couple - drogue et séparation

21/09/2013 à 22:17

parisenherbe

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Nous nous sommes rencontrés il y a plus de 10 ans : il était un célibataire endurci selon ses copains. J'avais eu auparavant une relation difficile avec un homme violent.
Lui me paraissait l'homme idéal, gentil, doux. Mais il sortait souvent sorties "potes/jeu vidéo et cannabis" le week-end il y passait la nuit et rentrait au petit matin ou le lendemain avec des croissants ...
J'ai bien essayer de lui dire que nous pourrions aussi sortir tous les deux ensemble et qu'il sorte un peu moins avec ses potes il l'a très mal pris me disant que "si je cherchais à l'empêcher de les voir je lui couperais les ailes et qu'il partirait" du coup j'ai laissé coulé. Il a espacer ses sorties copains.
Puis nous avons eu un bébé, il a continuer à sortir épisodiquement me laissant avec le bébé toute la nuit, seule sans pouvoir le joindre au téléphone ...
Je me suis sentie littéralement abandonnée psychologiquement, j'ai déprimé, je suis allée voir un psy qui m'a donné des anti-dépresseurs.
La je me suis fait fustiger par Monsieur qui disait que j'allais devenir dépendante !!! (drole de langage pour un toxicomane).
J'ai arrêté et pris sur moi. Mais les couacs ont continué au sein du couple.
J'ai tenté une demande pour qu'il arrête le cannabis mais ce n'était pas le moment.
Devant cette situation d'abandon psychologique ma libido a chuté et nous avons été plus d'un an sans rapport ce qu'il a très mal vécu.
Nous avons tenté de reprendre les choses en main en essayant de s'expliquer mais le dialogue ne se fait pas ou pas bien. J'ai redemandé qu'il arrête ou diminue sa consommation mais il dit que c'est son petit plaisir quotidien, que cela le calme et que je ne peux pas lui enlever son plaisir
Aujourd'hui nous sommes d'accord sur une séparation mais il ne veut pas partir tant qu'il n'a pas un nouveau logement.
Cette fois ci je lui ai clairement dit que je ne voulais plus de sa drogue dans la maison et là il le prend très mal.
J'aimerais activer son départ mais ses recherches ne sont pas des plus actives !



21/09/2013 à 22:29

spade

Type :
Messages : 130
Membre depuis : 01/01/1970
visiblement, le sujet de la drogue l'agace autant que quand on me dit de ranger ma chambre. Il faudrait que la décision vienne de lui-même. La séparation me parait une bonne alternative pour ce qui est du couple. Mais en ce qui concerne la drogue, le canabis est mal connu par les fumeurs qui y voit juste une "cigarette naturelle"... C'est pas ce qui rend le plus dépendant mais ça va pas aider dans la recherche d'un nouveau logement. Il faudrait essayer de voir ce qui le lie tant à la drogue avec des mots choisis: ne pas utiliser le mot "drogue" avec lui, ne pas en parler avec la lueur de désespoir à le voir continuer malgré sa vie sentimentale qui prend sévère, ...
23/09/2013 à 09:36

Valerie

Type :
Messages : 2319
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,
J'ai l'impression de lire en quelques sorte mon histoire la, ça fait bizarre !
J'en suis sortie et bien heureuse maintenant !
Je te souhaite la même chose et rapidement avec un enfant c plus que l'enfer de vivre cela !
Se sont des êtres manipulateurs et menteurs protège toi et ton enfant !
Courage biz Val
23/09/2013 à 18:58

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

parisenherbe a dit : 

Nous nous sommes rencontrés il y a plus de 10 ans : il était un célibataire endurci selon ses copains. J'avais eu auparavant une relation difficile avec un homme violent.
Lui me paraissait l'homme idéal, gentil, doux. Mais il sortait souvent sorties "potes/jeu vidéo et cannabis" le week-end il y passait la nuit et rentrait au petit matin ou le lendemain avec des croissants ...
J'ai bien essayer de lui dire que nous pourrions aussi sortir tous les deux ensemble et qu'il sorte un peu moins avec ses potes il l'a très mal pris me disant que "si je cherchais à l'empêcher de les voir je lui couperais les ailes et qu'il partirait" du coup j'ai laissé coulé. Il a espacer ses sorties copains.
Puis nous avons eu un bébé, il a continuer à sortir épisodiquement me laissant avec le bébé toute la nuit, seule sans pouvoir le joindre au téléphone ...
Je me suis sentie littéralement abandonnée psychologiquement, j'ai déprimé, je suis allée voir un psy qui m'a donné des anti-dépresseurs.
La je me suis fait fustiger par Monsieur qui disait que j'allais devenir dépendante !!! (drole de langage pour un toxicomane).
J'ai arrêté et pris sur moi. Mais les couacs ont continué au sein du couple.
J'ai tenté une demande pour qu'il arrête le cannabis mais ce n'était pas le moment.
Devant cette situation d'abandon psychologique ma libido a chuté et nous avons été plus d'un an sans rapport ce qu'il a très mal vécu.
Nous avons tenté de reprendre les choses en main en essayant de s'expliquer mais le dialogue ne se fait pas ou pas bien. J'ai redemandé qu'il arrête ou diminue sa consommation mais il dit que c'est son petit plaisir quotidien, que cela le calme et que je ne peux pas lui enlever son plaisir
Aujourd'hui nous sommes d'accord sur une séparation mais il ne veut pas partir tant qu'il n'a pas un nouveau logement.
Cette fois ci je lui ai clairement dit que je ne voulais plus de sa drogue dans la maison et là il le prend très mal.
J'aimerais activer son départ mais ses recherches ne sont pas des plus actives !



 Bonjour, vous avez besoin d'être aidé, écouté et conseillé par des professionnels. Je transfère votre mail à Laurent Karila qui vous répondra dans les plus brefs délais.
Sinon, vous habitez dans quelle région ? Je peux vous mettre en lien avec une association.

24/09/2013 à 18:32

parisenherbe

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
bonsoir,
je suis dans le 93 à Aulnay sous bois
Merci par avance pour toute l'aide que je pourrais recevoir
24/09/2013 à 19:00

florestan

Type : Homme
Messages : 2974
Membre depuis : 13/09/2012

parisenherbe a dit : 

bonsoir,
je suis dans le 93 à Aulnay sous bois
Merci par avance pour toute l'aide que je pourrais recevoir

 Ici tu n'est pas seule hésite pas à venir près de nous, je suis sur épinay et travail au ministère de la santé si je peut moi aussi t'aider n'hésite pas à me sollicité
bise à toi

24/09/2013 à 19:01

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1247
Membre depuis : 15/09/2012

parisenherbe a dit : 

Nous nous sommes rencontrés il y a plus de 10 ans : il était un célibataire endurci selon ses copains. J'avais eu auparavant une relation difficile avec un homme violent.
Lui me paraissait l'homme idéal, gentil, doux. Mais il sortait souvent sorties "potes/jeu vidéo et cannabis" le week-end il y passait la nuit et rentrait au petit matin ou le lendemain avec des croissants ...
J'ai bien essayer de lui dire que nous pourrions aussi sortir tous les deux ensemble et qu'il sorte un peu moins avec ses potes il l'a très mal pris me disant que "si je cherchais à l'empêcher de les voir je lui couperais les ailes et qu'il partirait" du coup j'ai laissé coulé. Il a espacer ses sorties copains.
Puis nous avons eu un bébé, il a continuer à sortir épisodiquement me laissant avec le bébé toute la nuit, seule sans pouvoir le joindre au téléphone ...
Je me suis sentie littéralement abandonnée psychologiquement, j'ai déprimé, je suis allée voir un psy qui m'a donné des anti-dépresseurs.
La je me suis fait fustiger par Monsieur qui disait que j'allais devenir dépendante !!! (drole de langage pour un toxicomane).
J'ai arrêté et pris sur moi. Mais les couacs ont continué au sein du couple.
J'ai tenté une demande pour qu'il arrête le cannabis mais ce n'était pas le moment.
Devant cette situation d'abandon psychologique ma libido a chuté et nous avons été plus d'un an sans rapport ce qu'il a très mal vécu.
Nous avons tenté de reprendre les choses en main en essayant de s'expliquer mais le dialogue ne se fait pas ou pas bien. J'ai redemandé qu'il arrête ou diminue sa consommation mais il dit que c'est son petit plaisir quotidien, que cela le calme et que je ne peux pas lui enlever son plaisir
Aujourd'hui nous sommes d'accord sur une séparation mais il ne veut pas partir tant qu'il n'a pas un nouveau logement.
Cette fois ci je lui ai clairement dit que je ne voulais plus de sa drogue dans la maison et là il le prend très mal.
J'aimerais activer son départ mais ses recherches ne sont pas des plus actives !



 Bonsoir,

Vous avez en effet un homme qui se sent bien et qui ne veut pas voir votre demande. Il faut dire que depuis le début, il a pris le pouvoir et vous avez tout accepter sans vraiment poser vos limites. Néanmoins il n’est jamais trop tard pour agir. Vous ne pouvez pas mettre le père de votre fils dehors mais vous pouvez prendre vos distances. Essayez de sortir, voire même parfois de dormir à l’extérieur. Chez des amis ou de la famille. Il faut qu’il comprenne que vous avez coupé le lien et là il réagira. attention toutefois qu’il ne devienne pas violent. Vous commencerez à vous respecter et à vous reconstruire. Mais votre “psy” aurait du vous aider à comprendre mieux le choix de ce partenaire qui préférait ses copains à la femme qu’il aime !

 

25/09/2013 à 14:18

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

parisenherbe a dit : 

Nous nous sommes rencontrés il y a plus de 10 ans : il était un célibataire endurci selon ses copains. J'avais eu auparavant une relation difficile avec un homme violent.
Lui me paraissait l'homme idéal, gentil, doux. Mais il sortait souvent sorties "potes/jeu vidéo et cannabis" le week-end il y passait la nuit et rentrait au petit matin ou le lendemain avec des croissants ...
J'ai bien essayer de lui dire que nous pourrions aussi sortir tous les deux ensemble et qu'il sorte un peu moins avec ses potes il l'a très mal pris me disant que "si je cherchais à l'empêcher de les voir je lui couperais les ailes et qu'il partirait" du coup j'ai laissé coulé. Il a espacer ses sorties copains.
Puis nous avons eu un bébé, il a continuer à sortir épisodiquement me laissant avec le bébé toute la nuit, seule sans pouvoir le joindre au téléphone ...
Je me suis sentie littéralement abandonnée psychologiquement, j'ai déprimé, je suis allée voir un psy qui m'a donné des anti-dépresseurs.
La je me suis fait fustiger par Monsieur qui disait que j'allais devenir dépendante !!! (drole de langage pour un toxicomane).
J'ai arrêté et pris sur moi. Mais les couacs ont continué au sein du couple.
J'ai tenté une demande pour qu'il arrête le cannabis mais ce n'était pas le moment.
Devant cette situation d'abandon psychologique ma libido a chuté et nous avons été plus d'un an sans rapport ce qu'il a très mal vécu.
Nous avons tenté de reprendre les choses en main en essayant de s'expliquer mais le dialogue ne se fait pas ou pas bien. J'ai redemandé qu'il arrête ou diminue sa consommation mais il dit que c'est son petit plaisir quotidien, que cela le calme et que je ne peux pas lui enlever son plaisir
Aujourd'hui nous sommes d'accord sur une séparation mais il ne veut pas partir tant qu'il n'a pas un nouveau logement.
Cette fois ci je lui ai clairement dit que je ne voulais plus de sa drogue dans la maison et là il le prend très mal.
J'aimerais activer son départ mais ses recherches ne sont pas des plus actives !



 
Bonjour, voici la réponse de Laurent Karila :


Visiblement cet homme ne souhaite pas interrompre ses consommations de cannabis d'une part et ne souhaite pas quitter pour le moment votre domicile. Concernant le premier point, il peut  être intéressant de vous rendre tous les 2 avec son accord à une consultation d'information sur l'addiction à cette substance même si vous connaissez tous les 2 beaucoup de choses sur le sujet. Cela pourrait être un premier pas vers une idée de changement. Quant à votre souhait de séparation, vous pourriez envisager qu'il se fasse aider par un proche ou un membre  de sa  famille.
Bone continuation et n'hésitez à nous solliciter à nouveau. Laurent KARILA
26/09/2013 à 18:22

parisenherbe

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Laurent,
concernant une  éventuelle aide  extérieure, je lui ai déjà dit que je connaissais une centre où il pouvait rencontrer des professionnels gratuitement seul ou pas mais il dit qu'il peut arrêter seul sans aide, qu'il n'a besoin de personne ...
Il aurait donc dans un premier temps arrêter tout seul ... puis au bout de 10_15 jours il a commencé à dire qu'occasionnellement cela fonctionnait aussi qu'il y arrivait.
Au final j'ai trouvé une barrette entière qui venait d'être achetée. Je l'ai détruite et lui ai interdit d'un amener désormais dans l'enceinte de la maison. Il l'a très mal pris, en me reprochant que ce n'était pas mon problème que cela le regardait. J'ai répondu que sa famille -son fils et moi- ne pouvions être mélés à ceci et qu'il ne pouvait m'imposer cette substance.
Du coup je pense qu'il va rechercher un peu plus activement pour pouvoir reprendre son addiction en toute quiétude.
27/09/2013 à 18:46

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Rechercher quoi ? Un nouvel endroit ou dormir ?
29/09/2013 à 19:41

parisenherbe

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Ambre,
Il doit recherche un nouveau logement ... depuis que sa consommation doit se faire à l'extérieur ... il est en recherche un peu plus active ... je pense avoir touché le seul point sensible qui le fasse réagir ...
Par ailleurs, j'ai surpris dans ses affaires qu'il s'était inscrit sur un site de rencontre plan Q .... j'ai vraiment l'impression d'avoir "partagé" un moment de vie avec un total inconnu et de plus un immature ! c'est la grande giffle !!! avec un enfant de 7 ans
29/09/2013 à 19:49

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

parisenherbe a dit : 

Ambre,
Il doit recherche un nouveau logement ... depuis que sa consommation doit se faire à l'extérieur ... il est en recherche un peu plus active ... je pense avoir touché le seul point sensible qui le fasse réagir ...
Par ailleurs, j'ai surpris dans ses affaires qu'il s'était inscrit sur un site de rencontre plan Q .... j'ai vraiment l'impression d'avoir "partagé" un moment de vie avec un total inconnu et de plus un immature ! c'est la grande giffle !!! avec un enfant de 7 ans

 courage Paris, de tout coeur avec toi 

14/10/2013 à 14:41

caramiel

Type : Homme
Messages : 661
Membre depuis : 18/09/2012
des nouvelles ?

J'espère pour toi que ça avance.

14/10/2013 à 16:47

ocre

Type :
Messages : 307
Membre depuis : 01/01/1970
Inutile d attendre qu il fasse le 1er pas pour arreter de fumer , si il ne l a pas dejas fait alors qu il a tout pour etre bien , heureux . Son " malaise " est ailleurs , personne ne pourra le convaincre , ça doit venir de lui . Il y a des gens qui peuvent boire un peu , fumer un peu et qui assument leur vie , bon des fois il y a des " ratés " des j le ferais demain ... Et d autres qui n y arrivent pas qui se laissent envahir par l addiction . C est pas la fumette qui est le probleme , si il avait choisi autre chose ça aurait pu etre pire . Non le probleme c est pourquoi il a besoin de quelque chose ? 
Paris , pourquoi ne cherches tu pas un appart pour lui ou , pour toi .? 
Bon courage .
14/10/2013 à 18:32

parisenherbe

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Je lui ai mis la pression +++, appeler sa mère qui m'a annoncé qu'elle avait le stimuler pour clarifier la situation et rendre tout ceci plus respirable pour notre fils .... il attend une réponse d'un appart  ... je croise les doigts !
Merci à vos commentaires qui m'apportent un peu de soutien