amitiés

25/04/2015 à 08:59

louane

Type : Femme
Messages : 54
Membre depuis : 29/06/2013
bonjour, 

je vous présente mon cas 


je suis une femme qui était très sociable étant jeune jusqu'à la trentaine avec beaucoup d'amis, ou plutôt des gens avec lesquels je m'amusais.

j'avais une amie d'enfance avec laquellle j'ai coupé les ponts, je me suis rendue compte qu'elle me pompait beaucoup d'énergie et que nos visions de la vie était différentes, je n'avais plus grand chose à partager avec elle. elle était toujours dans une sorte de "fusion" d'adolescente avec moi et ça me gênait. . je me suis rendue compte que j'avais attirée toujours un peu le même profil de personnes, je sais que j'ai une part de responsabilité en étant pas très claire dans l'expression de mes besoins faisant passer ceux des autres avant les miens., ce qui fait que les autres ne comprennenaient pas pourquoi je les ai quittés. 

 ces séparations ont été bénéfiques pour moi. je ne les regrette pas. je culpabilise un peu pour ces personnes que j'ai laissées tomber et qui ont souffert de cette rupture amicale. 


mais là encore je me retrouve face à une situation qui se répète,  j'ai fait connaissance d'une personne avec qui j'ai entretenu une relation amicale. les départs sont souvent les mêmes, ces personnes me trouvent intéressantes et me disent qu'elles ont passées un super moment. déjà cette facilité du lien me met mal à l'aise, je ne ressens pas les mêmes choses, si j'ai passé un bon moment il était "normal". ensuite ce sont des personnes qui sont plutôt dominantes et qui ont toujours réponse à tout,  je me sens obligée de les écouter  quand je parle de mes problèmes ils vont toujours trouver une explication. toujours moralisateur en me disant par exemple "mais non tu ne comprends pas, voyons c'est pas comme ça qu'il faut le voir"... du coup avec le temps cette relation ne me satisfait plus mais comme je suis incapable de le dire j'ai profité que cette personne quitte l'entreprise où je travaille pour ne plus la contacter.  (c'est pas cool je sais)
je me demande pourquoi je suis retombée dans le panneau.


 j'ai vécu une lourde épreuve dans ma vie qui a remis en question le sens de ma vie, les relations que j'entretenais avec certaines personnes. on le dit souvent et c'est vrai quand on a connu une épreuve très douloureuse, on change petit à petit, en tout cas on n'est plus la même qu'avant.  heureusement nous ne sommes pas obligés de vivre des épreuves pour changer mais pour moi ce ne fut pas le cas. 

j'ai gardé tout de même 2 amis rencontrées tard mais je les vois très peu (habitent très loin) et ça me suffit. ces personnes sont différentes de mes anciens amis de jeunesse, elles sont dans une relation plutôt saine avec moi et je l'ai senti rapidemment. donc je me dis que je suis capable d'attirer des gens différents. 

maintenant les relations que j'entretiens  restent superficielles. peut-être qu'avec l'âge  j'évite d'entretenir des relations comme je l'ai fait auparavant, je m'investis moins.  j'évite d'ailleurs cet engagement,  je me sens bien dans cette superficialité. je n'ai comme ça que les avantages sans les inconvénients (les problèmes des gens), c'est égoiste mais c'est un choix. d'ailleurs souvent les hommes gardent des amitiés comme celles ci j'ai remarqué plus que les femmes. ils s'investissent moins que leurs femmes qui ont des "copines". eux ça leur suffit. (je me trompe ?)


en fait je me sens bien qu'avec ma famille, mes proches.  j'ai pu en parler avec un professionnel qui m'a dit que j'étais dans une fuite. mais pour moi cette fuite me protège des relations envahissantes. je ne sais pas bien quoi mettre dans l'amitié aujourd'hui. ce n'est pas une relation fusionnelle, ni une relation superficielle mais je ne sais pas très bien ce que c'est finalement ? 


 merci de m'avoir lu jusqu'au bout (si vous l'avez fait :) ) 






25/04/2015 à 09:09

Montagnard

Type : Homme
Messages : 1211
Membre depuis : 12/09/2012

louane a dit : 

bonjour, 

je vous présente mon cas 


je suis une femme qui était très sociable étant jeune jusqu'à la trentaine avec beaucoup d'amis, ou plutôt des gens avec lesquels je m'amusais.

j'avais une amie d'enfance avec laquellle j'ai coupé les ponts, je me suis rendue compte qu'elle me pompait beaucoup d'énergie et que nos visions de la vie était différentes, je n'avais plus grand chose à partager avec elle. elle était toujours dans une sorte de "fusion" d'adolescente avec moi et ça me gênait. . je me suis rendue compte que j'avais attirée toujours un peu le même profil de personnes, je sais que j'ai une part de responsabilité en étant pas très claire dans l'expression de mes besoins faisant passer ceux des autres avant les miens., ce qui fait que les autres ne comprennenaient pas pourquoi je les ai quittés. 

 ces séparations ont été bénéfiques pour moi. je ne les regrette pas. je culpabilise un peu pour ces personnes que j'ai laissées tomber et qui ont souffert de cette rupture amicale. 


mais là encore je me retrouve face à une situation qui se répète,  j'ai fait connaissance d'une personne avec qui j'ai entretenu une relation amicale. les départs sont souvent les mêmes, ces personnes me trouvent intéressantes et me disent qu'elles ont passées un super moment. déjà cette facilité du lien me met mal à l'aise, je ne ressens pas les mêmes choses, si j'ai passé un bon moment il était "normal". ensuite ce sont des personnes qui sont plutôt dominantes et qui ont toujours réponse à tout,  je me sens obligée de les écouter  quand je parle de mes problèmes ils vont toujours trouver une explication. toujours moralisateur en me disant par exemple "mais non tu ne comprends pas, voyons c'est pas comme ça qu'il faut le voir"... du coup avec le temps cette relation ne me satisfait plus mais comme je suis incapable de le dire j'ai profité que cette personne quitte l'entreprise où je travaille pour ne plus la contacter.  (c'est pas cool je sais)
je me demande pourquoi je suis retombée dans le panneau.


 j'ai vécu une lourde épreuve dans ma vie qui a remis en question le sens de ma vie, les relations que j'entretenais avec certaines personnes. on le dit souvent et c'est vrai quand on a connu une épreuve très douloureuse, on change petit à petit, en tout cas on n'est plus la même qu'avant.  heureusement nous ne sommes pas obligés de vivre des épreuves pour changer mais pour moi ce ne fut pas le cas. 

j'ai gardé tout de même 2 amis rencontrées tard mais je les vois très peu (habitent très loin) et ça me suffit. ces personnes sont différentes de mes anciens amis de jeunesse, elles sont dans une relation plutôt saine avec moi et je l'ai senti rapidemment. donc je me dis que je suis capable d'attirer des gens différents. 

maintenant les relations que j'entretiens  restent superficielles. peut-être qu'avec l'âge  j'évite d'entretenir des relations comme je l'ai fait auparavant, je m'investis moins.  j'évite d'ailleurs cet engagement,  je me sens bien dans cette superficialité. je n'ai comme ça que les avantages sans les inconvénients (les problèmes des gens), c'est égoiste mais c'est un choix. d'ailleurs souvent les hommes gardent des amitiés comme celles ci j'ai remarqué plus que les femmes. ils s'investissent moins que leurs femmes qui ont des "copines". eux ça leur suffit. (je me trompe ?)


en fait je me sens bien qu'avec ma famille, mes proches.  j'ai pu en parler avec un professionnel qui m'a dit que j'étais dans une fuite. mais pour moi cette fuite me protège des relations envahissantes. je ne sais pas bien quoi mettre dans l'amitié aujourd'hui. ce n'est pas une relation fusionnelle, ni une relation superficielle mais je ne sais pas très bien ce que c'est finalement ? 


 merci de m'avoir lu jusqu'au bout (si vous l'avez fait :) ) 






 je t'ai lus,  tu as peur de quelque chose , est ce lié  a ta jeunesse ??? as tu réfléchis a ca ??,

25/04/2015 à 11:44

louane

Type : Femme
Messages : 54
Membre depuis : 29/06/2013

Montagnard a dit : 

 je t'ai lus,  tu as peur de quelque chose , est ce lié  a ta jeunesse ??? as tu réfléchis a ca ??,

 bonjour Montagnard, 

peur certainement mais je ne sais pas de quoi et je ne sais pas à quoi c'est lié.  peut-être peur qu'on abuse de ma confiance. 

j'avais une âme de sauveuse mais j'ai guéri de ça. quand on veut tout le temps aider c'est qu'on évite de voir ce qui ne va pas chez nous. l'évitement et la fuite c'était mon gros problème. maintenant je m'économise mais je suis encore dans une fuite parfois car je ne sais pas encore bien dire les choses en face de peur d'être trop brutale ou de faire du mal mais j'apprends, j'ai dit par exemple une fois à un collègue que ce qu'il avait pu dire ne m'avait pas plu et que je lui en voulais. et bien ça , ça m'a beaucoup demandé, et notre relation s'est dégradée ce que je ne voulais pas mais au moins j'ai dit ce qui m'avait vraiment blessé. 

je me suis aperçue qu'à force de rien dire les gens pensent que ça va. je me disais qu'ils allaient bien s'en rendre compte par mon comportement mais tant que je dis pas les choses ils ne captent pas pour la majorité alors que j'arrive failement à capter quand je vais trop loin avec les autres. d'ailleurs je n'abuse jamais. je sais maintenant qu'ils ont leur fonctionnement et j'ai le mien même si je pense que beaucoup ne veulent pas comprendre ça les arrange. 



25/04/2015 à 13:35

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Louanne
Je trouve tes questionnements plutôt sains, j'y vois le reflet de ton questionnement sur ton évolution personelle. A certaines périodes de la vie, on sent que des choses bougent en nous et cela nous amène à revoir nos anciennes croyances, nos anciennes valeurs, nos anciens repères pour en trouver de nouveaux. Dans ces phases de transition, nos rapports avec les autres changent aussi, forcément.
Demande toi ce que tu attends de ces amitiés. Tu sembles être en train de de positionner d'une manière plus ferme et de fermer la porte à ce qui ne t'apporte rien. Ca restreint le cercle, mais ça augmente la qualité des relations.
26/04/2015 à 07:56

louane

Type : Femme
Messages : 54
Membre depuis : 29/06/2013

melusinefee a dit : 

Bonjour Louanne
Je trouve tes questionnements plutôt sains, j'y vois le reflet de ton questionnement sur ton évolution personelle. A certaines périodes de la vie, on sent que des choses bougent en nous et cela nous amène à revoir nos anciennes croyances, nos anciennes valeurs, nos anciens repères pour en trouver de nouveaux. Dans ces phases de transition, nos rapports avec les autres changent aussi, forcément.
Demande toi ce que tu attends de ces amitiés. Tu sembles être en train de de positionner d'une manière plus ferme et de fermer la porte à ce qui ne t'apporte rien. Ca restreint le cercle, mais ça augmente la qualité des relations.

 
bonjour Melusine, 

merci pour ton avis. c'est sûr je change mais il faut encore que je repère les bonnes relations de celles qui ne m'épanouissent pas. je suis en plus dans une région où on fait beaucoup de blabla, où on donne beaucoup dans les apparences sans être forcément authentique alors que je suis plus méfiante de nature et mes amitiés je les teste sur des années.  
je ne sais pas ce que j'attends de mes amitiés. pas grand chose, comme j'ai été déçue je m'attends pas à ce qu'on soit présent quand moi j'ai des problèmes par exemple. ça va te sembler bizarre mais j'ai plus envie qu'on me fiche la paix déjà. je n'ai pas envie d'être la confidente de quelqu'un. je l'ai trop été. là j'ai une amie qui me dit "faut qu'on se voit j'ai des tas de choses à te raconter".mais j'ai pas envie Undecided du coup je vais pas la voir. souvent entre copines tout le monde parle de ses problèmes mais personne ne s'écoute.

je préfère partager de bons moments sans les problèmes. mon travail est assez difficile pour en rajouter, surtout qu'autour de moi beaucoup de gens ont des problèmes. mes beaux parents, mon père alors stop, un ami de mon mari qui nous voit que pour nous raconter ses problèmes, à force ça use les amitiés. 

heureusement mon mari n'a pas de problèmes ou alors il m'en parle pas :) je préfère être avec des gens positifs et même si ils galèrent qu'ils voient les choses de façon positive.

pour résumer beaucoup de gens en ce moment ne m'apporte rien ....et j'ai pas envie d'être leur psy ou confident

 

27/04/2015 à 15:43

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970
Tu es en train de te recentrer. Et de rechercher des rapports authentiques. Un peu de confiance en toi pour exprimer ton ressenti avec honnêteté et le tour sera joué. Quand tu seras disponible et que tu auras plus d'assurance, tu attireras à toi des personnes dont les confidences ne te seront pas pesantes Tongue Out Et tu verras qu'un véritable ami, si on lui dit ce qu'on pense quand on n'est pas d'accord, reste lié d'amitié...
28/04/2015 à 06:32

louane

Type : Femme
Messages : 54
Membre depuis : 29/06/2013

Parvati a dit : 

Tu es en train de te recentrer. Et de rechercher des rapports authentiques. Un peu de confiance en toi pour exprimer ton ressenti avec honnêteté et le tour sera joué. Quand tu seras disponible et que tu auras plus d'assurance, tu attireras à toi des personnes dont les confidences ne te seront pas pesantes Tongue Out Et tu verras qu'un véritable ami, si on lui dit ce qu'on pense quand on n'est pas d'accord, reste lié d'amitié...

 
bonjour Parvati, contente de te lire

c'est vrai tout ce que tu dis

je crois aussi que le but de certaines personnes dans l'amitié est de toujours s'épancher pour qu'on les écoute.


une anecdote

mon mari a un ami qui a beaucoup de problèmes, on l'accueille souvent chez nous , la porte est ouverte  (un peu trop mais bon) mais j'ai eu des moments où je ne pouvais plus le supporter, un jour je lui ai dit que j'avais mes limites dans l'écoute et que je ne pouvais pas toujours être disponible. mon mari m'en a voulu !! j'avais beau lui expliquer que j'en avais marre de ses problèmes (ça dure depuis des années !) et qu'il était là que pour parler de ça. finalement après une période de froid où mon mari voyait son ami à l'extérieur pour ne plus que je le vois (tant mieux ça m'a fait des vacances) on a pu se revoir,  cet ami (que j'apprécie beaucoup au passage et c'est réciproque) a compris et maintenant quand il va trop loin je lui dis "stop les problèmes" parlons d'autres choses. 

en fait comme son ami me prenait pour une oreille plus qu'une personne j'avais mis les choses au clair. pas évident parce-que parfois dès qu'il sent que je suis trop à l'écoute (on peut pas changer sa nature...) il redémarre, j'ai donc appris à ne plus être trop à l'écoute. cet ami m'avait dit un jour que j'avais un très bon insctinct et que mes conseils étaient bons, et que comme je parlais raremement de moi, de mes ressentis il pensait que çe me faisait rien de l'écouter. 

en tout cas tu as raison il me manque cette confiance en moi pour dire les choses en toute honnêteté sans agressivité, dire les choses est très important pour recadrer