Amitié, amour et haine ...

07/03/2015 à 10:37

Foudelle

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Collègues depuis plusieurs années avec une femme plus jeune (nous avons 10 ans d'écart - j'ai 50 et elle 40), notre relation professionnelle s'est transformée progressivement en une profonde amitié. Nous voyant régulièrement dans le cadre de déplacements professionnels car nous habitons à 250 kms d'écart, nous attendions avec impatience ces moments de partage tant les choses qui nous rapprochaient étaient nombreuses. Des passions et des valeurs morales communes, du respect et de l'admiration l'un pour l'autre nous ont poussé à devenir inséparables. Nous passions des heures au téléphone, nous envoyions d’innombrables SMS, nous partagions tout sauf le charnel car, marié depuis de nombreuses années et pleinement épanoui, je ne voulais pas franchir ce pas que je n'avais d'ailleurs jamais franchi. De même je pensais à sa propre situation puisqu'elle était en couple avec 2 jeunes enfants.
Pourtant ses SMS ont commencé à être de véritables invitations à franchir le pas et il m'a fallu beaucoup de détermination pour ne pas la rejoindre dans sa chambre d'hôtel, souvent voisine d'ailleurs, alors qu'elle insistait ouvertement. Lors d'une soirée organisée entre collègues à l'occasion d'un nouveau déplacement, je me suis même "échappé" tant je savais ce qui allait se passer. Mais elle me relançait encore et encore. Irrémédiablement, nous nous rapprochions tant nous étions conscients de cette attirance morale et physique réciproque.
Un soir, après un bon restaurant en tête à tête, nous nous sommes enlacés et nous avons rejoint notre hôtel incapables de rompre ce contact physique malgré les risques de croiser des connaissances. Sous le prétexte d'écouter de la musique, je l'ai suivie dans sa chambre et j'y ai passé la nuit dans ses bras nous contentant seulement de quelques caresses timides et plus tendres que sexuelles. Pourtant le mal était fait car nous nous étions avoués que nous rêvions l'un de l'autre depuis plusieurs années. Le matin, nous avons eu beaucoup de mal à nous séparer, les caresses se faisant plus profondes. Mais nous avons tenu encore.
Puis c'est arrivé 15 jours après. Intimidés, nous ne nous sommes pas lâchés immédiatement sur le plan sexuel mais c'est venu petit à petit jusqu'à ce que nos corps en demandent encore et encore. Nous arrivions au boulot épuisés mais tellement épanouis. Dés lors nous ne quittions plus et nous faisions tout pour provoquer nos rencontres. Cette profonde amitié s'est transformé en amour intense que nous avons fini par nous avouer. Nous étions convaincus de continuer à aimer nos compagnons respectifs même si elle n'était pas épanouie dans son couple.
Je l'aidais à surmonter ses douleurs, ses questions parfois même ses errements, conscient que la présence de jeunes enfants de 2 pères différents devait nous inviter à la plus grande prudence. Nous en arrivions malgré tout à être jaloux de nos conjoints respectifs.
Une de nos passions (la moto), enfonçait pourtant le clou et nous en arrivions à nous retrouver dans sa ville ou dans la mienne pour de longues chevauchées que nous parvenions difficilement à rompre. Je l'ai porté pendant des mois et des mois y compris face à la maladie de l'un de ses proches mais j'y trouvais mon compte sur tous les aspects.
Le jour du décès de ce proche, j'ai interrompu mes vacances passées en famille pour la rejoindre à plusieurs centaines de kms. Quand elle m'a vu à l'occasion des condoléances à la famille, elle s'est jetée dans mes bras devant son compagnon et il a fallu que je la repousse pour casser notre étreinte. Me présentant sa mère, elle a fini par me glisser dans le creux de l'oreille qu'elle aimerait tellement lui avouer ce que je représentais pour elle et elle pestait de ne pas pouvoir me rejoindre à mon hôtel.
15 jours après je recevais 1 sms pour me dire que tout était fini et que, malgré ses sentiments pour moi, il fallait mettre un terme à notre relation qui mettait en péril son couple.
Après une bonne crise suivie d'explications, nous nous sommes quittés bons amis mais nous avons continué nos contacts permanents. Au moindre soucis, nous accourions l'un vers l'autre et dans une chaude soirée d'été où j'étais parti la rejoindre pour l'aider à passer son permis moto, nous avons replongé. S'en est suivi un mois de pleine complicité jusqu'à une nouvelle rupture encore de sa part.
Et depuis, c'est la descente aux enfers.
Nous nous sommes fâchés, réconciliés, fâchés à nouveau. Je me suis fait insulter, humilier mais j'étais encore prêt à lui pardonner car je savais que je n'avais pas forcément répondu à toutes ses attentes. Elle voulait probablement tout ce que j'étais incapable de lui donner. Puis c'est tellement allé loin dans les mots que nous avons coupé tout contact car elle finissait par m'accuser de foutre en l'air son couple. Elle avait commencé des séances de psy de couple pour tenter de le sauver.
Une amie commune maintenait pourtant le lien et elle a fini par m'avouer que celle qui me manquait tellement avait subit des choses pas claires sexuellement durant sa jeunesse et qu'elle avait du mal à avoir une stabilité émotionnelle. J'ai donc écouté et entendu et j'étais prêt à me repositionner comme l'ami dont elle avait besoin pour qu'elle sauve son couple.
Mais voilà, je viens de découvrir que ce n'était pas moi qui mettait en l'air son couple car elle entretenait une relation avec un jeune de 25 ans depuis que nous nous étions séparés (elle m'a toujours dit qu'elle n'était pas forcément porté sur le sexe). Elle vient de se faire larguer et elle en est presque malheureuse. Mais elle sait que je sais. Je me demande même si elle ne s'est pas arrangé pour que je sache. Pendant ce temps je culpabilisais d'être allé trop loin avec elle et d'avoir créé une situation propre à la déstabiliser.
Maintenant c'est moi qui m'effondre. Je suis tellement malheureux d'avoir été trahi par celle à laquelle j'ai tant donné et à laquelle j'avais promis d'être toujours là alors que c'est à ma femme que j'aurais du penser. Et quand je pense qu'elle m'accusait d'être à l'origine de ses problèmes de couple ...
J'ai honte et toutes les valeurs que je croyais partager avec mon amie/maitresse sont remises en question.
Et le pire c'est que nous devons encore nous recroiser dans un cadre professionnel. Malgré l'appel de ceux qui nous entourent et qui sont au courant de notre histoire, elle ne fait même pas profil bas et elle m'impose sa présence puisqu’elle pourrait très bien ne pas venir. Ca me met tellement mal à l'aise que je n'arrive même plus à intervenir en réunion alors que j'étais un des plus bavard.
Au boulot, notre rupture se voit plus que notre liaison et, même si beaucoup de collègues se doutaient, ils en ont désormais la certitude. Les bruits qui couraient deviennent encore plus forts.
Tout me retombe dessus à moi alors qu'elle a trompé son compagnon et son amant... Et il n'y a que moi qui sait car son compagnon lui ne se doute de rien. Je dois porter tout cela et ce sentiment de haine qui s'est désormais installé.
J'ai le sentiment qu'elle veut me détruire car je sais tout de sa vie (elle m'a tout raconté) et elle y arrive très bien. Je pense même que, voyant ma détresse actuelle, ma femme a compris.
Comme puis-je surmonter tout cela ? Avez-vous vécu des situations proches ? Que dois-je faire ?








07/03/2015 à 11:41

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour et bienvenue sur le site !

En fait, ce que tu demandes c'est comment guérir d'une relation passionnelle (passion = souffrance !) ? Il n'y a pas de recette miracle. Laisser le temps cicatriser les blessures. Se faire aider psychologiquement si c'est trop dur tout seul.
Mais en te lisant, j'avais constamment une question : où est ton couple dans toute cette histoire ? A te lire, on te sent totalement investi dans cette histoire parallèle, aussi bien en termes de temps que d'investissement émotionnel. Il paraît impossible de croire que ta femme n'a jamais rien vu, rien senti! Comment était votre relation pendant toute cette période ? Quels sont tes sentiments pour elle ?
08/03/2015 à 02:20

Foudelle

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Oui je sais bien qu'il faut laisser du temps mais ce serait plus facile si nous n'étions pas amenés à nous revoir. Là le boulot nous amène à nous retrouver et parfois je croise son regard qui me laisse à penser que malgré tout il y a encore quelque chose. Et là je m'effondre.
C'est vrai que je n"ai pas beaucoup évoqué mon couple car je vivais deux vies bien cloisonnées. J'étais heureux dans les deux et j'ai découvert que l'on pouvais aimer sincèrement 2 personnes en même temps. C'est la raison pour laquelle ma femme ne s'est jamais douté de rien.
Je suis quelqu'un de fort moralement mais là je sais que j'ai laissé dans cette histoire une partie de moi même. Je devrais oublier cette fille qui me fait souffrir pour me recentrer sur mon couple mais je n'y arrive pas. Elle me manque. Notre complicité me manque et c'est maintenant que mon mal être met en péril mon couple.



08/03/2015 à 07:17

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970
Tu sembles faire une dépression? Dans ce cas, il faudrait peut-être te faire aider par un professionnel pour te reconstruire. Le fait que tu aies vécu cette histoire parallèle aussi intensément et que tu en sortes aussi brisé n'est pas anodin. En plus, ca permettra d'éviter que ce soit ton couple qui encaisse.
08/03/2015 à 08:20

vanille

Type :
Messages : 17
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour foudelle, 

quel pseudo!! On a pas vraiment de doute sur qui est cette "elle"... En effet vous êtes tombé dans la passion amoureuse et c'est tellement bon!!
vous parlez beaucoup d'elle, et à vous lire, on voit un homme qui est au départ bien droit dans ses bottes, qui sait ce qu'il veut. Et on voit une femme qui se cherche en testant sur vous son pouvoir de séduction, qui se trouve comblée par le fait que vous ayez cédé. 
Mais vous avez été son objet, elle n'a pas respecté au depart votre refus d'aller plus loin, a insisté, (harcelé?), et puis a fini par vous lâcher, vous (abandonner?), puis repris puis làché comme un sextoy dont elle se sert quand elle a besoin. Bref, vous êtes un objet dans cette relation à mon avis. 
Vous parlez quand même d'humiliation!! C'est terrible de se faire humilier!! 
Et vous devriez vous respecter un peu plus en évitant cette personne qui semble très instable. Elle a touché votre point faible, certes mais le temps va vous aider à réaliser probablement que cette passion prend fin. 
toute la difficulté semble être de vous recentrer sur vous et votre couple qui n'allait pas si mal avant cette rencontre.
peut être que maintenant vous êtes riche des choses que votre maîtresse vous a apporté et que vous pouvez expérimenter avec votre épouse? Peut être que vous réalisez que vous n'êtes pas si "fort" de caractère comme vous le pensiez? 
Elle vous a comme drogué.... vous nous demandez notre avis: faites une cure de désintoxication à cette femme!!

je vous souhaite un courage énorme mais vous êtes un homme bien qui est autrechose que " Foudelle"!

10/03/2015 à 07:37

Foudelle

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Vanille,

Merci pour vos mots qui m'ont profondément ému car, comme vous l'avez compris, je doutais d'être un homme bien.
Alors que je devrais penser à mon couple, je pense à cette fille qui m'a rendu complètement accro alors que j'ai tant hésité à franchir le pas avec elle.
Oui je suis tombé dans une folle passion amoureuse telle que je ne l'avais pet-être jamais vécue malgré tous mes sentiments envers mon épouse. En effet, je peux dire que j'ai été harcelé jusqu'à ce que je cède mais je ne savais pas qu'elle était comma cela. Nos partagions des valeurs communes et je me rends compte que ce n'était que du vent. Je souscris donc pleinement au fait d'avoir été un sextoy qui lui assurait la stabilité qu'elle ne trouvait pas chez son compagnon.
Oui j'ai été humilié car ses mots lors de notre rupture ont été très durs et cette relation qu'elle vient d'avoir me fait complétement sombrer. Je pense même qu'elle s'est arrangée pour que je le sache. JE devrais m'en foutre pour me reconstruire loin d'elle mais je n'y arrive pas.  Sa présence qu'elle m'impose, ses regards que je croise parfois sont autant de coups de poignards dans mon cœur et dans ma tête.
Il faudrait qu'elle comprenne que je ne peux me reconstruire qu'en ne la voyant pas.
Et puis je m'interroge sur les raisons qui nous ont conduit à cette situation, sur ce que j'ai pu lui faire de mal pour qu'elle m'en veuille autant.
Alors même que je la soupçonne de m'avoir fait connaitre sa nouvelle aventure, elle s'est effondrée lorsqu'une amie commune lui a dit que je savais. N'est ce pas là la marque de sentiments encore bien installés ?
J'aurais aimé avoir des réponses mais même ça elle me le refuse car elle n'a pas le courage de m'affronter, d'affronter la réalité de ses actes.
Le plus dur pour moi aujourd’hui c'est bien toutes ses questions que je me pose, ce manque d'elle qui dépasse la dimension physique car au-delà de tout j'aurais tellement aimé que nous restions des amis de cœur.
J'aurais pu être là pour elle car je sais que ses problèmes ne résoudront jamais. Moi en attendant, je fais face comme je peux mais le cloisonnement que j'avais bien établi entre mes 2 vies est de moins en moins résistant et mon épouse s'interroge à son tour sur ce qui me rend aussi triste.
Le médecin vient de m'arrêter et elle ne comprend pas pourquoi mon qui était aussi fort , du moins je le pensais, et qui n'avais pleuré qu'une fois dans ma vie à l'occasion du décès de ma mère.
J'ai toujours fait face aux problèmes que nous rencontrons tous dans la vie mais là je n'y arrive pas.
Oui je suis un drogué mais il n'y a pas de cure de désintoxication qui existe pour ce genre de mal.
10/03/2015 à 08:02

Foudelle

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Harcelé oui je l'ai été car les sms se suivaient sans compter les coups de fil tellement chauds que j'étais dans un désir qui devenait de plus en plus incontrôlable. Mes collègues proches en étaient presque génés devant une telle insistance.
Cette passion amoureuse a été bonne si bonne et ça a duré presque 2 ans.
Un jour, alors qu'elle était venue me rejoindre, elle s'est jetée dans mes bras dans sa chambre d'hôtel me suppliant de rester avec elle alors que je devais rentrer. Elle a passé la nuit à pleurer de me voir partir. Voilà où nous en étions arrivés.
Et je pense aussi à son compagnon qui lui aussi est trahit alors qu'il lui assure le confort quotidien. Lui aussi a essayé de sauver l'essentiel en lui demandant de suivre une thérapie de couple. Mais elle a arrêté à cause de moi, ayant trop peur de réveler notre relation tellement fusionnelle. Et la aussi je me suis senti coupable.
Je suis un jouet dans cette histoire car je l'ai tellement surprotégée. J'y ai mis tout mon cœur et toute mon âme et j'ai perdu les 2.
J'aurais aimé que nous restions des amis de coeur mais face à une telle situation c'est devenu impossible. Pourtant, nous nous étions toujours promis d'être là l'un pour l'autre.
Moi je suis là mais elle ne l'est pas...
10/03/2015 à 08:08

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Foudelle a dit : 

Bonjour Vanille,

Merci pour vos mots qui m'ont profondément ému car, comme vous l'avez compris, je doutais d'être un homme bien.
Alors que je devrais penser à mon couple, je pense à cette fille qui m'a rendu complètement accro alors que j'ai tant hésité à franchir le pas avec elle.
(..)  JE devrais m'en foutre pour me reconstruire loin d'elle mais je n'y arrive pas.  Sa présence qu'elle m'impose, ses regards que je croise parfois sont autant de coups de poignards dans mon cœur et dans ma tête.
Il faudrait qu'elle comprenne que je ne peux me reconstruire qu'en ne la voyant pas.
Et puis je m'interroge sur les raisons qui nous ont conduit à cette situation, sur ce que j'ai pu lui faire de mal pour qu'elle m'en veuille autant.
(...)
J'aurais aimé avoir des réponses mais même ça elle me le refuse car elle n'a pas le courage de m'affronter, d'affronter la réalité de ses actes.
Le plus dur pour moi aujourd’hui c'est bien toutes ses questions que je me pose, ce manque d'elle qui dépasse la dimension physique car au-delà de tout j'aurais tellement aimé que nous restions des amis de cœur.
J'aurais pu être là pour elle car je sais que ses problèmes ne résoudront jamais. Moi en attendant, je fais face comme je peux mais le cloisonnement que j'avais bien établi entre mes 2 vies est de moins en moins résistant et mon épouse s'interroge à son tour sur ce qui me rend aussi triste.
Le médecin vient de m'arrêter et elle ne comprend pas pourquoi mon qui était aussi fort , du moins je le pensais, et qui n'avais pleuré qu'une fois dans ma vie à l'occasion du décès de ma mère.
J'ai toujours fait face aux problèmes que nous rencontrons tous dans la vie mais là je n'y arrive pas.
Oui je suis un drogué mais il n'y a pas de cure de désintoxication qui existe pour ce genre de mal.

 Comme je te l'ai mentionné dans ma réponse plus haut, je pense que cette expérience t'a plongé dans une dépression et qu'il faudrait te faire aider car d'après ce que tu écris, tu ne réussiras pas à t'en sortir tout seul. Le fait que ton médecin t'ai arrêté est révélateur. Mais c'est peut-être une bonne chose car comme cela tu ne la vois plus (si j'ai bien compris, vous travaillez ensemble). Tu es actuellement totalement focalisée sur "elle" alors qu'il faudrait de toute urgence que tu recentres ton attention sur "Toi" et que tu commences à te reconstruire. Ta comparaison avec la situation de drogué est juste, mais contraiement à ce que tu penses il y a des cures de désintoxication: mais comme pour toute drogue, il faut prendre le mal par la racine ... trouver en toi les raisons qui t'ont amené dans cette situation, ce n'est pas un hasard. Et si, en plus, tu veux préserver ton couple... alors il y a vraiment urgence à ce que tu fasses appel á une aide extérieure, sinon c'est ton coupel qui va morfler! Ceci dit, rien de sûr que tu arrives à surmonter tout cela en laissant ta femme totalement de côté, mais ce n'est à mon avis pas le plus urgent.

10/03/2015 à 09:48

Foudelle

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Melusinefee

Merci pour tes messages et ton bon sens. Je crains en effet d'être dans une phase de dépression et je vais suivre tes conseils et me faire aider. En parler ici est déjà pour moi une première étape car ça me fait du bien. C'est tellement difficile de tout garder pour soi.
Il est vrai que cet arrêt me permet de ne plus la voir et c'est une étape importante dans ma reconstruction.
J'ai toujours été au service des autres et du coup je n'ai jamais pensé à moi. Mais il est grand temps.
C'est difficile à croire mais dans toute cette histoire je n'ai jamais cessé d'aimer ma femme et on peut même dire que nous étions un couple exemplaire. Alors je ne sais effectivement pas ce qui m'a amené dans cette situation mais peut-être que cette aide dont tu parles m'aidera à trouver des réponses.
Tout ce que je comprends aujourd'hui c'est que j'avais besoin de ces 2 relations plus sur un plan affectif que sexuel. Je trouvais chez cette fille ce qui me manquais probablement chez mon épouse mais je n'en étais pas conscient. Ceci me permettait de surmonter les désagréments professionnels et déplacement après déplacement, j'avais le sentiment d'être devenu plus fort. Rien ne pouvait m'arrêter et ceci me portait  y compris sur le plan professionnel. Mon épouse n'a jamais pu me voir au travail alors que cette fille n’arrêtait pas de me dire combien elle m'admirait et elle me respectait. Peut-être ceci te paraitra prétentieux mais j'avais le sentiment d'être vraiment quelqu'un sur tous les plans.
Oui par dessus tout je veux sauver mon couple non par peur d'être tout seul mais bien parce que j'aime mon épouse sincèrement et que je ne veux pas la faire souffrir avec cette histoire. Pourtant elle ne comprends pas mon mal être alors que nous avons tout pour être heureux et devient du coup de plus en plus soupçonneuse.
Je vais prendre sur moi et trouver la force de dépasser tout cela.
Merci encore pour ces échanges car au-delà du fait qu'ils me font du bien, ils me mettent face à ce que je refusais de voir.
10/03/2015 à 11:05

Parvati

Type :
Messages : 743
Membre depuis : 01/01/1970

Foudelle a dit : 


Oui je suis tombé dans une folle passion amoureuse telle que je ne l'avais pet-être jamais vécue malgré tous mes sentiments envers mon épouse. En effet, je peux dire que j'ai été harcelé jusqu'à ce que je cède mais je ne savais pas qu'elle était comma cela. Nos partagions des valeurs communes et je me rends compte que ce n'était que du vent. Je souscris donc pleinement au fait d'avoir été un sextoy qui lui assurait la stabilité qu'elle ne trouvait pas chez son compagnon.

Oui j'ai été humilié car ses mots lors de notre rupture ont été très durs et cette relation qu'elle vient d'avoir me fait complétement sombrer. Je pense même qu'elle s'est arrangée pour que je le sache. JE devrais m'en foutre pour me reconstruire loin d'elle mais je n'y arrive pas.  Sa présence qu'elle m'impose, ses regards que je croise parfois sont autant de coups de poignards dans mon cœur et dans ma tête.
Il faudrait qu'elle comprenne que je ne peux me reconstruire qu'en ne la voyant pas.

Et puis je m'interroge sur les raisons qui nous ont conduit à cette situation, sur ce que j'ai pu lui faire de mal pour qu'elle m'en veuille autant.
Alors même que je la soupçonne de m'avoir fait connaitre sa nouvelle aventure, elle s'est effondrée lorsqu'une amie commune lui a dit que je savais. N'est ce pas là la marque de sentiments encore bien installés ?

Foudelle,

Vous avez partagé des choses fortes, et je ne pense pas qu'il faille forcément considérer que tu n'as été qu'un sextoy dans la vie de cette femme. Visiblement, elle a été très attirée vers toi et a dû te repousser violemment par crainte de briser son couple (d'où des mots très rudes). Peut-être que sa nouvelle relation lui permet de connaître des instants passionnés dépourvus de la peur de sombrer dans plus sérieux.

 

C'est seulement en portant sur elle un regard amical, seulement après avoir accepté qu'elle mette fin à votre histoire, et que ses raisons lui appartiennent, que tu pourras la côtoyer sans souffrance.

Ne te demande pas quels sont ses sentiments pour toi. Peu importe ! Il faut respecter son désir de ne plus continuer. Et plus tu auras une attitude détendue, plus elle pourra elle aussi revenir à une attitude amicale, parce qu'elle ne se sentira plus mise en danger par tes sentiments (qui peut-être pourraient la refaire craquer, peut-être pas).

 

Si jamais il est question d'immaturité la concernant, il est possible qu'elle t'ait chassé pour un autre et que tu ne comptes plus du tout (ou qu'elle revienne vers toi si son nouvel amant la délaisse). Elle comblerait dans ce cas un manque pour lequel les objets de désir sont interchangeables. Quoi qu'il en soit, c'est à l'estime de toi-même qu'il faut que tu accordes le plus d'intérêt. Soit tu joues son jeu en pleine connaissance de cause, soit tu poses TES limites en refusant de te laisser manipuler.

Là, pour l'instant, tu te fais du mal pour une femme qui a vraiment eu un comportement indélicat envers toi. Et en plus tu risques de mettre en péril ton couple. Deviens égoïste, pense à toi, par amour de toi-même. Tu ne méritais pas d'être ainsi traité, alors n'entretient pas ça ! Pense à ce qui compte pour toi et aux gens qui méritent ton affection, qui te nourrissent.

Quand on s'engage dans une relation, il y a toujours la possibilité d'être déçu. Il s'agit d'assumer. Et peut-être de creuser les raisons qui font que tu ne parviens pas à décrocher de désirs qui te sont nuisibles. Comme si tu avais un intérêt à entretenir cette douleur (le besoin intense de retrouver dans les yeux de cette femme de l'admiration ? Un refus d'accepter le rejet parce que tu te sens humilié ?).

 

En tout cas, bon courage ! En espérant que tu changes bientôt de pseudo pour ne plus ressasser tes idées sombres Wink

10/03/2015 à 17:10

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1247
Membre depuis : 15/09/2012

Foudelle a dit : 

Oui je sais bien qu'il faut laisser du temps mais ce serait plus facile si nous n'étions pas amenés à nous revoir. Là le boulot nous amène à nous retrouver et parfois je croise son regard qui me laisse à penser que malgré tout il y a encore quelque chose. Et là je m'effondre.
C'est vrai que je n"ai pas beaucoup évoqué mon couple car je vivais deux vies bien cloisonnées. J'étais heureux dans les deux et j'ai découvert que l'on pouvais aimer sincèrement 2 personnes en même temps. C'est la raison pour laquelle ma femme ne s'est jamais douté de rien.
Je suis quelqu'un de fort moralement mais là je sais que j'ai laissé dans cette histoire une partie de moi même. Je devrais oublier cette fille qui me fait souffrir pour me recentrer sur mon couple mais je n'y arrive pas. Elle me manque. Notre complicité me manque et c'est maintenant que mon mal être met en péril mon couple.



 

Justement, peut-être que vous vous croyez trop fort ! En fait, vous avez surtout le sentiment d’avoir été trahi dans votre investissement amical. C’est je crois plus cela qui vous anéantit que la rupture.

On voit bien que cette histoire a commencé sur le thème de l’amitié, vous avez d’ailleurs fait preuve d’un vrai sens de l’amitié en venant par exemple à l’enterrement de son copain. Or quand on s’investit amicalement, on a l’impression qu’on ne pourra pas être trahi. De plus vous semblez avoir un sens de l’honneur assez important et c’est justement tout à votre honneur ; du coup, une fois le soufflé retombé, vous devez vous sentir un peu mal vis à vis de votre épouse.

Mais cette histoire vous a visiblement nourri durant quelque temps et donc, c’est ce qu’il faut comprendre. Cette femme a sans aucun doute des fragilités psychologiques et en tout cas moins d’honnêteté que vous dans les relations humaines.

Alors maintenant que devez-vous faire ? Restez fidèle à vous-même. Considérez cette femme comme quelqu’un qui a été une amie mais qui aujourd’hui a pris un autre chemin, mais ne vous laissez pas impressionner car vous serez alors en train de jouer son jeu. Il est clair qu’elle se pose en victime, or ce n’est pas le cas.

Essayez de redevenir le joyeux collègue qui respecte cette femme mais qui garde ses distance.

Brigitte
11/03/2015 à 08:37

melusinefee

Type :
Messages : 1010
Membre depuis : 01/01/1970

Brigitte a dit : 

  Justement, peut-être que vous vous croyez trop fort ! En fait, vous avez surtout le sentiment d’avoir été trahi dans votre investissement amical. C’est je crois plus cela qui vous anéantit que la rupture.

On voit bien que cette histoire a commencé sur le thème de l’amitié, vous avez d’ailleurs fait preuve d’un vrai sens de l’amitié en venant par exemple à l’enterrement de son copain. Or quand on s’investit amicalement, on a l’impression qu’on ne pourra pas être trahi. De plus vous semblez avoir un sens de l’honneur assez important et c’est justement tout à votre honneur ; du coup, une fois le soufflé retombé, vous devez vous sentir un peu mal vis à vis de votre épouse.

Mais cette histoire vous a visiblement nourri durant quelque temps et donc, c’est ce qu’il faut comprendre. Cette femme a sans aucun doute des fragilités psychologiques et en tout cas moins d’honnêteté que vous dans les relations humaines.

Alors maintenant que devez-vous faire ? Restez fidèle à vous-même. Considérez cette femme comme quelqu’un qui a été une amie mais qui aujourd’hui a pris un autre chemin, mais ne vous laissez pas impressionner car vous serez alors en train de jouer son jeu. Il est clair qu’elle se pose en victime, or ce n’est pas le cas.

Essayez de redevenir le joyeux collègue qui respecte cette femme mais qui garde ses distance.

Brigitte

 Brigitte, ce que vous dites est vrai sur le long terme... mais il est clairement lisible que "Foudelle" est actuellement dans un état d'effondrement intérieur tel qu'il ne peut pas encore passer à cette étape. Avant, il lui faut se reconstruire, réaprendre à vivre sans cette femme et cette relation qui lui apportaient tant. Il a  un véritable travail de compréhensione et de deuil à faire. Mais en même temps, c'est exact, cette relation et la souffrance dans laquelle l'a plongé la séparation et le comportement de cette femme sont des source d'enseignements très profonds qui pourront lui être bénefiques pour son avenir. Derrière toute épreuve se cache aussi une chance.

11/03/2015 à 12:39

Foudelle

Type :
Messages : 6
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour,

Il est vrai que je suis effondré et qu'il faut que je me reconstruise intérieurement. J'en suis pleinement conscient tout comme le fait qu'il faut que je réapprenne à vivre sans elle, sans cet équilibre mutuel que nous apportait cette relation.
Brigitte a bien compris que j'avais un sens de l'honneur important et c'est ce sens de l'honneur qui me fait parler de trahison. En effet peut-être plus que la rupture et ce qui s'est passé ensuite, j'aurais tout fait pour que nous puissions conserver cette profonde amitié par laquelle tout a commencé. J'en avais besoin tout comme elle pour avancer. Moi je m'en rends compte mais elle pas encore.
C'est vrai qu'aujourd'hui c'est moi qui m'écarte. Me suis-laisser impressionner ? Oui probablement aujourd’hui mais j'arriverai à faire face car ma vie en dépend.
Je ne sais pas encore si tout ceci m'apportera un regard différent sur l'amitié ou l'amour mais vos réponses m'éclairent et sont de véritables messages d'espoir.
Merci pour tout le réconfort que vous m'apportez.
11/03/2015 à 20:02

Cathy

Type :
Messages : 1204
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Foudelle, 

J'ai lu l'intro de votre post sans aller lire les commentaires qui suivent pour (comme j'aime le faire), laisser parler mon ressenti à la lecture. 

Votre histoire s'est mise en place avec une très longue réflexion, vous avez chacun joué ce jeu dangereux de la séduction en finissant par vous y faire prendre au piège. Je crois que vous vous êtes trop investi dans une relation passionnel destructrice. La passion c'est tellement bon, ça grise, ça donne des sensations tellement fortes et on adore ça !! Mais ça rend addict et on en est jamais satisfait. Comme vous le dites parfaitement, le manque malgré le mal qu'elle peut faire, l'envie d'être avec elle..
Vous pourriez déjà reprendre votre dignité, parce que vous semblez avoir perdu de vue, vous dire que même si vous avez fait un écart, c'est le seul et la tentation était réciproque. Je dis souvent qu'il vaut mieux avoir vécu une belle histoire que la regretter en ayant choisi de s'en détourner. Vous avez passés des moments magiques, des moments de complicité, ces moments personne ne peut vous les reprendre, mais cette histoire est finie, et vous devez en faire le deuil. 

Pensez que si vous vous montrez faible, elle prendra automatiquement le dessus sur vous. Vous dites être fort de caractère, c'est le moment de le montrer, faites face au lieu de courber l'échine et de subir. Soyez indifférent à ses assauts envers vous, dites vous que ce que vous faites actuellement la conforte encore plus dans son idée que vous êtes manipulable et elle n'arrêtera pas tant que vous vous positionnerez dans cette  faiblesse. Pensez à votre couple, voulez-vous vraiment qu'elle réussisse à mettre la zizanie dedans alors que vous n'avez même plus la satisfaction d'être ensemble ? Reprenez le dessus, retrouvez un but et le mordant qui va vous aidez à remonter. La volonté est la clé.