Ejaculation et plaisir

01/11/2012 à 21:43

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1256
Membre depuis : 15/09/2012
Un homme peut éjaculer sans plaisir car il existe des orgasmes physiques sans jouissance émotionnelle.

Messieurs du forum, pouvez-vous me le confirmer ? Smile
01/11/2012 à 21:58

Lithium

Type :
Messages : 351
Membre depuis : 01/01/1970
Pour ma part, je ne sais pas si ça répondra à ta question. Mais j'aurais tendance à confirmer.

Par exemple si tu te retiens mais que tu ne t'arrêtes pas au bon moment, juste un peu trop tard "l'orgasme complet" aura disparu et il ne te restera qu'un plaisir différé qui n'aura pas la même valeur que si ton timing était parfait. Un plaisir moindre et frustrant...  Au-delà de ça, il y a l'amour.
Car bien sûr tout le plaisir et l'excitation avant éjaculation reste bien présent.
Ça répond à ta question?
04/11/2012 à 22:39

zitounv

Type : Homme
Messages : 1220
Membre depuis : 28/09/2012

Brigitte a dit : 

Un homme peut éjaculer sans plaisir car il existe des orgasmes physiques sans jouissance émotionnelle.

Messieurs du forum, pouvez-vous me le confirmer ? Smile

 je pense que vous avez raison!l'orgasme sans plaisir existe!
personnellement,j'ai très  peu  vécu cette expérience.et n'en suis pas friand!(je l'ai vécu ,quand même,et le regrette pour les protagonistes)
biensûr l'homme peut éjaculer sans jouissance émotionnelle,mais dans ce cas:autant se masturber,ou voir une" professionnelle"
mais le désir,l'émotion rendent tellement plus intense le plaisir,qu'il soit avant,pendant,après celui de l'autre,pourvu qu'il y ait de l'amour(au moinssssssss des sentiments)


04/11/2012 à 23:14

lolotte

Type :
Messages : 389
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Brigitte,

Cela existe, dans ma jeunesse, il arrivait qu'il faille enlever la tension nerveuse, parce qu'on avait envie d'un rapport, ou que l'on était dans une situation gênante, pour mon cas avant de maîtriser complètement mes sensations face au transformisme, il fallait absolument évacuer ce stress, cela évitait aussi de remarquer l'érection face à une personne qui flattait votre inconscient...Cela pouvait être une DRH, une conseillère de votre banque, votre médecin, votre infirmière pour des soins, jamais, au grand jamais, il ne fallait être tenté par ces personnes, ( ennuis assurés ...) C'est un acte sans aucune valeur sentimentale,  la masturbation, elle soulage du stress, dans des situations de célibataires, ou de séparation longue ou encore quand vous voulez respecter votre couple, cette situation est nécessaire, ce n'est qu'un pis aller, d'autre choisiront "la professionnelle", c'est une question de budget tout simplement, le résultat est le même en fin de compte, mais l'humeur est différente avant et après ce moment.
04/11/2012 à 23:15

lolotte

Type :
Messages : 389
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Brigitte,

Cela existe, dans ma jeunesse, il arrivait qu'il faille enlever la tension nerveuse, parce qu'on avait envie d'un rapport, ou que l'on était dans une situation gênante, pour mon cas avant de maîtriser complètement mes sensations face au transformisme, il fallait absolument évacuer ce stress, cela évitait aussi de remarquer l'érection face à une personne qui flattait votre inconscient...Cela pouvait être une DRH, une conseillère de votre banque, votre médecin, votre infirmière pour des soins, jamais, au grand jamais, il ne fallait être tenté par ces personnes, ( ennuis assurés ...) C'est un acte sans aucune valeur sentimentale,  la masturbation, elle soulage du stress, dans des situations de célibataires, ou de séparation longue ou encore quand vous voulez respecter votre couple, cette situation est nécessaire, ce n'est qu'un pis aller, d'autre choisiront "la professionnelle", c'est une question de budget tout simplement, le résultat est le même en fin de compte, mais l'humeur est différente avant et après ce moment.
04/11/2012 à 23:15

lolotte

Type :
Messages : 389
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour Brigitte,

Cela existe, dans ma jeunesse, il arrivait qu'il faille enlever la tension nerveuse, parce qu'on avait envie d'un rapport, ou que l'on était dans une situation gênante, pour mon cas avant de maîtriser complètement mes sensations face au transformisme, il fallait absolument évacuer ce stress, cela évitait aussi de remarquer l'érection face à une personne qui flattait votre inconscient...Cela pouvait être une DRH, une conseillère de votre banque, votre médecin, votre infirmière pour des soins, jamais, au grand jamais, il ne fallait être tenté par ces personnes, ( ennuis assurés ...) C'est un acte sans aucune valeur sentimentale,  la masturbation, elle soulage du stress, dans des situations de célibataires, ou de séparation longue ou encore quand vous voulez respecter votre couple, cette situation est nécessaire, ce n'est qu'un pis aller, d'autre choisiront "la professionnelle", c'est une question de budget tout simplement, le résultat est le même en fin de compte, mais l'humeur est différente avant et après ce moment.
10/02/2013 à 14:44

mufle

Type : Homme
Messages : 101
Membre depuis : 07/02/2013

Brigitte a dit : 

Un homme peut éjaculer sans plaisir car il existe des orgasmes physiques sans jouissance émotionnelle.

Messieurs du forum, pouvez-vous me le confirmer ? Smile

 Je confirme, pour ma part, je pense qu'orgasme et éjaculation ne sont pas indissociables:

une éjaculation "précoce" ou arrivant trop tôt lors d'un rapport due à une trop forte excitation n'est pas source de plaisir ( je ne fait pas un pléonasme,je dissocie deux situation distinct) , mais plutôt de stress et de frustration.
L'orgasme sans éjaculation est tout aussi possible que l'éjaculation sans plaisir, le contrôle mental et/oû la rétention par pression permettent d'atteindre des orgasmes d'une très grande intensité.
L'orgasme éjaculatoire est d'une grande intensité, mais ne dure que quelque secondes, alors que pratiquer
la "rétention" permet d'atteindre des orgasmes de plusieurs minutes et des sensations tout autres!!!!

pour ceux que ça intéresse voici un petit "guide pratique" http://crinaos.free.fr/ctrsex.html  

10/02/2013 à 16:35

_Toc_

Type : Homme
Messages : 102
Membre depuis : 16/12/2012

Brigitte a dit : 

Un homme peut éjaculer sans plaisir

 Sauf à définir le "plaisir", il n'y a pas d'éjaculation avec "déplaisir".

Je colle, avec son consentement implicite et explicite bien sûr, une femme contre un mur, je lui met la main dans la culotte, et par une action décidée et les yeux dans les yeux, je la fais éjaculer. Elle est toute gourde, honteuse d'être trempée et pense que c'est fini, et juste pour le jeu, je lui remets ça, etc. Puis je me barre, je n'ai pas sorti ma bite, point.

Est-ce qu'elle a eu du plaisir? Est-ce que j'en ai eu?

Elle a eu une une "crampe", comme nous en avons une à chaque fois que nous, les garçons, nous éjaculons. C'est la "détente" si recherchée que nous attendons d'un ou d'une partenaire.

Si le plaisir se résume à l'obtention de quelques crampes, il ne reste vraiment plus qu'un tout petit lambeau du plaisir sexuel dans nos contrées éminemment (et minablement) modernes. 

Sur la jouissance émotionnelle, je ne sais pas ce que ça signifie. Robert va à la banque du sperme, parce que ses motivations l'y incitent (tiens je serai curieux de savoir si c'est rémunéré, rien que pour rigoler deux minutes avec le dossier PMA/GPA...). S'agit-il de plaisir quand il prend un vieux Newlook avec Sophie Favier en 3D et qu'il largue ses quelques gouttes dans l'éprouvette à congélation?

On vit un monde vermeilleux!

10/02/2013 à 16:39

timide42

Type : Femme
Messages : 19
Membre depuis : 10/02/2013
mon ex conjoint disait éjaculer sans plaisir, d'ailleurs, je ne ressentais aucunement son plaisir lors de nos relations sexuelles, j'avais beau essayer de faire tout pour qu'il soit excité et satisfait, rien n'y faisait, il était très peu communicatif, alors je pense qu'il est possible pour un homme d'éjaculer sans plaisir puisqu'il le disait, après, j'ai eu d'autres hommes avec lesquels j'ai partagé des relations dans le plaisir partagé, et là, pas de soucis, je voyais leur plaisir, donc s'il n'y en a pas, n'est ce pas parce que l'autre est fermé à sa compagne ?
10/02/2013 à 16:45

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1256
Membre depuis : 15/09/2012
Pas forcément, ce peut être de la fatigue, une non-envie ou des circonstances qui font qu'à ce moment là, il "n'est pas dedans".
10/02/2013 à 17:06

_Toc_

Type : Homme
Messages : 102
Membre depuis : 16/12/2012
On attend beaucoup de ce "spasme", cette "détente", cette "crampe". Et particulier du "plaisir", mais je lui préfère "satisfaction". Satisfaction d'une pulsion, d'une pression, de quelque chose de contenu, de compressé, on cherche à faire "exulter" quelque chose.

On peut éjaculer, sans avoir la sensation que tout soit "dit". Comme dit Brigitte, il n'est pas "dedans"; Comme on peut faire la fête, mais il manque une personne, alors on fait la fête oui, mais bon.

J'ai souvent la sensation que l'éjaculation vient "clore", "terminer" une séquence qui me plait. Et j'ai pas envie, et même ça me "déplaît". Là où je prends énormément de plaisir, c'est tout le balais des corps, c'est olfactif autant que sensuel, visuel, sensoriel, et il y a tout le jeu érotique, qui est une histoire en soit. Éjaculer, ça marque une fin de partie. Bon, on remonte le truc et on remet ça, mais quand même... Je préfère donner à l'autre des points, pour que le jeux continu encore et encore, quitte à faire monter la tension dans le jeux, mais il ne faut pas toujours tout prolonger.

Le plaisir commence bien avant l'entrée en scène de la sexualité. Ejaculer n'est pas toujours ce summum tant attendu, en particulier par les femmes, dans la gradation du "plaisir". Assez souvent, tout ce qui a précédé a été bien plus savoureux et "plaisant" que cette brève fulgurance sommitale.

Je pense, là vite fait, à la montagne. Un pic montagneux qu'il faut atteindre.

Il y a des fois où tout ce qui a été mis en oeuvre pour l'atteindre, pour "satisfaire" cette quête laisse beaucoup plus de souvenir que la photo depuis le sommet, qui était, ce jour-là, dans un épais nuage opaque : heureusement que l'expédition était belle!

Wink
10/02/2013 à 17:13

gortex

Type : Homme
Messages : 178
Membre depuis : 06/01/2013

_Toc_ a dit : 

On attend beaucoup de ce "spasme", cette "détente", cette "crampe". Et particulier du "plaisir", mais je lui préfère "satisfaction". Satisfaction d'une pulsion, d'une pression, de quelque chose de contenu, de compressé, on cherche à faire "exulter" quelque chose.

On peut éjaculer, sans avoir la sensation que tout soit "dit". Comme dit Brigitte, il n'est pas "dedans"; Comme on peut faire la fête, mais il manque une personne, alors on fait la fête oui, mais bon.

J'ai souvent la sensation que l'éjaculation vient "clore", "terminer" une séquence qui me plait. Et j'ai pas envie, et même ça me "déplaît". Là où je prends énormément de plaisir, c'est tout le balais des corps, c'est olfactif autant que sensuel, visuel, sensoriel, et il y a tout le jeu érotique, qui est une histoire en soit. Éjaculer, ça marque une fin de partie. Bon, on remonte le truc et on remet ça, mais quand même... Je préfère donner à l'autre des points, pour que le jeux continu encore et encore, quitte à faire monter la tension dans le jeux, mais il ne faut pas toujours tout prolonger.

Le plaisir commence bien avant l'entrée en scène de la sexualité. Ejaculer n'est pas toujours ce summum tant attendu, en particulier par les femmes, dans la gradation du "plaisir". Assez souvent, tout ce qui a précédé a été bien plus savoureux et "plaisant" que cette brève fulgurance sommitale.

Je pense, là vite fait, à la montagne. Un pic montagneux qu'il faut atteindre.

Il y a des fois où tout ce qui a été mis en oeuvre pour l'atteindre, pour "satisfaire" cette quête laisse beaucoup plus de souvenir que la photo depuis le sommet, qui était, ce jour-là, dans un épais nuage opaque : heureusement que l'expédition était belle!

Wink

 je suis entièrement d accord avec toi !mais moi j ai besoins d éjaculer pour jouir!!mais c es vrai que si j éjaculais rapidement je n aurais surement pas autant de plaisir !

07/12/2013 à 04:21

semowilson

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
Pr J-Patrick
6  Décembre  2013
 
Cher lecteur,

Tout d'abord je vous remercie de prendre le temps de lire les paragraghes ci-dessous et vous en souhaite une très bonne lecture.

Vous souffrez sans doute depuis plusieurs années déjà de ce fameux problème d' éjaculation précoce.

         http://go.wilsonsemo.tabway.1.1tpe.net

Vous vous dites (ou vous pensez) que dans votre cas, faire l'amour, n'est pas vraiment une partie de plaisir, surtout lorsque vous pensez à votre partenaire. Que dit elle ? Que ressent-elle ? Lui parlez-vous ? Certains d'entre vous ont de plus cette difficulté, cette incapacité supplémentaire qui les empèche de tenir jusqu' à la pénétration. Ce serait se voiler la face de ne pas reconnaître le mal être que vous vivez face à ce problème.

Impuissant, vous ne savez pas comment vous en sortir, peut être avez vous abandonné l'idée de trouver une issue, et cette situation est d'ores et déjà à vos yeux une fatalité.

Possiblement ressentez-vous de la colère, du mépris, très certainement de l'angoisse, de l'injustice, vous êtes probablement déçu, frustré, blessé dans votre orgueil, vous avez des sentiments de culpabilité, une certaine gène et vous êtes probablement dépressif. Vous vous posez certainement ces questions : Comment vais-je m'en sortir ? Pourquoi moi ? ...
ejaculation precoce dans le couple

Le plus délicat est que vous ne donnez pas de plaisir à votre partenaire, et vous n'osez pas aborder le sujet de l' éjaculation précoce avec elle ou avec vous-même,

Reconnaître soi-même ce problème est difficile. Il est possible que sur le plan psychologique vous soyez fragilisé. Pour un homme, ne pas pouvoir faire jouir sa compagne est vécu comme une atteinte à son propre ego, à sa propre identité masculine.

Mes différentes études liées à la communication et à la pédagogie, en tant qu'enseignant, m' ont permis de rassembler des données fructueuses.

Ainsi je suis parvenu à mettre en place des solutions au problème de l' éjaculation précoce chez plusieurs centaines de personnes de toutes catégories sociales, tout âge (jeunes, moins jeunes, retraités), et de toutes professions.

Je me suis inscrit dans la problématique des troubles sexuels depuis maintenant 40 ans, et plus particulièrement sur la principale dysfonction sexuelle de l' homme. J' ai eu beaucoup de chance de pouvoir travailler à l'étranger et, de ce fait, être en contact avec différentes couches sociales représentatives de plusieurs ethnies. J' ai également interviewé différentes péripatéticiennnes, Stars du X, Taoîstes ... afin de recueillir de précieuses informations dont le seul but est d'enrichir continuellement mes connaissances et études sur le dit sujet.

Je puis vous assurer qu'à la base les problèmes restent les mêmes, on observe les mêmes défaillances, les mêmes problèmes psychologiques dus en grande partie à nos modes de vie socioculturels.
 
Peut on retarder l' éjaculation
Retarder l' Éjaculation Précoce

La réponse est OUI.
Retarder l' éjaculation Vous ne le savez peut être pas encore, alors rassurez-vous, l'éducation ou la rééducation est à votre portée et ce, quelque soit votre rang social, votre âge, vous serez surpris par la rapidité de vos progrès.

Grâce à un entraînement adéquat vous arriverez parfaitement au contrôle de votre érection et ainsi vous pourrez retarder l' éjaculation précoce, en quelques semaines seulement.
Aussi surprenant que cela puisse paraître 2 à 8 semaines en moyenne suffiront pour vous débarrasser définitivement de votre éjaculation précoce.
 
Pourquoi un traitement de l' éjaculation précoce

http://go.wilsonsemo.tabway.1.1tpe.net
26/06/2014 à 07:11

Totem

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
J'ai régulièrement des éjac sans jouissance, du plaisir mais pas la jouissance...
j'aime ca car j'aime être en Elle..
mais j'ai la jouissance systématique si Elle me caresse ou me prend ds sa bouche.
problème c que j'arrive pas à venir 2 fois d'affiler dans le même rapport donc obliger de faire un choix...

26/06/2014 à 08:00

Davy22

Type :
Messages : 909
Membre depuis : 01/01/1970
Je connaissais la jouissance sans l’éjaculation mais pas l'inverse. Apres je comprend très bien ce que dit _Toc_, l’éjaculation met fin à l'écoute des sens et une certaine excitation, ce qui n'est pas le cas d'une jouissance sans éjaculation. Il faut donc attendre un certain moment avent d'être de nouveau "opérationnel"...Dans ce sens on peut alors peut être définir la notion de jouissance pour un homme, "resté sur le sommet sans tomber" est peut être en effet plus jouissif que faire le plein d'endorphine et de  sérotonine que provoque l’éjaculation...Mais cela je crois n'a rien de général et correspond plutôt à des sensations que chacun recherche différemment même si pour la majorité des hommes c'est l’éjaculation qui est recherché avant tout ne serais ce que pour obtenir cette anti-stresse, l'endorphine étant réputée pour être un puissant anti-douleur et la sérotonine pour la régulation du "stress, anxiété, phobies, dépression"...

Pour ceux qui ont une éjaculation sans orgasme ou jouissance je soupçonne donc plutôt un problème de libération dans ces molécules et donc un problème "médicale", je serais tenté de dire que quelque chose ne fonctionne pas correctement, qu'il faut consulter un médecin, comme le manque naturel de sérotonine qui provoque chez certaine personne des dépressions sans que l'environnement y soit pour quelque chose.
18/09/2014 à 07:58

Totem

Type :
Messages : 2
Membre depuis : 01/01/1970
Je vous confirme, 9x10 j'éjacule sans jouissance tt juste 1 peu de plaisir, mais ce que j'aime c étre en Elle.
par contre je me rattrape qd Elle me carresse ou me prends ds sa bouche..
mais comme je ne peux pas éjaculer 2 x de suite en generale je lui demande plus tard ou 1 jr après, ce que je regrette car après qu'elle est jouis elle aime que je sois en Elle et moi j'aimerais aussi jouir.. Mais Elle d'abord alors j'attends
18/09/2014 à 11:11

Sakapuce

Type :
Messages : 12
Membre depuis : 01/01/1970
Oui, pas forcement de jouissance pendant l’éjaculation, mais un légère montée d'hormones quelques secondes après qui est toujours bonne a prendre.