confiance / complicité

29/04/2014 à 12:44

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970
bonjour,

Je suis en couple depuis 2 ans après avoir connu une séparation de plusieurs mois ayant été déjà ensemble pendant environs 2 ans aussi et se connaissant au totale depuis 7 ans. Nous étions ami tendancieux dirons nous dans la première phase de notre relation.

Nous pouvons dire qu'après une relation aussi longue nous nous connaissons assez pour savoir que nos sentiments sont loin d'être passagé, nous souffrons toujours de nos séparations même pour une ou deux semaines. Nous connaissons une bonne complicité sur la plupart des thèmes de la vie, nous avons un enfant de quelques mois, tous semble aller en théorie.

Seulement un élément ronge notre relation sur le plan de notre complicité concernant notre sexualité et notre acceptence individuelle et de l'autre.

Comme indiqué, notre relation s'est surtout fondée sur une réelle amitié et bien que nos sentiments charnels on existé l'un pour l'autre assez rapidement, nous ni avons jamais cédé étant en couple et moi je dois m'en mordre les doigts, ai été plus que old school et maladroit.
Nous avons donc pas vraiment donné une réelle chance à la passion du début de notre relation. Cela nous à apporter confiance dans notre couple et nos sentiments l'un pour l'autre mais reste à l'index ce qui pour moi aujourd'hui représente un manque réel, le coté charnel.

S'ajoute à cette situation que lors de notre rupture de quelques mois, elle à de son coté connu une aventure qu'elle semble toujours avoir du mal à assumer et dépasser. J'ai été malgré mes efforts été maladroit avec elle. J'ai essayé de la rassurer autant que possible que je comprenais cette relation ai pu exister et qu'elle n'affectait pas mes sentiments pour elle. Je n'ai jamais arrêter de lui courir après en fait, et la raison de notre rupture n'avait rien de lié à nos sentiment l'un pour l'autre mais simplement le fait que ni l'un ni l'autre ne pouvait abandonner leurs obligations et du coup, elle a fini par dépit par rompre. J'ai donc ramé pour la reconquérir et est finalement réussit, mais pas totalement.

Elle connaît de son coté et depuis toujours une faible estime d'elle même, de son corps, d'être désirable auquel s'ajoute une éducation "traditionnelle". Je n'ai pas réussit dans la première phase de notre relation à lui donner une autre image d'elle même et n'ai pas su voir et comprendre même la profondeur de se malaise par peu de communication sur ce thème et mettant en priorité notre difficulté à nous installer ensemble.

C'est lors d'un échange après notre séparation où elle m'a confié avoir une relation avec un autre homme qu'elle m'a aussi poussé dans mes retranchements en m'expliquant comment cet homme la faisait se sentir femme, repoussant ses limites et tentant de nouvelles choses...
Sur le moment, je ne voyais qu'une porte ouverte pour être de nouveau ensemble et ses confessions comme un gage de confiance que je lui ai retourné par une apparente compréhension et dévotions sans faille.

Reste que de surmonter une rupture accompagné d'une autre relation qui semble être décrite comme très enrichissante a déjà été un challenge assez intense mais que j'arrivais encore à gérer. A ce défit s'est ajouté une phase de doute de sa part et une quasi absence de communication sur le plan affectif/relationnel. Je me suis retrouvé mis au rancard.
Ceci à éveillé ma curiosité car autant je peux appréhender les choses dans un esprit de complicité et d'échange mais d'être rejeté ou en avoir le sentiment ma fait perdre un cable. J'ai par hasard/"chance" consulté ses mails laissés ouvert. J'y ai découvert qu'au moment où elle m'annonçait vouloir reprendre notre relation elle continuait à échanger des mails plus qu'ambigue. Je n'ai pas sur le moment réagit souhaitant voir sous se nouveau jours ce qu'il en était mais forcement montrer plus d'intérêt pour cet homme et orienter nos discussion autour de lui, la pousser à parler. Son tempérament dans une situation de crise est de nier et se retrancher sur elle même, le mien est de provoquer, ne jamais lacher, au pire devenir explosif ce qui à fini par arriver après deux mois. Il en est résulté pendant de long mois jusqu'à récemment même et il en reste des séquelles un manque de confiance l'un envers l'autre.

Malgré cela, le reste de notre relation est plutôt heureux, en tous cas rien d'alarmant pour un couple qui s'installe et ont un enfant, tous les signes nous montrent que nous pouvons être heureux et respectons l'un et l'autre, reste la confiance et surtout la complicité sur le plan sexuel qui maintient en danger notre couple comme une menace et me font peur autant qu'il ne me font vivre une frustration personnel tout autant pour elle mais qui arrive à la cacher dans le dénie.

Comment reconstruire?
30/04/2014 à 10:00

Bambie

Type :
Messages : 418
Membre depuis : 01/01/1970
c'est assez compliqué comme situation. mais sache que souvent dans un couple il y a touj ours l'un des deux qui refuse de confier son ressenti à l'autre.   nous les femmes ils nous arrivent de ne pas nous sentir belle malgré l'effort de nos conjoint. 

on est nombreuse à ne pas s'accepté. après au niveaux sexe  je ne peux pas t'aide ayant le meme ressenti que ta femme. je suis en couple depuis 10 ans mais ne me sent pas femme dans les bras de mon mari. 

ce que j'aimerais savoir et c'est un peu confus dans ce que tu dis c'est est ce qu'elle à toujours une relation avec un autre homme? 


tu dis: "Comme indiqué, notre relation s'est surtout fondée sur une réelle amitié et bien que nos sentiments charnels on existé l'un pour l'autre assez rapidement, nous ni avons jamais cédé étant en couple."

je ne comprend pas bien ce que tu veux dire. pour vous la relation sexuel est un devoir il n'y a pas de passion ou de désir c'est ce que tu veux dire?


Sur le moment, je ne voyais qu'une porte ouverte pour être de nouveau ensemble et ses confessions comme un gage de confiance que je lui ai retourné par une apparente compréhension et dévotions sans faille.

apparente compréhension, tu t'oublie un peu en cachant tes véritables sentiment et ressentit sur sa  relation quel est ton véritable ressentit rapport à cet situation de l'envie de la jalousie???   être compréhensif c'est bien mais il faut que tute livre aussi que tu t'exprime on ne s'oublie pas soi même dans une relation.

 Son tempérament dans une situation de crise est de nier et se retrancher sur elle même, le mien est de provoquer, ne jamais lacher, au pire devenir explosif ce qui à fini par arriver après deux mois. Il en est résulté pendant de long mois jusqu'à récemment même et il en reste des séquelles un manque de confiance l'un envers l'autre.

ne pense tu pas que c'est la culpabilité et l'incompréhension de son ressenti qui la pousse à nier?   je suis dans le même cas qu'elle et j'avoue que je me pose beaucoup de question pourquoi avec mon mari je n'ai pas l'etincelle et le sentiment que je retrouvais dans les bras de mon amant.  elle dois se poser beaucoup de questionet peut être ne pas tout comprendre du coup elle ne se livre pas.tu lui force un peu la main tu ne lui laisse pas le temps de comprendre. c'est pas en forçant sa carapace que vous allez rétablir la communication. laisse la respiré laisse lui le temps de se remettre en question et de comprendre le pourquoi du comment sinon elle ne pourras pas se confier.  c'est difficile pour tout le monde de faire comprendre son ressentit à une autre personne. et c'est difficile aussi de se comprendre soit même. 

Malgré cela, le reste de notre relation est plutôt heureux, en tous cas rien d'alarmant pour un couple qui s'installe et ont un enfant, tous les signes nous montrent que nous pouvons être heureux et respectons l'un et l'autre, reste la confiance et surtout la complicité sur le plan sexuel qui maintient en danger notre couple comme une menace et me font peur autant qu'il ne me font vivre une frustration personnel tout autant pour elle mais qui arrive à la cacher dans le dénie.

on ne peux pas être pleinement heureux lorsque l'on est frustré sexuellement et qu'on à un manque de confiance. 
Ce manque de confiance il vient du fait qu'elel est eu cette relation ou plutot du fait qu'elle c'est épanoui sexuellement dans cette relation? 

que recherché vous tout les deux niveaux sexe? avez vous les même besoins les même envies. 

c'est ce qu'il faut pour moi essaye de creuser.   

a priori dans votre vie quotidienne vous allez dans la même direction. mais pas dans votre sexualité. 

j'espère que tu auras vite d'autre avis que le mien mais en résumé pour ma part: tu lui force trop la main tu essaie de la faire se confié alors que toi tu es dans le déni. le choix de tes mots le montre.   il te faut accepter la relation qu'elel a eu lors de votre séparation sinon tu ne pourras pas avancer alors il faut que vous en discutier tout les deux mais sans que tu lui force la main essaie de comprendre ce qu'elle attend niveaux  sexe et expose lui ce que toi tu attend et voyez si vous allez dans le même direction. 

a mon avis elle a besoin d'être rassuré et pas culpabilisé.   il faut aussi que tu livre se que tu ressent vraiment vis à vis de cette relation qu'elle à eu et pas que tu te cache derrière une apparente compréhension car de toute évidence tu ne comprend pas. 

je ne peux malheureusement pas t'aidé plus que ca. toujours est il qu'on peux en rediscuté sur le chat si on se croise.  il y a des choses que je trouve plus facile à expliqué face à face dans une discution que sur un post  de forum. bon courage à toi




30/04/2014 à 11:46

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970
Bambie:c'est assez compliqué comme situation. mais sache que souvent dans un couple il y a touj ours l'un des deux qui refuse de confier son ressenti à l'autre.   nous les femmes ils nous arrivent de ne pas nous sentir belle malgré l'effort de nos conjoint. 

on est nombreuse à ne pas s'accepté. après au niveaux sexe  je ne peux pas t'aide ayant le meme ressenti que ta femme. je suis en couple depuis 10 ans mais ne me sent pas femme dans les bras de mon mari. 

ce que j'aimerais savoir et c'est un peu confus dans ce que tu dis c'est est ce qu'elle à toujours une relation avec un autre homme?

Non, elle a mis fin à cette relation au moment ou elle a accepter se revoir et c'est elle qui à ce moment a réellement pousser à accélérer les choses pour être de nouveau ensemble.


Bambie:tu dis: "Comme indiqué, notre relation s'est surtout fondée sur une réelle amitié et bien que nos sentiments charnels on existé l'un pour l'autre assez rapidement, nous ni avons jamais cédé étant en couple."

je ne comprend pas bien ce que tu veux dire. pour vous la relation sexuel est un devoir il n'y a pas de passion ou de désir c'est ce que tu veux dire?

Je prends conscience à quel point mon message est confus. Ce que je présentais ici c'est qu'avant d'être amant et d'entamer une relation intime nous sommes resté presque deux ans comme simple amis, sans jamais aller plus loin tout en ayant réellement un désir l'un pour l'autre et avec le temps le souhait d'être ensemble mais de son coté elle était perdu dans son désir ou non de divorcer et de mettre fin à une relation dont elle ne tirait rien de bon mais dont elle n'assumait pas l'échec. De mon coté je ne souhaitais pas abuser d'une certaine faiblesse de sa part et ai dissimuler autant que possible mes sentiments pour elle.
Nous avons donc quelque part nier et rejeter la passion du début de notre relation.

Bambie:Sur le moment, je ne voyais qu'une porte ouverte pour être de nouveau ensemble et ses confessions comme un gage de confiance que je lui ai retourné par une apparente compréhension et dévotions sans faille.

apparente compréhension, tu t'oublie un peu en cachant tes véritables sentiment et ressentit sur sa  relation quel est ton véritable ressentit rapport à cet situation de l'envie de la jalousie???   être compréhensif c'est bien mais il faut que tute livre aussi que tu t'exprime on ne s'oublie pas soi même dans une relation.

Je ne m'oublie pas ou en tous cas pas en conscience car à ce moment, ces commentaires sont très cru, très aggressifs envers moi, envers notre relation passée et malgré le caractère très difficile de notre échange, j'y vois à ce moment un cap pour aller de l'avant, construire et avoir pris conscience et connaissance des points essentiels de notre relation et son désir d'être ensemble de nouveau comme un gage de confiance. Je pensais aussi qu'après une telle agressivité et non retenu, nous partions sur de réelle bases saines et "transparentes".
Oui il est vrai que j'ai dissimulé une part de mes sentiments mais car ils ne me semblaient pas apporter de bon car oui cela heurte mais je n'ai jamais ressenti de "jalousie" ou de jugement, simplement une rage contre le temps.
Je ne pense pas que jalousie soit approprié mais oui, de l'envie de pouvoir créer se sentiment chez elle de se sentir femme, de voir en elle cette force de celle qui m'a impressionné dans sa rage de vivre après son divorce et de reprendre sa vie en main.

Bambie: Son tempérament dans une situation de crise est de nier et se retrancher sur elle même, le mien est de provoquer, ne jamais lacher, au pire devenir explosif ce qui à fini par arriver après deux mois. Il en est résulté pendant de long mois jusqu'à récemment même et il en reste des séquelles un manque de confiance l'un envers l'autre.

ne pense tu pas que c'est la culpabilité et l'incompréhension de son ressenti qui la pousse à nier?   je suis dans le même cas qu'elle et j'avoue que je me pose beaucoup de question pourquoi avec mon mari je n'ai pas l'etincelle et le sentiment que je retrouvais dans les bras de mon amant.  elle dois se poser beaucoup de questionet peut être ne pas tout comprendre du coup elle ne se livre pas.tu lui force un peu la main tu ne lui laisse pas le temps de comprendre. c'est pas en forçant sa carapace que vous allez rétablir la communication. laisse la respiré laisse lui le temps de se remettre en question et de comprendre le pourquoi du comment sinon elle ne pourras pas se confier.  c'est difficile pour tout le monde de faire comprendre son ressentit à une autre personne. et c'est difficile aussi de se comprendre soit même.

Ce que tu dis est exactement la situation. Il m'a été difficile de l'accepter car en temps que conjoint, dans ce cas on se ressent dévalorisé, impuissant, rejeté et surtout forcément en danger. J'ai tenté de garder patience, de montrer gage de compréhension mais sans jamais obtenir le moindre signe de complicité, de confiance. J'étais conscient de son besoin d'introspection et de temps mais le mien avait déjà commencer depuis longtemps a chercher à la reconquérir.
J'avais besoin aussi d'avancer, de comprendre mais aucun élément de réponse.
Ce qui est terrible avec cette relation est que cet homme a su révéler une réelle part d'elle même, se faire sentir elle même, femme et en même temps à été complètement faux avec elle. Un homme expérimenté, manipulateur et à user de la même manipulation pour la détruire par la suite.
Ils ont aussi connu une phase courte d'amité au cours de laquelle elle s'est confiée sur notre relation, ce qui lui manquait, ses doutes et il a su mettre le feu aux poudres habillement. Il lui à promis toutes cette chose, a su lui donner ce qui lui manquait mais uniquement pour arriver à ses fins malheureusement.
Non seulement elle est ensuite revenu à son stade initial vis a vis d'elle même, de son corps, de sa vie de femme mais en plus elle s'est senti cheap, abusé, sale. Elle m'a confié avoir honte d'elle même.
Ce que j'en ressent et comprends avec le temps est qu'elle n'arrive plus à s'assumer dans le sens ou cette relation l'a "révélée" et en même temps déstructurée.
Il est difficile d'assumer et faire la part des choses d'une relation qui vous révèle et vous détruit en même temps


Malgré cela, le reste de notre relation est plutôt heureux, en tous cas rien d'alarmant pour un couple qui s'installe et ont un enfant, tous les signes nous montrent que nous pouvons être heureux et respectons l'un et l'autre, reste la confiance et surtout la complicité sur le plan sexuel qui maintient en danger notre couple comme une menace et me font peur autant qu'il ne me font vivre une frustration personnel tout autant pour elle mais qui arrive à la cacher dans le dénie.

on ne peux pas être pleinement heureux lorsque l'on est frustré sexuellement et qu'on à un manque de confiance. 
Ce manque de confiance il vient du fait qu'elel est eu cette relation ou plutot du fait qu'elle c'est épanoui sexuellement dans cette relation? 

Il y a au final un manque de confiance de chaque part dans le sens ou comme indiqué auparavant, elle s'est perdu sans même jamais au final s'être trouvée, construite. De mon coté, après deux ans de recherche de dialogue, de réponse, de place à trouver dans notre relation ma vie passe aussi.
Il n'est pas question de fréquence de nos rapport ou de connaitre de vrai gros problème mais se sentiment de ne jamais connaitre de fusion, complicité, être ensemble sans retenu.
Le manque de confiance était déjà à avant. Elle a connu certainement une réelle évolution lors de cette relation mais le fait d'avoir tellement été abusée et manipulée la faite se sentir cheap et au finale elle se puni elle même, se rejette elle même.
Elle comprends mes besoins et mes frustrations et je sais qu'elle fait ce qu'elle peut pour me "rassurer" mais cela sonne faux, cela reste sous réserve et avec le temps cela augment notre distance.


que recherché vous tout les deux niveaux sexe? avez vous les même besoins les même envies. 

c'est ce qu'il faut pour moi essaye de creuser.   

Nous n'avons pas exactement les mêmes besoins mais le soucis vient vraiment de la complicité, de faire évoluer notre confiance l'un à l'autre pour aller au delà. Je sais que ses envies et désirs son au delà de ce qu'elle accepte d'elle même et je m'auto censure dans la mesure ou aucune relation ne peut durer si elle n'est pas balancée et je connais aussi sa capacité à s'abandonner trop pour l'autre ce que je ne souhaite pas.

a priori dans votre vie quotidienne vous allez dans la même direction. mais pas dans votre sexualité. 

j'espère que tu auras vite d'autre avis que le mien mais en résumé pour ma part: tu lui force trop la main tu essaie de la faire se confié alors que toi tu es dans le déni. le choix de tes mots le montre.   il te faut accepter la relation qu'elel a eu lors de votre séparation sinon tu ne pourras pas avancer alors il faut que vous en discutier tout les deux mais sans que tu lui force la main essaie de comprendre ce qu'elle attend niveaux  sexe et expose lui ce que toi tu attend et voyez si vous allez dans le même direction. 

Tu as probablement une part de vrai mais je ne comprends pas ce que tu veux dire par mon déni? J'ai accepter le fait de cette autre relation, ce que j'ai du mal à gérer est de ne pas la voir elle même dépasser ou amorcer une réelle initiative de dépasser cette relation. Le la vois s'auto censurer, se punir elle même, ajouté à sa difficulté à s'accepter et refuser ou avoir du mal à accepter mon support.
J'y vois parfois une certaine part de rejet ayant quelque part pousser vers cette homme par dépit ce qui met difficile d'accepter mais dans le même temps une auto censure pour ne pas me faire "subir" ses hauts et ses bas suite à cette relation.
J'en arrive à tellement me questionner et questionner notre relation que j'en arrive toujours à trouver des explications mais elles ne sont que mes propres auto satisfaction à essayer d'aller de l'avant.
Je ne peux faire ce chemin seul
Oui il faut du temps et j'espère que ce temps viendra car j'ai peur de voir notre relation mettre fin alors que nous avons tout pour être heureux, seul nos timing ont été mauvais.

a mon avis elle a besoin d'être rassuré et pas culpabilisé.   il faut aussi que tu livre se que tu ressent vraiment vis à vis de cette relation qu'elle à eu et pas que tu te cache derrière une apparente compréhension car de toute évidence tu ne comprend pas. 

je ne peux malheureusement pas t'aidé plus que ca. toujours est il qu'on peux en rediscuté sur le chat si on se croise.  il y a des choses que je trouve plus facile à expliqué face à face dans une discution que sur un post  de forum. bon courage à toi









01/05/2014 à 07:47

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

tequierolibertad a dit : 



Malgré cela, le reste de notre relation est plutôt heureux, en tous cas rien d'alarmant pour un couple qui s'installe et ont un enfant, tous les signes nous montrent que nous pouvons être heureux et respectons l'un et l'autre, reste la confiance et surtout la complicité sur le plan sexuel qui maintient en danger notre couple comme une menace et me font peur autant qu'il ne me font vivre une frustration personnel tout autant pour elle mais qui arrive à la cacher dans le dénie.

Comment reconstruire?

 Un peu contradictoire "rien d'alarmant" et "maintient en danger" !?
Je pense qu'au fond de toi-même tu es conscient du danger et cela vaut mieux que de se voiler la face.
Maintenant, comment reconstuire ou plutôt, dans votre cas, je dirais plutôt comment construire puisque votre histoire semble depuis le début flotter sur des sables mouvants?
Vous semblez tous les deux beaucoup communiquer sur vos ressentis, conservez cette capacité, c'est ce qui vous permettra de continuer à voir ensemble ce qui vous rapproche et ce qui vous sépare. Et notamment concernant la sexualité, on dirait qu'il y a entre vous une grosse pelote de laine bien emmêlée dont on ne trouve pas le fil qui permettra de dénouer la situation.

01/05/2014 à 10:42

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

tequierolibertad a dit : 



Malgré cela, le reste de notre relation est plutôt heureux, en tous cas rien d'alarmant pour un couple qui s'installe et ont un enfant, tous les signes nous montrent que nous pouvons être heureux et respectons l'un et l'autre, reste la confiance et surtout la complicité sur le plan sexuel qui maintient en danger notre couple comme une menace et me font peur autant qu'il ne me font vivre une frustration personnel tout autant pour elle mais qui arrive à la cacher dans le dénie.

Comment reconstruire?

 Un peu contradictoire "rien d'alarmant" et "maintient en danger" !?
Je pense qu'au fond de toi-même tu es conscient du danger et cela vaut mieux que de se voiler la face.
Maintenant, comment reconstuire ou plutôt, dans votre cas, je dirais plutôt comment construire puisque votre histoire semble depuis le début flotter sur des sables mouvants?
Vous semblez tous les deux beaucoup communiquer sur vos ressentis, conservez cette capacité, c'est ce qui vous permettra de continuer à voir ensemble ce qui vous rapproche et ce qui vous sépare. Et notamment concernant la sexualité, on dirait qu'il y a entre vous une grosse pelote de laine bien emmêlée dont on ne trouve pas le fil qui permettra de dénouer la situation.

 Je commence à penser que toute relation de couple est contradictoire justement.
D'un coté je dis rien d'alarmant dans le sens ou nous avons clairemnt tout pour être heureux et nous connaissons suffisamment l'un de l'autre pour savoir que rien de réellement fort peut être une menace.
Je parle de danger car malgré cela, nous cohabitons plus que nous vivons ensemble depuis notre séparation et que nous n'arrivons pas à retrouver une réelle nouvelle dynamique par un certain déni, un timing différent entre une "urgence" de mon coté et ce besoin de temps pour elle pour se reconstruire.
Nous avons une capacité à dialoguer mais cela s'est transformé en dialogue de sourd ou l'on se regarde du coin de l'oeil.
J'ai un tempérement assez provocateur qui s'ajoute à mon état d'urgence.
Un exemple est celui de lui avoir proposé une thérapie de couple pour la faire réagir et je n'ai qu'une réponse genre SAV "Nous comprenons vos frustration, nous vous répondrons dans les meilleurs délais" avec en toile de fond la mythique phrase "on s'appelle!".
Je ne demande pas de miracle mais obtenir un gage de réel dialogue, une amorce de réelle prise de conscience et d'ouverture.
La provocation la bloque ce que je comprends mais le silence et le temps (deux ans je précise) jouent contre nous désormais.
J'ai peur de la perdre et de perdre notre famille et cette chance qui pour moi est une évidence mais certain jours plus sombre, c'est moi que j'ai le sentiment de perdre et ne vois pas ce qu'il y a à gagner ni pour les uns ni pour les autres de vivre dans le déni.

08/05/2014 à 19:08

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour

en te lisant, ce qui est un plaisir tellement c est bien écrit, j ai le sentiment de voir un homme accroché en plein désert à un arbre sans branche.
Cette remarque, vas tu penser, ne va pas te faire avancer....quoique....
09/05/2014 à 03:54

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

larno a dit : 

Bonjour

en te lisant, ce qui est un plaisir tellement c est bien écrit, j ai le sentiment de voir un homme accroché en plein désert à un arbre sans branche.
Cette remarque, vas tu penser, ne va pas te faire avancer....quoique....

 Disons que cela laisse tellement d'interprétations possibles et contradictoires que tu n'as au final pas répondu grand chose.

Je dirais qu'en plein désert on croise plus souvent des cactus ou des herbes...

Un arbre sans branche lui reste un tronc commun ou non, référence phallique, qu'insinues tu?

Il reste des racines pour voir cet arbre repousser ou se n'est plus qu'une souche dont on n'ose se débarrasser par nostalgie?

09/05/2014 à 05:02

larno

Type :
Messages : 265
Membre depuis : 01/01/1970

tequierolibertad a dit : 


Il reste des racines pour voir cet arbre repousser ou se n'est plus qu'une souche dont on n'ose se débarrasser par nostalgie?

Voilà, c est un peu ça, entre les deux ton cœur balance.
Personne ne pourra t apporter de réponse concrète car personne n est toi ni ne vit ton histoire.
L idée est plus de t amener à explorer toi même les solutions.
Tu sembles suffisamment clairvoyant.
Concernant le mot "contradictoire" que tu utilises assez souvent, il faut par moment lâcher prise et ne pas être systématiquement dans l hyper analyse. Je me permet cette remarque car j en sais quelque chose, à titre personnel. Tout s explique peut etre mais faut il toujours tout expliquer, décortiquer, analyser ?

10/05/2014 à 08:40

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970
Je pense être conscient que de tout décortiquer, analyser ne mène à rien dans une vie "normale" mais lorsque tu arrives à un tel niveau d'incompréhension à laquelle s'ajoute une destruction et une prise de distance régulière, il faut bien réagir.
Il semble que nous arrivons à une prise de conscience commune et qu'enfin je lui est communiqué mon urgence.
Il n'est reste pas moins que nos rythme sont toujours eloigné et que l'arrivé d'un bébé ajoute à reporter à plus tard notre couple et je pense à mon gout que cela n'est pas pour lui déplaire, un alibi béton.
Je ne peux lui en vouloir connaissant son parcours, qui elle est, ses qualités. Je pense toujours que nous avons tout pour être heureux mais je n'ai plus le courage, la patience, l'énergie d'attendre. Je vis cela comme sacrifier une par de moi même, me regnier et pour quelque chose d'incertain et sans cette dynamique de voir les choses évoluer, bouger.
Quelque part on ne se respecte pas car les désirs et besoins de chacun vont à l'encontre de l'autre.
11/05/2014 à 11:12

Crakifondante

Type :
Messages : 101
Membre depuis : 01/01/1970

tequierolibertad a dit : 

Je pense être conscient que de tout décortiquer, analyser ne mène à rien dans une vie "normale" mais lorsque tu arrives à un tel niveau d'incompréhension à laquelle s'ajoute une destruction et une prise de distance régulière, il faut bien réagir.
Il semble que nous arrivons à une prise de conscience commune et qu'enfin je lui est communiqué mon urgence.
Il n'est reste pas moins que nos rythme sont toujours eloigné et que l'arrivé d'un bébé ajoute à reporter à plus tard notre couple et je pense à mon gout que cela n'est pas pour lui déplaire, un alibi béton.
Je ne peux lui en vouloir connaissant son parcours, qui elle est, ses qualités. Je pense toujours que nous avons tout pour être heureux mais je n'ai plus le courage, la patience, l'énergie d'attendre. Je vis cela comme sacrifier une par de moi même, me regnier et pour quelque chose d'incertain et sans cette dynamique de voir les choses évoluer, bouger.
Quelque part on ne se respecte pas car les désirs et besoins de chacun vont à l'encontre de l'autre.

 Bonjour Tequiero, 

ça me parait très très théorique... et vous vous perdez complètement dans ces psychologies..  Vous réfléchissez TROP !!! et à trop réfléchir, vous "perdez" votre temps.


Posez vous les BONNES questions :

Vous aimez-vous ?  (bon à cela, vous diriez "oui... Mais"... et moi je sens le "Elle, moins...." déjà, un point à éclaircir ...)
Etes-vous prêts à sacrifier VOS désirs pour rester à ses côtés, au détriment de ne plus pouvoir baiser ?  (excusez le terme cru mais bon... allons droit au but)


A force de tergiverser sur les sentiments qui sont différents... vous vous êtes complètement égaré... 

 

Ressaisissez vous et soyez un peu égoïste aussi.

 

(je ne suis pas psy... ce n'est peut être pas le meilleur conseil.. mais juste qu'il faut secouer le prunier un peu ? non?)

 

Bises et bon dimanche

11/05/2014 à 17:05

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
Cracki à raison......

je crois,déjà,l'avoir dit : tu intellectualises trop,


12/05/2014 à 10:58

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

Crakifondante a dit : 

tequierolibertad a dit : 

Je pense être conscient que de tout décortiquer, analyser ne mène à rien dans une vie "normale" mais lorsque tu arrives à un tel niveau d'incompréhension à laquelle s'ajoute une destruction et une prise de distance régulière, il faut bien réagir.
Il semble que nous arrivons à une prise de conscience commune et qu'enfin je lui est communiqué mon urgence.
Il n'est reste pas moins que nos rythme sont toujours eloigné et que l'arrivé d'un bébé ajoute à reporter à plus tard notre couple et je pense à mon gout que cela n'est pas pour lui déplaire, un alibi béton.
Je ne peux lui en vouloir connaissant son parcours, qui elle est, ses qualités. Je pense toujours que nous avons tout pour être heureux mais je n'ai plus le courage, la patience, l'énergie d'attendre. Je vis cela comme sacrifier une par de moi même, me regnier et pour quelque chose d'incertain et sans cette dynamique de voir les choses évoluer, bouger.
Quelque part on ne se respecte pas car les désirs et besoins de chacun vont à l'encontre de l'autre.

 Bonjour Tequiero, 

ça me parait très très théorique... et vous vous perdez complètement dans ces psychologies..  Vous réfléchissez TROP !!! et à trop réfléchir, vous "perdez" votre temps.
c'est ce qui arrive quand tu fini seul à chercher des solutions et finalement tu te parles à toi même, tout devient intellectuel car dans ta tête, une sorte de masturbation du couple.


Posez vous les BONNES questions :

Vous aimez-vous ?  (bon à cela, vous diriez "oui... Mais"... et moi je sens le "Elle, moins...." déjà, un point à éclaircir ...)
Pour éclaircir il faut soit dialogue, soit confiance absolu et sans dialogue pour rafraichir la confiance, cela fini bien par flancher. Les jours sombres, j'y voie plus de la peur de perdre ou de passer à coté, de la nostalgie, de la rancœur, rarement de l'amour ou de l'espoir. Un break serait nécessaire mais pour elle une provocation ou un chantage...
Etes-vous prêts à sacrifier VOS désirs pour rester à ses côtés, au détriment de ne plus pouvoir baiser ?  (excusez le terme cru mais bon... allons droit au but)
Non!


A force de tergiverser sur les sentiments qui sont différents... vous vous êtes complètement égaré... 

 

Ressaisissez vous et soyez un peu égoïste aussi.
Je suis sensé l'être trop déjà

 

(je ne suis pas psy... ce n'est peut être pas le meilleur conseil.. mais juste qu'il faut secouer le prunier un peu ? non?)

 Je le fait régulièrement mais il ne tombe que rarement de bonnes prunes juteuses et jouissives

Bises et bon dimanche

 

12/05/2014 à 11:06

tequierolibertad

Type :
Messages : 36
Membre depuis : 01/01/1970

Coquintendre a dit : 

Cracki à raison......

je crois,déjà,l'avoir dit : tu intellectualises trop,


 Ok, alors tu proposes quoi?
Je la plaque avec l'enfant

Je me trouve une petite affaire histoire de compenser ce que le couple n'apporte pas avec de grande chance de finir par divorcer en plus d'être devenu un sacré faux cul.

Je lui parle calmement et ouvertement qu'il est bon pour notre future de trouver ailleurs ce que notre couple ne nous offre plus en révant qu'elle prenne cela avec bien plus d'ouverture que nos nombreux autres séances de bavardage beaucoup moins trash mais déjà too much hard

Je me prévois quelques mois de congé pour déprime programmée

Je me lance grand maitre de la méthode Coué

Je comprends qu'il y a pas de solution miracle mais bon, qui tente rien....





12/05/2014 à 13:20

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne peux prendre de décision à ta place....

apres si tu dialogues avec elle sans que ça avance....... Ça n'avancera pas plus ( mais te le souhaite sincèrement )

je pense que si tu te donnes tant de mal, c est que tu l aimes , tu penses aussi à ton enfant .

quoi te dire, pas de solution pour toi , à part la quitter ou avoir une double vie!

j espère, sincèrement,que cela s arange..... Mais on peut pas te donner de solution clef en main.