Comment ré-apprendre à faire des rencontres ?

20/06/2015 à 13:39

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

Bonjour,

 

Voilà, j’aimerai partager des difficultés que je vis pour retrouver un équilibre relationnel et affectif.

Il y a un peu plus de deux ans j’ai vécu des moments un peu difficiles, dont une séparation. C’était ma relation la plus longue à ce jour, et la première personne avec qui j’ai habité en couple.

 

J’ai fait beaucoup de crises d’angoisses depuis, et finalement une dépression il y a 6 mois.

J’ai vu mon médecin et j’ai un traitement avec des antidépresseurs. Et je fais aussi un travail sur moi même avec un psychothérapeute. Je précise bien sur que tout n’est pas lié à la séparation, c’est plus complexe, même si ça a été un des évènements déclencheurs pour entamer ce travail sur moi même.

 

Seulement voilà en parallèle, ma vie relationnelle, sentimentale et sexuelle est au point mort depuis 2 ans. C’est comme si je ne savais plus faire de rencontres, plus séduire, plus rien. Je ne sais pas trop comment faire pour « remonter à cheval ». Je ne me sens pas prêt pour revivre une relation de couple, mais en même temps je me rencontre que je nie mes besoins affectifs et sexuels, ce qui n’est pas bon. Je me sens un peu déboussolé, comme si je ne savais « plus faire ».

 

Je me demandais si certain(e)s avaient déjà vécu quelque chose comme cela.

Au plaisir de lire vos avis, conseils, ou simplement d’échanger !

 

Belle journée,

 

A.

20/06/2015 à 15:36

Coquintendre

Type :
Messages : 880
Membre depuis : 01/01/1970
si tu te sens pas pret pour repartir pour une vie de couple H24

il te faut rencontrer une femme qui ne veut plus de vie de couple H24

et crois moi, elles existent !

comme cela tu auras une vie de couple mais que pour les moments positifs!

chacun chez soi pour le quotidien.

sympa, non ?

en revanche, ne le prends pas mal, mais soignes bien ta dépression, sois bien dans ton corps et ta tete....( plus facile a dire qu 'a faire)

car les personnes dépressives font fuir... dsl d'etre direct!

a moins de tomber sur une femme avec le tonneau de st bernard autour du cou....  si si ca existe aussi! et si ca peut faire ton bonheur...


20/06/2015 à 19:16

ptibou76200

Type :
Messages : 814
Membre depuis : 01/01/1970
Message supprimé
21/06/2015 à 14:24

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

Coquintendre a dit : 

si tu te sens pas pret pour repartir pour une vie de couple H24

il te faut rencontrer une femme qui ne veut plus de vie de couple H24

et crois moi, elles existent ! comme cela tu auras une vie de couple mais que pour les moments positifs!

chacun chez soi pour le quotidien.

sympa, non ?


Et bien je ne doute pas que ces femmes existent, mais j'avoue ne pas savoir les reconnaitre. J'ai peur d'être trop égoïste en cherchant une relation "légère" parce que j'imagine qu'une femme qui se laisse séduire veut forcément quelque chose de plus "sérieux". Bien sur en l'écrivant, je me rend compte à quel point cette crainte est bête... mais quelque chose en moi doit bloquer.


en revanche, ne le prends pas mal, mais soignes bien ta dépression, sois bien dans ton corps et ta tete....( plus facile a dire qu 'a faire)

car les personnes dépressives font fuir... dsl d'etre direct!

a moins de tomber sur une femme avec le tonneau de st bernard autour du cou....  si si ca existe aussi! et si ca peut faire ton bonheur...


 Oui je suis conscient que la première chose à faire est de prendre soin de moi. Je fais attention à bien manger, à faire du sport. Plus important j'essaie de recommencer à m'autoriser à être bien tout simplement. Ca parait bête mais c'est difficile. Je me force aussi pour ne plus parler trop de mon mal être et de mes problèmes. Je sais qu'une personne dépressive n'est pas de bonne compagnie. C'es un peu le piège d'ailleurs car j'ai souvent tendance à m'isoler pour éviter les situations sociales dans lesquelles mon comportement peut "déborder" malgré moi.

Merci pour ta réponse :)

21/06/2015 à 14:30

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

ptibou76200 a dit : 

Agueev a dit : 

Bonjour,

 

Voilà, j’aimerai partager des difficultés que je vis pour retrouver un équilibre relationnel et affectif.

Il y a un peu plus de deux ans j’ai vécu des moments un peu difficiles, dont une séparation. C’était ma relation la plus longue à ce jour, et la première personne avec qui j’ai habité en couple.

 

J’ai fait beaucoup de crises d’angoisses depuis, et finalement une dépression il y a 6 mois.

J’ai vu mon médecin et j’ai un traitement avec des antidépresseurs. Et je fais aussi un travail sur moi même avec un psychothérapeute. Je précise bien sur que tout n’est pas lié à la séparation, c’est plus complexe, même si ça a été un des évènements déclencheurs pour entamer ce travail sur moi même.

 

Seulement voilà en parallèle, ma vie relationnelle, sentimentale et sexuelle est au point mort depuis 2 ans. C’est comme si je ne savais plus faire de rencontres, plus séduire, plus rien. Je ne sais pas trop comment faire pour « remonter à cheval ». Je ne me sens pas prêt pour revivre une relation de couple, mais en même temps je me rencontre que je nie mes besoins affectifs et sexuels, ce qui n’est pas bon. Je me sens un peu déboussolé, comme si je ne savais « plus faire ».

 

Je me demandais si certain(e)s avaient déjà vécu quelque chose comme cela.

Au plaisir de lire vos avis, conseils, ou simplement d’échanger !

 

Belle journée,

 

A.

 J ai connu cela
la dépression. ..
si tu dois rencontrer quelqu'un 
ne parles pas de ta dépression
cela reste ton passé, ton mal être 
Tu recherches quelqu un donc soit positif 
fonces
chacun a une histoire , un passé,  mais le but est de ne pas faire le même erreur. ..

Oui, je me rend compte que je dois "me forcer" à donner de moi une image positive... sans être faux pour autant.
C'est un jeu d'équilibriste, quand on se sent un peu fragile... et la fragilité n'est pas vraiment quelque chose qui va plaire à une personne équilibrée. Donc oui je sais que je dois positiver, même si c'est dur, car je ne me sens pas très séduisant depuis un moment.
La théorie je la comprend mais la mise en pratique... c'est devenu une autre paire de manches !

Merci de m'avoir répondu aussi !


22/06/2015 à 19:29

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1251
Membre depuis : 15/09/2012

Agueev a dit : 

Bonjour,

 

Voilà, j’aimerai partager des difficultés que je vis pour retrouver un équilibre relationnel et affectif.

Il y a un peu plus de deux ans j’ai vécu des moments un peu difficiles, dont une séparation. C’était ma relation la plus longue à ce jour, et la première personne avec qui j’ai habité en couple.

 

J’ai fait beaucoup de crises d’angoisses depuis, et finalement une dépression il y a 6 mois.

J’ai vu mon médecin et j’ai un traitement avec des antidépresseurs. Et je fais aussi un travail sur moi même avec un psychothérapeute. Je précise bien sur que tout n’est pas lié à la séparation, c’est plus complexe, même si ça a été un des évènements déclencheurs pour entamer ce travail sur moi même.

 

Seulement voilà en parallèle, ma vie relationnelle, sentimentale et sexuelle est au point mort depuis 2 ans. C’est comme si je ne savais plus faire de rencontres, plus séduire, plus rien. Je ne sais pas trop comment faire pour « remonter à cheval ». Je ne me sens pas prêt pour revivre une relation de couple, mais en même temps je me rencontre que je nie mes besoins affectifs et sexuels, ce qui n’est pas bon. Je me sens un peu déboussolé, comme si je ne savais « plus faire ».

 

 

Votre lapsus “je me rencontre” au lieu de “je me rends compte” prouve à quel point vous désirez à nouveau rencontrer quelqu’un. Mais vous avez sans doute trop peur de souffrir parce que justement, vous avez passé des moments difficiles. Mon conseil est simple: vous devez consolider vos bases afin de ne pas être si fragile en cas de rupture. En thérapie, essayez de mieux comprendre votre peur de l’abandon. Sans doute avez vous manqué de sécurité dans votre enfance mais on peut soigner ses manque. Bon courage.   Brigitte
22/06/2015 à 19:36

JosKay

Type :
Messages : 105
Membre depuis : 01/01/1970
Je pense profondément que notre Brigitte t 'ai dit le plus important...
J'y ajouterais "Réapprends à t'aimer,à croire en toi "
Tout est toujours possible.
Courage Agueev !

22/06/2015 à 22:00

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

Brigitte a dit : 

 

Votre lapsus “je me rencontre” au lieu de “je me rends compte” prouve à quel point vous désirez à nouveau rencontrer quelqu’un. Mais vous avez sans doute trop peur de souffrir parce que justement, vous avez passé des moments difficiles. Mon conseil est simple: vous devez consolider vos bases afin de ne pas être si fragile en cas de rupture. En thérapie, essayez de mieux comprendre votre peur de l’abandon. Sans doute avez vous manqué de sécurité dans votre enfance mais on peut soigner ses manque. Bon courage.   Brigitte

 
Bonsoir Brigitte.

Fils unique, je pense avoir été surprotégé par ma mère alors que mon père était plutôt effacé. 
J'ai grandi en étant plutôt solitaire, et j'ai toujours eu du mal à m'affirmer, et à être à l'aise avec les autres.
J'ai aussi connu mes premières relations amoureuses sur le tard.
Tout cela me laisse penser que vous visez certainement juste en parlant de "consolider mes bases".

Je pense aussi être assez sensible, une qualité me direz vous, mais qui est souvent difficile à vivre.

 

Merci beaucoup d'avoir pris de votre temps pour me répondre.

A.

22/06/2015 à 22:04

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

JosKay a dit : 

Je pense profondément que notre Brigitte t 'ai dit le plus important...
J'y ajouterais "Réapprends à t'aimer,à croire en toi "
Tout est toujours possible.
Courage Agueev !

 
Merci pour ces encouragements JosKay !
On ne peut en effet être bien avec les autres que s'il on est bien avec soi.
C'est le chemin que j'essaie de faire, à mon rythme.
La rencontre fera partie du voyage, et ne sera pas la destination... mais peut être est-ce encore trop tôt je ne sais pas !

22/06/2015 à 22:31

Renedu33

Type :
Messages : 23
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir,

En lisant votre confession, je me rends compte à quel point un parcours de vie provoque les mêmes effets avec les mêmes conséquences. L'impression d'un piège qui s'est refermé et d'être entré dans un cercle vicieux : ne plus chercher à prendre de risque pour éviter d'être déçu. Dans tous les cas, c'est la solitude qui gagne...

R...
23/06/2015 à 18:39

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

Renedu33 a dit : 

Bonsoir,

En lisant votre confession, je me rends compte à quel point un parcours de vie provoque les mêmes effets avec les mêmes conséquences. L'impression d'un piège qui s'est refermé et d'être entré dans un cercle vicieux : ne plus chercher à prendre de risque pour éviter d'être déçu. Dans tous les cas, c'est la solitude qui gagne...

R...

 
Bonsoir,

La solitude est une amie si elle est bien vécue.
Le problème c'est l'aliénation de soi et l'isolement dans lequel on finit pas s'enfermer, parfois pour des raisons qu'on a du mal à comprendre soi-même. Mais on peut toujours choisir de se sortir du piège, et de reprendre des risques petit à petit.

C'est loin d'être simple et j'en sais quelque chose, mais c'est la seule issue possible !


 
 

23/06/2015 à 19:39

Renedu33

Type :
Messages : 23
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir,

Le problème, j'ai naïvement pensé que j'arriverais à apprivoiser cette solitude qui m'empoisonnait l'existence. Bien évidemment, je n'y suis pas parvenu et je suis retombé dans une dépression très pénalisante sur de nombreux points (recherche d'emploi, enfermement sur soi, etc...). En gros, le résultat est inverse de celui recherché et je n'arrive pas à concrétiser une quelconque rencontre...
23/06/2015 à 20:53

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970

Agueev a dit : 

Brigitte a dit : 

 

Votre lapsus “je me rencontre” au lieu de “je me rends compte” prouve à quel point vous désirez à nouveau rencontrer quelqu’un. Mais vous avez sans doute trop peur de souffrir parce que justement, vous avez passé des moments difficiles. Mon conseil est simple: vous devez consolider vos bases afin de ne pas être si fragile en cas de rupture. En thérapie, essayez de mieux comprendre votre peur de l’abandon. Sans doute avez vous manqué de sécurité dans votre enfance mais on peut soigner ses manque. Bon courage.   Brigitte

 
Bonsoir Brigitte.

Fils unique, je pense avoir été surprotégé par ma mère alors que mon père était plutôt effacé. 
J'ai grandi en étant plutôt solitaire, et j'ai toujours eu du mal à m'affirmer, et à être à l'aise avec les autres.
J'ai aussi connu mes premières relations amoureuses sur le tard.
Tout cela me laisse penser que vous visez certainement juste en parlant de "consolider mes bases".

Je pense aussi être assez sensible, une qualité me direz vous, mais qui est souvent difficile à vivre.

 

Merci beaucoup d'avoir pris de votre temps pour me répondre.

A.

 apprendre à s'aimer c'est savoir apprécié cette sensibilité justement.se construire avec comme référence un père absent est plus difficile. Le passé est intéressant mais travaille toujours sur tes forces.
Tu sais reconnaître la situation actuelle avec lucidité je trouve et au bout du tunnel, il y a la lumière. Continuer à te faire aider est certainement une bonne chose.
et en musique!, Luciole que j'écoute en ce moment (la clé du problème)

http://www.deezer.com/artist/155360

24/06/2015 à 19:24

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

eaubraise a dit : 

Agueev a dit : 

Brigitte a dit : 

 

Votre lapsus “je me rencontre” au lieu de “je me rends compte” prouve à quel point vous désirez à nouveau rencontrer quelqu’un. Mais vous avez sans doute trop peur de souffrir parce que justement, vous avez passé des moments difficiles. Mon conseil est simple: vous devez consolider vos bases afin de ne pas être si fragile en cas de rupture. En thérapie, essayez de mieux comprendre votre peur de l’abandon. Sans doute avez vous manqué de sécurité dans votre enfance mais on peut soigner ses manque. Bon courage.   Brigitte

 
Bonsoir Brigitte.

Fils unique, je pense avoir été surprotégé par ma mère alors que mon père était plutôt effacé. 
J'ai grandi en étant plutôt solitaire, et j'ai toujours eu du mal à m'affirmer, et à être à l'aise avec les autres.
J'ai aussi connu mes premières relations amoureuses sur le tard.
Tout cela me laisse penser que vous visez certainement juste en parlant de "consolider mes bases".

Je pense aussi être assez sensible, une qualité me direz vous, mais qui est souvent difficile à vivre.

 

Merci beaucoup d'avoir pris de votre temps pour me répondre.

A.

 apprendre à s'aimer c'est savoir apprécié cette sensibilité justement.se construire avec comme référence un père absent est plus difficile. Le passé est intéressant mais travaille toujours sur tes forces.
Tu sais reconnaître la situation actuelle avec lucidité je trouve et au bout du tunnel, il y a la lumière. Continuer à te faire aider est certainement une bonne chose.
et en musique!, Luciole que j'écoute en ce moment (la clé du problème)

http://www.deezer.com/artist/155360

Merci pour tes encouragements eaubraise, et pour cette suggestion musicale, le texte est très à propos !

Je pense aussi continuer à me faire accompagner pour sortir du tunnel comme tu dis... parfois il faut reconnaitre qu'on atteint ses limites en faisant ce travail seul. Après ma sensibilité j'avoue ne pas être complètement à l'aise avec cela, car j'ai le sentiment que ça me joue des tours. Y compris dans la séduction, ce n'est pas un trait très "masculin"...

24/06/2015 à 20:53

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970



Merci pour tes encouragements eaubraise, et pour cette suggestion musicale, le texte est très à propos !

Je pense aussi continuer à me faire accompagner pour sortir du tunnel comme tu dis... parfois il faut reconnaitre qu'on atteint ses limites en faisant ce travail seul. Après ma sensibilité j'avoue ne pas être complètement à l'aise avec cela, car j'ai le sentiment que ça me joue des tours. Y compris dans la séduction, ce n'est pas un trait très "masculin"...

 oui, c'est bien un atout de ne pas compter que sur toi et parfois les hommes ne savent pas faire ça.
Si tu n'es pas tu n'es pas à l'aise avec ta sensibilité, c'est ça qu'il faut travailler... comme si la virilité d'un homme y perdait qqchose.
Chacun d'entre nous a une part de féminin et masculin

25/06/2015 à 06:05

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

eaubraise a dit : 



Merci pour tes encouragements eaubraise, et pour cette suggestion musicale, le texte est très à propos !

Je pense aussi continuer à me faire accompagner pour sortir du tunnel comme tu dis... parfois il faut reconnaitre qu'on atteint ses limites en faisant ce travail seul. Après ma sensibilité j'avoue ne pas être complètement à l'aise avec cela, car j'ai le sentiment que ça me joue des tours. Y compris dans la séduction, ce n'est pas un trait très "masculin"...

 oui, c'est bien un atout de ne pas compter que sur toi et parfois les hommes ne savent pas faire ça.
Si tu n'es pas tu n'es pas à l'aise avec ta sensibilité, c'est ça qu'il faut travailler... comme si la virilité d'un homme y perdait qqchose.
Chacun d'entre nous a une part de féminin et masculin

Tout à fait. Et je ne rejette pas l'idée d'une part de féminité. Je crois que j'ai plus de mal à laisser s'exprimer mon coté "mâle" et mon désir, par peur peut être de paraitre macho. Je complexe aussi sur mon apparence : 1m70, mince, peau blanche, peu de barbe... je ne suis pas laid mais j'ai l'impression parfois de ne pas faire assez "homme" pour éveiller le désir chez les dames.

Vous me direz que ce sont des croyances et non des vérités, mais c'est tenace !

26/06/2015 à 21:07

JosKay

Type :
Messages : 105
Membre depuis : 01/01/1970

Agueev

Il y a sur notre terre des milliards d'être humain,

chacun trouve chaussure à son pied!

Ton physique éveillera certainement le désir d'une charmante femme,

encore faut il que tu la voies,

pense à toi, ferme les yeux et fonce...

Un être entre dans notre vie et on s en voit tout à fait métamorphosé.

28/06/2015 à 11:44

Agueev

Type :
Messages : 32
Membre depuis : 01/01/1970

JosKay a dit : 

Agueev

Il y a sur notre terre des milliards d'être humain,

chacun trouve chaussure à son pied!

Ton physique éveillera certainement le désir d'une charmante femme,

encore faut il que tu la voies,

pense à toi, ferme les yeux et fonce...

Un être entre dans notre vie et on s en voit tout à fait métamorphosé.

Merci JosKay.
Tout ça n'est pas nouveau, mais c'est un peu comme si j'avais "perdu le mode d'emploi" !
Mais en effet il faut que je consolide ma confiance en moi, et que je reste ouvert pour voir les femmes à qui je peux plaire.
Et puis c'est l'été, en espérant que ça aide !

22/07/2015 à 10:55

Ka_dici

Type :
Messages : 1
Membre depuis : 01/01/1970

La sensibilité est une grande qualité humaine. C'est en apprenant à ressentir qu'on apprend à se connaître. La gestion des émotions n'est pas aisée (je travaille moi-même dessus) mais elle est riche d'enseignements. Bloquer les émotions ne fait que créer une bombe à retardement. On ne peut pas tout comprendre ni tout expliquer mais c'est avec plein de petits plaisirs simples du quotidien qu'on se reconstruit. Rester curieux, se retrancher dans sa grotte quand c'est "trop", y retourner et hop on recommence et on avance…
Dicton éternel : tout passe, le bon comme mauvais, et surtout tout se transforme ;)
Bonne route

Agueev a dit : 

Brigitte a dit : 

 

Votre lapsus “je me rencontre” au lieu de “je me rends compte” prouve à quel point vous désirez à nouveau rencontrer quelqu’un. Mais vous avez sans doute trop peur de souffrir parce que justement, vous avez passé des moments difficiles. Mon conseil est simple: vous devez consolider vos bases afin de ne pas être si fragile en cas de rupture. En thérapie, essayez de mieux comprendre votre peur de l’abandon. Sans doute avez vous manqué de sécurité dans votre enfance mais on peut soigner ses manque. Bon courage.   Brigitte

 
Bonsoir Brigitte.

Fils unique, je pense avoir été surprotégé par ma mère alors que mon père était plutôt effacé. 
J'ai grandi en étant plutôt solitaire, et j'ai toujours eu du mal à m'affirmer, et à être à l'aise avec les autres.
J'ai aussi connu mes premières relations amoureuses sur le tard.
Tout cela me laisse penser que vous visez certainement juste en parlant de "consolider mes bases".

Je pense aussi être assez sensible, une qualité me direz vous, mais qui est souvent difficile à vivre.

 

Merci beaucoup d'avoir pris de votre temps pour me répondre.

A.

 

08/11/2015 à 15:10

chaton

Type :
Messages : 5
Membre depuis : 01/01/1970
Messieurs , vous m avez émue et c est rare 
vous semblez être sur la bonne voix et c'est magnifique 
vous semblez sensible , plein de cœur 
j espère avoir de vos nouvelles bientot 
je suis une femme et je pense que vous êtes forts malgre votre sensibilité 
concernant la beaute c est très variable selon les gens 


bisous bon courage