Le clitoris : mystère pour les hommes ?

08/11/2012 à 21:58

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1251
Membre depuis : 15/09/2012
C'est le "bouton du plaisir"... Il constitue la partie la plus sensible du corps féminin. Longtemps relégué au second plan, voire même diabolisé, il détient pourtant tous les secrets de la sexualité féminine.
Il se trouve à l’intersection et au sommet des petites lèvres, protégées par les grandes lèvres. Comme le pénis, il s’agit d’un corps érectile qui possède des terminaisons nerveuses, mais trois fois plus nombreuses. Le clitoris est également pourvu d’un capuchon et d’un gland. Mais à la différence du pénis, il s’agit d’un organe interne. Le gland, recouvert par le capuchon, constitue la partie visible du clitoris entre les petites lèvres.
Symbole de l’autonomie sexuelle de la femme, le clitoris reste un objet de mystère pour la gente masculine, mais aussi un objet de crainte. En effet, 95 % des femmes accèdent à l’orgasme en quelques minutes en stimulant elles-mêmes leur clitoris. Au Moyen-âge, le clitoris était même nommé "le mépris de l’homme" dans certaines régions d’Europe...

Alors Messieurs du forum. Qu'en pensez-vous ? Est-ce que le clitoris reste pour vous un mystère ?
08/11/2012 à 22:04

Vince9595

Type :
Messages : 405
Membre depuis : 01/01/1970
Le clitoris est effectivement très mystérieux. On sent qu'il est au centre du plaisir de nos partenaires.
Mais je crois que tout le jeu est de découvrir ce mystère, en l'approchant avec beaucoup de douceur et d'attention. Et puis il faut que nous restions à l'écoute des réactions de ce petit diamant et de sa propriétaire qui doit aussi nous guider.
05/12/2012 à 20:33

yomen

Type : Homme
Messages : 103
Membre depuis : 18/09/2012
pas pour ma moustache!
05/12/2012 à 21:36

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

yomen a dit : 

pas pour ma moustache!

 mdr, si on sait pas que tu as une moustache on ne sait plus rien Wink

05/12/2012 à 22:02

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012

yomen a dit : 

pas pour ma moustache!

 mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

la moustache à yomen elle est partout lol

06/12/2012 à 12:37

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
XPTDR (comme les d'jeun's)
27/12/2012 à 20:12

Pskl5935

Type : Homme
Messages : 436
Membre depuis : 27/12/2012
Il y a bien longtemps (oui oui oui Smile) que mes lectures d'abord et ma pratique m'ont fait connaître et découvrir ce petit bouton. Autour duquel j'adore tourner et que j'adore effleurer. Alors, le clitoris reste-t-il un mystère ?... Je ne m'étais jamais posé la question. À la réflexion, peut-être ai-je encore à découvrir... Ça me va !
A-t-on tout découvert dans sa vie ? J'en doute.
19/01/2013 à 21:48

geoffr

Type : Homme
Messages : 10
Membre depuis : 19/01/2013
BONSOIR pour moi c'est masser les pieds d'une femme.
20/01/2013 à 10:19

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1251
Membre depuis : 15/09/2012

geoffr a dit : 

BONSOIR pour moi c'est masser les pieds d'une femme.

 Avez-vous déjà fait jouir une femme rien qu'en lui massant les pieds (jouir ou lui procurer beaucoup de plaisir, bien sur)

20/01/2013 à 14:46

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

Brigitte a dit : 

C'est le "bouton du plaisir"... Il constitue la partie la plus sensible du corps féminin. Longtemps relégué au second plan, voire même diabolisé, il détient pourtant tous les secrets de la sexualité féminine.
Il se trouve à l’intersection et au sommet des petites lèvres, protégées par les grandes lèvres. Comme le pénis, il s’agit d’un corps érectile qui possède des terminaisons nerveuses, mais trois fois plus nombreuses. Le clitoris est également pourvu d’un capuchon et d’un gland. Mais à la différence du pénis, il s’agit d’un organe interne. Le gland, recouvert par le capuchon, constitue la partie visible du clitoris entre les petites lèvres.
Symbole de l’autonomie sexuelle de la femme, le clitoris reste un objet de mystère pour la gente masculine, mais aussi un objet de crainte. En effet, 95 % des femmes accèdent à l’orgasme en quelques minutes en stimulant elles-mêmes leur clitoris. Au Moyen-âge, le clitoris était même nommé "le mépris de l’homme" dans certaines régions d’Europe...

Alors Messieurs du forum. Qu'en pensez-vous ? Est-ce que le clitoris reste pour vous un mystère ?

 je ne sais plus comment j'ai découvert le clitoris!!les livres,"l'écoute" au toucher;y a longtemps que je sais son existence et son importance,ainsi que d'autres zones érogènes!(c'est une priorité pour moi,de procurer du plaisir,pour à mon tour en recevoir.Tongue Out)

20/01/2013 à 14:49

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

Brigitte a dit : 

geoffr a dit : 

BONSOIR pour moi c'est masser les pieds d'une femme.

 Avez-vous déjà fait jouir une femme rien qu'en lui massant les pieds (jouir ou lui procurer beaucoup de plaisir, bien sur)

 oui!en la massant de la tête aux pieds!Tongue Out

13/02/2013 à 13:49

Oulalaaaaaaaaaa

Type : Femme
Messages : 4
Membre depuis : 13/02/2013
Du bon usage du clitoris

Bonjour,

J'écoutais un podcast où Brigitte Lahaie expliquait que le massage ne doit pas être confondu avec préliminaires et ne doit pas déraper. Je suis assez d'accord car on ne se détend pas de la même façon si on sait que la suite est courue d'avance. (Même si j'encourage mon ami à me masser en lui disant que "ça attendrit la viande"

Ca m'a fait penser à quelque chose que j'ai envie de poster sur ce forum depuis longtemps et qui serait en quelque sorte un guide pratique du clito et surtout des choses à éviter. Bien sur, cela ne concerne que moi et je serais d'ailleurs curieuse d'avoir des retours et de savoir si je suis dans l'universel ou le très personnel.

DU BON USAGE DU CLITORIS

- Ne pas faire un cuni si on en a pas envie. Dans une vie antérieure, j'avais un copain qui me disait détester ça avec la grimace et tout et tout. Et bien le jour où il a voulu essayer, j'étais trop concentrée sur ses réactions pour que cela me fasse le moindre effet.

- Dans mon cas, le clitoris est une petite chose fragile qui ne tolère pas la malaxation musclée type film porno. Je conseille très fortement de garder la langue molle et de ne pas la tendre ni de l'appuyer fort sur le clitoris avec la pointe. C'est douloureux et quand on a peur d'avoir mal, on se raidit, et donc, l'excitation ne tient pas. Il est beaucoup plus agréable de sentir l'enrobement de chaleur et le souffle, une caresse très légère est beaucoup plus efficace à mon goût. Et surtout on en veut plus. Donc, pour les géographes de l'origine du monde, j'encourage la langue molle qui épouse le relief plus qu'elle ne cherche à le modifier.

Le clitoris pendant l'excitation a tendance à se durcir et se raidir, et le malaxer à ce moment est très douloureux. Messieurs, je ne sais pas si je suis dans le vrai puisque je ne connais pas vos sensations mais j'imagine que ce serait comme vous taper dans l'érection avec un ballon de foot de façon rapide et répétitive (si on remet les proportions doigt-clito/pénis-ballon de foot). Je ne suis pas sure que cet exemple soit bien choisi mais c'est une image.

D'ailleurs, dans le même esprit, un homme qui caresse une femme (doigt ou caresse clitoridienne) pendant qu'il est lui-même stimulé, je pense à la fellation, ne devrait caresser que s'il arrive à continuer à maîtriser la force de ses doigts et leur trajectoire avec la montée du plaisir. Le bourinage intempestif est très désagréable si on sent qu'il n'est pas maîtrisé, et encore une fois cela peut entrâiner un raidissement, négatif en l'occurrence puisque femme raidie, point ne jouit.

- Chez moi en tous cas,le coté du clitoris situé vers le vagin est douloureux, ainsi que la petite zone entre le clitoris et le vagin. La maîtrise de la caresse doit tenir compte de cette géographie intime. - Soyez à l'écoute des commentaires de la damoiselle car il est fatigant de répéter toujours les mêmes choses, d'autant plus qu'on a l'impression de vous castrer en vous indiquant la marche à suivre (et qu'on est très vexées si on a l'impression que vous n'y accordez pas d'importance). Demander si c'est bon, comme ça, plutôt comme ça, et surtout écoutez, voire notez, et mettez en pratique.

-N'insistez pas sur un cuni qui ne donne rien. Si ça ne monte pas, c'est que ce n'est pas le moment. J'ai du mal à croire qu'un cuni d'une heure soit si efficace, notamment parce qu'il met une heure à faire de l'effet.

- Personnellement, un anulingus qui revient côté vagin et clitoris, j'ai du mal. Mais c'est encore une fois peut être très personnel.

Un dernier conseil concernant l'utilisation du vibromasseur. On ne caresse pas le clitoris d'une fille en appuyant le bout du vibro contre le clitoris. Mieux vaut utiliser le plat du vibro contre le clito et le vagin et le faire rouler un peu d'une cuisse à l'autre en variant la pression. Encore une fois, point ne sert de broyer, il faut partir à point. C'est peut-être un a priori mais les hommes ont tendance à aimer une caresse plus forte quand ils approchent de la jouissance, je pense à la masturbation ou à la fellation qui devient plus vigoureuse à la fin. Chez moi en tous cas, les caresses ne doivent pas être plus appuyées au fur et à mesure car la limite entre plaisir et douleur dans cette région est très fine. Et quand on se rend compte que le plaisir est devenu douleur, ça casse tout. Pour s'abandonner, je préconise une sorte de geste doux, pas forcément répétitif mais sans changement brutal pour que l'on puisse l'oublier et se laisser porter. Je ne parle pas de pénétration où tous les coups sont permis, je parle vraiment des caresses.

Je crois avoir dit l'essentiel de ma vérité sur le clito, en encore une fois je serais très intéressée par d'autres points de vue.

A bientôt, Et messieurs, au travail !
13/02/2013 à 13:49

Oulalaaaaaaaaaa

Type : Femme
Messages : 4
Membre depuis : 13/02/2013
Du bon usage du clitoris Bonjour, J'écoutais un podcast où Brigitte Lahaie expliquait que le massage ne doit pas être confondu avec préliminaires et ne doit pas déraper. Je suis assez d'accord car on ne se détend pas de la même façon si on sait que la suite est courue d'avance. (Même si j'encourage mon ami à me masser en lui disant que "ça attendrit la viande" Ca m'a fait penser à quelque chose que j'ai envie de poster sur ce forum depuis longtemps et qui serait en quelque sorte un guide pratique du clito et surtout des choses à éviter. Bien sur, cela ne concerne que moi et je serais d'ailleurs curieuse d'avoir des retours et de savoir si je suis dans l'universel ou le très personnel. DU BON USAGE DU CLITORIS - Ne pas faire un cuni si on en a pas envie. Dans une vie antérieure, j'avais un copain qui me disait détester ça avec la grimace et tout et tout. Et bien le jour où il a voulu essayer, j'étais trop concentrée sur ses réactions pour que cela me fasse le moindre effet. - Dans mon cas, le clitoris est une petite chose fragile qui ne tolère pas la malaxation musclée type film porno. Je conseille très fortement de garder la langue molle et de ne pas la tendre ni de l'appuyer fort sur le clitoris avec la pointe. C'est douloureux et quand on a peur d'avoir mal, on se raidit, et donc, l'excitation ne tient pas. Il est beaucoup plus agréable de sentir l'enrobement de chaleur et le souffle, une caresse très légère est beaucoup plus efficace à mon goût. Et surtout on en veut plus. Donc, pour les géographes de l'origine du monde, j'encourage la langue molle qui épouse le relief plus qu'elle ne cherche à le modifier. Le clitoris pendant l'excitation a tendance à se durcir et se raidir, et le malaxer à ce moment est très douloureux. Messieurs, je ne sais pas si je suis dans le vrai puisque je ne connais pas vos sensations mais j'imagine que ce serait comme vous taper dans l'érection avec un ballon de foot de façon rapide et répétitive (si on remet les proportions doigt-clito/pénis-ballon de foot). Je ne suis pas sure que cet exemple soit bien choisi mais c'est une image. D'ailleurs, dans le même esprit, un homme qui caresse une femme (doigt ou caresse clitoridienne) pendant qu'il est lui-même stimulé, je pense à la fellation, ne devrait caresser que s'il arrive à continuer à maîtriser la force de ses doigts et leur trajectoire avec la montée du plaisir. Le bourinage intempestif est très désagréable si on sent qu'il n'est pas maîtrisé, et encore une fois cela peut entrâiner un raidissement, négatif en l'occurrence puisque femme raidie, point ne jouit. - Chez moi en tous cas,le coté du clitoris situé vers le vagin est douloureux, ainsi que la petite zone entre le clitoris et le vagin. La maîtrise de la caresse doit tenir compte de cette géographie intime. - Soyez à l'écoute des commentaires de la damoiselle car il est fatigant de répéter toujours les mêmes choses, d'autant plus qu'on a l'impression de vous castrer en vous indiquant la marche à suivre (et qu'on est très vexées si on a l'impression que vous n'y accordez pas d'importance). Demander si c'est bon, comme ça, plutôt comme ça, et surtout écoutez, voire notez, et mettez en pratique. -N'insistez pas sur un cuni qui ne donne rien. Si ça ne monte pas, c'est que ce n'est pas le moment. J'ai du mal à croire qu'un cuni d'une heure soit si efficace, notamment parce qu'il met une heure à faire de l'effet. - Personnellement, un anulingus qui revient côté vagin et clitoris, j'ai du mal. Mais c'est encore une fois peut être très personnel. Un dernier conseil concernant l'utilisation du vibromasseur. On ne caresse pas le clitoris d'une fille en appuyant le bout du vibro contre le clitoris. Mieux vaut utiliser le plat du vibro contre le clito et le vagin et le faire rouler un peu d'une cuisse à l'autre en variant la pression. Encore une fois, point ne sert de broyer, il faut partir à point. C'est peut-être un a priori mais les hommes ont tendance à aimer une caresse plus forte quand ils approchent de la jouissance, je pense à la masturbation ou à la fellation qui devient plus vigoureuse à la fin. Chez moi en tous cas, les caresses ne doivent pas être plus appuyées au fur et à mesure car la limite entre plaisir et douleur dans cette région est très fine. Et quand on se rend compte que le plaisir est devenu douleur, ça casse tout. Pour s'abandonner, je préconise une sorte de geste doux, pas forcément répétitif mais sans changement brutal pour que l'on puisse l'oublier et se laisser porter. Je ne parle pas de pénétration où tous les coups sont permis, je parle vraiment des caresses. Je crois avoir dit l'essentiel de ma vérité sur le clito, en encore une fois je serais très intéressée par d'autres points de vue. A bientôt, Et messieurs, au travail !
13/02/2013 à 13:51

Montagnardd

Type :
Messages : 3889
Membre depuis : 01/01/1970
belle description mais je pense que chaque femme est differente dans le ressentis
13/02/2013 à 13:56

Oulalaaaaaaaaaa

Type : Femme
Messages : 4
Membre depuis : 13/02/2013
Je suis d'accord avec toi Montagnardd. Et d'ailleurs j'aimerais entendre l'avis d'autres femmes.
14/02/2013 à 13:15

Manue

Type : Femme
Messages : 393
Membre depuis : 29/01/2013

Oulalaaaaaaaaaa a dit : 

Du bon usage du clitoris Bonjour, J'écoutais un podcast où Brigitte Lahaie expliquait que le massage ne doit pas être confondu avec préliminaires et ne doit pas déraper. Je suis assez d'accord car on ne se détend pas de la même façon si on sait que la suite est courue d'avance. (Même si j'encourage mon ami à me masser en lui disant que "ça attendrit la viande" Ca m'a fait penser à quelque chose que j'ai envie de poster sur ce forum depuis longtemps et qui serait en quelque sorte un guide pratique du clito et surtout des choses à éviter. Bien sur, cela ne concerne que moi et je serais d'ailleurs curieuse d'avoir des retours et de savoir si je suis dans l'universel ou le très personnel. DU BON USAGE DU CLITORIS - Ne pas faire un cuni si on en a pas envie. Dans une vie antérieure, j'avais un copain qui me disait détester ça avec la grimace et tout et tout. Et bien le jour où il a voulu essayer, j'étais trop concentrée sur ses réactions pour que cela me fasse le moindre effet. - Dans mon cas, le clitoris est une petite chose fragile qui ne tolère pas la malaxation musclée type film porno. Je conseille très fortement de garder la langue molle et de ne pas la tendre ni de l'appuyer fort sur le clitoris avec la pointe. C'est douloureux et quand on a peur d'avoir mal, on se raidit, et donc, l'excitation ne tient pas. Il est beaucoup plus agréable de sentir l'enrobement de chaleur et le souffle, une caresse très légère est beaucoup plus efficace à mon goût. Et surtout on en veut plus. Donc, pour les géographes de l'origine du monde, j'encourage la langue molle qui épouse le relief plus qu'elle ne cherche à le modifier. Le clitoris pendant l'excitation a tendance à se durcir et se raidir, et le malaxer à ce moment est très douloureux. Messieurs, je ne sais pas si je suis dans le vrai puisque je ne connais pas vos sensations mais j'imagine que ce serait comme vous taper dans l'érection avec un ballon de foot de façon rapide et répétitive (si on remet les proportions doigt-clito/pénis-ballon de foot). Je ne suis pas sure que cet exemple soit bien choisi mais c'est une image. D'ailleurs, dans le même esprit, un homme qui caresse une femme (doigt ou caresse clitoridienne) pendant qu'il est lui-même stimulé, je pense à la fellation, ne devrait caresser que s'il arrive à continuer à maîtriser la force de ses doigts et leur trajectoire avec la montée du plaisir. Le bourinage intempestif est très désagréable si on sent qu'il n'est pas maîtrisé, et encore une fois cela peut entrâiner un raidissement, négatif en l'occurrence puisque femme raidie, point ne jouit. - Chez moi en tous cas,le coté du clitoris situé vers le vagin est douloureux, ainsi que la petite zone entre le clitoris et le vagin. La maîtrise de la caresse doit tenir compte de cette géographie intime. - Soyez à l'écoute des commentaires de la damoiselle car il est fatigant de répéter toujours les mêmes choses, d'autant plus qu'on a l'impression de vous castrer en vous indiquant la marche à suivre (et qu'on est très vexées si on a l'impression que vous n'y accordez pas d'importance). Demander si c'est bon, comme ça, plutôt comme ça, et surtout écoutez, voire notez, et mettez en pratique. -N'insistez pas sur un cuni qui ne donne rien. Si ça ne monte pas, c'est que ce n'est pas le moment. J'ai du mal à croire qu'un cuni d'une heure soit si efficace, notamment parce qu'il met une heure à faire de l'effet. - Personnellement, un anulingus qui revient côté vagin et clitoris, j'ai du mal. Mais c'est encore une fois peut être très personnel. Un dernier conseil concernant l'utilisation du vibromasseur. On ne caresse pas le clitoris d'une fille en appuyant le bout du vibro contre le clitoris. Mieux vaut utiliser le plat du vibro contre le clito et le vagin et le faire rouler un peu d'une cuisse à l'autre en variant la pression. Encore une fois, point ne sert de broyer, il faut partir à point. C'est peut-être un a priori mais les hommes ont tendance à aimer une caresse plus forte quand ils approchent de la jouissance, je pense à la masturbation ou à la fellation qui devient plus vigoureuse à la fin. Chez moi en tous cas, les caresses ne doivent pas être plus appuyées au fur et à mesure car la limite entre plaisir et douleur dans cette région est très fine. Et quand on se rend compte que le plaisir est devenu douleur, ça casse tout. Pour s'abandonner, je préconise une sorte de geste doux, pas forcément répétitif mais sans changement brutal pour que l'on puisse l'oublier et se laisser porter. Je ne parle pas de pénétration où tous les coups sont permis, je parle vraiment des caresses. Je crois avoir dit l'essentiel de ma vérité sur le clito, en encore une fois je serais très intéressée par d'autres points de vue. A bientôt, Et messieurs, au travail !

 bonjour oulalaaa
et bienvenue ;)

je comprends ce que tu écris pour l'avoir senti comme ça à une période, mais cela correspondait à une période maternante de ma vie où le désir était moyen, et la douceur était de rigueur!! (le pléonasme lol)

j'ai regardé un documentaire, avec ma fille ainée, car instructif pour elle, sur le Clitoris, et c'est le seul organe du corps qui est dédié au plaisir et rien d'autres! en parallèle il provient de la meme souche de tissu embryonnaire que le pénis, et même si le pénis lui sert aussi à éliminer et à procréer (urine et sperme), nous avons un organe de même nature donc très excitable, on peut y aller et c'est très agréable!! pour moi!
la façon ça dépend des moments , des envies et effectivement de ce qu'on arrive à dire et à obtenir avec un partenaire réceptif,
voila je rejoins ce que tu dis mais suis pas tout fait d'accord, j'entends bien que tu exposes tes sensations, et à ta demande je témoigne en faveur d'une limite qui soit propre à chacun, après le partenaire oui c'est important qu'il soit attentif aux sensations pour les suivre dans le bon sens! et vice versa Wink
pour moi le clitoris est très costaud Laughing
 

14/02/2013 à 15:17

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970

Manue a dit :

 bonjour oulalaaa
et bienvenue ;)

je comprends ce que tu écris pour l'avoir senti comme ça à une période, mais cela correspondait à une période maternante de ma vie où le désir était moyen, et la douceur était de rigueur!! (le pléonasme lol)

j'ai regardé un documentaire, avec ma fille ainée, car instructif pour elle, sur le Clitoris, et c'est le seul organe du corps qui est dédié au plaisir et rien d'autres! en parallèle il provient de la meme souche de tissu embryonnaire que le pénis, et même si le pénis lui sert aussi à éliminer et à procréer (urine et sperme), nous avons un organe de même nature donc très excitable, on peut y aller et c'est très agréable!! pour moi!
la façon ça dépend des moments , des envies et effectivement de ce qu'on arrive à dire et à obtenir avec un partenaire réceptif,
voila je rejoins ce que tu dis mais suis pas tout fait d'accord, j'entends bien que tu exposes tes sensations, et à ta demande je témoigne en faveur d'une limite qui soit propre à chacun, après le partenaire oui c'est important qu'il soit attentif aux sensations pour les suivre dans le bon sens! et vice versa Wink
pour moi le clitoris est très costaud Laughing
 

 Je suis plus de cet avis là aussi.

Et je trouve qu'une pointe de langue dure (mon Dieu que je déteste le contraire) me fait aussi beaucoup plus d'effet.

14/02/2013 à 15:28

Manue

Type : Femme
Messages : 393
Membre depuis : 29/01/2013
 Ambre tu vas droit au bit , lol!
14/02/2013 à 15:28

Manue

Type : Femme
Messages : 393
Membre depuis : 29/01/2013
Ambre tu vas droit au bit oups au but , lol!
15/02/2013 à 12:01

Oulalaaaaaaaaaa

Type : Femme
Messages : 4
Membre depuis : 13/02/2013
 C'est intéressant, merci pour vos réponses. J'aime bien l'idée d'évoluer dans ces plaisirs, peut-être que je viendrai à une caresse plus affirmée dans l'avenir (sans mauvais jeu de mot) :)