Comment rester fidèle ?

24/10/2014 à 11:15

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Pour faire suite à ce dossier : http://www.brigittelahaie.fr/blog/652/comment-rester-fidele

Dommage d'ailleurs qu'un topic n'est pas créer automatiquement pour lié ces articles, ce serait mieux pour en débattre que les commentaires que l'on peut directement y mettre sous l'article...


sdregus1er a dit : 

A la question comment rester fidèle, je pose la suivante....pourquoi rester fidèle?


Voila en effet la première question qui m'est venu à l'esprit.

 

CheyN a dit : 

Rester fidèle pour respecter sa parole donnée ?


...quel parole, a moins d'être passé par un mariage religieux, a quel occasion pourrais t'on ce dire ce genre de chose...La question n'est pas dans la parole, mais dans la communication...Parole de scoot je te tromperai jamais...ça rime à rien, personne n'est capable de savoir ce que l'avenir sera fait, et les croyances d'aujourd'hui ne sont pas les mêmes demain...c'est le principe même de l'ouverture d'esprit et des choix de vie. Puis la vie ce n'est pas un long fleuve tranquille, nos certitudes sont mainte fois remis en cause. J'aurai plutôt tendance à me méfier des gens capable de donner se genre de parole aussi facilement...
 

CheyN a dit : 

Et si cette parole n'a pas été donnée, parce qu'elle est implicitement mise en place dans les premiers instants de fusion dans une histoire d'amour ?


Implicitement ? De quel droit...l'amour ce n'est pas s'enfermer dans des carcans.
 

CheyN a dit : 

Et si tu as été clair sur ton infidélité, parce que cela empêchera la pleine confiance de l'autre en l'avenir de votre relation naissante ?

 
Beaucoup d’insécurité dans t'es remarques CheyN...besoin de cadre, de certitude, de parole...Les plus grand infidèle, dans le sens négatif du terme, ce sont certainement de grand menteur et manipulateur...il ne faut pas se laisser berner par la poudre de perlimpinpin. Travailler sur soit, son besoin de sécurité, c'est je pense plutôt la clef pour être dupé. Enfin, quelqu'un qui n'est pas infidèle, peut te tromper de bien d 'autres manière, à contrario, un infidèle pourrait être celui qui t'aimes le plus...L'infidélité n'est pas synonyme de problème de confiance.


CheyN a dit : 

Et sans cette confiance la relation finit souvent par s'envenimer et avorter, et que le cumul de relations brèves aboutit souvent à une sensation de non sens, avouée ou non ?

 
...la confiance ce n'est pas être fidèle...c'est bien plus que ça. Porter toute cette question sur la fidélité, c'est se mettre des oeilleres sur sa vie de couple.


CheyN a dit : 

Et qu'il parait difficile d'être fidèle à soi même si on ne l'est pas à l'autre ?


...c'est en effet difficile, et ce n'est certainement pas à la porté de tout le monde. Il est possible en effet de se perdre soi même, cela demande donc une grande communication/construction dans un couple. Quand on à bien réfléchi, analysé ce que l'on recherche a travers l’infidélité, les limites à imposer, il est possible 'je pense' de rester droit...c'est un peu comme passer un permis moto, et faire attention à ce que l'on fait...Ce n'est pas sans risque, il faut mesurer correctement le risque...ensuite c'est comme croquer une pomme dans la vie, sans blesser qui que ce soit. Faut avoir le gout de ça aussi, et que l'autre respecte cela aussi...Mais c'est ça un couple...bien plus qu'une simple histoire d'infidelité ou non...


CheyN a dit : 

Et que la fidélité à soi même est une des clés de notre bien être ?

 
...on frôle le mysticisme là..pour pas dire croyance...je préféré les références de philosophe dans ce domaine.


CheyN a dit : 

Et que si chacun assumait pleinement la responsabilité de son bien être, son rapport aux autres s'en trouverait meilleur et le monde en bénéficierait d'autant ...?

 
Jolie conclusion, qui dépasse la question initial.

24/10/2014 à 14:37

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Moi ce qui m'a fait tiquer c'est l'intitulé de l'article : "Comment" rester fidèle ...!!! Comme s'il y avait une recette :-)
Et puis, il n'y a qu'à parcourir ce forum ... il y a tellement de degrés, de types, de raisons, de situations qui sont liés à l'infidélité ... Et même la définition du mot est subjective et varie d'une personne à l'autre.
24/10/2014 à 15:13

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970
Je crois que chacun a sa propre recette (pour reprendre le terme de melusinefee), et que chacun établit ses règles sur le sujet. J'ai entendu certains me dire que l'infidélité commence à la pensée du désir d'une autre personne que son et sa partenaire, alors que d'autres élargissent le champs à me dire que c'est une question de sentiments, et qu'ils peuvent donc sans remords avoir des aventures extraconjugales. 

Je crois effectivement qu'il n'y a pas de modèle universel quand ça concerne la moralité personnelle de chacun, cette vision est avant tout la capacité qu'on a de vivre en harmonie avec, tout en ne blessant pas notre conjoint(e). Combien vont pouvoir mener une double vie, et être ce modèle de couple uni qui ferait rêver plus d'un, combien vont aller vivre des expériences pour leur propre épanouissement alors qu'ils sont fous amoureux de leurs conjoint(e)s et que ce n'est qu'une question de curiosité ou d'envie, une facette d'eux même qu'ils ont besoin de réaliser … 

Cette notion de fidélité est ancrée dans un sentiment de loyauté à une promesse induite, par la morale populaire. Elle établit la règle que nous devons entrer dans un schéma de règles établies, comme un code ancestral. Seulement nous n'aimons pas ces contraintes psychorigides et nous essayons de nous donner bonne conscience en essayant de les contourner, puisque tant que nous ne sommes pas prit, après tout nous ne sommes pas en faute …
24/10/2014 à 16:05

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Cathy a dit : 

Je crois que chacun a sa propre recette (pour reprendre le terme de melusinefee), et que chacun établit ses règles sur le sujet. J'ai entendu certains me dire que l'infidélité commence à la pensée du désir d'une autre personne que son et sa partenaire, alors que d'autres élargissent le champs à me dire que c'est une question de sentiments, et qu'ils peuvent donc sans remords avoir des aventures extraconjugales. 

Je crois effectivement qu'il n'y a pas de modèle universel quand ça concerne la moralité personnelle de chacun, cette vision est avant tout la capacité qu'on a de vivre en harmonie avec, tout en ne blessant pas notre conjoint(e). Combien vont pouvoir mener une double vie, et être ce modèle de couple uni qui ferait rêver plus d'un, combien vont aller vivre des expériences pour leur propre épanouissement alors qu'ils sont fous amoureux de leurs conjoint(e)s et que ce n'est qu'une question de curiosité ou d'envie, une facette d'eux même qu'ils ont besoin de réaliser … 

Cette notion de fidélité est ancrée dans un sentiment de loyauté à une promesse induite, par la morale populaire. Elle établit la règle que nous devons entrer dans un schéma de règles établies, comme un code ancestral. Seulement nous n'aimons pas ces contraintes psychorigides et nous essayons de nous donner bonne conscience en essayant de les contourner, puisque tant que nous ne sommes pas prit, après tout nous ne sommes pas en faute …

 Et puis rien n'est figé dans le marbre. On peut avoir un idéal de fidélité à 20 ou 30 ans et y croire dur comme fer et passer par la case infidélité quelques années plus tard... etc. !
Évolution personnelle, évolution du couple ... la vie, c'est des creux et des bosses !

24/10/2014 à 16:17

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Et puis rien n'est figé dans le marbre. On peut avoir un idéal de fidélité à 20 ou 30 ans et y croire dur comme fer et passer par la case infidélité quelques années plus tard... etc. ! 

Évolution personnelle, évolution du couple ... la vie, c'est des creux et des bosses !

 Tout à fait d'accord. 

24/10/2014 à 17:31

guko84

Type :
Messages : 2732
Membre depuis : 01/01/1970

melusinefee a dit : 

Cathy a dit : 

Je crois que chacun a sa propre recette (pour reprendre le terme de melusinefee), et que chacun établit ses règles sur le sujet. J'ai entendu certains me dire que l'infidélité commence à la pensée du désir d'une autre personne que son et sa partenaire, alors que d'autres élargissent le champs à me dire que c'est une question de sentiments, et qu'ils peuvent donc sans remords avoir des aventures extraconjugales. 

Je crois effectivement qu'il n'y a pas de modèle universel quand ça concerne la moralité personnelle de chacun, cette vision est avant tout la capacité qu'on a de vivre en harmonie avec, tout en ne blessant pas notre conjoint(e). Combien vont pouvoir mener une double vie, et être ce modèle de couple uni qui ferait rêver plus d'un, combien vont aller vivre des expériences pour leur propre épanouissement alors qu'ils sont fous amoureux de leurs conjoint(e)s et que ce n'est qu'une question de curiosité ou d'envie, une facette d'eux même qu'ils ont besoin de réaliser … 

Cette notion de fidélité est ancrée dans un sentiment de loyauté à une promesse induite, par la morale populaire. Elle établit la règle que nous devons entrer dans un schéma de règles établies, comme un code ancestral. Seulement nous n'aimons pas ces contraintes psychorigides et nous essayons de nous donner bonne conscience en essayant de les contourner, puisque tant que nous ne sommes pas prit, après tout nous ne sommes pas en faute …

 Et puis rien n'est figé dans le marbre. On peut avoir un idéal de fidélité à 20 ou 30 ans et y croire dur comme fer et passer par la case infidélité quelques années plus tard... etc. !
Évolution personnelle, évolution du couple ... la vie, c'est des creux et des bosses !

 La Moralité est inculqué par la religion, je penses ..
Sexuellement, on nous souvent dit que n'avions aucune Morale.
Nous menons réellement une double vie .. cotè "Jour" , coté "Nuit" ou WE ..
Mais je penses pas que nous soyons un couple exceptionnel .. Il faut surtout s'assumer .
Et comme tu le dis si Bien cathy : la Fidélité est ancrée dans le Sentiment ET la Loyauté des deux conjoint"  pour notre part.

24/10/2014 à 18:31

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970

guko84 a dit : 

La Moralité est inculqué par la religion, je penses .. 

Sexuellement, on nous souvent dit que n'avions aucune Morale.
Nous menons réellement une double vie .. cotè "Jour" , coté "Nuit" ou WE ..
Mais je penses pas que nous soyons un couple exceptionnel .. Il faut surtout s'assumer .
Et comme tu le dis si Bien cathy : la Fidélité est ancrée dans le Sentiment ET la Loyauté des deux conjoint"  pour notre part.

 Je pense que la moralité est aussi engendrée par la culture. Ce sont ces règles établies par un code que doit suivre la majorité, qui devient une "normalité".