Comme Ambre... mon récit érotique...

21/10/2013 à 16:53

SGJC

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970

Nous avons déplié le canapé, la lumière de la télévision tamise la pièce. Tu es allongée devant moi simplement vêtue d’un tanga noir en dentelle qui met en valeur tes magnifiques fesses. Mes doigts frôlent ton dos encore bronzé du soleil de l’été. Ils font une multitude d’aller-retour de ton cou au creux de tes hanches, longent tes épaules et tes mains, te font frissonner en passant sur tes flanc. Ils continuent de descendre vers tes jambes, tes pieds, puis remontent jusqu’au creux de tes genoux pour terminer leur course sous tes fesses avant de replonger vers tes pieds en suivant l’intérieur de tes jambes. Je te vois frémir sous l’effet de ces douces caresses, des frissons de plaisir parcourent tout ton corps. J’embrasse délicatement ton cou plusieurs fois, puis, je fais couler un long filet d’huile de massage dans ton dos. Je frotte mes mains entre elles afin de les chauffer, et je les pose sur tes hanches. Mes mains et mes doigts appuient sur ton dos. Je te masse. Mes mains remontent symétriquement de tes hanches à tes épaules, mes pouces terminent leur chemin en massant ta nuque. Je redescends, remonte en variant l’intensité de mon massage. Mes deux mains massent ton flanc gauche longuement avant de passer au droit. Puis tes épaules, tes bras, je m’attarde sur tes coudes, tes mains, tes doigts que je tire un par un. Un autre filet d’huile de massage, mais cette fois sur tes jambes. Mes doigts frôlent la base de tes fesses, mes mains massent tes cuisses, le creux de tes genoux, tes mollets, remontent le long de ta jambe, redescendent, massent l’extérieur de tes jambes, puis l’intérieur et reviennent au creux de tes genoux. De là, mes doigts rejoignent tes chevilles, tournent autour, appuient sur les côtés et le centre de ta voute plantaire, et enfin se saisissent de tes orteils, les tirent délicatement, et continuent de s’attarder sur des pieds et tes mollets. Je te regarde, détendue, tu es belle… tes magnifiques cheveux bruns ruisselant sur une épaule. Un dernier petit tour autour de tes chevilles, je remonte sur tes mollets, tes genoux, tes cuisses, puis mes mains glissent sous ta dentelle noire et saisissent tes fesses. Je les masse lentement en faisant de petits cercles, puis afin de mieux accomplir ma tâche, je fais glisser lentement ton tanga… et te voilà nue devant moi… mon dieu que tu es belle… je repose mes mains sur le côté de tes fesses et de tes hanches, mes pouces au niveau de ton coccyx. Mes pouces remontent jusqu’au bas de ton dos, redescendent le long des fossettes de tes fesses et de tes hanches, repassent sur tes fesses et recommencent leur chemin. Mes deux mains se posent après sur l’une de tes fesses, la massent, les palpent, les roulent… terminant sur le bas de ton dos, puis je passe à l’autre fesse… Puis, je me penche vers toi… et dépose mes lèvres dans ton cou. J’embrasse ta nuque, remonte vers tes oreilles, mordille tes lobes. Ma bouche repasse sur ton cou, tes épaules… alternant tendres baisers, petits coups de langue, légers mordillages, chaudes respirations et baisers appuyés, je parcours ta colonne vertébrale, la raie de tes fesses, tes plis fessiers… Ensuite vient  le tour de tes jambes. Mes lèvres jouent maintenant avec tes cuisses, ma langue coure à l’intérieur de ces dernières pour venir taquiner le pli de tes genoux. Ma chute vertigineuse n’en finit pas… et ma bouche termine avec tes mollets et tes chevilles. Tu te retournes et t’allonges sur le dos… nos regards se croisent, tu me souris… Pardon ! Te masser me ferait-il de l’effet ??? Euh… Pourquoi dis-tu cela ??? Tu es détendue alors que je semble tendu ! Je ne vois pas de quoi tu parles !!!... Tu refermes les yeux. Je prends quelques secondes pour te contempler… tu es magnifique… je pose mes mains de chaque côté de ton visage, mes pouces à la racine de ton nez. Ils suivent tes sourcils et terminent sur tes tempes en décrivant de petits cercles. Ils se posent ensuite au-dessus de tes lèvres supérieures et rejoignent ton menton. Mes doigts glissent derrière ta nuque et mes pouces massent ton cou. Joignant mes mains comme pour une prière, je pose leurs tranchants au niveau de ton nombril. Je remonte passant entre tes seins, puis mes mains se séparent pour terminer sur tes épaules. Après plusieurs aller-retour, je les place de chaque côté de tes seins, mes pouces partent de ton  plexus, suivent leurs courbes, frôlent tes mamelons et reviennent à leur point de départ. Je m’occupe ensuite de ton abdomen puis glisse le long de tes flancs, te faisant frissonner. Caressant délicatement tes hanches, je remonte vers les plis de l’aine rejoignant les plis de tes cuisses en effleurant ton sexe… un frémissement parcours ton corps… L’extérieur, le dessus, l’intérieur… je n’oublie aucune partie de tes cuisses. Et me voilà arrivé aux genoux, puis mes doigts suivent tes tibias, mes mains remontent en appuyant sur tes mollets, mes doigts centrés sur tes jumeaux, avant de redescendre jusqu’à tes chevilles pour terminer une nouvelle fois avec tes orteils et ta voute plantaire… D’un seul coup, un doute ma bite… autant pour moi ! M’habite… j’ai peur de t’avoir trop décontracté, et si tu t’étais endormi !!! Je n’aurai plus qu’à te couvrir et me lover contre toi, mais le massage n’est pas fini. Tel des ailes de papillons virevoltant sur tes jambes, mes doigts remontent lentement et voilà que je dépose l’une de mes paumes sur ton sexe recouvrant tes lèvres, mes doigts au niveau du mont de vénus. D’une délicate pression je fais très très subtilement vibrer ma main… Puis formant une pince avec mon pouce, l’index et mon majeur, je remonte le long de tes lèvres. Je redescends doucement laissant l’un de mes doigts chatouiller tes petites lèvres, je resserre ma pince, remonte, dépose ma main sur ton pénil, alors que mon pouce, à la traine, taquine ton clitoris… Tu soupires… mon pouce glisse… emportant de son poids ma main, mon majeur câline tes lèvres, insiste… tes lèvres s’entrouvrent légèrement telle une rose perlée de rosée. Les premiers millimètres de mon majeur disparaissent entre tes petites lèvres puis vont jouer de nouveau avec ton clitoris. Je sens ton corps frémir et se cambrer… je t’entends haleter… j’arrête… Je te laisse deux, trois secondes de répit… tu sursautes… un souffle chaud vient de balayer ton sexe… je ne t’ai pas touché mais tu as perçu la proximité de ma bouche et de ton sexe… tu sens maintenant mes lèvres atterrir sur tes hanches et je recommence à jouer avec ton corps, taquinant ton nombril, faisant cheminer la pointe de ma langue de tes flancs à tes côtes… faisant le tour de tes seins… ma bouche recouvre alors l’une de tes aréoles, ma langue tournant autour de ton mamelon… je passe à l’autre seins, mais je ne m’attarde pas sur ta poitrine, je sais que tu n’aimes pas trop cela… je continue donc mon ascension vers ta bouche, sans oublier ton cou… mes lèvres se collent aux tiennes, nos langues s’entrelacent rapidement, tu pinces ma lèvre inférieure, on s’embrasse… lors de mon escalade vers ta bouche, je me suis allongé sur toi, nos sexes se touchent, nos corps commencent à être moites… mais n’allons pas trop vite, je n’ai pas fini mes baisers. Me décalant, je m’allonge contre toi… en sens inverse… en cuillère… ma bouche va embrasser ton sexe… je sens tes lèvres serrer le bout mon pénis… ma langue, à plat, large et dure, lèche tes lèvres, puis sa pointe s’introduit dans la fente entrouverte de ton sexe. Je sens tes lèvres gonfler, se mouiller, j’enchaine plusieurs petit coup de langue sur ton clitoris… mais j’ai du mal à me concentrer… ta mains a enserré mon sexe, ta bouche va et vient sur mon gland, ta langue s’amuse avec mon frein et la couronne de mon gland… je me retire, me place entre tes jambes, passe mes bras sous tes cuisses, embrasse ton sexe, et recommence mon jeu de langue. Dans cette position, je peux courir sur l’intégralité de tes lèvres, terminant ma course par ton bouton d’amour. Je varie l’intensité, la pression et les mouvements de ma langue. Ton corps tremble, tu gémis parfois, on se prend la main, nos doigts se croisent, tu les serres. J’enfonce plus profondément ma langue, j’accélère mes mouvements, ton bassin ondule tout seul… ma bouche happe tes lèvres, aspire ton clitoris, je souffle sur ton sexe, ma langue passe par ton périnée, se perd sur ton anus… tes jambes se resserrent autour de ma tête, tu émets de petits bruits, mes mains agrippent ton bassin, je le maintien, collant ma bouche à ton sexe, je sens le plaisir t’envahir, tu veux de dégager, j’aspire ton bouton de rose, ma langue l’affole, tes jambes m’écrasent les tempes, tes mains poussent ma tête, tu décolles, ton corps est secoué par l’orgasme… je pose ma tête sur ton ventre… je sens ta respiration haletante, ton cœur affolé qui frappe ta poitrine… je t’aime… je viens t’embrasser. Tu me repousses, posant tes mains sur mon torse, tu me guide, je m’allonge sur le dos. Tu m’embrasses, joues avec mes mamelons, puis saisis mon sexe. Tout en me fixant, ta main caresse doucement mon pénis. Ta langue s’enroule autour de mon gland, tes yeux rieurs m’observent, tes lèvres englobent mon gland, le serrant, le recouvrant totalement et démarrant un va et vient… je suis traversé de frissons de la tête aux pieds. Tu me regardes. Tu arrêtes ta gâterie. Pendant que nous échangeons quelques mots, tes mains continuent de toucher mon sexe. Je te saisis par les épaules, te rapprochant de moi, ma main caresse ton visage, je t’embrasse. Tu t’accroupis sur moi, te redressant en t’appuyant sur mon torse. Nos sexes sont collés l’un contre l’autre. Tes lèvres épousent mon pénis dont le gland dépasse sous mon nombril… on dirait que tu as changé de sexe… ah non !!! Ouf… c’est le mien… tu commences à te frotter sur moi… ton sexe masturbe le mien… ton clitoris frôle mon gland, tu accélères ton mouvement du bassin, je saisis tes fesses et accompagne tes va et vient, nos corps transpirent, se consument de l’intérieur, mon bassin se soulève augmentant la pression entre nos deux sexes, nous gémissons, je sens le plaisir monter en moi, mon pénis se contracte, ton corps se cambre, tu échappes un cri de jouissance, ton bassin s’emballe, nos va et vient se transforment en accoups puissants… mon dieu arrête… tes ongles se plantent dans ma peau, tu es transportée par un spasme de plaisir, je nous soulève de quelques centimètres, nous sommes portés de plaisir… je me suis répondu sur mon ventre, tu m’as fait craquer… Mais mon sexe ne perd pas complétement son érection, tu le soulèves et le présente à ton sexe. Tu l’introduits légèrement en toi. Tu maitrises le va et vient, et petit à petit ton sexe fait disparaitre le mien. Tu me chevauches. Après plusieurs minutes, on s’allonge de côté, et te voilà sur le dos. C’est moi maintenant qui régule la vitesse et la profondeur de la pénétration. Je vais doucement… nos sens, nos émotions, nos terminaisons nerveuses sont encore à fleur de peau. J’arrête… Nous restons l’un dans l’autre, sans bouger, immobiles… petit à petit mon pénis perd son érection en toi… ton vagin finit par l’expulser. Nous sommes bien,  fatigués, et  nos cœurs s'endorment comblés de notre Amour et de sa démonstration physique. Peut-être que dans la nuit, encore tout émoustillés nous recommencerons !

21/10/2013 à 16:57

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970

SGJC a dit : 

Nous avons déplié le canapé, la lumière de la télévision tamise la pièce. Tu es allongée devant moi simplement vêtue d’un tanga noir en dentelle qui met en valeur tes magnifiques fesses. Mes doigts frôlent ton dos encore bronzé du soleil de l’été. Ils font une multitude d’aller-retour de ton cou au creux de tes hanches, longent tes épaules et tes mains, te font frissonner en passant sur tes flanc. Ils continuent de descendre vers tes jambes, tes pieds, puis remontent jusqu’au creux de tes genoux pour terminer leur course sous tes fesses avant de replonger vers tes pieds en suivant l’intérieur de tes jambes. Je te vois frémir sous l’effet de ces douces caresses, des frissons de plaisir parcourent tout ton corps. J’embrasse délicatement ton cou plusieurs fois, puis, je fais couler un long filet d’huile de massage dans ton dos. Je frotte mes mains entre elles afin de les chauffer, et je les pose sur tes hanches. Mes mains et mes doigts appuient sur ton dos. Je te masse. Mes mains remontent symétriquement de tes hanches à tes épaules, mes pouces terminent leur chemin en massant ta nuque. Je redescends, remonte en variant l’intensité de mon massage. Mes deux mains massent ton flanc gauche longuement avant de passer au droit. Puis tes épaules, tes bras, je m’attarde sur tes coudes, tes mains, tes doigts que je tire un par un. Un autre filet d’huile de massage, mais cette fois sur tes jambes. Mes doigts frôlent la base de tes fesses, mes mains massent tes cuisses, le creux de tes genoux, tes mollets, remontent le long de ta jambe, redescendent, massent l’extérieur de tes jambes, puis l’intérieur et reviennent au creux de tes genoux. De là, mes doigts rejoignent tes chevilles, tournent autour, appuient sur les côtés et le centre de ta voute plantaire, et enfin se saisissent de tes orteils, les tirent délicatement, et continuent de s’attarder sur des pieds et tes mollets. Je te regarde, détendue, tu es belle… tes magnifiques cheveux bruns ruisselant sur une épaule. Un dernier petit tour autour de tes chevilles, je remonte sur tes mollets, tes genoux, tes cuisses, puis mes mains glissent sous ta dentelle noire et saisissent tes fesses. Je les masse lentement en faisant de petits cercles, puis afin de mieux accomplir ma tâche, je fais glisser lentement ton tanga… et te voilà nue devant moi… mon dieu que tu es belle… je repose mes mains sur le côté de tes fesses et de tes hanches, mes pouces au niveau de ton coccyx. Mes pouces remontent jusqu’au bas de ton dos, redescendent le long des fossettes de tes fesses et de tes hanches, repassent sur tes fesses et recommencent leur chemin. Mes deux mains se posent après sur l’une de tes fesses, la massent, les palpent, les roulent… terminant sur le bas de ton dos, puis je passe à l’autre fesse… Puis, je me penche vers toi… et dépose mes lèvres dans ton cou. J’embrasse ta nuque, remonte vers tes oreilles, mordille tes lobes. Ma bouche repasse sur ton cou, tes épaules… alternant tendres baisers, petits coups de langue, légers mordillages, chaudes respirations et baisers appuyés, je parcours ta colonne vertébrale, la raie de tes fesses, tes plis fessiers… Ensuite vient  le tour de tes jambes. Mes lèvres jouent maintenant avec tes cuisses, ma langue coure à l’intérieur de ces dernières pour venir taquiner le pli de tes genoux. Ma chute vertigineuse n’en finit pas… et ma bouche termine avec tes mollets et tes chevilles. Tu te retournes et t’allonges sur le dos… nos regards se croisent, tu me souris… Pardon ! Te masser me ferait-il de l’effet ??? Euh… Pourquoi dis-tu cela ??? Tu es détendue alors que je semble tendu ! Je ne vois pas de quoi tu parles !!!... Tu refermes les yeux. Je prends quelques secondes pour te contempler… tu es magnifique… je pose mes mains de chaque côté de ton visage, mes pouces à la racine de ton nez. Ils suivent tes sourcils et terminent sur tes tempes en décrivant de petits cercles. Ils se posent ensuite au-dessus de tes lèvres supérieures et rejoignent ton menton. Mes doigts glissent derrière ta nuque et mes pouces massent ton cou. Joignant mes mains comme pour une prière, je pose leurs tranchants au niveau de ton nombril. Je remonte passant entre tes seins, puis mes mains se séparent pour terminer sur tes épaules. Après plusieurs aller-retour, je les place de chaque côté de tes seins, mes pouces partent de ton  plexus, suivent leurs courbes, frôlent tes mamelons et reviennent à leur point de départ. Je m’occupe ensuite de ton abdomen puis glisse le long de tes flancs, te faisant frissonner. Caressant délicatement tes hanches, je remonte vers les plis de l’aine rejoignant les plis de tes cuisses en effleurant ton sexe… un frémissement parcours ton corps… L’extérieur, le dessus, l’intérieur… je n’oublie aucune partie de tes cuisses. Et me voilà arrivé aux genoux, puis mes doigts suivent tes tibias, mes mains remontent en appuyant sur tes mollets, mes doigts centrés sur tes jumeaux, avant de redescendre jusqu’à tes chevilles pour terminer une nouvelle fois avec tes orteils et ta voute plantaire… D’un seul coup, un doute ma bite… autant pour moi ! M’habite… j’ai peur de t’avoir trop décontracté, et si tu t’étais endormi !!! Je n’aurai plus qu’à te couvrir et me lover contre toi, mais le massage n’est pas fini. Tel des ailes de papillons virevoltant sur tes jambes, mes doigts remontent lentement et voilà que je dépose l’une de mes paumes sur ton sexe recouvrant tes lèvres, mes doigts au niveau du mont de vénus. D’une délicate pression je fais très très subtilement vibrer ma main… Puis formant une pince avec mon pouce, l’index et mon majeur, je remonte le long de tes lèvres. Je redescends doucement laissant l’un de mes doigts chatouiller tes petites lèvres, je resserre ma pince, remonte, dépose ma main sur ton pénil, alors que mon pouce, à la traine, taquine ton clitoris… Tu soupires… mon pouce glisse… emportant de son poids ma main, mon majeur câline tes lèvres, insiste… tes lèvres s’entrouvrent légèrement telle une rose perlée de rosée. Les premiers millimètres de mon majeur disparaissent entre tes petites lèvres puis vont jouer de nouveau avec ton clitoris. Je sens ton corps frémir et se cambrer… je t’entends haleter… j’arrête… Je te laisse deux, trois secondes de répit… tu sursautes… un souffle chaud vient de balayer ton sexe… je ne t’ai pas touché mais tu as perçu la proximité de ma bouche et de ton sexe… tu sens maintenant mes lèvres atterrir sur tes hanches et je recommence à jouer avec ton corps, taquinant ton nombril, faisant cheminer la pointe de ma langue de tes flancs à tes côtes… faisant le tour de tes seins… ma bouche recouvre alors l’une de tes aréoles, ma langue tournant autour de ton mamelon… je passe à l’autre seins, mais je ne m’attarde pas sur ta poitrine, je sais que tu n’aimes pas trop cela… je continue donc mon ascension vers ta bouche, sans oublier ton cou… mes lèvres se collent aux tiennes, nos langues s’entrelacent rapidement, tu pinces ma lèvre inférieure, on s’embrasse… lors de mon escalade vers ta bouche, je me suis allongé sur toi, nos sexes se touchent, nos corps commencent à être moites… mais n’allons pas trop vite, je n’ai pas fini mes baisers. Me décalant, je m’allonge contre toi… en sens inverse… en cuillère… ma bouche va embrasser ton sexe… je sens tes lèvres serrer le bout mon pénis… ma langue, à plat, large et dure, lèche tes lèvres, puis sa pointe s’introduit dans la fente entrouverte de ton sexe. Je sens tes lèvres gonfler, se mouiller, j’enchaine plusieurs petit coup de langue sur ton clitoris… mais j’ai du mal à me concentrer… ta mains a enserré mon sexe, ta bouche va et vient sur mon gland, ta langue s’amuse avec mon frein et la couronne de mon gland… je me retire, me place entre tes jambes, passe mes bras sous tes cuisses, embrasse ton sexe, et recommence mon jeu de langue. Dans cette position, je peux courir sur l’intégralité de tes lèvres, terminant ma course par ton bouton d’amour. Je varie l’intensité, la pression et les mouvements de ma langue. Ton corps tremble, tu gémis parfois, on se prend la main, nos doigts se croisent, tu les serres. J’enfonce plus profondément ma langue, j’accélère mes mouvements, ton bassin ondule tout seul… ma bouche happe tes lèvres, aspire ton clitoris, je souffle sur ton sexe, ma langue passe par ton périnée, se perd sur ton anus… tes jambes se resserrent autour de ma tête, tu émets de petits bruits, mes mains agrippent ton bassin, je le maintien, collant ma bouche à ton sexe, je sens le plaisir t’envahir, tu veux de dégager, j’aspire ton bouton de rose, ma langue l’affole, tes jambes m’écrasent les tempes, tes mains poussent ma tête, tu décolles, ton corps est secoué par l’orgasme… je pose ma tête sur ton ventre… je sens ta respiration haletante, ton cœur affolé qui frappe ta poitrine… je t’aime… je viens t’embrasser. Tu me repousses, posant tes mains sur mon torse, tu me guide, je m’allonge sur le dos. Tu m’embrasses, joues avec mes mamelons, puis saisis mon sexe. Tout en me fixant, ta main caresse doucement mon pénis. Ta langue s’enroule autour de mon gland, tes yeux rieurs m’observent, tes lèvres englobent mon gland, le serrant, le recouvrant totalement et démarrant un va et vient… je suis traversé de frissons de la tête aux pieds. Tu me regardes. Tu arrêtes ta gâterie. Pendant que nous échangeons quelques mots, tes mains continuent de toucher mon sexe. Je te saisis par les épaules, te rapprochant de moi, ma main caresse ton visage, je t’embrasse. Tu t’accroupis sur moi, te redressant en t’appuyant sur mon torse. Nos sexes sont collés l’un contre l’autre. Tes lèvres épousent mon pénis dont le gland dépasse sous mon nombril… on dirait que tu as changé de sexe… ah non !!! Ouf… c’est le mien… tu commences à te frotter sur moi… ton sexe masturbe le mien… ton clitoris frôle mon gland, tu accélères ton mouvement du bassin, je saisis tes fesses et accompagne tes va et vient, nos corps transpirent, se consument de l’intérieur, mon bassin se soulève augmentant la pression entre nos deux sexes, nous gémissons, je sens le plaisir monter en moi, mon pénis se contracte, ton corps se cambre, tu échappes un cri de jouissance, ton bassin s’emballe, nos va et vient se transforment en accoups puissants… mon dieu arrête… tes ongles se plantent dans ma peau, tu es transportée par un spasme de plaisir, je nous soulève de quelques centimètres, nous sommes portés de plaisir… je me suis répondu sur mon ventre, tu m’as fait craquer… Mais mon sexe ne perd pas complétement son érection, tu le soulèves et le présente à ton sexe. Tu l’introduits légèrement en toi. Tu maitrises le va et vient, et petit à petit ton sexe fait disparaitre le mien. Tu me chevauches. Après plusieurs minutes, on s’allonge de côté, et te voilà sur le dos. C’est moi maintenant qui régule la vitesse et la profondeur de la pénétration. Je vais doucement… nos sens, nos émotions, nos terminaisons nerveuses sont encore à fleur de peau. J’arrête… Nous restons l’un dans l’autre, sans bouger, immobiles… petit à petit mon pénis perd son érection en toi… ton vagin finit par l’expulser. Nous sommes bien,  fatigués, et  nos cœurs s'endorment comblés de notre Amour et de sa démonstration physique. Peut-être que dans la nuit, encore tout émoustillés nous recommencerons !

 tes belle histoire

21/10/2013 à 16:58

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970
quand la louve va lire ca, pppfffffffffffffffffffffffffffffffffff
21/10/2013 à 17:50

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
très beau, très sensuel ...

ça me dit quelque chose ... ;)

contente de voir que tu te lances !!! c'est érotique sans être trop cru, j'adore !!!
21/10/2013 à 18:58

SGJC

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
Merci, le but est d'essayer de provoquer du désir sans être cru! j'espère que ça marchera sur ma tendre et douce ?!...
22/10/2013 à 20:19

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bravo ! Tellement contente de voir que je donne une petite impulsion à ceux qui ont envie d'écrire et qui n'osent pas et quel talent !