Créer à 2 une vie sexuelle

22/04/2015 à 16:57

Liliandherdesir

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970
bonsoir a toutes et tous,
je partage ici mes réflexions pour engager un thème important pour moi.
j'ai parlé a mon compagnon de mon souhait d'avoir une vie sexuelle à part entière.
la vie professionnelle, la vie de famille (nous avons un enfant en bas âge et un second en route) ont une part énorme dans notre quotidien.
autant je sais proposer des scenarii et des instants sensuels a mon partenaire, autant de son côté, la disponibilité "temps" et "espace" pour lui-même est compactée. la fatigue et le mental occupent tellement ses pensées et son corps que le plaisir a deux ne lui vient que rarement à l'idée alors que de mon coté je raffole de rêverie, de magie, de sensualité, d'ébats sans inhibitions.
il m'arrive de me sentir seule dans ces désirs et de frustration en vouloir à mon compagnon de ne pas partager ce désir d'aventures sensuelles ou sauvages. Je lui propose de créer une vie sexuelle à part entière mais je peine à expliquer à mon homme ce que je souhaite. Le desir féminin est dans ma tête avant de venir dans le corps. Je ne sais comment aborder de manière differente ce sujet car j'ai tout tenter et je finis par me fermer à force d'incompréhension.
il m'aime tout aussi fort, depuis 5 ans, cet amour véritable ne faillit pas malgré mes frustrations et tentatives échouées. Il a un rythme différent, un corps different, des plaisirs différents. Je l'interroge pour en savoir plus sur ses attentes, ses désirs, sa sensibilité. Il ne se connaissait pas du tout semble-t-il, sur le plan sexuel, avant d'engager notre relation.
il sait etre un amant particulièrement puissant et attentionné lorsqu'il est en pleine possession de ses moyens, de son désir. Mais voilà que le mental du quotidien reprend le pas, les jours et les semaines pourraient passer sans récréation coquine ... Il n'en souffre pas, il peut agir dans ses responsabilités du quotidien et ne pas se préoccuper de son corps et de ses besoins (je parle même de repos, de toute forme de plaisirs).
et moi, je rêve ... Mais construire à deux cette vie sexuelle me peine lorsque je me sens seule dans ma vie de couple et que mes messages de besoin d'intimité, de tendresse, de caresses tendres ou coquines ne trouvent pas d'écho.
quand le désir de l'autre est toujours en décalage, une forme de défiance s'installe en moi et me rend agressive sur le sujet a force de ne pas se comprendre. Peut-être ce roman fera-t-il echo avec vos histoires personnelles ?
partagez, faites moi un feed-back sur ce qui résonne pour vous.
aucun jugement ou conseil n'est attendu seulement un partage d'expériences ou de sensibilité sur un sujet sensible que l'intimité et le désir entre deux êtres...
22/04/2015 à 18:14

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970

Liliandherdesir a dit : 

bonsoir a toutes et tous,
je partage ici mes réflexions pour engager un thème important pour moi.
j'ai parlé a mon compagnon de mon souhait d'avoir une vie sexuelle à part entière.
la vie professionnelle, la vie de famille (nous avons un enfant en bas âge et un second en route) ont une part énorme dans notre quotidien.
autant je sais proposer des scenarii et des instants sensuels a mon partenaire, autant de son côté, la disponibilité "temps" et "espace" pour lui-même est compactée. la fatigue et le mental occupent tellement ses pensées et son corps que le plaisir a deux ne lui vient que rarement à l'idée alors que de mon coté je raffole de rêverie, de magie, de sensualité, d'ébats sans inhibitions.
il m'arrive de me sentir seule dans ces désirs et de frustration en vouloir à mon compagnon de ne pas partager ce désir d'aventures sensuelles ou sauvages. Je lui propose de créer une vie sexuelle à part entière mais je peine à expliquer à mon homme ce que je souhaite. Le desir féminin est dans ma tête avant de venir dans le corps. Je ne sais comment aborder de manière differente ce sujet car j'ai tout tenter et je finis par me fermer à force d'incompréhension.
il m'aime tout aussi fort, depuis 5 ans, cet amour véritable ne faillit pas malgré mes frustrations et tentatives échouées. Il a un rythme différent, un corps different, des plaisirs différents. Je l'interroge pour en savoir plus sur ses attentes, ses désirs, sa sensibilité. Il ne se connaissait pas du tout semble-t-il, sur le plan sexuel, avant d'engager notre relation.
il sait etre un amant particulièrement puissant et attentionné lorsqu'il est en pleine possession de ses moyens, de son désir. Mais voilà que le mental du quotidien reprend le pas, les jours et les semaines pourraient passer sans récréation coquine ... Il n'en souffre pas, il peut agir dans ses responsabilités du quotidien et ne pas se préoccuper de son corps et de ses besoins (je parle même de repos, de toute forme de plaisirs).
et moi, je rêve ... Mais construire à deux cette vie sexuelle me peine lorsque je me sens seule dans ma vie de couple et que mes messages de besoin d'intimité, de tendresse, de caresses tendres ou coquines ne trouvent pas d'écho.
quand le désir de l'autre est toujours en décalage, une forme de défiance s'installe en moi et me rend agressive sur le sujet a force de ne pas se comprendre. Peut-être ce roman fera-t-il echo avec vos histoires personnelles ?
partagez, faites moi un feed-back sur ce qui résonne pour vous.
aucun jugement ou conseil n'est attendu seulement un partage d'expériences ou de sensibilité sur un sujet sensible que l'intimité et le désir entre deux êtres...

 il y a des personnes qui peuvent vivre sans sexe ou tres tres peu et etre heureux... sans se préoccuper de son conjoint, lui ou elle tres different(e) de ce coté la...

rien n y changera.........

ni jugement, ni conseil, juste un temoignage!

23/04/2015 à 06:44

Tweety

Type :
Messages : 33
Membre depuis : 01/01/1970
oui et apparemment on est plus nombreux qu on l imagine dans ce cas ...

23/04/2015 à 06:46

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Liliandherdesir a dit : 

il m'arrive de me sentir seule dans ces désirs et de frustration en vouloir à mon compagnon de ne pas partager ce désir d'aventures sensuelles ou sauvages. Je lui propose de créer une vie sexuelle à part entière mais je peine à expliquer à mon homme ce que je souhaite. Le desir féminin est dans ma tête avant de venir dans le corps. Je ne sais comment aborder de manière differente ce sujet car j'ai tout tenter et je finis par me fermer à force d'incompréhension.périences ou de sensibilité sur un sujet sensible que l'intimité et le désir entre deux êtres...

 Ben je ne comprends pas non plus,le coup de la vie sexuelle "à part entière"  Tongue Out

Visiblement, ton homme est accaparé par son travail et il se focalise tellement là-dessus qu'il néglige tout le reste (sa santé et sa vie sexuelle font partie de tout le reste...). Ça se passe comment quand vous êtes en vacances ? Vous avez l'opportunité de faire des week-ends détente à deux ?

Je crois que c'est à toi de prendre les rênes ! De mettre tes scénarii en oeuvre ! Dîner aux chandelles, massages sensuels, tenue coquine (même avec bibou dans le ventre ça peut le faire). Caresses, baisers, et hop, tu lui offres la fellation du siècle (pour la suite, je vous laisse improviser). Peut-être que ça peut le dynamiser. Ou alors, peut-être que ce sera toujours plus ou moins à toi d'initier les choses... En tout cas, à l'heure actuelle, tu n'as pas vraiment le choix.

Maintenant, tu me dis que vous avez un petit en bas âge et un second en route, c'est peut-être aussi ça qui fait baisser son désir, non ? Y a des hommes qui ne sont pas forcément très chauds quand leur compagne est enceinte. Et l'arrivée d'un petit est aussi suivie chez eux de bouleversements psychologiques et hormonaux qui font baisser le désir sexuel. Alors, si on rajoute là-dessus une tonne de travail... Des fois aussi, ils s'enferment dans le travail parce que la vie avec bébé, c'est trop crevant pour eux (travail = fuite). Il était comment à vos débuts, côté initiative et coquineries ?

29/04/2015 à 10:51

Liliandherdesir

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

A Coquintendre : " il y a des personnes qui peuvent vivre sans sexe ou tres tres peu et etre heureux... sans se préoccuper de son conjoint, lui ou elle tres different(e) de ce coté la... rien n y changera........."
Je te remercie pour ton feed back. Mon compagnon est effectivement une personne qui a toujours vécu heureux, sans que le sexe ne créé de frustration car pas de besoins essentiels pour lui à ce sujet. Au vu de son éducation, je peux imaginer qu'il n'a pas développé de curiosité sur le sujet. De plus très sportif, très vif d'esprit, sa libido est contentée par de nombreuses activités mentales et physiques (sportives). IL PEUT ETRE HEUREUX AVEC PEU DE SEXE ET CELA NE CHANGERA PAS tu as tout à fait raison, il est ainsi aujourd'hui et depuis longtemps. Mais il vit assez mal de voir ma frustration et de ne pas pouvoir me rendre heureuse sur le sujet.

Lorsqu'il m'a connue, j'étais déjà très séductrice, chasseuse et sexuellement provocante. Ce n'est pas ce qui l'a intéressée chez moi ; il ne répondait à aucun message d'ordre sexuel ou de séduction ce qui était très déroutant et probablement m'a touchée et séduite. Une retenue qui m'a encore plus excitée je dois l'avouer. et en même temps, m'a permis de comprendre qu'il m'aimait pour des raisons très tendre et d'admiration pour mon parcours de battante.
 
Nous étions très différents sur le sujet du sexe c'est vrai, il m'a aussi choisie avec ce que je semblait être en plus de ce que je suis plus globalement ; mais un être sexuel et provocant par nature avant tout. Idéal me diras-tu pour un homme plutôt coincé sur le sujet ;) ? Bref, il m'a aussi choisie pour sa curiosité à mon sujet et pour de nouvelles perspectives ;) de développement personnel j'en suis certaine car nous sommes extrêmement différents.

Alors je lui ai toujours donné le choix à ce sujet (de nous séparer pour ne pas le rendre malheureux à ce sujet non plus) en expliquant que je pouvais comprendre qu'il n'ait aucun intérêt sur le sujet ce qu'il a toujours refusé d'accepter. Il se sentait comme handicapé du sentiment et du point de vue sexuel.

Après réflexions, il dit qu'il passe à côté d'une ou plusieurs parties de lui dont il ne s'est jamais préoccupé, qu'il peut occulter toute sa vie, ou bien découvrir. Je parle bien de se découvrir. Et quelles découvertes que celles relatives à sa propre intimité, à ses désirs, ce qui nous fait vibrer, aussi dans le domaine sexuel qui est très personnel mais bien entendu essentiel à son rapport au corps et à l'intime de soi. OUI IL EST POSSIBLE DE S'EN PASSER, SI L'ON ENVISAGE UNE VIE DE COUPLE COMPOSEES DE DEUX PERSONNES EN ACCORD SUR LE SUJET CE QUI LES MET SUR UN PIED D'EGALITE ET NON DE FRUSTRATION de l'un des deux qui n'a que le choix de partir ou rester et accepter d'éteindre une partie de soi jusqu'à en souffrir.

Je ne le laisserais pas passer à coté de lui si il ne le souhaite pas et il m'a suffisamment assurée qu'il sentait un blocage de ce côté là. Je perds parfois contact avec lui quand il est trop dans la tête et je dois faire le chemin mental jusqu'à son mental jusqu'à ce qu'il se pose (prenne le temps pour lui) pour entamer au calme une de ces discussions importantes (que nous avons eu notamment après avoir posté ce message ici). Ce fut extrêmement constructif ;) mais je sais que le chemin est celui de toute une vie, et tant que nous serons d'accord tous les deux à ce sujet, je perdrais parfois courage et parfois, je reprendrais les rênes de ce Jeu/JE ;) que je reste la plus nécessairement concernée à développer pour notre couple et pour moi même. Je suis très animale ce qui me rend très sensible sur le sujet et me compose au quotidien.
Pour la petite histoire ; j'ai testé encore un nouveau JEU en lui proposant de louer un film d'une de mes actrices préférés de marc Dorcel (Mélanie Coste). Un cadeau pour moi qui a beaucoup plut à monsieur. Une séance récréative très plaisante ;) alors pour un PAS TRES INTERESSé sur le sujet, je peux dire que j'ai déjà su réveiller le démon en lui ;).




29/04/2015 à 11:10

Liliandherdesir

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970

A PARVATI : " Ben je ne comprends pas non plus,le coup de la vie sexuelle "à part entière"  

Visiblement, ton homme est accaparé par son travail et il se focalise tellement là-dessus qu'il néglige tout le reste (sa santé et sa vie sexuelle font partie de tout le reste...). Ça se passe comment quand vous êtes en vacances ? Vous avez l'opportunité de faire des week-ends détente à deux ?

Je crois que c'est à toi de prendre les rênes ! De mettre tes scénarii en oeuvre ! Dîner aux chandelles, massages sensuels, tenue coquine (même avec bibou dans le ventre ça peut le faire). Caresses, baisers, et hop, tu lui offres la fellation du siècle (pour la suite, je vous laisse improviser). Peut-être que ça peut le dynamiser. Ou alors, peut-être que ce sera toujours plus ou moins à toi d'initier les choses... En tout cas, à l'heure actuelle, tu n'as pas vraiment le choix.

Maintenant, tu me dis que vous avez un petit en bas âge et un second en route, c'est peut-être aussi ça qui fait baisser son désir, non ? Y a des hommes qui ne sont pas forcément très chauds quand leur compagne est enceinte. Et l'arrivée d'un petit est aussi suivie chez eux de bouleversements psychologiques et hormonaux qui font baisser le désir sexuel. Alors, si on rajoute là-dessus une tonne de travail... Des fois aussi, ils s'enferment dans le travail parce que la vie avec bébé, c'est trop crevant pour eux (travail = fuite). Il était comment à vos débuts, côté initiative et coquineries ?"

Une vie sexuelle à part entière signifie pour moi "espaces physiques de détente loin de tout ce qui parasite le plaisir des corps et de l'esprit" . Des moments à part, mais qui, dans le quotidien, ont aussi bien leur place que tout ce qui est présents et pour autant peu essentiel à notre survie et vie de chaque instant (un petit pincement de fesses ou un baiser langoureux, voir des petites allusions ou sourires/regards coquins peuvent avoir une place dans notre quotidien pour entretenir une partie de nous très intime qui reste le ciment de nombreux couples (le sexe et le plaisir). Plus encore lorsqu'on construit une famille. Je me considère tout aussi responsable que mon conjoint de cimenter notre couple qui est la fondation d'une famille qu'il souhaite tout autant que moi voir s'épanouir à tous points de vue. Je ne vais pas attendre le départ des enfants pour me rendre compte que je m'ennuie avec lui. A quoi sert de vivre à deux si ce n'est dans le plaisir. Pour ma part, le plaisir des sens. Pour d'autres, ce plaisir sera d'un autre ordre je suppose (passions, sport, libertés, lectures, symbiose mentale, etc).
Sa création d'entreprise et ses soucis ont effectivement accaparé son énergie depuis 4 ans (sur 6 de relation amoureuse ensemble). Je l'ai alerté que sa santé d'abord me préoccupe. Ensuite, que notre harmonie passe pour moi par ces moments d'intimités. Ma grossesse me rend encore plus pulpeuse et cela ne le laisse pas indifférent MAIS il faut réussir à STOPPER la course infernale de CE BEAU MONSIEUR. OK, le plus difficile pour moi est à la fois qu'il me résiste INCONSCIEMMENT de par son éducation d'un et de par ses valeurs TRAVAIL qui l'accaparent. Seulement, il attend de moi de lui dire ce que je ressens, ce qui manque, ce qui pourrait s'améliorer dans notre vie. Il se contente de ce qu'il a mais a choisi une femme en constante évolution personnelle. Et cela lui plaît énormément. 
Quand nous partions en WE, avant notre vie de famille, il pouvait occulter la partie INTIME de notre relation et cela me rendait folle mais pas de joie tu l'auras compris. J'ai proposé de mettre fin à notre relation puisque nous n'étions pas compatible et il n'a jamais accepté cet écart entre nous qui ne lui semblait pas insurmontable. A chaque ajustement, il a souhaité progressé sur le sujet. Cela passe par la parole (avons d'abord engagé des échanges avec professionnels du couple pour retrouver une synchro et un temps pour nous et en parler (pas de sexe par contre)). 
A présent, cela passe par le corps. Si il ne prend pas soin de son corps, d'abord il le paiera nécessairement car nous sommes fait essentiellement de ce corps qui nous porte et nous supporte dans nos taches quotidiennnes. Puis il n'en sera que mieux dans sa tête d'être bien sur le plan spirituel (il se découvre à ce sujet depuis quelques mois, je l'ai senti et ai beaucoup été attirée par sa spiritualité d'esprit). Quand on est bien dans sa tête, dans son corps en gros on est plus dispo pour le plaisir alors voilà ce que je propose dans notre relation et voilà ce à quoi il aspire. Et dont il doit devenir acteur par lui même sans mon intervention. Maintenant, j'accepte parfois plus difficilement de ne pas me sentir désirée sexuellement avec ardeur.

Cela reste un chemin de toute une vie, et je serais à ses côtés malgré mes coups de gueules parfois (quand mon corps se tord de plaisir et que monsieur n'est pas acteur sur le sujet et semble me passer à côtés alors je me vexe dans mon ego ; j'en prends de plus en plus conscience et j'évolue sur le sujet à travers mon propre travail personnel).

Merci beaucoup pour ton retour qui m'a fait réagir sainement et entreprendre monsieur avec de nouveaux jeux à proposer (cité dans mon commentaire à coquintendre).
A bientôt les amis ; )

29/04/2015 à 11:14

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970

Liliandherdesir a dit : 

A Coquintendre : " il y a des personnes qui peuvent vivre sans sexe ou tres tres peu et etre heureux... sans se préoccuper de son conjoint, lui ou elle tres different(e) de ce coté la... rien n y changera........."
Je te remercie pour ton feed back. Mon compagnon est effectivement une personne qui a toujours vécu heureux, sans que le sexe ne créé de frustration car pas de besoins essentiels pour lui à ce sujet. Au vu de son éducation, je peux imaginer qu'il n'a pas développé de curiosité sur le sujet. De plus très sportif, très vif d'esprit, sa libido est contentée par de nombreuses activités mentales et physiques (sportives). IL PEUT ETRE HEUREUX AVEC PEU DE SEXE ET CELA NE CHANGERA PAS tu as tout à fait raison, il est ainsi aujourd'hui et depuis longtemps. Mais il vit assez mal de voir ma frustration et de ne pas pouvoir me rendre heureuse sur le sujet.

Lorsqu'il m'a connue, j'étais déjà très séductrice, chasseuse et sexuellement provocante. Ce n'est pas ce qui l'a intéressée chez moi ; il ne répondait à aucun message d'ordre sexuel ou de séduction ce qui était très déroutant et probablement m'a touchée et séduite. Une retenue qui m'a encore plus excitée je dois l'avouer. et en même temps, m'a permis de comprendre qu'il m'aimait pour des raisons très tendre et d'admiration pour mon parcours de battante.
 
Nous étions très différents sur le sujet du sexe c'est vrai, il m'a aussi choisie avec ce que je semblait être en plus de ce que je suis plus globalement ; mais un être sexuel et provocant par nature avant tout. Idéal me diras-tu pour un homme plutôt coincé sur le sujet ;) ? Bref, il m'a aussi choisie pour sa curiosité à mon sujet et pour de nouvelles perspectives ;) de développement personnel j'en suis certaine car nous sommes extrêmement différents.

Alors je lui ai toujours donné le choix à ce sujet (de nous séparer pour ne pas le rendre malheureux à ce sujet non plus) en expliquant que je pouvais comprendre qu'il n'ait aucun intérêt sur le sujet ce qu'il a toujours refusé d'accepter. Il se sentait comme handicapé du sentiment et du point de vue sexuel.

Après réflexions, il dit qu'il passe à côté d'une ou plusieurs parties de lui dont il ne s'est jamais préoccupé, qu'il peut occulter toute sa vie, ou bien découvrir. Je parle bien de se découvrir. Et quelles découvertes que celles relatives à sa propre intimité, à ses désirs, ce qui nous fait vibrer, aussi dans le domaine sexuel qui est très personnel mais bien entendu essentiel à son rapport au corps et à l'intime de soi. OUI IL EST POSSIBLE DE S'EN PASSER, SI L'ON ENVISAGE UNE VIE DE COUPLE COMPOSEES DE DEUX PERSONNES EN ACCORD SUR LE SUJET CE QUI LES MET SUR UN PIED D'EGALITE ET NON DE FRUSTRATION de l'un des deux qui n'a que le choix de partir ou rester et accepter d'éteindre une partie de soi jusqu'à en souffrir.

Je ne le laisserais pas passer à coté de lui si il ne le souhaite pas et il m'a suffisamment assurée qu'il sentait un blocage de ce côté là. Je perds parfois contact avec lui quand il est trop dans la tête et je dois faire le chemin mental jusqu'à son mental jusqu'à ce qu'il se pose (prenne le temps pour lui) pour entamer au calme une de ces discussions importantes (que nous avons eu notamment après avoir posté ce message ici). Ce fut extrêmement constructif ;) mais je sais que le chemin est celui de toute une vie, et tant que nous serons d'accord tous les deux à ce sujet, je perdrais parfois courage et parfois, je reprendrais les rênes de ce Jeu/JE ;) que je reste la plus nécessairement concernée à développer pour notre couple et pour moi même. Je suis très animale ce qui me rend très sensible sur le sujet et me compose au quotidien.
Pour la petite histoire ; j'ai testé encore un nouveau JEU en lui proposant de louer un film d'une de mes actrices préférés de marc Dorcel (Mélanie Coste). Un cadeau pour moi qui a beaucoup plut à monsieur. Une séance récréative très plaisante ;) alors pour un PAS TRES INTERESSé sur le sujet, je peux dire que j'ai déjà su réveiller le démon en lui ;).




 tes dernières phrases et ton jeu .... en finalité ,Matter une autre femme en aventure sexuelle.....

a en reveiller le démont en lui, prends le pas mal .. Mais t es tu pose la question: si tu l excitais? Si il avait un désir fou pour toi?

apres ,c est juste une interrogation de ma part ,

apres , pour en revenir sur l equitabilite des besoins de vie sexuelle epanouie, en effet  avec ce genre de conjoint , c est la frustration !

bon courage!

30/04/2015 à 16:46

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970

Liliandherdesir a dit : 

A PARVATI : " Ben je ne comprends pas non plus,le coup de la vie sexuelle "à part entière"  

Visiblement, ton homme est accaparé par son travail et il se focalise tellement là-dessus qu'il néglige tout le reste (sa santé et sa vie sexuelle font partie de tout le reste...). Ça se passe comment quand vous êtes en vacances ? Vous avez l'opportunité de faire des week-ends détente à deux ?

Je crois que c'est à toi de prendre les rênes ! De mettre tes scénarii en oeuvre ! Dîner aux chandelles, massages sensuels, tenue coquine (même avec bibou dans le ventre ça peut le faire). Caresses, baisers, et hop, tu lui offres la fellation du siècle (pour la suite, je vous laisse improviser). Peut-être que ça peut le dynamiser. Ou alors, peut-être que ce sera toujours plus ou moins à toi d'initier les choses... En tout cas, à l'heure actuelle, tu n'as pas vraiment le choix.

Maintenant, tu me dis que vous avez un petit en bas âge et un second en route, c'est peut-être aussi ça qui fait baisser son désir, non ? Y a des hommes qui ne sont pas forcément très chauds quand leur compagne est enceinte. Et l'arrivée d'un petit est aussi suivie chez eux de bouleversements psychologiques et hormonaux qui font baisser le désir sexuel. Alors, si on rajoute là-dessus une tonne de travail... Des fois aussi, ils s'enferment dans le travail parce que la vie avec bébé, c'est trop crevant pour eux (travail = fuite). Il était comment à vos débuts, côté initiative et coquineries ?"

Une vie sexuelle à part entière signifie pour moi "espaces physiques de détente loin de tout ce qui parasite le plaisir des corps et de l'esprit" . Des moments à part, mais qui, dans le quotidien, ont aussi bien leur place que tout ce qui est présents et pour autant peu essentiel à notre survie et vie de chaque instant (un petit pincement de fesses ou un baiser langoureux, voir des petites allusions ou sourires/regards coquins peuvent avoir une place dans notre quotidien pour entretenir une partie de nous très intime qui reste le ciment de nombreux couples (le sexe et le plaisir). Plus encore lorsqu'on construit une famille. Je me considère tout aussi responsable que mon conjoint de cimenter notre couple qui est la fondation d'une famille qu'il souhaite tout autant que moi voir s'épanouir à tous points de vue. Je ne vais pas attendre le départ des enfants pour me rendre compte que je m'ennuie avec lui. A quoi sert de vivre à deux si ce n'est dans le plaisir. Pour ma part, le plaisir des sens. Pour d'autres, ce plaisir sera d'un autre ordre je suppose (passions, sport, libertés, lectures, symbiose mentale, etc).
Sa création d'entreprise et ses soucis ont effectivement accaparé son énergie depuis 4 ans (sur 6 de relation amoureuse ensemble). Je l'ai alerté que sa santé d'abord me préoccupe. Ensuite, que notre harmonie passe pour moi par ces moments d'intimités. Ma grossesse me rend encore plus pulpeuse et cela ne le laisse pas indifférent MAIS il faut réussir à STOPPER la course infernale de CE BEAU MONSIEUR. OK, le plus difficile pour moi est à la fois qu'il me résiste INCONSCIEMMENT de par son éducation d'un et de par ses valeurs TRAVAIL qui l'accaparent. Seulement, il attend de moi de lui dire ce que je ressens, ce qui manque, ce qui pourrait s'améliorer dans notre vie. Il se contente de ce qu'il a mais a choisi une femme en constante évolution personnelle. Et cela lui plaît énormément. 
Quand nous partions en WE, avant notre vie de famille, il pouvait occulter la partie INTIME de notre relation et cela me rendait folle mais pas de joie tu l'auras compris. J'ai proposé de mettre fin à notre relation puisque nous n'étions pas compatible et il n'a jamais accepté cet écart entre nous qui ne lui semblait pas insurmontable. A chaque ajustement, il a souhaité progressé sur le sujet. Cela passe par la parole (avons d'abord engagé des échanges avec professionnels du couple pour retrouver une synchro et un temps pour nous et en parler (pas de sexe par contre)). 
A présent, cela passe par le corps. Si il ne prend pas soin de son corps, d'abord il le paiera nécessairement car nous sommes fait essentiellement de ce corps qui nous porte et nous supporte dans nos taches quotidiennnes. Puis il n'en sera que mieux dans sa tête d'être bien sur le plan spirituel (il se découvre à ce sujet depuis quelques mois, je l'ai senti et ai beaucoup été attirée par sa spiritualité d'esprit). Quand on est bien dans sa tête, dans son corps en gros on est plus dispo pour le plaisir alors voilà ce que je propose dans notre relation et voilà ce à quoi il aspire. Et dont il doit devenir acteur par lui même sans mon intervention. Maintenant, j'accepte parfois plus difficilement de ne pas me sentir désirée sexuellement avec ardeur.

Cela reste un chemin de toute une vie, et je serais à ses côtés malgré mes coups de gueules parfois (quand mon corps se tord de plaisir et que monsieur n'est pas acteur sur le sujet et semble me passer à côtés alors je me vexe dans mon ego ; j'en prends de plus en plus conscience et j'évolue sur le sujet à travers mon propre travail personnel).

Merci beaucoup pour ton retour qui m'a fait réagir sainement et entreprendre monsieur avec de nouveaux jeux à proposer (cité dans mon commentaire à coquintendre).
A bientôt les amis ; )

 j'avoue que j'ai eu du mal à lire, je te livre mon impression, n'y voit aucun jugement, mais je trouve tout cela très intellectualisé et pas pour autant clair... cette façon de l'appeler Monsieur comme une forme de distance me fait sentir un malaise qqpart... mais bon ça reste le fruit d'une impression et pas d'une reflexion approfondie, j'ai du mal à m'y retrouver

11/05/2015 à 08:02

Liliandherdesir

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970
Effectivement, venir sur le forum fut un moyen pour moi d'éclaircir ce qui me paraissait très compliqué à exprimer à tous points de vue.
Creer des jeux, des stimulus, des moments érotiques à part de notre vie de famille ... Consistait à faire prendre conscience à mon amoureux que ceci vit en moi et fait partie de ma personnalité. J'ai appris à les intellectualiser pour affirmer mes desirs enfouis que je n'avais même jamais révélé à moi-même. Depuis que j'ai debuté cette démarche pour moi, il sait que j'ai besoin de lui et que j'ai enormément de plaisir lorsqu'il se lâche. Il lui fallait en effet lâcher prise ...
Je souhaite que nous ne nous passions pas à côtés et encore
moins passer à côtés de notre plaisir. Toutes ces démarches m'ont demandé beaucoup de patience, d'introspections et de tendresse ...  Vis à vis de moi. Alors, j'ai pu lui offrir la même chose. Les caresses tendres multipliées ont été très agréables pour lui et lui ont donné envie de contacts plus encore. Depuis ces premières lignes, nous passons de très très agréables moments, sans jeux, sans films, sans artifices.
merci de votre écoute. À bientôt.
12/05/2015 à 12:00

polux69

Type :
Messages : 1
Membre depuis : 01/01/1970
bonjour,

quand j'ai lu ton message, je me suis dit que j'aurais pu l'écrire moi même, tellement qu' il y a de similitude.
moi je m'en rend malade avec des ulcères à répétitions ,je ne sais pas comment gérer ça..
je suis quelqu'un qui parle beaucoup en couple en expliquent les choses essentiel de la vie de couple  ,sans effet ,sur le moment oui  mes à long terme ça disparais.
je m'aperçois que les hommes et les femmes ne sont pas si différent que ça !! ta vie , la mienne , celle des autres et je m'aperçois  que dans un couple il y a un toujours qui souffre .

bonne continuation.
12/05/2015 à 12:34

Liliandherdesir

Type :
Messages : 7
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Polux, je crois que cet univers erotique m'appartient et il m'appartient de le faire découvrir à mon compagnon et lui faire découvrir non pas LE PLAISIR de l'entretenir ensemble mais de le créer ensemble. A certains moments, j'avoue que me sentir désirée et emportée par le désir de l'autre dans des circonstances plus érotiques et de jeux hors retrouvailles au lit me comblerait.
Je sais aussi que notre rencontre n'a pas été basée pour lui sur la sediution et le sexe malgré mes "charmes" certains (il me l'assure mais n'en a jamais fondu il est ainsi). C'est mon cœur, mon âme, ma personnalité complexe qui l'a attiré ; curieux de rencontrer une personne si différente de lui et de ceux qu'il rencontrait. Et c'est sur ce point que je l'ai toujours alerté : je n'ai jamais caché ma sensualite et ma sexualité donc je suis un tout et il a toujours été libre de ne pas rester. Construire ensemble est aussi pour moi de composer ensemble et les personnalités entières dont je fais partie ne font pas de compromis sur l'essentiel. je lui ai toujours rappelé sa liberté de choix et la mienne. S'il ne me convainquait pas de sa volonté à faire des efforts pour son bien être je ne l'aurais pas accompagné depuis tout ce temps à travers thérapie et moments forts de couples. Je t'avoue que ma grossesse est occasion de se remettre à l'haptonomie : la découverte de la tendresse et du contact du corps pour entrer en relation avec notre bébé 2 apporté une occasion supplémentaire de nous remetttre à l'essentiel. La science de la tendresse semble être la bonne porte d'entrée pour nous depuis qq semaines mais comme toi je reste vigilante sur le fait qu'il fatu régulièrement remettre le sujet sur la table. ;)
02/11/2015 à 10:37

Cmonchoix

Type :
Messages : 16
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour à tous, 

Je travaille pour l'émission culte "C'est mon choix", Evelyne Thomas est de retour sur vos écrans ... 
Dans le cadre d'une émission sur les couples, nous sommes à la recherche de couple dont l'un des conjoints serait plus porté sur LA question que l'autre ... 
Tous vos commentaires sont les bienvenus, mais sachez que nous cherchons des personnes libre d'en parler en plateau !

Nous cherchons des femmes plus demandantes que leur conjoint, l'inverse, des couples qui faisaient l'amour partout tout le temps et qui, aujourd’hui se sont calmés ... 

Chaque témoignage ou envie d'en parler est le bienvenue ! Evelyne est très ouverte, nous ne rentrerons pas dans les détails, cette émission est fun et chaque participant doit se sentir à l'aise !

Contactez moi à sportier@reservoir-prod.fr