Comment gérer la frustration

16/11/2015 à 21:28

cocktailFun

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir tout le monde,

J'ai 35 ans passé et toujours rien eu (de sexuel) dans ma vie, pas même un baiser.

J'écris ce soir parce que ça devient de plus en plus dur à gérer, la frustration est énorme, ça fait longtemps que je me sens frustré, pendant 15 ans je ne pensais qu'à cela, trouver une copine, ça m'a toujours affecté dans ma vie, de mes études à mes boulots, je n'ai jamais pu donner tout mon potentiel parce que j'avais l'esprit trop encombré par ce problème, par exemple je voulais faire une thèse mais cela signifiait jouer les rats bibliothèque 3 ans de plus, sans pouvoir investir le temps nécessaire à rencontrer quelqu'un, donc j'ai renoncé, cela me hante toujours, ce n'est qu'un exemple de ce que ça a affecté dans ma vie mais dans les différents postes que j'ai eu c'est pareil j'ai fait des choix en fonction de ça mais ça n'a rien changé.

Je ne vous parle pas des années et l'argent passées/perdues sur des sites de rencontre sans succès, bref je ne vais pas énumérer mes échecs ...

Alors le temps passe et depuis 2 ou 3 ans c'est différent, mon regard sur les femmes a changé, inconsciemment je leur en veux je crois, c'est stupide évidemment j'essaie de me raisonner mais je n'y arrive pas toujours, le trop de frustration, des fois je marche simplement dans les rues et de voir plein de jolies femmes je n'en peux plus, je ronchonne comme un vieux frustré (que je suis je l'admets) et je rentre chez moi pensant qu'elles font exprès de s'exhiber pour frustrer les hommes comme moi, c'est con surtout que je n'ai objectivement jamais vu de tenue indescente dans la rue mais c'est plus fort que moi parfois.

Alors des psys j'en vois depuis des années, ça m'a apporté des solutions oui, notamment sur le porno ou les sites de rencontres sur lesquels j'ai été addict et que je ne fréquente plus, sinon on a trouvé des explications à tout ça, même si les explications diffèrent parfois d'un psy à l'autre mais sinon niveau frustration il n'y a pas de remède psy, c'est un travail personnel à faire, je fais du sport, je vais à des cours de méditation tout ça m'aide aussi un peu mais malgré tout c'est très dur, parfois c'est insupportable et je pense à des idées pas réjouissantes ... Désolé si ce n'est pas très gai pourtant je n'ai rien d'un dépressif ou de quelqu'un qui se laisse aller, j'ai toujours eu des activités et compte bien continuer vu que c'est cela qui me tient debout.

Pour ceux qui sentent aussi que la frustration d'absence d'amour et de relations les dévorent, merci de vos conseils ou expériences.

Bonne soirée.


17/11/2015 à 05:48

Kalrak

Type :
Messages : 70
Membre depuis : 01/01/1970

Il y a une chose qu’il est important à comprendre, lorsqu’on est jeune les filles sont disponibles, après 25 ans c’est plus compliqué, elles sont mariées avec enfant bien souvent, les cercles d’amis ou de connaissances possible est beaucoup plus restreint, les affinités sont plus difficiles aussi à cause de cela.

Alors plonger dans les études c’est bien oui, mais il ne faut pas oublier sa vie privée qu’il faut réussir aussi.

La recherche d’une copine, pour certain, est un parcours du combattant parce qu’ils veulent la copine qui sera la femme de leur vie, ben non il faut prendre, non pas ce qui vient mais ce qu’il y a de bien et surtout disponible sur le moment.

Il ne faut surtout pas se dire "je veux la fille avec tous les critères qui me conviennent"

 Depuis que j’ai 15 ans je n’ai jamais connu de célibat, sauf un petit de deux ans mais volontaire, ensuite j’ai émis l’hypothèse que je pouvais avoir une petite copine pour le sexe je l’ai trouvée un mois plus tard.

 

Alors je ne comprends pas comment un homme ou une femme peut être frustré sur ce plan, il y a tellement d’hommes et de femmes qui cherchent une compagnie.

Alors quelques questions quand même :

Quel est à ton avis la raison qui fait que tu ne trouves personne ?

As-tu eu des problèmes relationnels avec les hommes, les femmes ou seulement l’un des deux ?

Vis-tu seul ? et ou ? appart maison ?

 

Fais des activités ou les personne se rencontrent, sors fais-toi aider par un amis ou un coach en séduction, ils donnent souvent des buts à atteindre comme accoster une personne et lui tenir un minimum de conversation, ça débride et c’est formateur même si ce coach n’est pas une lumière il peut être une motivation surtout s’il te surveille discrètement.

Les sites de rencontre je n’y crois pas trop, c’est un bazar pas possible maintenant ou seul ceux qui cherchent le plan Q se retrouvent.

Bonne chance et tien nous au courant.

Oui je sais je suis toujours direct……..ben oui mais c’est comme ça que je suis !

 

17/11/2015 à 11:00

nemesis

Type :
Messages : 124
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,
Je ne suis plus dans la situation que vous décrivez mais je la connais très bien, votre histoire me rappelle étrangement la mienne mis à part quelques détails (j'ai jamais vraiment envisagé une thèse, ...), ceci dit j'aimerais pouvoir vous donner des conseils pour gérer votre frustration malheureusement je n'ai pas. Je peux juste vous dire que pour la moi la frustration était aussi très viscérale et puis un jour j'ai rencontré une fille...

Kalrak semble dire que après 25 ans les filles sont plus "occupées" et il a probablement raison mais je constate aussi dans mon entourage par exemple qu'il y a pas mal de filles (et de surcroit très jolies et sympas, sans la moindre exagération) libres qui ont du mal à trouver l'amour, pour le sexe je ne saurait vous dire car elles ne se confient pas à moi. Et puis, je vous invite à explorer ce forum, vous verrez que beaucoup de femmes (et d'hommes) ont aussi des relation extra-conjugales, des relations libertines, et les gens en couple un jour ne le sont plus par la suite, je conclue donc qu'il y aura toujours des femmes libres quelque soit leur âge.

C'est juste pour vous dire, que l'âge ne veut pas dire grand chose et qu'on peut tomber sur l'amour ou juste un plan cul à tout moment et partout. Il est fort probable que vous vous mettez des barrière avec les femmes et vous n'osez pas (c'était mon cas à l'époque) mais maintenant je m’aperçois que les occasions sont beaucoup plus courantes qu'on le croit sauf qu'on ne les voit pas forcément. En ce qui concerne uniquement le sexe, à votre place (ce que je n'ai pas fait à l'époque mais je le regrette aujourd'hui), je n'hésiterais pas à m'adresser à une professionnelle car je crois que de faire sauter la crainte du premier rapport facilite la relation avec les femmes.
17/11/2015 à 11:26

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970
Le fait d'en vouloir aux femmes ne facilite pas les rencontres... Il y a des choses qui se ressentent même si elles ne sont pas dites. Il est indispensable de savoir ce qui en vous s'oppose à l'établissement de liens affectifs ou à la simple aventure sexuelle. Avez-vous peur de faire le premier pas de crainte d'être rejeté ? Pour quelle raison ? Je suis personnellement d'accord avec Nemesis : s'adresser à une professionnelle peut faire sauter un blocage par rapport à l'implication charnelle. Mais ce ne sera hélas pas suffisant.
21/11/2015 à 19:27

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

Kalrak a dit : 

Il y a une chose qu’il est important à comprendre, lorsqu’on est jeune les filles sont disponibles, après 25 ans c’est plus compliqué, elles sont mariées avec enfant bien souvent, les cercles d’amis ou de connaissances possible est beaucoup plus restreint, les affinités sont plus difficiles aussi à cause de cela.

Alors plonger dans les études c’est bien oui, mais il ne faut pas oublier sa vie privée qu’il faut réussir aussi.

La recherche d’une copine, pour certain, est un parcours du combattant parce qu’ils veulent la copine qui sera la femme de leur vie, ben non il faut prendre, non pas ce qui vient mais ce qu’il y a de bien et surtout disponible sur le moment.

Il ne faut surtout pas se dire "je veux la fille avec tous les critères qui me conviennent"

 Depuis que j’ai 15 ans je n’ai jamais connu de célibat, sauf un petit de deux ans mais volontaire, ensuite j’ai émis l’hypothèse que je pouvais avoir une petite copine pour le sexe je l’ai trouvée un mois plus tard.

 

Alors je ne comprends pas comment un homme ou une femme peut être frustré sur ce plan, il y a tellement d’hommes et de femmes qui cherchent une compagnie.

Alors quelques questions quand même :

Quel est à ton avis la raison qui fait que tu ne trouves personne ?

As-tu eu des problèmes relationnels avec les hommes, les femmes ou seulement l’un des deux ?

Vis-tu seul ? et ou ? appart maison ?

 

Fais des activités ou les personne se rencontrent, sors fais-toi aider par un amis ou un coach en séduction, ils donnent souvent des buts à atteindre comme accoster une personne et lui tenir un minimum de conversation, ça débride et c’est formateur même si ce coach n’est pas une lumière il peut être une motivation surtout s’il te surveille discrètement.

Les sites de rencontre je n’y crois pas trop, c’est un bazar pas possible maintenant ou seul ceux qui cherchent le plan Q se retrouvent.

Bonne chance et tien nous au courant.

Oui je sais je suis toujours direct……..ben oui mais c’est comme ça que je suis !

 

 Oui enfin, quelque part tu dis de prendre le ou la première qui vient. Si dès le début on sent que cela ne le fera pas, si des concessions doivent être faites, il vaut mieux ne pas insister afin d'éviter de devenir malheureux ou frustrés. Personnellement je préfère restée seule que frustrée ou me sentir seule en ayant quelqu'un dans ma vie.

21/11/2015 à 19:39

Kalrak

Type :
Messages : 70
Membre depuis : 01/01/1970
Ce n’est pas tout à fait ce que je voulais dire Alice,

Il y a des personnes, hommes ou femmes d’ailleurs, qui veulent la personne de leur vie dès le départ, hors ce n’est quasiment pas possible, je dis bien quasiment parce qu’il y a toujours des exceptions.

Le mieux étant de trouver les personnes qui plaisent et avec qui on se sent bien, ensuite voir si l’aventure peut continuer n’est pas interdit…

 

21/11/2015 à 19:41

alice

Type :
Messages : 549
Membre depuis : 01/01/1970

Kalrak a dit : 

Ce n’est pas tout à fait ce que je voulais dire Alice,

Il y a des personnes, hommes ou femmes d’ailleurs, qui veulent la personne de leur vie dès le départ, hors ce n’est quasiment pas possible, je dis bien quasiment parce qu’il y a toujours des exceptions.

Le mieux étant de trouver les personnes qui plaisent et avec qui on se sent bien, ensuite voir si l’aventure peut continuer n’est pas interdit…

 

 je comprend mieux Smile

25/12/2015 à 17:29

cocktailFun

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir et merci à tous pour vos réponses.


Kalrak
Je vais essayer de répondre point par point :

Déjà un truc qui m'a fait un peu bondir c'est que l'on puisse penser qu'un homme dans mon cas à mon âge puisse être exigeant, je ne pense pas que cela existe, pas à mon âge, mais peut-être que je me trompe en tout cas je ne l'ai jamais été. Les seules critères que j'ai c'est de me sentir bien avec quelqu'un et de savoir que je compte pour cette personne.

Sinon alors pourquoi j'en suis là ? Je ne peux pas répondre comme ça par une simple phrase. ça fait des années que j'essaie d'y répondre avec les psys ou coachs, alors des réponses on en trouve mais trop peut-être puisque finalement ça se contredit ça s'entremêle donc je crois qu'il n'y a pas une simple réponse et que c'est un peu de tout, si je commence à énumérer tous les problèmes que j'ai niveau relationnel ça va durer des pages et des pages alors pour faire simple je dirais que il est difficile pour beaucoup de monde de trouver une compagne ou un compagnon (le célibat est le nouveau mal du 21è siècle paraît-il...) et que si l'on est pas très sûr de soi, entreprenant (sans être lourd), avec un bon cercle social, et bien on galère ensuite c'est comme pour tout échec, c'est un jeu de spirales infernales ... il faut de la confiance en soi pour avoir du succès avec les femmes et c'est un premier succès avec les femmes qui nous donnent de la confiance en soi ... 

Alors après pourquoi je suis tombé dans ces spirales et bien parce que je suis décalé et l'ai toujours été, ça commence par une éducation et un milieu familial différents puis quand on est ado le décalage génére des conflits avec les autres, cela entraîne des lacunes en communication, les échecs sociaux s'enchaînent, on se referme sur soi, puis un jour on trouve enfin un domaine de satisfaction : "les études" et là c'est le piège on est enfin bon à quelque chose alors on se plonge dedans .... jusqu'à s'y noyer, ensuite on fait pareil dans le boulot et on se réveille à 28 ans en ayant pour ainsi dire rien fait de sa vie.

Pour moi le réveil a été brutal c'est sûr mais au moins ça m'a fait bouger et je me disais bah après tout je m'en fiche au point où j'en suis alors j'ai quitté mon boulot, j'ai même quasiment oublié ce qui était ma passion, j'ai pris un autre boulot qui me laisse plus de temps vu qu'il ne me passionne pas, ensuite j'ai commencé des loisirs, des sorties, des voyages etc ... alors c'est bien je profite de la vie ok mais malheureusement le décalage est toujours là et mes rapports aux autres sont toujours maladroits, disons que je suis très réservé j'ai du mal à aller vers les gens alors je me force mais les gens sentent que ce n'est pas naturel et forcément ça paraît maladroit. Les femmes sentent avant même que je les aborde que je ne suis pas très à l'aise et que ce n'est pas naturel chez moi, que je me force donc je pense que rien que ça ça commence mal et après bon ça va disons mais la plupart du temps ça reste "froid" difficile de redétendre l'atmosphère quand les choses partent froidement.

Alors quand j'écris ça je me dis Ok ça explique ma situation mais d'un autre coté je me dis que je ne comprends pas et que je devrais intéresser !
Je prends un exemple : je vois plein de personnes toujours scotchés à leur téléphone, pas souriant, écouteurs dans les oreilles enfin presque coupés du monde qui les entoure etc ... et pourtant ils ont une vie sociale et probalement un petit copain/petite copine, et tant mieux pour eux c'est tout ce que je leur souhaite mais quand je vois que je suis tout l'opposé, toujours souriant et près à discuter malgré mon mal-être et bien je ne comprends pas.
Alors des fois je crois qu'il n'y a rien à comprendre, quand on voit tous les hommes qui n'ont aucun respect pour les femmes, qui trompent, qui quittent une femme et qui en retrouvent aussitôt une autre, quand on voit que les tueurs en série reçoivent des demandes en mariage en prison on se dit que les choses ne tournent vraiment pas rond :/

Désolé pour le déballage. Après je peux trouver plein d'autres raisons, mais de là à savoir exactement ce qui cloche ... Non je ne sais pas, c'est un tout que je résumerais en disant que maintenant j'ai d'énormes lacunes en communication, partout où je vais les gens sentent que je suis étrange et voilà.

Je vis en Alsace, près de Strasbourg en appartement et j'ai toujours vécu seul puisque que je n'ai jamais eu de copine.

J'ai fait des séances (et des week-end entiers aussi) avec des coachs, ça m'a donné un peu plus d'assurance pour aborder oui, ça m'a donné les bases mais après de là à avoir un succès non quand même pas, pour cela il faudrait pratiquer quotidiennement, aborder encore et encore ... ce que je ne fais pas c'est sûr parce que ça me terrifie toujours autant.

Les sites de rencontres je n'y crois pas non plus, sur 100 messages envoyés je reçois au maximum 5 réponses et en général c'est pour dire que "bien malheureusement elles sont déjà trop sollicitées sur le site et ne peuvent pas prendre d'autres contacts pour le moment mais peut-être plus tard" mais le plus tard ne vient pas ... J'ai quand même fait quelques rencontres mais la plupart étaient avec des femmes qui font leur speed-dating sur les sites donc rencontre de 10 15 minutes et sans suite. Les sites on le sait c'est 10 hommes pour une femme et en général ces femmes sont exigeantes puisqu'elles ont le choix et le savent, après je ne critique pas je les comprends.



nemesis

Merci beaucoup, même sans conseil de votre part votre témoignage réchauffe énormément.

En fait oui je venais plus chercher des conseils pour la frustration et comment continuer à vivre positivement et comment faire pour ne pas que l'image que j'ai des femmes ne continuent à se dégrader, je n'attends plus vraiment de solution pour trouver une femme, disons que plus jeune j'y pensais sans arrêt et ça me pourrissait, maintenant ça va j'en ai plus ou moins fait mon deuil, ça ne va pas dire que tout est rose non parce que je me demande tous les jours pourquoi je bosse et si je serais pas mieux à faire autre chose, à me casser je ne sais pas où.

C'est compliqué au niveau des professionnelles c'est un des premiers trucs qu'on évoque avec les psys et ils sont très partagés là-dessus, alors que moi c'est non je ne veux pas, peut-être que je changerais mais pour le moment non.



Parvati

Je sais que les femmes le ressentent et que ça ne facilite pas mais c'est inconscient c'est un changement que je sens j'aimerais combattre ça justement c'est pour ça que je suis en venu en parler. C'est terrible ce que je vais dire et je n'ai pas encore parlé à mon psy de peur de sa réaction et d'être fiché dans je ne sais quel fichier judiciaire mais je sais que la frustration est en train de me ronger, cela dégrade complètement ma vision des femmes et j'ai l'impression que c'est juste une première étape vers des choses carrément pas belles si vous voyez ce que je veux dire ...




alice

Préférer rester seul(e) que frustré(e)
Je ne sais pas si vous avez déjà été en couple mais dans mon cas la solitude ammène justement la frustration.




Merci à tous, je voudrais préciser ma question était sur le traitement de la frustration, je sais que trouver une femme règlerait (enfin je suppose) le problème mais bon je ne veux plus focaliser trop là dessus comme j'ai pu le faire pendant des années, il y a sûrement d'autres moyens de combattre la frustration.


Joyeux Noël à tous !



25/12/2015 à 20:17

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012
J'ai la flemme de tout lire, même de lire. Je n'ai lu que le titre du sujet.

Alors je ne dirai qu'une seule chose : vive les putes !
25/12/2015 à 22:52

cocktailFun

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Je vais répondre précisémment là-dessus,

- Commencer sa sexualité avec une femme qui n'en a pas envie n'est généralement pas une bonne chose, ça dépend des hommes bien sûr mais ça peut complètement leur biaiser leur vision des femmes,
- Ensuite c'est juste un défouloir, un soulagement, ça ne traite pas les problèmes de fond et au contraire peut rendre addict
- Enfin ça peut justement rendre encore plus frustré, c'est une façon artificielle de me donner accès à un plaisir auquel je n'ai naturellement pas accès, c'est comme rendre la vue à un aveugle pour quelques instants et lui la reprendre ...

Bon vous l'aurez compris ce sont là les paroles de mes psys, je n'ai rien inventé mais en ce qui me concerne mon sentiment est tout simplement que je n'ai pas envie de sexe, disons que oui mais ce n'est pas ça que je cherche, voir un regard amoureux se poser sur moi, sentir une chaleur, quelqu'un qui tient à moi à qui je tiens et que j'aurais envie de rendre heureux c'est ça que je veux.
26/12/2015 à 09:16

Venom

Type : Homme
Messages : 718
Membre depuis : 16/09/2012
Salut Wink

C'est à dire que si vous partez du principe que d'aller voir une prostituée peut " biaiser complètement la vision de la fâme " , c'est que vous avez déjà une idée toute faite de ce que doit être une femme, celle qui vous correspond, moi je n'en ai pas forcément et je prends le plaisir que l'on veut bien me donner.

Un défouloir, un soulagement ? Difficile de répondre à ça, un défoulement ça ne rentre pas forcément dans la catégorie de chaque clients, mais ça peut effectivement. Mais reduire un échange sexuel tarifé à un défoulement et donc une prostituée à un défouloir je trouve ça assez étriqué comme vision, si vous permettez.

Un soulagement n'est ce pas le propre de l'être humain de se sentir soulagé quand il fait l'amour quelque soit de la façon dont il le conçoit, de son rapport au monde et à l'autre ?

Faire l'amour pour de vrais ( ou un rapport sexuel pour de vrais sans amour si vous préférez ) n'est jamais artificiel contrairement au construction sociale et psychique et je me demande bien ce qu'il y a de plus naturel que de le faire quand on a envie de le faire, et ça ne peut pas être plus frustrant que si on ne fait jamais rien, mais là encore c'est la seule propre visions des choses qui rentre en jeu.

Je n'ai toujours pas lu votre sujet même si j'ai compris quel type de relations vous cherchez, je le lirai ce soir.
26/12/2015 à 16:47

Pow-

Type :
Messages : 98
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Cocktailfun,

J'espère qu'en cette période de fêtes de fin d'année, tu n'es pas seul dans ton coin...! 

On ressent bien à te lire ta frustration et ton désarroi mais je pense que tu te disperses un peu et j'ai l'impression de discerner une tendance au négativisme. Tu parles de gens au téléphone, de tromperie, de tueurs en série etc... quel rapport? Et si tu te concentrais sur toi? Et sur ce qu'il y a de positif? Et si tu ne jugeais pas à l'emporte-pièce aussi?

Travaille ton ouverture, ton intérêt pour l'autre, sans à priori (on dit tous ne pas en avoir mais c'est faux). Ce qui te manque, donnes-en à l'autre : un intérêt sincère, de l'écoute, une disponibilité et vois ce que tu as en retour. Rien? Tant pis! Sinon, c'est tout bénef! Aller vers l'autre, c'est tout un art... c'est considérer "l'étranger" comme pas si étrange. A toujours dire qu'on est différent et décalé, ça n'aide pas à la relation et à la rencontre. On devrait d'ailleurs réaliser qu'on a plus de points communs que de différences les uns les autres. Je pense qu'au delà de ton célibat, ce qu'il faut travailler, c'est ta relation à l'autre. Si tu veux que les choses changent, commence par te changer toi-même. Change ta façon de penser, de voir l'autre, d'analyser une situation etc! Une personne au téléphone et qui ne sourit pas en apparence est peut-être tout sourire à l'intérieur! 

Changer sa façon de penser, ça envoie un message différent et on attire plus. C'est dur à dire mais quand une situation qui nous est nocive persiste, on a toujours une bonne part de responsabilité. Le reconnaître, c'est permettre le changement.




26/12/2015 à 19:32

cocktailFun

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Venom,

Je n'ai pas une idée toute faite des femmes, je sais juste que si je dois avec des relations avec une femme ce sera avec une femme qui m'aime et qui en a envie.

par défouloir ou soulagement je voulais dire quelque chose juste pour temporaire, pour soulager je ne sais pas quoi dans ma tête, évidemment ce n'est pas du tout ma vision du sexe mais même ça n'apporterait aucune solution, ça ne donnera pas les qualités/compétences nécessaires pour trouver une compagne et donc cela peut me frustrer encore plus réalisant que sans payer je ne peux pas accéder à ce plaisir qui pourtant devrait être naturel et accessible à tous.

Beaucoup d'hommes sont addicts aux prostituées, j'ai été moi-même été addict au porno, j'en suis sorti, je ne veux pas retomber dans une autre addiction.




Bonsoir Pow,

Oui je suis seul pour les fêtes, j'ai toujours fait le premier de l'an tout seul à part 2 fois où ma meilleure amie est venue exprès du Canada me voir pour que je ne sois pas tout seul sinon j'ai toujours fait Noël avec ma maman sauf cette année donc cette fois c'est spécial pour moi et ça me donne envie de réflexion sur ma vie, c'est pour ça que j'ai passé les 2 derniers jours à écrire des messages sur des forums.

Pour ce qui est du négativisme ça dépend des périodes, disons que quand je suis seul j'ai tendance à être un peu négatif, mais sinon quand j'ai des trucs à faire ou des gens à voir non pas du tout, je suis mal à l'aise les gens le voient mais je suis plutôt positif et en tout cas jamais je ne plains, d'ailleurs à part sur internet je n'ai jamais parlé de tout ça à personne, personne ne s'est jamais imaginé que je suis comme ça, personne ne sait que j'ai toujours été seul (à part 2 ou 3 amis de longue date).

Oui j'ai parlé d'un peu tout en vrac, le rapport ?
Et bien je l'ai dit c'est une liste de choses qui me choquent et que je ne comprends absolument pas et qui me font parfois penser que tout est insensé, injuste et qu'il n'y a rien à comprendre. (et la liste aurait pu être bien bien plus longue).

Je suis gentil, souriant, je sais écouter les gens, j'essaie (tant bien que mal) d'aller vers les gens, je ne suis pas très à l'aise ok et ça se voit mais j'ai de la bonne volonté, je ne suis pas Appolon mais pas immonde non plus, enfin voilà et pourtant je n'intéresse pas, je ne comprends pas.

Me remettre en question je pense que j'aurais du mal à faire plus, j'ai plaqué mon job, abandonné ma passion pour m'investir dans des activités, du sport, du volontariat, des trucs un peu plus humains, ça a été très compliqué au début, j'étais pas autiste je ne vais pas exagérer mais pas loin, et ça va mieux mais voilà c'est tout.
On me trouve toujours gentil, serviable et tout ça mais de là à faire des amis, garder des contacts non ou alors c'est toujours superficiel, et de là à avoir un soupçon de chance avec une femme Houhou j'en suis encore très loin. Alors je continue mes activités (enfin par intermittance parfois mais bon), je continue à parler à des gens dans les activités que je fais, des fois je me dis que ça portera ses fruits, forcément, parfois, comme en ce moment j'en doute ...
29/12/2015 à 08:59

Pow-

Type :
Messages : 98
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Cocktailfun,

Désolée, à me relire, j'ai l'impression d'avoir été un peu dure dans mes propos. Le positif, c'est que en théorie, à te lire, tu fais tout ce qu'on aurait pu te conseiller pour améliorer ta vie sociale car tu es engagé dans de nombreuses diverses et variées. Le problème vient peut-être de ton manque de confiance en toi voire même d'un manque de naturel lorsque tu vas vers les autres. Je te dis ça complètement au hasard car ça me fait penser à une amie qui est dans la même situation que toi (célibataire et vierge) et qui compense ses complexes en simulant un personnage qui n'est pas le sien. Pour toi, c'est un peu différent, je crois car tu n'es pas à l'aise avec les autres. Lorsque tu sauras pourquoi (peur? oui mais de quoi? appréhension? anxiété? etc) ; tu arriveras sans doute à dépasser ce malaise.

En tout cas, tu n'es pas de ma région (je suis de Haute-Savoie) mais avec mon compagnon, nous t'aurions invité avec plaisir pour le 31 :) (on le fête avec une poignée d'amis qui ne se connaissent pas forcément mais qui n'avaient personne avec qui le passer)
04/01/2016 à 13:45

cocktailFun

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970

Hello Pow, merci beaucoup pour ton message et ton offre pour le réveillon ça m'a fait très plaisir de lire ça, je te souhaite une très belle année 2016 pleine de réalisations, de projets, de belles choses et surtout d'amour !!! parce que dans le fond c'est ça qu'on veut tous hein ^^ et une bonne santé aussi.

Oui j'essaie de faire des choses pour améliorer, je ne reste pas enfermé chez moi d'ailleurs j'ai déjà fait une sortie OVS cette année, de toute façon je dois faire des choses, il y a des gens qui n'ont rien à faire ils vont sociabiliser c'est naturel chez eux, pour d'autres il faut y travailler à chaque instant, je ne sais pour pour ton amie elle est timide et mal à l'aise mais elle joue quel rôle ?

Mon problème c'est que je joue un rôle moi aussi, j'ai un manque évident de confiance en soi, peur du rejet, manque de naturel, côté décalé, timidité etc... et quand je fais l'effort de parler à des gens je joue un rôle moi aussi, les gens le sentent tout de suite et c'est là le problème, disons que jamais ils vont se dire "tiens celui-là il n'est pas à l'aise mais il essaie on va l'encourager" ils vont se dire "mais qu'est-ce qu'il nous veut celui-là il est chelou", c'est marrant parce que je suis très attentif à tous les comportements et j'ai souvent remarqué que des hommes posaient des questions naturellement (mais avec la manière) et recevaient des réponses et pour les mêmes questions moi je reçois des yeux écarquillés comme si je posais des questions indiscrêtes, pareil quand tu essaies de dire un truc marrant, moi ça fait des gros blancs qui plombent l'ambiance et d'autres vont dire la même chose et faire rire tout le monde, c'est juste une question de style, de confiance en soi et de naturel, désolé je m'éloigne mais oui c'est pour dire que jouer un rôle ce n'est pas forcément bien, ça peut poser des barrières mais pourtant il le faut, si je ne joue pas un rôle et reste moi-même c'est simple je reste chez moi derrière mon ordi, là aucune peur, aucun rejet aucune maladresse, une petite zone de confort oui mais bien triste zone.

Bonne année à tous et bon courage à tout ceux qui galèrent et font des efforts, un jour ça sera récompensé !

04/01/2016 à 14:45

Anais

Type :
Messages : 74
Membre depuis : 01/01/1970
Merci à tous pour vos messages de soutien et bravo à CocktailFun pour son courage et sa persévérance ! 
J'espère que toute cette émulation pourra aider ceux qui vous lisent et qui n'osent pas écrire et je te souhaite CocktailFun une belle année ! 

Wink
05/01/2016 à 09:25

Arobase

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Pas facile ton histoire ...  Si j'ai bien compris , tu ne t'aimes pas , et pas conséquence tu n'aimes pas les autres .

Tout ceci s'évapore quand tu discutes via internet.

Tu es la bête et tu cherches la belle 

Tu veux qu'une femme t'aime pour ce qu'il y a à l'intérieur de toi surtout pas pour autre chose 

Est-ce que jusqu'à là j'ai bon ? 

Ou est-ce qu'au contraire , tu fais tout ce qu'il faut pour qu'on ne t'aime pas ??? une vieille histoire passée ou refoulée