Bonjour

07/11/2012 à 14:57

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Bonjour. 
Je m'inscris aujourd'hui par amour.
Pour l'amour d'une femme qui a été d'une telle évidence pour moi.
Nous avons partagé le meilleur. Tout ce que je pensais m'être inaccessible dans une forme de sincérité que je ne me savais même pas.
Des vies dans ma vie avant d'arriver à elle. A son évidente présence pour moi ici.
Plus qu'un flash ou un coup de foudre, la vie qui nous offrait l'un à l'autre.
Puis es démons m'ont rattrapé.
Près de 4 ans de thérapie et de travail sur moi pour finir par me gâcher une fois encore ce que je me souhaite pourtant de plus profond. Durer.
Nous sommes séparés depuis 6 mois.
J'ai plongé dans tous les excès depuis elle.
Me consumant en regrets et culpabilité tournés vers moi sans avoir rien à lui reprocher.
Je l'ai fait souffrir comme je me suis perdu.
Rien ne l'efface à moi. Aucune rencontre, aucun moment de vie n'a le goût et l'intensité de ce qu'avec elle, je prenais en plein coeur, plein de couleurs.
Mon orgueil m'a tenu loin d'elle. Comme le besoin de la protéger de moi et de mes affres.
Comme m'effacer pour elle pour qu'elle soit heureuse malgré ce que je me rêvais de devenir pour elle.
J'ai repris contact avec elle.
Je sais souffrir de faire souffrir, être dévorer par la peur d'un engagement que pourtant j'hurle intérieurement comme mon issue.
Je sais ce que le pathétique de mes mots peut inspirer.
Mon manque de conscience quand pourtant je me juge et saisis tous les ressorts de mes errances.
Je vais re consulter un thérapeute.
Je vais saisir toutes les opportunités qui s'offrent à moi pour respirer avec plus d’acuité, résister en tirant de mes non faux pas les parfums de victoires sur le pire de moi.
Je ne sais pas si elle aura la force et la volonté de me ré ouvrir sa vie.
Je sais que ce dans quoi je m'engage de moi à moi sera difficile.
Qu'elle ne sera peut être plus là.
Je n'ai de toute façon pas le choix alors ici ou ailleurs, je prends ma vie à bras le corps et "on verra".
Je me prénomme Stéphane.
Je vis dans le Béarn.
J'ai deux fils qui m'ont éclairé ce qu'était le véritable amour.
J'ai la chance d'avoir survécu à beaucoup de choses qui se résumeraient aux 1000 et 1 péripéties d'un enfant gâté qui s'obstine à tout fracasser.
Mais j'aime cette femme.
En acceptant qu'elle ne croit plus en moi.
Mais je l'aime.
Alors on verra
Je remercie tous ceux qui me liront de leur bienveillance en ne m’accablant pas malgré ce verbiage totalement spontanée et par conséquent effervescent, dégoulinant de contradictions et inspirant probablement une forme de pitié pour tous ceux qui souffrent de réalité bien réelles.
Je suis en mal de moi et me suis trop perdu.
Pas à pas je ne désespère pas.
Mon meilleur ami me renvoie "le temps n'a pas rendu son verdict".
Je m'y accroche.
Elle ne m'a pas rejeté cette nuit en acceptant de passer sa nuit à me parler.
On verra bien.
Je vais lire et profiter ici des expériences de chacun , sans jugement ou autre arrière pensée que celle d'espérer accompagner ce que je ne peux plus repousser : ressentir encore avec ou sans elle les délices d'un bonheur serein.
Stéphane

07/11/2012 à 15:23

Florina

Type : Femme
Messages : 285
Membre depuis : 13/09/2012
Bonjour Stephtg,

Il n'y a ni sentiment de pitié ni pathétisme à vous lire. Bien au contraire, vous faites bien de partager.

Il y a le constat d'une passion démesurée peut-être. Comprendre que la passion ne peut que nous détruire dans le sens où la sérénité y est absente. L'Amour est aussi fait de Paix. C'est ce que je vous souhaite en tout cas.

Si vous pouvez, ne vous éloignez pas trop de vous-même.

Courage.
Cordialement.
07/11/2012 à 15:55

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Si la façon de remercier dépend de ce que l'on reçoit, je ne connais malheureusement pas d'autre mot que Merci pour ce que votre retour apaise et éclaire tout à la fois ...
De la passion oui sans doute mais dans une sérénité qui nous avait apaisé ...
De la paix ... si vous saviez comme je la chérirai lorsqu'elle ne me fuira plus...

Je sais mon besoin de me prendre en charge. De ma conscience de devoir faire fleurir en moi ce que je sais avoir sans le choyer.
Vos mots me sont d'une aide déjà précieuse.

Merci à vous. 
Du fond du coeur.
07/11/2012 à 16:13

damejessica

Type : Femme
Messages : 3203
Membre depuis : 12/09/2012
bienvenu Stephane,

venez ici poser vos pensées, vos doutes, vos questions et vos émotions...

courage
07/11/2012 à 16:23

Florina

Type : Femme
Messages : 285
Membre depuis : 13/09/2012
Merci pour votre réponse.

Pour le vivre par expérience, la Paix ne peut nous fuir.
Elle est en vous et ne vous a jamais quitté.

C'est plutôt nous-mêmes qui la couvrons par nos certitudes erronées, nos doutes surtout, nos peurs, nos manquements et notre manque de confiance (en nous-mêmes) et le pire des maux : la culpabilité dont nous nous gratifions sans ménagement, que personne, pas même la vie ne nous incombe.

Lorsque nous (je) perdons notre sérénité, les autres presque sont à nous fuir, puisqu'ils ne retrouvent pas l'être connu.

Bientôt vous partagerez votre joie d'avoir retrouvée votre amie. Car elle retrouvera également votre Joie d'aimer. De vous aimer vous-même.
Et comme vous précisez si bien : n'oubliez pas de choyer ce qu'il y a de précieux en vous.  Qui donc le fera mieux que soi ?

Je vous souhaite d'être Heureux, dans n'importe quelle circonstance de la Vie.

Bonne soirée.






07/11/2012 à 17:16

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
DameJessica , merci à vous.
Florina, votre clairvoyance en mes maux et les mots que vous posez dessus sont à eux seuls un bienfait... je remercie à travers vous celle qui m'a inspiré mon inscription ici ... j'ai beaucoup de chance ...
07/11/2012 à 18:38

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Bonjour et bienvenue.

Quels sont vos démons Stéphane ? Ceux qui vous ont rattrapés et qui ont tout gâchés .... 4 années de thérapie, ce n'est pas rien ...

"Je vais saisir toutes les opportunités qui s'offrent à moi pour respirer avec plus d’acuité, résister en tirant de mes non faux pas les parfums de victoires sur le pire de moi."

Faites ! Courage. Vous avez la volonté et c'est admirable.
07/11/2012 à 19:33

vanille

Type :
Messages : 17
Membre depuis : 01/01/1970


bonsoir Stéphane et bienvenue à vous,

Stephtg a dit : 


Je suis en mal de moi et me suis trop perdu.

 
le moment semble venu pour enfin vous retrouver.
Patience
Vous dites avoir plongé dans tous les excès, il faut vous retaper avant. Reposez votre coeur, votre tête. 




Je vais lire et profiter ici des expériences de chacun


Il y a des personnes ici qui se livrent très profondément, mais se confrontent aussi à des avis très durs.

Courage à vous! marcher sur le fil de l'équilibre n'est pas chose facile, vous venez de tomber et ça fait mal, mais avant de vouloir marcher et courir à nouveau, il faut vous redresser!


bonne lecture






07/11/2012 à 20:11

Vince9595

Type :
Messages : 406
Membre depuis : 01/01/1970
Bonsoir Stephtg, bon courage à vous. La démarche qui est la votre d'avoir écrit ici est déjà une forme de courage.
07/11/2012 à 20:13

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Merci à tous de vos renvois.
Je ne crains aucun avis ou éclairage qui puisse me confronter à moi même Vanille ... je n'imagine ici aucune cruauté gratuite ... 
J'ai toujours réussi à gâcher et blesser celles qui se présentaient au meilleur de moi Ambre.
J'ai été aimé sans rendre ce qu'on m'offrait.
Je me suis toujours senti seul à devoir affronter le présent et ne comptais que sur moi, ma chance et ma capacité à toujours rebondir pour m’accommoder de mes fuites, de la lâcheté qui me poussait sans cesse à espérer un meilleur que bien entendu, je ne savourerais que pour son goût de nouveauté.
"Éternel insatisfait" est le gimmick dont ma chère mère m'affuble depuis toujours.
"On ne se jamais ce que tu penses" mon masque en permanence livré aux autres pour ne pas donner prise au mal que je semais.
Puis il y a eu une rencontre.
Comme jamais je n'avais fait.
L'année dernière.
Plus qu'une attraction, une simple et si facile évidence, irrépressible, comme jamais auparavant.
J'ai vécu pendant plus de 6 mois comme je ne me le savais pas.
Tout était léger, aucune contrainte, aucun sentiment de m'emprisonner dans ce que je faisais pour les autres. Un oubli de mes craintes, mes peurs.
De l'amour véritable je crois.
Pas passionnel, aucune douleur. Juste parfait, limpide ... fluide.
Et en un clin d'oeil, pour des certitudes qui se sont construites uniquement dans mon esprit, de nouveau protéger l'autre en m'effaçant de sa vie. Sur la pointe des pieds. A déchirer les présents pour qu'il n'amène à rien que le vide.
Et derrière, rien.
Le manque.
Comme là encore, je ne le savais pas.
C'était il y a des mois.
J'ai eu des occasions de me reprendre depuis.
Je n'ai rien saisi.
Jusqu'à en être au bout de moi.
A toucher pour la première fois que ce que je gâche avec elle ne peut être un point de redépart.
A n'envisager que de changer pour ne pas me perdre définitivement.
A entreprendre le combat contre celui en moi qui se nourrit de mes peurs.
Je ne le tuerai pas.
Je voudrais juste l'entendre sans lui prêter d'attention, ne pas lui laisser le pilotage de ma vie.
J'ai été tellement bien le temps de quelques mois.
Il aurait simplement fallu que je m'accroche.
Cette fois ça vaut plus que le coup. Pas uniquement pour elle. Mais pour elle aussi.
Voilà, j'ai vraiment à vous lire, à essayer de saisir ce que d'autres livrent ici pour m'imprégner de ce qui peut m'élever, me faire grandir.
Sans intervenir plus avant ici peut être, je ne sais pas bien.
Juste que si dans la région Paloise certains ont des connaissances ou des adresses de thérapeute susceptible de me faire travailler dans la bonne direction, je prends tout... je saisis tout... je m'investirai dans tout ce qui pourra me rapporter cette paix citée plus haut qui m'a échappé mais qu'il me suffit je le comprend de rechérir en moi pour reprofiter de ce que la vie a de meilleur quand on la traverse sans peur.
Bonne soirée et merci encore.
Amicalement

07/11/2012 à 20:23

Ambre

Type :
Messages : 3001
Membre depuis : 01/01/1970
Non mais en fait je veux comprendre. C'est quoi votre problème ? Soyez plus clair ? Mettez les bons mots.
07/11/2012 à 23:05

vanille

Type :
Messages : 17
Membre depuis : 01/01/1970

Stephtg a dit : 


J'ai toujours réussi à gâcher et blesser celles qui se présentaient au meilleur de moi Ambre.
(...)
" On ne se jamais ce que tu penses" mon masque en permanence livré aux autres

 peut être parce que vous leur montriez le meilleur de vous..et pas tel que vous étiez.
vous deviez cacher le moins bon, et comme elles ne le voyaient pas, vous gâchiez et blessiez??
pourquoi mettre un masque en amour si ce n'est pour le gâcher?


J'ai été aimé sans rendre ce qu'on m'offrait.par égoisme ou parce que vous n'êtes pas aimé pour ce que vous êtes?

Je me suis toujours senti seul à devoir affronter le présent et ne comptais que sur moi, ma chance et ma capacité à toujours rebondir pour m’accommoder de mes fuites, de la lâcheté qui me poussait sans cesse à espérer un meilleur que bien entendu, je ne savourerais que pour son goût de nouveauté. c'est un trait de la phobie de l'engagement. L'êtes vous?


De l'amour véritable je crois.
(...)

Et en un clin d'oeil, pour des certitudes qui se sont construites uniquement dans mon esprit, de nouveau protéger l'autre en m'effaçant de sa vie. Sur la pointe des pieds. A déchirer les présents pour qu'il n'amène à rien que le vide.Je doute que ce soit la vraie raison, même si elle est possible. un regard professionnel est effectivement nécessaire. Je vois une difficulté à aimer et être aimé.
Dans la phobie de l'engagement (je suppose, pas de certitudes je n'ai pas lu assez), la compagne est chosifiée, utilisée.


Je voudrais juste l'entendre sans lui prêter d'attention, ne pas lui laisser le pilotage de ma vie.C'est tout un travail, un apprentissage, comme dans les addictions il me semble.

J'ai été tellement bien le temps de quelques mois.quitte t-on  le véritable amour?

Il aurait simplement fallu que je m'accroche.
simplement? pour un si grand amour?
est-ce vraiment de l'amour?

je vous provoque un peu, en vous souhaitant de réussir à trouver quelqu'un qui saura vous aider dans votre démarche.

08/11/2012 à 07:10

Brigitte

Type : Femme
Messages : 1257
Membre depuis : 15/09/2012
Bienvenue et n'hésitez pas à dialoguer avec l'un des experts du site et même en privé. Voyez avec Ambre.
09/11/2012 à 23:53

stephyduclos

Type : Femme
Messages : 4556
Membre depuis : 18/09/2012

Stephtg a dit : 

Bonjour. 

Je vais lire et profiter ici des expériences de chacun , sans jugement ou autre arrière pensée que celle d'espérer accompagner ce que je ne peux plus repousser : ressentir encore avec ou sans elle les délices d'un bonheur serein.
Stéphane

 Bonjour Stéphane, 

si j'ai bien compris vous avez l'air d'aimer la femme que vous décrivez et je dois vous avouer que je ne comprend pas  tout ce que vous avez écrit....

les phrases les plus simples étant les plus faciles à comprendre par mon cerveau.

voulez vous bien me répondre à une petite question
qui nécessitera seulement une réponse par  oui ou un non  :

- pensez-vous que vous êtes assez solide pour récupérer cette femme sans risquer de la faire tomber de nouveau ?




10/11/2012 à 10:26

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Oui.
Sans aucun doute en étant sincère et honnête avec moi
Et en me prenant en charge, chaque jour, donner toujours plus de force à ce oui.


10/11/2012 à 10:29

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Et j'anticipe : à partager nos vies, n'envisager que ce oui
10/11/2012 à 10:29

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Et j'anticipe : à partager nos vies, n'envisager que ce oui
10/11/2012 à 10:29

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Et j'anticipe : à partager nos vies, n'envisager que ce oui
10/11/2012 à 10:29

Stephtg

Type : Homme
Messages : 9
Membre depuis : 07/11/2012
Et j'anticipe : à partager nos vies, n'envisager que ce oui comme alternative
10/11/2012 à 10:51

Florina

Type : Femme
Messages : 285
Membre depuis : 13/09/2012
Le OUI est de grande osmose avec les choses de la vie en général. Oui à ce qui est. Oui à ce que je ne peux changer, mais aussi OUI à ce que je peux changer.

Le tout est d'être pleinement conscient de son oui. Ce oui là me remet déjà à ma propre place, et quelle tranquillité d'être à "sa" place. Quel espace infini ! Car après dans cet espace je peux me mouvoir à mon aise, selon mes possibilités, mes manquements certes, mais aussi mes capacités, car les capacités sont toujours là.

Bonne suite encore, Stphtg.