attouchements

12/03/2015 à 17:30

uranus40

Type :
Messages : 38
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir, ma femme a subi des attouchements quand elle était petite et ne s'en ai jamais remise - le plus terrible est qu'elle en a parlé à ses parents mais ils ne l'ont pas cru !
Elle me dit qu'elle a "oublié" du moins qu'elle n'y pense plus mais je sais que c'est faux. Dès que l'on aborde le sujet, elle pleure. Certains de nos pb sexuels viennent de là ( elle trouve certaines positions dégradantes, elle ne se lâche jamais, ne se laisse pas aller au plaisir, accepte qu'on fasse certaines chose style cuni mais se crispe énormément donc pas de plaisir et du coup j'arrête )
Avant elle n'acceptait même pas que je la caresse au niveau de ses lêvres - maintenant ça va elle prend même du plaisir.

Après de nombreuses discussions, je pense arriver à lui faire admettre d'aller voir un professionnel mais C'EST LA JUNGLE

Qui allait voir ? et est il vraiment compétent ?
Comment doit on faire ? nous habitons dans le 64 ( vers BIarritz) mais pouvons nous déplacer dans le 40 si nécessaire.

MERCI de vous lire
12/03/2015 à 18:19

Liliwater

Type :
Messages : 21
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir,
La difficulté c'est qu'à une certaine époque, les parents qui entendaient leurs enfants leur raconter ce type de vécu, les croyaient très probablement mais ne voulaient pas en entendre parler.
C'est environ dans les années 1980 qu'on a accepté de lever le tabou sur les violences faites aux femmes et aux petites filles évidemment.
De surcroît, si ses parents ne voulaient pas en entendre parler, c'est qu'elle a été obligée de se taire et se taire, c'est lever la possibilité de revisiter différemment ce qui lui est arrivé pour le rendre acceptable ou supportable.
Quel âge avait-elle ? 
Avant l'adolescence, la sexualité n'est pas établie et lorsqu'elle a été "enfouie" par exemple parce qu'elle a dû se taire sur ce son propre grand-père tentait de faire, elle est déviée.
C'est donc le coup du gâteau aux yaourts dans lequel on a mis du chocolat. il ne sera plus jamais jamais gâteau aux yaourts mais gâteau aux yaourts avec du chocolat.
Si elle était adolescente par exemple, sa souffrance est probablement différente mais reste une énorme souffrance.
Il faudrait qu'elle puisse mettre des mots sur ses maux ; un grand-père ce n'est pas rien dans une famille. C'est quelqu'un qu'on respecte, c'est celui qui est censé donner l'exemple et cet exemple est perverti !
Il faudrait qu'elle puisse voir un psy et décrypter sa souffrance ; une fois celle-ci analysée, admise puis digérée, les choses iront mieux mais c'est long.. très très long et il lui faut se sentir très très aimée pour en avoir envie car c'est un des chemins les moins fréquentés et les plus douloureux.
cordialement


12/03/2015 à 20:49

eaubraise

Type :
Messages : 187
Membre depuis : 01/01/1970

vous pouvez vous tourner vers cette asso très compétente qui vous aiguillera, ils donnent aussi je pense des consultations téléphonique gratuites de qualité 

 http://www.sos-inceste-pour-revivre.org/


13/03/2015 à 05:43

uranus40

Type :
Messages : 38
Membre depuis : 01/01/1970
Merci bcp pour vos réponses. je ne sais pas trop quelle age elle avait mais assez grande pour tout se rappeler. Ce n'était pas un membre de la famille, cela devait être - si je ne me trompe pas - un ami de la famille, un monsieur assez âgé.

Je sais que c'est long mais déjà j'ai réussi à lui faire assimiler le fait d'aller voir quelqu'un....ce n'est pas fait mais c'est déjà quelque chose.....
13/03/2015 à 06:23

gourmande

Type :
Messages : 550
Membre depuis : 01/01/1970

uranus40 a dit : 

Merci bcp pour vos réponses. je ne sais pas trop quelle age elle avait mais assez grande pour tout se rappeler. Ce n'était pas un membre de la famille, cela devait être - si je ne me trompe pas - un ami de la famille, un monsieur assez âgé.

Je sais que c'est long mais déjà j'ai réussi à lui faire assimiler le fait d'aller voir quelqu'un....ce n'est pas fait mais c'est déjà quelque chose.....

 et tu as très bien fait car c'est très dur d en parlé deja et a vivre avec de sur crois encore plus

bon courage a vous deux et surtout ne lâche pas ta femme dans ces démarches.............. bisous 

13/03/2015 à 08:18

nathnamour

Type :
Messages : 724
Membre depuis : 01/01/1970

peut importe l' âge  la douleur est la !!

C'est vraiment très bien que tu soit la pour elle est comme tu le dit ils lui faut un soutien psychologique pour quel puisse extérioriser ce mal qui la ronge long  est le chemin pour quel accepte ce qui lui est arrivé les non dit renferme les victimes continue a la soutenir comme tu le fait est avec beaucoup de temps elle s' en sortira appendre à en parler est le plus dur! Je vous souhaites beaucoup de courage dans ce combat

14/03/2015 à 08:33

Bruno_Martin

Type :
Messages : 8
Membre depuis : 01/01/1970

uranus40 a dit : 

Bonsoir, ma femme a subi des attouchements quand elle était petite et ne s'en ai jamais remise - le plus terrible est qu'elle en a parlé à ses parents mais ils ne l'ont pas cru !
Elle me dit qu'elle a "oublié" du moins qu'elle n'y pense plus mais je sais que c'est faux. Dès que l'on aborde le sujet, elle pleure. Certains de nos pb sexuels viennent de là ( elle trouve certaines positions dégradantes, elle ne se lâche jamais, ne se laisse pas aller au plaisir, accepte qu'on fasse certaines chose style cuni mais se crispe énormément donc pas de plaisir et du coup j'arrête )
Avant elle n'acceptait même pas que je la caresse au niveau de ses lêvres - maintenant ça va elle prend même du plaisir.

Après de nombreuses discussions, je pense arriver à lui faire admettre d'aller voir un professionnel mais C'EST LA JUNGLE

Qui allait voir ? et est il vraiment compétent ?
Comment doit on faire ? nous habitons dans le 64 ( vers BIarritz) mais pouvons nous déplacer dans le 40 si nécessaire.

MERCI de vous lire

Bonjour,

Il s'agit certainement d'un stress post traumatique après abus sexuel. Une des meilleures thérapies sur ce plan est l'EMDR. Il suffit de chercher via internet les professionnels référencés par les formations sérieuses sur le 64 : (médecins ou psychologue). Une prise en charge sexologique en parallèle sera de toute façon nécessaire successivement.

 

Bruno Martin, sexologue et psychanalyste.

14/03/2015 à 10:05

gourmande

Type :
Messages : 550
Membre depuis : 01/01/1970

Bruno_Martin a dit : 

uranus40 a dit : 

Bonsoir, ma femme a subi des attouchements quand elle était petite et ne s'en ai jamais remise - le plus terrible est qu'elle en a parlé à ses parents mais ils ne l'ont pas cru !
Elle me dit qu'elle a "oublié" du moins qu'elle n'y pense plus mais je sais que c'est faux. Dès que l'on aborde le sujet, elle pleure. Certains de nos pb sexuels viennent de là ( elle trouve certaines positions dégradantes, elle ne se lâche jamais, ne se laisse pas aller au plaisir, accepte qu'on fasse certaines chose style cuni mais se crispe énormément donc pas de plaisir et du coup j'arrête )
Avant elle n'acceptait même pas que je la caresse au niveau de ses lêvres - maintenant ça va elle prend même du plaisir.

Après de nombreuses discussions, je pense arriver à lui faire admettre d'aller voir un professionnel mais C'EST LA JUNGLE

Qui allait voir ? et est il vraiment compétent ?
Comment doit on faire ? nous habitons dans le 64 ( vers BIarritz) mais pouvons nous déplacer dans le 40 si nécessaire.

MERCI de vous lire

Bonjour,

Il s'agit certainement d'un stress post traumatique après abus sexuel. Une des meilleures thérapies sur ce plan est l'EMDR. Il suffit de chercher via internet les professionnels référencés par les formations sérieuses sur le 64 : (médecins ou psychologue). Une prise en charge sexologique en parallèle sera de toute façon nécessaire successivement.

 

Bruno Martin, sexologue et psychanalyste.

 merci bruno d avoir repondu a ce post  pour toutes ces victimes......................

15/03/2015 à 07:18

uranus40

Type :
Messages : 38
Membre depuis : 01/01/1970
merci beaucoup pour vos posts de soutien, je vais me renseigner sur l'EMDR....mais pourquoi aller voir un sexologue après ?

Et dernière question toute bête.....faut il d'abord aller voir son généraliste pour avoir un courrier (suivre le fameux parcours médical) ou peut on aller voir directement d'autres professionnels ?

Merci
15/03/2015 à 07:29

nathnamour

Type :
Messages : 724
Membre depuis : 01/01/1970

uranus40 a dit : 

merci beaucoup pour vos posts de soutien, je vais me renseigner sur l'EMDR....mais pourquoi aller voir un sexologue après ?

Et dernière question toute bête.....faut il d'abord aller voir son généraliste pour avoir un courrier (suivre le fameux parcours médical) ou peut on aller voir directement d'autres professionnels ?

Merci

 Non tu est pas obligé d'allée voir ton généraliste pour sa ! 
en tout cas bonne continuation et tien nous au courent pour la suite .Smile

15/03/2015 à 08:06

florestan

Type : Homme
Messages : 2975
Membre depuis : 13/09/2012

uranus40 a dit : 

Bonsoir, ma femme a subi des attouchements quand elle était petite et ne s'en ai jamais remise - le plus terrible est qu'elle en a parlé à ses parents mais ils ne l'ont pas cru !
Elle me dit qu'elle a "oublié" du moins qu'elle n'y pense plus mais je sais que c'est faux. Dès que l'on aborde le sujet, elle pleure. Certains de nos pb sexuels viennent de là ( elle trouve certaines positions dégradantes, elle ne se lâche jamais, ne se laisse pas aller au plaisir, accepte qu'on fasse certaines chose style cuni mais se crispe énormément donc pas de plaisir et du coup j'arrête )
Avant elle n'acceptait même pas que je la caresse au niveau de ses lêvres - maintenant ça va elle prend même du plaisir.

Après de nombreuses discussions, je pense arriver à lui faire admettre d'aller voir un professionnel mais C'EST LA JUNGLE

Qui allait voir ? et est il vraiment compétent ?
Comment doit on faire ? nous habitons dans le 64 ( vers BIarritz) mais pouvons nous déplacer dans le 40 si nécessaire.

MERCI de vous lire

 J'ai connu se problème gamin, se que tu nous écrit ne me surprend pas, c'est ici en lisant un post, que mes souvenir son remonté comme une fusé, se fut violent, j'ai craquer et pleurez, mais j'ai pris sur moi d'écrire ici.
Cela ma soulager et et j'ai reçu beaucoup de soutien et d'écoute.
Peut êtres devrais telle le faire ici.
Après consulté un psychologue oui cela lui permettrai de vidé son sac comme on dit.
C'est pas forcement les images du passer qui font mal, c'est l'absence de réaction des parents qui ne font rien pour que leurs enfants victime de pédophilie sois entendu et protéger.
Le fait quelle tant et parler et pour elle une façon de te dire quelle à confiance en toi, mais visiblement cela ne suffit pas, et elle reste bloquer.
Il faut une énorme patience, et surtout entre vous deux ne rien vous cacher, je ne dit pas que cela aidera ta compagne à se libérer du fardeau qui lui pèse mais elle doit aussi prendre confiance en elle, se n'est pas simple, cela doit venir d'elle même, je lui souhaite de trouver son équilibre à travers l'amour que tu lui porte.


15/03/2015 à 09:57

ptibou76200

Type :
Messages : 814
Membre depuis : 01/01/1970
Message supprimé
15/03/2015 à 13:39

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

uranus40 a dit : 

merci beaucoup pour vos posts de soutien, je vais me renseigner sur l'EMDR....mais pourquoi aller voir un sexologue après ?

Et dernière question toute bête.....faut il d'abord aller voir son généraliste pour avoir un courrier (suivre le fameux parcours médical) ou peut on aller voir directement d'autres professionnels ?

Merci

 L'EMDR pour guérir du traumatisme initial. Le sexologue pour faire le point sur les conséquences qu'il a eues et y remédier...

15/03/2015 à 16:20

uranus40

Type :
Messages : 38
Membre depuis : 01/01/1970
Merci bien pour vos commentaires. Je vais d'abord  me renseigner et ensuite lui en parler, en espérant qu'elle accepte de faire quelque chose

15/03/2015 à 18:55

florestan

Type : Homme
Messages : 2975
Membre depuis : 13/09/2012

uranus40 a dit : 

Merci bien pour vos commentaires. Je vais d'abord  me renseigner et ensuite lui en parler, en espérant qu'elle accepte de faire quelque chose

 Uranus il faut que cela vienne de ta compagne.
les mots quelle déposera ici ne seront pas forcement simple, il lui permettrons de poser les bases de sont problème, le reste la fera souffrir.
laisse lui le temps et la possibilité d'exprimé son mal.
je lui souhaite par les écris de se faire avec violence, que cela lui fasse le  bien nécessaire.
les mots font mal quand il revienne, mais cela soulage.
je lui souhaite pleins de bonne choses ainsi qu'à toi, accompagne la aussi loin que cela sera possible, mais sois conscient que tu en souffrira toi aussi, l'amour que tu lui porte sera plus fort et ensemble votre vie sera bien plus douce.
bonne route à vous.