définissons la!

30/07/2014 à 12:45

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970
Qu'est ce que la perversion, quelle définition lui donner lorsque les interprétations peuvent etre si différentes selon les individus.

Limite légale? mais le cadre légale varie selon les pays, les cultures et les mœurs du temps.

Limite simplement culturelle donc doit on se soumettre à l'ordre morale commun?

Limite du couple ou de la relation, doit on se soumettre aux limites de l'autre?

Limite individuelle mais celle ci change et évolue au gré du temps et de l'expérience.

Vivre sans limite est dangereux mais quelles sont celles légitimes et celle qui ne relève que de l'individu?





07/08/2014 à 08:43

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970
Et bien, la perversité n'inspire personne, je ne pensais pas arriver au couvent en venant ici.
07/08/2014 à 08:54

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour tequiero,

Y'a la définition wikipedia "La perversion désigne, dans un sens général, l'inclination à des conduites considérées comme « déviantes » par rapport aux règles et croyances morales d'une société. "

Contourner les règles, les lois ça peut donc être de la perversion dans le sens où cela touche le sexe ou la cruauté. Pour le coté "morale", "religieux" c'est en effet beaucoup plus flou, et pour ma part je n'en vois pas, du moment que l'on se met pas en danger (constamment...) nous même ou autrui...Un exemple ?
07/08/2014 à 10:48

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

Davy22 a dit : 

Bonjour tequiero,

Y'a la définition wikipedia "La perversion désigne, dans un sens général, l'inclination à des conduites considérées comme « déviantes » par rapport aux règles et croyances morales d'une société. "

Contourner les règles, les lois ça peut donc être de la perversion dans le sens où cela touche le sexe ou la cruauté. Pour le coté "morale", "religieux" c'est en effet beaucoup plus flou, et pour ma part je n'en vois pas, du moment que l'on se met pas en danger (constamment...) nous même ou autrui...Un exemple ?

 Sauf qu'a mon sens, les règles et lois sont elles même le fruit en partie de l'époque et le lieux géographique qui définissent une culture. La sodomie à été réprimée légalement, les maisons closes sont légales ou non selon les pays, l'homosexualité est légale ou non selon le pays. Viennent ensuite la couche sociale avec sa par de pression et d'hypocrisie. La frontière même entre légale ou non est bien flou dans la mesure ou tous les jours les uns comme les autres transgressons à petite ou grande échelle les lois, du simple feu rouge grillé, consommation de drogue et autre qui se retrouve aussi dans le sexe et les comportements "sexuels". Comment définir un cadre légale pur au SM par exemple?
Ce qui m'intrigue et me questionne est une définition plus universelle et commune sur la notion de perversion car pour certain c'est en soi un moteur, le goût de la transgression hors il y a pour ceux la même des limites, des codes, leur propre notion de l'intolérable.
Pour certain perversion rime avec interdiction, abomination alors que d'autre y trouve d'eux meme l'affirmation, l'exutoire, le plaisir.
Y a t'il deux définitions de perversion, l'une aphrodisiaque, l'autre pénale?
Prenons l'adultère, terriblement réprimé et dénoncé comme une perversion devient quelque chose de plus doux lorsque l'on croise le chemin de libertins

dois je ouvrir un vote, perversion pour ou contre?




07/08/2014 à 11:06

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Ben si vous souhaiter une définition plus simple, la perversion c'est prendre du plaisir à nuire à autrui. Donc si je reprend vos exemples :

- la sodomie, si chacun y trouve sont compte ce n'est pas pervers...sodomiser quelqu'un qui ne veut pas c'est de la perversion.
- les maisons closes, certain vous diront que les femmes qui y travaillent n'en souffre pas, donc que ce n'est pas pervers...d'autres vous diront qui le font contre leur grès, donc acte pervers...
- l'homosexualité n'est pas pervers....quelque soit la loi, les pays ou la culture....car les deux y adhère.
- grillé un feu rouge n'est pas pervers....car le feu rouge n'est pas un être humain capable d'exprimer si sa lui plait ou non...
- pourquoi vouloir légalisé le SM....ce n'est pas pervers, ils sont consentent.

- Insulté ses employés tous les jours et y trouver du plaisir...c'est pervers...
- Etre un gendarme et faire chier une personne parce-que sa tête vous reviens pas, et y trouver du plaisir...c'est pervers..
- Manipulé quelqu'un par plaisir...c’est pervers...
- Je trompe ma femme pour qu'elle le sache et que ca la fait souffrir, car ca me plait....c'est pervers

Plaisir a faire souffrir quelqu'un qui ne veut pas....C’est juste ça la perversion. En faite y'a souvent dans la perversion la recherche du pouvoir par la nuisance...