Chacun chez soi ?

12/02/2014 à 05:22

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Je me pose cette question car j'entends souvent dire que le couple chacun chez soi c'est génial , on ne se voit que pour le meilleur , la routine ne s'installe pas , on vit dans le manque de l'autre et c'est aphrodisiaque , patati patata ...
Du coup j'ai fait quelques recherches et il parait que ça concerne seulement environ 6% des couples , essentiellement des recomposés avec jeunes enfants ou des séniors au delà de 60 ans qui veulent vivre autrement , ainsi que les jeunes ou récents couples qui apprennent à se connaitre .
Globalement , ces couples finissent par se délitter si l'un des deux subit cette situation de plus en plus angoissante et insatisfaisante ..
Certains finissent tout de même par vivre enfin ensemble pour s'engager dans une vie de couple au quotidien .
Alors une fois de plus je me dis que la communication de messages trés étudiés dans les médias , appuyés parfois par des explications de certains psys y voyant la panacée du développement personnel , conduisent finalement à tenter de bouleverser la nature humaine profonde quitte à finalement rendre les gens tout aussi malheureux , surtout que les chiffres de réussite sont faibles dans une niche de 6% trés faible elle aussi donc !

Moi je crois que l'humain n'est pas fait pour vive seul , je crois profondemment aux valeurs du couple et à l'épanouissement ensemble à travers le meilleur certes mais aussi les difficultés , sinon on est quoi dans une relation en pointillés ?
Des bons amis , des sex-friends , des égoistes , des trouillards , des immatures , des incapables de partager le réèl , des phobiques de l'engagement , des epris de liberté à tout prix ?

J'aimerai bien avoir des avis étayés sur le sujet , appuyés par des expériences personnelles sans se servir systématiquement des "couples vivant ensemble ne fonctionnant pas" sinon c'est trop facile .. 

Je commence le premier en affirmant que si je dois vivre une telle relation , alors dans ce cas je ne garantis pas ma fidélité puisque je vivrai alors dans un non-engagement subit (moi j'aime vivre à deux!) et donc je me considèrerai comme toujours disponible à une autre personne pensant comme moi ...
Innocent
12/02/2014 à 07:25

Valerie

Type :
Messages : 2319
Membre depuis : 01/01/1970
Et bien je pense un peu comme toi, pour commencer et apprendre a se connaitre, oui le chacun chez sois est l'idéal, mais a un moment donner si je ne partage pas l'existence de celui que j'aime et bien c comme ci j’étais quelques part, pas vraiment en couple, et du coup oui je trouve que comme pour l'un, comme pour l'autre c risquer et on se rend plus disponible a une autre histoire, ou a une infidélité du coup !
Le couple c pas une prison, on peu très bien vivre ensemble en se gardant des moments, à sois ou entre potes, c même important, mais vivre ensemble c quand même, a bien des égards, agréable, se blottir dans les bras de celui que l'on aime des que l'envie nous en prends s'en avoir la frustration d'attendre qu'il sois là, rentré chez sois en sachant que l'on va se retrouver, et puis je pense aussi qu'arriver a un certain âge et bien on est plus des ados qui vivent chez papa, maman, faut savoir aussi passer un cap !
Bref en résumer quand j'aime j'ai envie de partager mon quotidien avec mon amoureux car la frustration de l'absence peu briser aussi une relation, si cela dure trop longtemps.
Car en général si y'en a qu'un a qui cela convient, et que l'autre en ai malheureux, je ne vois pas ou est l'avenir du couple!
Et oui je pense aussi que l'être humain n'est pas fait pour vivre seul !
Et pourtant mes expériences du passé sont loin d'avoir été heureuse, mais j'y crois toujours je suis comme ça !
12/02/2014 à 07:58

Elisa

Type : Femme
Messages : 1497
Membre depuis : 13/09/2012


Si l'un des deux a la sensation qu'il subit une situation quelle qu'elle soit,  ça ne peut pas marcher longtemps.
La vie a deux ça se décide à deux et il ne faut pas que ce soit imposé.

Maintenant, a-ton vraiment le choix ? économiquement c'est réservé à une infime partie de la population d'avoir ce choix là, et d'un point de vue culturel  on est éduqué pour vivre à deux, faire un autre choix c'est accepter d'être un peu marginal.

J'aime bien la vie à deux, elle a ses avantages et ses inconvénients, il faut trouver son équilibre dans le couple, je crois que la question est là plutôt.

 

12/02/2014 à 08:21

Fiona

Type : Femme
Messages : 451
Membre depuis : 12/09/2012
Je l'ai testé à une époque, j'ai vécu 4 ans de cette manière, j'étais chez moi, il était chez lui. J'étais un peu trop libre dans ma tête et je tenais à avoir mon espace de liberté. Le problème, c'est que dans ce genre de relation on finit par s'éloigner. On passe plus de temps avec ses amies et on laisse peu de place à sa vie de couple. Lui était souvent avec ses amis, sorties de ski, et même voyage au Canada pour skier. Et quand les rares moments où l'on se retrouve s'espacent. On finit par s'éprendre de quelqu'un d'autre. Pour moi, c'était une mauvaise expérience. J'avais l'impression de vivre avec un fantôme.
12/02/2014 à 12:25

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Merci à vous , vous me rassurez car parfois je me demande si je ne suis pas devenu un dinausore ...Embarassed

Bon ok , ce mode de pensée du chacun pour soi se répand comme la trainée de poudre mais finalement la trés grande majorité n'est pas d'accord ouff !

Je cherche plein de témoignages sur le net et à chaque fois mis à part LE cas unique et atypique , celà ne génère que souffrances et insécurité et débouche à 90% d'echecs ..

Je considère donc que les tenants de cette logique sont quelque part des inadaptés et se cachent derrière de falacieux pretextes pour masquer un égocentrisme hors norme , putain ça fait peur quand on connait ou aime un spécimen de ce type , au secours fuyons à toutes jambes bien loin de là !
12/02/2014 à 12:42

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Ce type de couple existe, mais comme l'a souligné Elisa, vivre ainsi présupppose une forme de marginalité assumée, car nous ne sommes en effet pas socialement conditionnés pour cela.
Deux exemples de couples formés depuis de nombreuses années dans mon entourage:
cas 1: couple avec un enfant. Elle totalement bordélique et désordonnée, lui extrêmement ordonné et méticuleux... tous deux de très fortes personnalités et très tétus. Ils sont tous deux d'avis que vivre sous un même toit serait très risqué pour leur relation. La gamine (une dizaine d'années) est très équilibrée et ne semble pas souffrir de cette situation qu'elle connaît depuis sa naissance. Elle voit d'ailleurs beaucoup ses deux parents, séparément et ensemble et quand on les voit ensemble, on a le sentiment d'être face à une famille! 
Cas 2: âge mur, sans enfant commun, grosse différence d'âge (elle 15 ans de plus que lui). Elle, fan de vie à la campagne, vit effectivment dans une petite maison en milieu rural, lui citadin invétéré et véritable workaholic : ils se retrouvent en général le week-end et les vacances et la relation dure depuis 13 ans. Eux aussi ont d'avis que leurs différences finiraient pas tuer une relation selon le modèle classique.
Ce qui me frappe de mes conversations avec ces deux couples, c'est que ce sont des gens très conscients de leurs besoins propres et aussi de leurs capacités et de leurs limites. L'amie du couple 2 me disait récemment que justement ce mode vie les obligeait constamment à se remettre en question et à définir le cadre de leur relation, donc le couple est vécu de manière très consciente.
Après, ce ne peut pas être le modèle idéal pour tout le monde!
D'un autre côté, quand je vois le nombre de couples obligés de vivre séparément une bonne partie de la semaine, si ce n'est des semaines complètes, pour raisons professionnelles (et il y en a de plus en plus), finalement ce n'est pas si rare que cela.
Comme le dit Fiona, il y a un fort risque d'éloignement. Mais si justement l'éloignement ne se produit pas, comme les cas que j'ai décrits, c'est que la relation est forte et stable.

12/02/2014 à 12:46

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

Je me pose cette question car j'entends souvent dire que le couple chacun chez soi c'est génial , on ne se voit que pour le meilleur , la routine ne s'installe pas , on vit dans le manque de l'autre et c'est aphrodisiaque , patati patata ...
  Par contre, je pense que cette vision est très idéaliste et irréaliste. Elle est peut-être valable au début de la relation, mais tout finit pas s'estomper. Les deux couples dont j'ai parlé ont également leurs problèmes relationnels, comme tout le monde.
Je ne crois pas à LA solution idéale ad vitam eternam.  
12/02/2014 à 13:26

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Bien entendu que les problèmes de couple classique sont similaires , je crois même que l'éloignement peut en plus créer des rancoeurs liées à la frustration ..

Un exemple en tête moi aussi :
Une copine , 10 ans de couple chacun chez soi , elle complètement adepte et conquise par ce mode , "oui tu comprends c'est génial on se voit avec plaisir et envie , on évite la routine et les petits défauts agaçants , je ne pourrai plus vivre autrement  etc etc .. "

Et puis un jour son mec si génial , idéal , le beau mec non captif et bien il a trouvé facilement la petite demoiselle qui l'a fait craquer et elle a vite fait de combler la place laissée libre l'air de rien .. ha ha tiens tiens !!

la même copine moins de 2 mois plus tard fait la rencontre géniale (encore !  lol)  et que projette t-elle si vite là maintenant sans trop attendre ?

Le mariage ! Innocent  oui oui avec le nouveau qu'elle connait depuis peu !!!

Bel exemple de dicotomie à la limite de l'honnêteté intellectuelle   pffff ...........
12/02/2014 à 13:35

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 


Et puis un jour son mec si génial , idéal , le beau mec non captif et bien il a trouvé facilement la petite demoiselle qui l'a fait craquer et elle a vite fait de combler la place laissée libre l'air de rien .. ha ha tiens tiens !!

la même copine moins de 2 mois plus tard fait la rencontre géniale (encore !  lol)  et que projette t-elle si vite là maintenant sans trop attendre ?

ça arrive aussi tous les jours à  des couples vivant ensemble! Rien d'original!!
Seulement, dans le cas de modèles marginaux, on en impute immédiatement la raison à ce  mode de vie.

Le mariage ! Innocent  oui oui avec le nouveau qu'elle connait depuis peu !!!

Bel exemple de dicotomie à la limite de l'honnêteté intellectuelle   pffff ...........

Je dirais plutôt, signe d'évolution personnelle :-)

 

12/02/2014 à 18:22

ocre

Type :
Messages : 307
Membre depuis : 01/01/1970
Je ne comprend pas trop l intérêt de vivre séparément , dans quel but ? Avoir un espace de liberté ? Il serait plus intelligent d etre à l écoute de son ou sa compagne et etre capable de lui laisser cet espace de liberté au sein du couple . Comme le dit Valerie ce n est pas une prison le  cpl , mais ça demande une autre énergie , savoir partager et faire attention de ne pas vivre que pour sois . Exemple récurent de la vie au quotidien , les fameuses chaussettes sales du célibataire endurci !! lol il va falloir qu il face l effort au quotidien de les mettre dans la machine , avant que sa compagne regrette vite d avoir dit oui ! Parce qu il est là le soucis de la vie a deux , le quotidien ! 

12/02/2014 à 19:17

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
La vie à deux ... oui, c'est idéalement ce que l'on souhaite, mais ce n'est pas toujours la meilleure solution.
Pour ma part, nous avons trouvé une solution qui me convient pour l'instant. J'ai trois enfants, ils ne sont pas encore très vieux, donc j'ai mon chez moi, j'ai emménagé très près de mon amoureux, à cinq minutes, lui a sa maison, mes enfants et moi, notre appart. Chaque midi, les enfants sont à la cantine et nous partageons à deux le repas, le soir, très souvent nous sommes ensemble, il dort souvent à la maison, parfois, le week end, tout le monde migre chez lui, enfin, on fait beaucoup d'aller et venue, les sac à dos son souvent sortis, mais c'est idéal pour nous ...
Je ne souhaite pas imposer à mes enfants trop de présence de mon compagnon depuis plus d'un an maintenant, et je ne veux pas imposer mes enfants à mon amoureux non plus, là, chacun peu si il le souhaite avoir son temps pour lui, du calme, et dès que nous en avons envie, nous sommes ensemble ! De plus, ça nous évite pour l'instant d'avoir un quotidien pesant, des questions de budget à gérer ...
Par contre, quand mes enfants seront un peu plus vieux, quand ma situation professionnelle aura changé, quand nous en aurons envie tous les deux, la vie à deux, bien sur j'y pense, mais je pense qu'il faut pas s'y jeter trop tôt :) voilà
13/02/2014 à 01:05

chibitetsuo

Type : Homme
Messages : 768
Membre depuis : 24/09/2012

damejessica a dit : 

La vie à deux ... oui, c'est idéalement ce que l'on souhaite, mais ce n'est pas toujours la meilleure solution.
Pour ma part, nous avons trouvé une solution qui me convient pour l'instant. J'ai trois enfants, ils ne sont pas encore très vieux, donc j'ai mon chez moi, j'ai emménagé très près de mon amoureux, à cinq minutes, lui a sa maison, mes enfants et moi, notre appart. Chaque midi, les enfants sont à la cantine et nous partageons à deux le repas, le soir, très souvent nous sommes ensemble, il dort souvent à la maison, parfois, le week end, tout le monde migre chez lui, enfin, on fait beaucoup d'aller et venue, les sac à dos son souvent sortis, mais c'est idéal pour nous ...
Je ne souhaite pas imposer à mes enfants trop de présence de mon compagnon depuis plus d'un an maintenant, et je ne veux pas imposer mes enfants à mon amoureux non plus, là, chacun peu si il le souhaite avoir son temps pour lui, du calme, et dès que nous en avons envie, nous sommes ensemble ! De plus, ça nous évite pour l'instant d'avoir un quotidien pesant, des questions de budget à gérer ...
Par contre, quand mes enfants seront un peu plus vieux, quand ma situation professionnelle aura changé, quand nous en aurons envie tous les deux, la vie à deux, bien sur j'y pense, mais je pense qu'il faut pas s'y jeter trop tôt :) voilà

 apres ton cas est un cas particulier. c'est vrais que quand ils y a des enfants cela peut etre judicieux de garder un peu de prudence.

apres quand les deux personnes n'ont pas d'enfant. je dirais que cela est tres bizzarre. cela veux dire "pour moi" que l'autre ne souhaite pas reelement s'investir. je dis ça mais il faut attendre un peu de temps avant d'emmenager ensemble. mais je dirais qu'apres une bonne année de relation alors le débats peut etre posé.

13/02/2014 à 07:39

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012

damejessica a dit : 

La vie à deux ... oui, c'est idéalement ce que l'on souhaite, mais ce n'est pas toujours la meilleure solution.
Pour ma part, nous avons trouvé une solution qui me convient pour l'instant. J'ai trois enfants, ils ne sont pas encore très vieux
.......................
Par contre, quand mes enfants seront un peu plus vieux, quand ma situation professionnelle aura changé, quand nous en aurons envie tous les deux, la vie à deux, bien sur j'y pense, mais je pense qu'il faut pas s'y jeter trop tôt :) voilà

 Eh oui , tu fais donc partie de ces 6% mais dans ton cas effectivement ça semble légitime et équilibré , du reste tu expliques bien que vous cherchez au maximum le contact , vous êtes donc un vrai couple avec un amménagement et un bel avenir que vous construisez , pas des phobiques de l'engagement c'est trés différent Wink

13/02/2014 à 07:58

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Bien sûr, chaque situation est indivuelle et j'ai pour ma part du mal à accepter qu'on considère comme "bizarre" tous ceux qui font d'autres choix que ceux dictés par la norme sociale prévalant depuis des siècles.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille ... c'est bien connu et la vie de couple non plus. Qu'on vive sous le même toit ou non, tout couple, sur la durée, connaît diverses phases avec des hauts et des bas qu'il faut gérer (surtout les bas!).
J'ai vécu au début de ma relation avec mon mari, exactement la même situation que damejessica, avec des enfants de chaque côté et des va-et-vients entre les 2 apparts. Au bout de 2 ans, nous avons emménagé ensemble, nous nous sommes mariés et avons même eu, au bout de 8 ans de relation, un enfant ensemble.
Maintenant, au bout de 20 ans... la relation s'est essouflée et il y a un virage à prendre pour retrouver un nouveau souffle. Nous le voulons tous les deux, car nous sommes encore très attachés l'un à l'autre, en même temps, nous constatons un éloignement dans notre conception de la vie et dans nos besoins. Or, c'est amusant car ces derniers temps, je me demandais justement si ce modèle de deux lieux de vie ne serait pas à envisager... mais bon, ce n'est économiquement pas envisageable pour le moment ... mais ça fait partie des réflexions!
14/02/2014 à 06:06

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012

melusinefee a dit : 

Bien sûr, chaque situation est indivuelle et j'ai pour ma part du mal à accepter qu'on considère comme "bizarre" tous ceux qui font d'autres choix que ceux dictés par la norme sociale prévalant depuis des siècles.

Relis bien , je ne dis pas exactement celà Wink
Je remarque juste qu'il y a un énorme fossé entre ce qui est diffusé dans les médias et la vraie réalité de la vie , ce qui peut conduire par manipulation mentale à rendre les gens éternellement insatisfaits ...
Les médias ont le don de créer des zones anxiogènes dans tous les compartiments de la vie , et cette manie du développement personnel à tout prix éloigne les gens plus qu'ils ne les réunissent !

Nous vivons une époque formidable ou le clivage et l'affrontement servent à diviser les gens pour ... mieux faire regner le chaos social , je n'invente rien il suffit d'ouvrir les yeux ...

Il y a en plus une com' shyzo en permanence , d'un côté on conseille comment sauver son couple à grands renforts de recettes fusionnelles , de l'autre on fait croire que vivre pour sa gueule peut rendre plus heureux avec .. l'autre !  (alors que ça contribue à le faire fuir ou le  rendre dépendant , malsain donc)

J'ai initié ce débat aprés avoir bien écouté des personnes proches qui en parlaient , entre celles et ceux qui en rêvent sans le connaitre et celles et ceux qui l'ont vécu pour ... en revenir , il ne reste finalement plus que des personnes essentiellement "phobiques de l'engagement" , ce qui tu en conviendras relève plus d'une pathologie psy que d'une nature humaine équilibrée , point d'ordre social là-dedans ...

Ton expérience concernant la difficulté de vivre ensemble avec les enfants des autres serait comme l'expérience de DJ , les seules qui sont justifiées et légitimes pour organiser ce genre de vie , à condition en effet de pouvoir le faire économiquement parlant ...
Encore que je sois confiant sur ceux qui parviennent à faire vivre ces petites tribus dans la joie , j'en connais aussi ..

Je pourrai initier le même débat sur le libertinage , tant présenté et débattu qu'il en est devenu aujourd'hui parfaitement glauque voire destructeur pour beaucoup de couples , l'hyper-communication peut induire des comportements et si notre société est si malade aujourd'hui c'est , j'en suis persusadé , parce que nous sommes manipulés malgré nous , voilà le fond de mon idée à la base ..
Innocent

14/02/2014 à 08:07

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

melusinefee a dit : 

Bien sûr, chaque situation est indivuelle et j'ai pour ma part du mal à accepter qu'on considère comme "bizarre" tous ceux qui font d'autres choix que ceux dictés par la norme sociale prévalant depuis des siècles.

Relis bien , je ne dis pas exactement celà Wink

C'est vrai, et ce n'était pas ton commentaire auquel je faisais référence, mais celui d'avant, écrit par Chibit (j'aurais dû mettre la citation)

J'ai initié ce débat aprés avoir bien écouté des personnes proches qui en parlaient , entre celles et ceux qui en rêvent sans le connaitre et celles et ceux qui l'ont vécu pour ... en revenir , il ne reste finalement plus que des personnes essentiellement "phobiques de l'engagement" , ce qui tu en conviendras relève plus d'une pathologie psy que d'une nature humaine équilibrée , point d'ordre social là-dedans ...

Tu as initié ce débat en évoquant le cas de personnes qui présente ce modèle de couple comme un idéal (tout est beau, aucun inconvénient, on prend juste le bon, on maintient l'excitation, etc...etc.). Je t'ai répondu par des exemples de personnes vivant ce modèle, par choix conscient et réfléchi. Il s'agit, du moins pour les 2 couples que je connais, de personnes que je ne qualifierais pas de "phobiques de l'engagement". Qui ont bien les deux pieds sur terre, qui s'aiment, qui ont une véritable relation de couple avec, comme tout le monde, leurs difficultés. Seulement, ce mode vie n'est pas justement pas conforme à l'ordre social conventionnel et établi.
Il faut peut-être que je précise que je ne vis pas en France, mais dans un autre pays de la CE, et que j'ai souvent le sentiment que la France a beaucoup de mal à avancer en matière de progrés social et à accepter qu'il puisse exister différents modèles de vie et de couple.

Ton expérience concernant la difficulté de vivre ensemble avec les enfants des autres serait comme l'expérience de DJ , les seules qui sont justifiées et légitimes pour organiser ce genre de vie , à condition en effet de pouvoir le faire économiquement parlant ...

D'où vient cette seule "justification et légitimitation" Si ce n'est de l'ordre social ?

Encore que je sois confiant sur ceux qui parviennent à faire vivre ces petites tribus dans la joie , j'en connais aussi ..

Exact, c'est d'ailleurs ce à quoi nous sommes parvenus après un certain temps avec mon mari et nous avons connu des années de bonheur avec notre petite tribu recomposée. Nos filles se sentent d'ailleurs toutes soeurs à part entière et nous en sommes fiers. Nos problèmes actuels de couples ont d'autres raisons que nous essayons actuellement de résoudre! 

Je pourrai initier le même débat sur le libertinage , tant présenté et débattu qu'il en est devenu aujourd'hui parfaitement glauque voire destructeur pour beaucoup de couples , l'hyper-communication peut induire des comportements et si notre société est si malade aujourd'hui c'est , j'en suis persusadé , parce que nous sommes manipulés malgré nous , voilà le fond de mon idée à la base ..
Innocent

Trop de communication de mauvaise qualité tue la communication !!!

 

19/02/2014 à 14:30

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970
Je viens mettre ma contribution à cette question, je n'ai pas lu toutes les réponses, j'ai survolé mais je vois beaucoup de contre. Je pense qu'il ne faut rien s'interdire, vivre le chacun chez soi c'est aussi une bonne approche pour savoir si on a envie de se construire une vie à deux, ça peut être provisoire et non définitif .. 

Combien de couples se précipitent dans une vie commune et éclatent au final. La vie chacun chez soi permet aussi de prendre son temps, surtout pour certain(e)s plus frileux(ses) à avoir une vie de couple en continu. Le dialogue peut atténuer les souffrances de séparation, chacun doit vivre son couple en fonction de ses envies et ses besoins communs, on ne peut pas faire de modèle prédéfini, ce qui va fonctionner pour un couple précis peut devenir désastreux pour un autre. Tout dépend de l'Amour qui unit ces deux personnes et de leurs projets.
20/02/2014 à 05:16

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Nous disons à peu de choses prés .. la même chose KT   Laughing

Je précise juste que ce qui nous est présenté comme ce qui serait la panacée pour vivre heureux en couple ne concerne qu'une trés infime part de la société en réalité , ce qui tend à prouver que le blablabla média est surtout du ...  blablabla , une fois de plus !
Wink
20/02/2014 à 19:28

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970

FranckP a dit : 

Nous disons à peu de choses prés .. la même chose KT   Laughing

Je précise juste que ce qui nous est présenté comme ce qui serait la panacée pour vivre heureux en couple ne concerne qu'une trés infime part de la société en réalité , ce qui tend à prouver que le blablabla média est surtout du ...  blablabla , une fois de plus !
Wink

 Il ne faut pas chercher à copier les autres ou suivre une mode, il faut juste vivre en harmonie l'un avec l'autre et que chacun s'épanouisse dans cette relation. Pas de blabla :) 

22/02/2014 à 05:34

FranckP

Type : Homme
Messages : 687
Membre depuis : 13/09/2012
Ni copier .. ni suivre la mode .. ni prendre pour argent comptant tout ce qu'on nous raconte Wink

Je suis assez content de constater que dans la jeune génération certains sont en recherche d'authenticité et petit à petit se détachent de ce monde virtuel créé pour nous manipuler , ça va prendre du temps mais c'est en bonne voie ...