Problèmes d'érection avec une nouvelle partenaire

25/09/2012 à 22:24

Piotr

Type : Homme
Messages : 2
Membre depuis : 25/09/2012
Ces derniers temps je me suis aperçu que la virilité d'un homme peut se trouver fortement réduite après quelques années sans "partenaire sexuel", surtout quand on tombe amoureux.

Si par ailleurs la femme se retrouve confrontée à cette "absence de virilité" et ce malgré le désir qu'on éprouve pour elle, comme il est souvent le cas et à juste titre, elle se remettra fortement en question sur l'attirance que ressent l'homme envers elle.

Pour moi ça a démarré par une histoire qui ne devait ( et on s'était compris je pense ) n'être que sexuel, et qui a finalement tourné en forte attirance aujourd'hui encore incomprise.

Les absences d'érection tant décriés et surtout au premier soir on été mises sur le compte de l'angoisse qui était bel et bien là, et qui pour moi s'est matérialisée sous forme d'aérophagie ( assez fréquente de par nature ) mais sur le moment en devenait assez oppressante, au point de créer cette réaction en chaine qui fait que plus on se retient plus on est gêné, et mois la virilité se manifeste.

Du coup bien entendu elle se dit que ça vient d'elle, qu'elle n'est pas assez désirable à tes yeux et que tout ça ne rime à rien... Enfin je passe les détails qui pourtant m'ont mis sûrement plus mal à l'aise qu'elle !

Pour ça aussi bien entendu il y a des médicament et le fait de bien faire attention à son alimentation, la phytothérapie, tout ça... Mais le plus important et comme ça a été le cas, c'est d'en parler à sa partenaire ( ou son partenaire car ça arrive aussi aux femmes ) et si elle finit par prendre confiance en elle pour finalement avoir confiance en toi, et que à ce moment là elle trouve les mots pour rassurer, qu'on aie ces ballonnements, la migraine et quoi que ce soit d'autre même si ça ne vient pas de suite, la nature va reprendre le dessus.

Ça peut prendre beaucoup de temps et de gestes attentionnées mais une fois que cette confiance est là, après ce n'est que du bonheur absolu et on s'en retrouve plus fort, sa partenaire aussi.

Les mauvaises expériences passées chez l'un comme chez l'autre et surtout le fait de se les ressasser sont un facteur très influant quand on fait face à un échec.
C'est le genre de choses à proscrire par dessus tout car ( désolé pour l'image sordide ) c'est un gros coup de frein donné au milieu de la route qui va créer un bouchon pas possible, si le ou les véhicules incriminés ne se donnent pas la confiance nécessaire pour repatir dans la foulée !

Les gênes occasionnées peuvent être multiples et pas forcément ressenties par l'autre à cet instant, elle sont de l'ordre physique dans le sens où le corps est fatigué comme quand on ne peut plus mettre un pied devant l'autre ou une bonne migraine, ou psychologique quand quelqu'un d'autre est dans la pièce à coté et qu'on se dit qu'on peut gêner ou qu'on a peur qu'on nous voit nu par la fenêtre, ou qu'on est dans un lieu rempli de souvenirs... Fait chier !!
Tant de choses auxquelles on ne pense pas avant mais qui fatalement ressurgissent au moment de passer à l'action !

Donc quand il s'agit d'une relation amoureuse ça parait tout de suite compliqué mais seul le dialogue, l'échange de ressenti avec l'autre et qui est d’ailleurs une chose essentielle dans un couple permet de palier aux "échecs" de virilité.

Alors bien sûr, c'est aussi un travail sur soi; quand on sait qu'on ne va pas être à l'aise du tout il ne faut rien tenter, et on peut ressortir toutes les excuses du monde, c'est sa partenaire qui va se retrouver au dépourvu voir vexée et à juste titre si les circonstances du pourquoi du comment on étés expliquées auparavant.

Une rapport sexuel bien entendu n'entend pas qu'il y ait à tout prix pénétration et ça peut même être uniquement pour le plaisir de l'autre sans forcément attendre quoi que ce soit en retour, mais pour une femme avenante et qui n'a toujours connu que ça c'est très déstabilisant croyez moi !

C'est pour ça que dans toute relation je pense il faut avant tout un échange d'expériences, entendre par là les choses qu'on aime ou qu'on aimerait faire, celles à ne pas faire et le tout en y allant progressivement, avant et ( ou ) au moment de l'acte.
Bonnes pour satisfaire l'autre et faire monter le désir et atteindre l'orgasme, comme mauvaises pour ne pas faire ou reproduire des bêtises.

Voilà mon expérience et mon ressenti partagé avec celle qui fait partie désormais de ma vie.
Puissiez vous partager ça avec moi, vous en sentir je le souhaite plus rassuré de par ce vécu qui se rapprocherai du vôtre. 
Smile

Cordialement,
Piotr.
26/09/2012 à 00:22

Lithium

Type :
Messages : 351
Membre depuis : 01/01/1970
Merci pour ce témoignage. Et dites-moi , tout est rentré dans l'ordre actuellement?
Ou avez-vous trouvé une manière différente de vous faire du bien mutuellement?
26/09/2012 à 20:36

Piotr

Type : Homme
Messages : 2
Membre depuis : 25/09/2012

Lithium a dit : 

Merci pour ce témoignage. Et dites-moi , tout est rentré dans l'ordre actuellement?
Ou avez-vous trouvé une manière différente de vous faire du bien mutuellement?

  Bonjour Lithium,

Tout est plus ou moins rentré dans l'ordre en ce qui concerne la confiance mutuelle.
Pour la suite des évènements il nous reste à nous découvrir plus en profondeur ( et je ne fais pas de jeux de mots vaseux ).
Une manière différente d'aborder les câlins, des zones érogènes inexplorées, d'autres positions et d'autres lieux...
Mais je m'emballe ! La relation amoureuse, le désir et la complicité sont déjà bien en place n'allons pas trop vite en besogne.
Laughing

26/09/2012 à 21:54

Lithium

Type :
Messages : 351
Membre depuis : 01/01/1970
Non mais je trouve que c'est très bien . rien de tel que de se redécouvrir délicatement.

Les loves coaching de Brigitte sont très intéressant à ce sujet. Au plaisir!