'ai l'impression d'être un poids, mes pensées sont sombres et difficiles, il me rassure, il fait vraiment tout pour me montrer son amour ...
J'ai décidé de ne plus lui livrer cette solitude, aumoins d'essayer, je pense qu'il n'est pas bon de tout partager quelque part... mais comment avoir moins "besoin" de lui, comment me brider ...
un exemple, on s'appelle beaucoup, plusieurs fois par jour et on s'endort ensemble le soir, hier il ne m'a pas appellée de la journée, il avait une journée avec son fils et partait, il est rentré ce matin très tôt, je me suis sentie abandonnée, pourtant, je comprend qu'il est du temps à lui, mais pourquoi je me sens comme ça, je sais que c'est pas normal...

 Je ne lis rien d'anormal,DJ!Il faut juste que tu ais confiance en son amour,pour vivre pendant ses absences,en attendant d'habiter ensemble!Ton amour est entier,(pas possesif,hein!)ta réaction peut être normale,avec la période que tu traverses!Mais si tu crois en lui,ne sois pas inquiète:les beaux jours vont venir!

21/04/2013 à 12:33

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
C'est juste que c'est insupportable pour moi de ressentir des trucs pareils, j'ai "besoin" de lui, je trouve que c'est malsain, et de toute façon, je dois rester indépendante, et là, c'est pas le cas puisque une journée sans appel et je suis comme ça... j'ai pas osé appeler, je sais aussi que si il en avait eu l'envie il se serait pris quelques minutes pour le faire, quelques part, je ne pense pas qu'il se rende compte de ce que cette coupure d'une journée me fait ressentir, et je pense aussi que c'est mieux ainsi...
Je ne ressens pas de jalousie, j'ai confiance en lui, en sa fidélité, c'est juste un besoin trop important d'avoir un câlin, d'avoir sa présence...
sinon, il n'est pas prévu que l'on vivent ensemble mais près l'un de l'autre, chacun son chez soit, au début, c'est mieux ;)
enfin voilà ...
21/04/2013 à 13:10

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

damejessica a dit : 

C'est juste que c'est insupportable pour moi de ressentir des trucs pareils, j'ai "besoin" de lui, je trouve que c'est malsain, et de toute façon, je dois rester indépendante, et là, c'est pas le cas puisque une journée sans appel et je suis comme ça... j'ai pas osé appeler, je sais aussi que si il en avait eu l'envie il se serait pris quelques minutes pour le faire, quelques part, je ne pense pas qu'il se rende compte de ce que cette coupure d'une journée me fait ressentir, et je pense aussi que c'est mieux ainsi...
Je ne ressens pas de jalousie, j'ai confiance en lui, en sa fidélité, c'est juste un besoin trop important d'avoir un câlin, d'avoir sa présence...
sinon, il n'est pas prévu que l'on vivent ensemble mais près l'un de l'autre, chacun son chez soit, au début, c'est mieux ;)
enfin voilà ...

 oui,ne le culpabilise pas!oui l'indépendance faciliterait ton quotidien!(oui,je sais que c'est plus facile à écrire qu'a faire)Undecided     La présence des "zèbres" devrait t'aider!Wink
Il existe les sextos!     Inventes les calinostosSmile  bizKiss

21/04/2013 à 13:13

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012
Que tu ais besoin de lui c'est une bonne chose. Que tu veuilles "rompre" d'une certaine manière la communication, je le comprends moins. Est ce qu'il semble agacé d'entendre ta solitude ? A  t il peur que tu le quittes ? Tu devrai justement lui demander son avis. Est ce qu'il le prend comme un reproche ? Est ce que ça l'agace ?

Parce qu'au fond tu aimes lui communiquer cette souffrance et peut être que lui ça le soulage de voir que tu es toujours dans le dialogue. Qu'est ce qui peut atténuer ce manque ? Une autre forme d'amour. J'en donne trois. L'amour de la famille, l'amour que l'on donne en amitié, et l'amour que l'on donne et reçoit dans toutes nos passions.

Donc si tu veux atténuer ce manque, il faut te concentrer soit sur ta famille soit sur des relations amicales un peu plus profondes et savoir vers qui te tourner quand tu te sens seule ou encore aller au bout d'une passion seule ou avec une amie, un membre de la famille.

Tu peux aussi écrire, écrire ce que tu ressens. Cela permet de clarifier, de poser des mots sur ta douleur et peut être de le retranscrire plus efficacement à ton chéri quand il t'écoutera. Mais sois optimiste, ne te réfugie pas dans une sorte de fatalisme qui consisterait à dire que tu n'arrives pas à être heureuse complètement. Vois plutôt plus haut que vers le bas. Tu vas y arriver.
21/04/2013 à 13:46

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

nicolas84rmc a dit : 

Que tu ais besoin de lui c'est une bonne chose. Que tu veuilles "rompre" d'une certaine manière la communication, je le comprends moins. Est ce qu'il semble agacé d'entendre ta solitude ? A  t il peur que tu le quittes ? Tu devrai justement lui demander son avis. Est ce qu'il le prend comme un reproche ? Est ce que ça l'agace ? 

 

Je ne veux pas rompre la communication, c'est juste que quand il me sent mal, il prend ça comme un reproche...s'en est pas un et je ne veux pas qu'il ressente de la culpabilité alors qu'il fait son maximum chaque jour pour être présent .
Il ne semble pas agacé mais peiné, peut être pense t'il que je pourrais le quitter, et si confier mes peines et ma douleur du moment le peine, c'est un soucis, l'amour c'est pas être dans la peine de l'autre surtout que j'en ressens beaucoup, je ne suis pas dans le fatalisme, notre couple est heureux, c'est juste ces émotions très violentes que je ressens qui me bloquent...
je ne voudrais pas non plus qu'il pense que c'est lui le responsable de ma peine car ce n'est pas du tout le cas ...
enfin, c'est un souci que je dois tout d'abord régler avec moi-même ...

21/04/2013 à 13:52

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

nicolas84rmc a dit : 

Parce qu'au fond tu aimes lui communiquer cette souffrance et peut être que lui ça le soulage de voir que tu es toujours dans le dialogue. Qu'est ce qui peut atténuer ce manque ? Une autre forme d'amour. J'en donne trois. L'amour de la famille, l'amour que l'on donne en amitié, et l'amour que l'on donne et reçoit dans toutes nos passions.

Donc si tu veux atténuer ce manque, il faut te concentrer soit sur ta famille soit sur des relations amicales un peu plus profondes et savoir vers qui te tourner quand tu te sens seule ou encore aller au bout d'une passion seule ou avec une amie, un membre de la famille.
 

Pour les autres formes d'amour, je pense que le soucis est là, je me sens très très seule ici, et c'est avec mes enfants que le soucis se pose... nous allons peut être être séparés, et ça, je ne peut le supporter, pour les amis, ma précédente union m'a coupé du monde, les seules personnes que je peux voir, ce sont des amis qui étaient communs et les sujets de conversations c'est mon ex, je tourne une page et j'ai beau essayer de trouver d'autres sujets, ce que les gens aiment, c'est la vie privée, c'est des confidences qu'ils pourraient éparpiller devant leur porte avec des voisins, ce ne sont donc pas des amis mais des connaissances...
et pour ma famille, je suis très déçue du comportement de certains face à tout ce que j'ai traversé, et ceux sur qui je peux compter ont leur lot de souffrances en ce moment, c'est toute une famille qui va mal ...

21/04/2013 à 14:00

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012

damejessica a dit : 

nicolas84rmc a dit : 

Que tu ais besoin de lui c'est une bonne chose. Que tu veuilles "rompre" d'une certaine manière la communication, je le comprends moins. Est ce qu'il semble agacé d'entendre ta solitude ? A  t il peur que tu le quittes ? Tu devrai justement lui demander son avis. Est ce qu'il le prend comme un reproche ? Est ce que ça l'agace ? 

 

Je ne veux pas rompre la communication, c'est juste que quand il me sent mal, il prend ça comme un reproche...s'en est pas un et je ne veux pas qu'il ressente de la culpabilité alors qu'il fait son maximum chaque jour pour être présent .
Il ne semble pas agacé mais peiné, peut être pense t'il que je pourrais le quitter, et si confier mes peines et ma douleur du moment le peine, c'est un soucis, l'amour c'est pas être dans la peine de l'autre surtout que j'en ressens beaucoup, je ne suis pas dans le fatalisme, notre couple est heureux, c'est juste ces émotions très violentes que je ressens qui me bloquent...
je ne voudrais pas non plus qu'il pense que c'est lui le responsable de ma peine car ce n'est pas du tout le cas ...
enfin, c'est un souci que je dois tout d'abord régler avec moi-même ...

 Parce qu'un homme ressent ces choses comme un reproche jusqu'au moment où la femme lui dit clairement que ça n'en est pas. Je pense que tu peux continuer à lui exprimer ton mal être et ta solitude tout en lui disant combien il t'apporte et combien tu es bien quand il est là. Il ne faut pas formuler la chose comme : "comme je souffre (à cause de toi) quand tu n'es pas là" mais plutôt comme "comme je suis bien quand tu es là, je vais beaucoup mieux à tes côtés. Seule je me sens mal".  Si il ne voit plus ça comme du négatif, il t'écoutera avec plaisir et demandera même tu arrives à surmonter tout ça :)

21/04/2013 à 14:04

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012

damejessica a dit : 

nicolas84rmc a dit : 

Parce qu'au fond tu aimes lui communiquer cette souffrance et peut être que lui ça le soulage de voir que tu es toujours dans le dialogue. Qu'est ce qui peut atténuer ce manque ? Une autre forme d'amour. J'en donne trois. L'amour de la famille, l'amour que l'on donne en amitié, et l'amour que l'on donne et reçoit dans toutes nos passions.

Donc si tu veux atténuer ce manque, il faut te concentrer soit sur ta famille soit sur des relations amicales un peu plus profondes et savoir vers qui te tourner quand tu te sens seule ou encore aller au bout d'une passion seule ou avec une amie, un membre de la famille.
 

Pour les autres formes d'amour, je pense que le soucis est là, je me sens très très seule ici, et c'est avec mes enfants que le soucis se pose... nous allons peut être être séparés, et ça, je ne peut le supporter, pour les amis, ma précédente union m'a coupé du monde, les seules personnes que je peux voir, ce sont des amis qui étaient communs et les sujets de conversations c'est mon ex, je tourne une page et j'ai beau essayer de trouver d'autres sujets, ce que les gens aiment, c'est la vie privée, c'est des confidences qu'ils pourraient éparpiller devant leur porte avec des voisins, ce ne sont donc pas des amis mais des connaissances...
et pour ma famille, je suis très déçue du comportement de certains face à tout ce que j'ai traversé, et ceux sur qui je peux compter ont leur lot de souffrances en ce moment, c'est toute une famille qui va mal ...

 Pourquoi vas tu être séparés de tes enfants ? Pour le reste, je ne peux que te conseiller de te confier à une ou deux personne en qui tu as 100% confiance. Si tu n'as pas ces personnes à tes côtés, ne te confie à personne pour le moment. Tu dois trouver cette personne vu que tu ne la connais pas encore. Moi même je construis mon réseau amical jour aprés jour, avec complicité et respect. Je ne divulgue mon intimité qu'à une personne de ma famille et trois ou quatre amis et personne ne peut parler dans mon dos qu'avec des spéculations qui leur appartiennent. Tu trouveras ces personnes pour ton équilibre et on bien être :)

21/04/2013 à 14:10

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

nicolas84rmc a dit : 

damejessica a dit : 

nicolas84rmc a dit : 

Que tu ais besoin de lui c'est une bonne chose. Que tu veuilles "rompre" d'une certaine manière la communication, je le comprends moins. Est ce qu'il semble agacé d'entendre ta solitude ? A  t il peur que tu le quittes ? Tu devrai justement lui demander son avis. Est ce qu'il le prend comme un reproche ? Est ce que ça l'agace ? 

 

Je ne veux pas rompre la communication, c'est juste que quand il me sent mal, il prend ça comme un reproche...s'en est pas un et je ne veux pas qu'il ressente de la culpabilité alors qu'il fait son maximum chaque jour pour être présent .
Il ne semble pas agacé mais peiné, peut être pense t'il que je pourrais le quitter, et si confier mes peines et ma douleur du moment le peine, c'est un soucis, l'amour c'est pas être dans la peine de l'autre surtout que j'en ressens beaucoup, je ne suis pas dans le fatalisme, notre couple est heureux, c'est juste ces émotions très violentes que je ressens qui me bloquent...
je ne voudrais pas non plus qu'il pense que c'est lui le responsable de ma peine car ce n'est pas du tout le cas ...
enfin, c'est un souci que je dois tout d'abord régler avec moi-même ...

 Parce qu'un homme ressent ces choses comme un reproche jusqu'au moment où la femme lui dit clairement que ça n'en est pas. Je pense que tu peux continuer à lui exprimer ton mal être et ta solitude tout en lui disant combien il t'apporte et combien tu es bien quand il est là. Il ne faut pas formuler la chose comme : "comme je souffre (à cause de toi) quand tu n'es pas là" mais plutôt comme "comme je suis bien quand tu es là, je vais beaucoup mieux à tes côtés. Seule je me sens mal".  Si il ne voit plus ça comme du négatif, il t'écoutera avec plaisir et demandera même tu arrives à surmonter tout ça :)

 oui, j'ai déjà fait ça, je lui ai dit qu'il n'était en aucun cas responsable et que c'était des sentiments et un mal être complètement indépendant de lui.

21/04/2013 à 14:12

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

nicolas84rmc a dit : 

damejessica a dit : 

nicolas84rmc a dit : 

Parce qu'au fond tu aimes lui communiquer cette souffrance et peut être que lui ça le soulage de voir que tu es toujours dans le dialogue. Qu'est ce qui peut atténuer ce manque ? Une autre forme d'amour. J'en donne trois. L'amour de la famille, l'amour que l'on donne en amitié, et l'amour que l'on donne et reçoit dans toutes nos passions.

Donc si tu veux atténuer ce manque, il faut te concentrer soit sur ta famille soit sur des relations amicales un peu plus profondes et savoir vers qui te tourner quand tu te sens seule ou encore aller au bout d'une passion seule ou avec une amie, un membre de la famille.
 

Pour les autres formes d'amour, je pense que le soucis est là, je me sens très très seule ici, et c'est avec mes enfants que le soucis se pose... nous allons peut être être séparés, et ça, je ne peut le supporter, pour les amis, ma précédente union m'a coupé du monde, les seules personnes que je peux voir, ce sont des amis qui étaient communs et les sujets de conversations c'est mon ex, je tourne une page et j'ai beau essayer de trouver d'autres sujets, ce que les gens aiment, c'est la vie privée, c'est des confidences qu'ils pourraient éparpiller devant leur porte avec des voisins, ce ne sont donc pas des amis mais des connaissances...
et pour ma famille, je suis très déçue du comportement de certains face à tout ce que j'ai traversé, et ceux sur qui je peux compter ont leur lot de souffrances en ce moment, c'est toute une famille qui va mal ...

 Pourquoi vas tu être séparés de tes enfants ? Pour le reste, je ne peux que te conseiller de te confier à une ou deux personne en qui tu as 100% confiance. Si tu n'as pas ces personnes à tes côtés, ne te confie à personne pour le moment. Tu dois trouver cette personne vu que tu ne la connais pas encore. Moi même je construis mon réseau amical jour aprés jour, avec complicité et respect. Je ne divulgue mon intimité qu'à une personne de ma famille et trois ou quatre amis et personne ne peut parler dans mon dos qu'avec des spéculations qui leur appartiennent. Tu trouveras ces personnes pour ton équilibre et on bien être :)

 oui, je pense que j'ai réellement besoin de m'entourer de personnes de confiance, mais c'est pas simple... à part virtuellement, j'ai pas vraiment de personnes comme ça autour de moi .

21/04/2013 à 15:18

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012
Le problème avec les ami(e)s communs c'est qu'on a du mal à connaitre leur clan. J'ai coupé les ponts avec eux, et j'ai préférée me refaire des amies, j'en avais déjà qui n'était pas commun. Je connais ce que tu traverses pour l'avoir vécu moi même. Disant qu'à une période ou j'allais très mal, j'ai préféré, coupé les ponts avec tout le monde, ça m'a permis de me retrouver.  J'ai toujours été solitaire et là j'en avais vraiment besoin sinon je pétais les plombs entre les commérages des uns et des autres, les ami(e)s communs qui ne savent plus dans quel clan ils sont. Lorsque j'ai été mieux, j'ai fais le ménage et tout reconstruit.

Dj tu sais bien que tu peux parler sur le site, et confier tes angoisses au lieu de les garder pour toi, et ta thérapie tu la suis toujours ?

La thérapie m'a aidé dans le sens ou j'ai appris à déculpabiliser, lorsque j'allais à chaque séance le psy me disait vous vous rendez coupable de quoi ? Il se rappelle également de l'état ou j'étais lorsque j'ai commencée, à ce moment j'avais pleins d'idée noire, j'ai pensée à me suicider. Puis le travail effectué, m'a permise de tirer un trait sur ce passé, je peux pas dire que je suis totalement guérit j'ai encore quelques angoisses mais je me sens mieux. Je revis.

Il faut que tu montres à ton ex que tu es une femme forte, qu'il n'a pas d'effet sur toi si tu montres le contraires, il pensera qu'il peut te contrôler, continuer à te manipuler et de détruire totalement pour que tu touches le fonds.

Il y a un site aussi, ou j'y allais souvent spécialisé pour les victimes de PN et une liste d'ouvrage dont un bouquin qui permets d'en venir à bout.

C'est une sale période mais crois moi tu vas t'en sortir faut que tu crois plus en toi. Et enlève nous cet avatar, c'est angoissant ça rappelle la femme maltraitée psychologiquement et physiquement
21/04/2013 à 15:45

florestan

Type : Homme
Messages : 2974
Membre depuis : 13/09/2012

Fiona a dit : 

Le problème avec les ami(e)s communs c'est qu'on a du mal à connaitre leur clan. J'ai coupé les ponts avec eux, et j'ai préférée me refaire des amies, j'en avais déjà qui n'était pas commun. Je connais ce que tu traverses pour l'avoir vécu moi même. Disant qu'à une période ou j'allais très mal, j'ai préféré, coupé les ponts avec tout le monde, ça m'a permis de me retrouver.  J'ai toujours été solitaire et là j'en avais vraiment besoin sinon je pétais les plombs entre les commérages des uns et des autres, les ami(e)s communs qui ne savent plus dans quel clan ils sont. Lorsque j'ai été mieux, j'ai fais le ménage et tout reconstruit.

Dj tu sais bien que tu peux parler sur le site, et confier tes angoisses au lieu de les garder pour toi, et ta thérapie tu la suis toujours ?

La thérapie m'a aidé dans le sens ou j'ai appris à déculpabiliser, lorsque j'allais à chaque séance le psy me disait vous vous rendez coupable de quoi ? Il se rappelle également de l'état ou j'étais lorsque j'ai commencée, à ce moment j'avais pleins d'idée noire, j'ai pensée à me suicider. Puis le travail effectué, m'a permise de tirer un trait sur ce passé, je peux pas dire que je suis totalement guérit j'ai encore quelques angoisses mais je me sens mieux. Je revis.

Il faut que tu montres à ton ex que tu es une femme forte, qu'il n'a pas d'effet sur toi si tu montres le contraires, il pensera qu'il peut te contrôler, continuer à te manipuler et de détruire totalement pour que tu touches le fonds.

Il y a un site aussi, ou j'y allais souvent spécialisé pour les victimes de PN et une liste d'ouvrage dont un bouquin qui permets d'en venir à bout.

C'est une sale période mais crois moi tu vas t'en sortir faut que tu crois plus en toi. Et enlève nous cet avatar, c'est angoissant ça rappelle la femme maltraitée psychologiquement et physiquement

Le problème de dj et quelle se sous estime, pourtant quand il a fallu prendre une décision importante elle à su m'écouter, elle passe par une période de doute actuellement, parce que à la fois elle entretien cette douce relation amoureuse, et qu'entre cette relation et son ex il y a les enfants, plus les difficultés du à la familles, les connaissances.
La seule personne qui puisse l'aider, c'est avant tout elle même, on a tous des doutes, des craintes, des casseroles que l'on traine derrière sois, fait table rase de se qui t'empêche de respiré dans ta tête, la vertu de la patience  c'est toi, ne cherche pas à griller les étapes, c'est un long chemin que tu à entrepris de faire avec responsabilité, tu en à parcourue la moitié celui qui te reste à parcourir va être beaucoup plus longue, parce que pour le moment tu n'a pas la force, et tu ne tant donne pas les moyens, respire dj pense a toi avant tout et tes enfants, et n'est pas peur cette homme il  t'aime, il te comprend , il t'écoute, il te regarde.
Les vacances approche sois patiente ça ira mieux après quand tu sera près de lui.
Courage ma belle dj on t'aime.

21/04/2013 à 16:08

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012

damejessica a dit : 

nicolas84rmc a dit : 

damejessica a dit : 

nicolas84rmc a dit : 

Que tu ais besoin de lui c'est une bonne chose. Que tu veuilles "rompre" d'une certaine manière la communication, je le comprends moins. Est ce qu'il semble agacé d'entendre ta solitude ? A  t il peur que tu le quittes ? Tu devrai justement lui demander son avis. Est ce qu'il le prend comme un reproche ? Est ce que ça l'agace ? 

 

Je ne veux pas rompre la communication, c'est juste que quand il me sent mal, il prend ça comme un reproche...s'en est pas un et je ne veux pas qu'il ressente de la culpabilité alors qu'il fait son maximum chaque jour pour être présent .
Il ne semble pas agacé mais peiné, peut être pense t'il que je pourrais le quitter, et si confier mes peines et ma douleur du moment le peine, c'est un soucis, l'amour c'est pas être dans la peine de l'autre surtout que j'en ressens beaucoup, je ne suis pas dans le fatalisme, notre couple est heureux, c'est juste ces émotions très violentes que je ressens qui me bloquent...
je ne voudrais pas non plus qu'il pense que c'est lui le responsable de ma peine car ce n'est pas du tout le cas ...
enfin, c'est un souci que je dois tout d'abord régler avec moi-même ...

 Parce qu'un homme ressent ces choses comme un reproche jusqu'au moment où la femme lui dit clairement que ça n'en est pas. Je pense que tu peux continuer à lui exprimer ton mal être et ta solitude tout en lui disant combien il t'apporte et combien tu es bien quand il est là. Il ne faut pas formuler la chose comme : "comme je souffre (à cause de toi) quand tu n'es pas là" mais plutôt comme "comme je suis bien quand tu es là, je vais beaucoup mieux à tes côtés. Seule je me sens mal".  Si il ne voit plus ça comme du négatif, il t'écoutera avec plaisir et demandera même tu arrives à surmonter tout ça :)

 oui, j'ai déjà fait ça, je lui ai dit qu'il n'était en aucun cas responsable et que c'était des sentiments et un mal être complètement indépendant de lui.

 Oui mais là tu le dis de manière neutre. N'hésite pas à lui répéter combien il t'apporte aussi. Rassure le et prends soin de toi.

Pour les commérages à ma connaissance mon attitude fait que 'il n'y en a pas autour de moi. Sil il y en a je les règle directement et l'ami ne risque pas d'être ami bien longtemps. :)

21/04/2013 à 16:39

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

Fiona a dit : 


C'est une sale période mais crois moi tu vas t'en sortir faut que tu crois plus en toi. Et enlève nous cet avatar, c'est angoissant ça rappelle la femme maltraitée psychologiquement et physiquement

 Je t'ai répondu en privé et oui elle a raison Fiona. Enlèves cet avatar. Rien que de le regarder çà fout le bourdon.

21/04/2013 à 16:46

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012

Ambre a dit : 

Fiona a dit : 


C'est une sale période mais crois moi tu vas t'en sortir faut que tu crois plus en toi. Et enlève nous cet avatar, c'est angoissant ça rappelle la femme maltraitée psychologiquement et physiquement

 Je t'ai répondu en privé et oui elle a raison Fiona. Enlèves cet avatar. Rien que de le regarder çà fout le bourdon.

 J'avais pas vu mais je confirme.

21/04/2013 à 17:10

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
pour mon avatar, c'est ainsi que je me sens actuellement...
je change au gré des humeurs, au gré des émotions ...
21/04/2013 à 17:15

nicolas84rmc

Type : Homme
Messages : 1006
Membre depuis : 13/09/2012
Oui je comprends tout à fait. Mais cela ne t'aide pas ce genre de photos négatives. Tu dois justement positiver, avoir de l'énergie positive t'aidera à trouver ta solution. Essaie d'avoir des choses autour de toi belles et qui donne le moral.

Tu es aussi la propre maitresse de ta vie, il faut se donner un bon coup de pied, et se dire : voilà ce que je veux et quel genre d'ami je veux. Je l'ai fait. Pendant deux ans j'ai été seul et j'ai tout reconstruit pas à pas. Je ne regrette pas.
21/04/2013 à 17:19

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
DJ a dit  :  "pour mon avatar, c'est ainsi que je me sens actuellement...
je change au gré des humeurs, au gré des émotions ..."

OUI mais NON Wink

Si je devais changer mon avatar au gré de mes émotions ; vous auriez la tête qui tourne... Tongue Out. Ton avatar doit être ce qui te représente toi en règle générale ou ce que tu aimes : des fleurs, un soleil, la mer, des tatoos (LOL)...

Personne ne souhaite être cette petite fille, pas même toi. Il y a une phrase que j'aime bien qui dit : "Nous sommes tous dans le caniveau mais certains d'entre nous regardent les étoiles". C'est d'Oscar Wilde, je crois...

S'il te plait, lèves la tête et enlèves moi cette image. Fais le pour moi au moins. j'ai été cette petite fille et je ne veux plus la voir.
21/04/2013 à 18:43

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

Fiona a dit : 

Le problème avec les ami(e)s communs c'est qu'on a du mal à connaitre leur clan. J'ai coupé les ponts avec eux, et j'ai préférée me refaire des amies, j'en avais déjà qui n'était pas commun. Je connais ce que tu traverses pour l'avoir vécu moi même. Disant qu'à une période ou j'allais très mal, j'ai préféré, coupé les ponts avec tout le monde, ça m'a permis de me retrouver.  J'ai toujours été solitaire et là j'en avais vraiment besoin sinon je pétais les plombs entre les commérages des uns et des autres, les ami(e)s communs qui ne savent plus dans quel clan ils sont. Lorsque j'ai été mieux, j'ai fais le ménage et tout reconstruit.

Dj tu sais bien que tu peux parler sur le site, et confier tes angoisses au lieu de les garder pour toi, et ta thérapie tu la suis toujours ?

La thérapie m'a aidé dans le sens ou j'ai appris à déculpabiliser, lorsque j'allais à chaque séance le psy me disait vous vous rendez coupable de quoi ? Il se rappelle également de l'état ou j'étais lorsque j'ai commencée, à ce moment j'avais pleins d'idée noire, j'ai pensée à me suicider. Puis le travail effectué, m'a permise de tirer un trait sur ce passé, je peux pas dire que je suis totalement guérit j'ai encore quelques angoisses mais je me sens mieux. Je revis.

Il faut que tu montres à ton ex que tu es une femme forte, qu'il n'a pas d'effet sur toi si tu montres le contraires, il pensera qu'il peut te contrôler, continuer à te manipuler et de détruire totalement pour que tu touches le fonds.

Il y a un site aussi, ou j'y allais souvent spécialisé pour les victimes de PN et une liste d'ouvrage dont un bouquin qui permets d'en venir à bout.

C'est une sale période mais crois moi tu vas t'en sortir faut que tu crois plus en toi. Et enlève nous cet avatar, c'est angoissant ça rappelle la femme maltraitée psychologiquement et physiquement

 pour les amis, c'est pas vraiment choisir un camp, c'est plus les commérages, plus que j'ai beau changer de sujet, on en revient à l'ex et aux informations qu'ils souhaitent savoir ...

pour la thérapie, je voyais une psy libérale, pas dans une structure, et j'ai plus du tout les moyens donc j'ai stoppé ...

la nouvelle manipulation est d'abandonner les enfants, il sait combien ça me fait mal de palier au manque du père chez les enfants, sinon j'ai changé de numéro, j'ai bloqué ma boite mail, donc plus de nouvelles...

j'ai un bouquin sur les pn, comprendre leur fonctionnement, et surtout sortir de l'emprise et changer sa façon de voir les choses une fois la liberté retrouvée en quelques sorte, j'ai pas pus le lire mais je pense que je vais reprendre ...

avatar changé, mais pour voir la vie de manière positive il faudrait que les merdes s'arrêtent et que les bonnes choses prennent le relais ...