Expériences Sensuelles d'Ambre

Publié le 11/10/2016 à 06:56

Dans une boutique : trouverai-je chaussure à mon pied ?

Hier, j’ai cassé le talon de ma chaussure au boulot... Heureusement c’était en fin de journée, et comme le centre commercial est ouvert jusqu’à 20 heures, j’y suis allée après le travail. Voyant une belle paire dans une vitrine, je rentre pour l’essayer. Le magasin est désert car il reste à peine dix minutes avant la fermeture. Seule la gérante est encore là, une jolie femme brune avec un chemisier en dentelle saumon et une jupe marron, assez courte d’ailleurs. Malgré l’heure tardive, elle accepte de s’occuper de moi mais, vu l’heure, elle préfère fermer la porte pour être certaine de ne plus voir entrer d’autres clientes.

Pendant qu’elle me passe les chaussures aux pieds, mon regard se pose sur l’ouverture de son chemisier qui laisse entrevoir deux globes charnus à souhait. Depuis mon expérience avec ma voisine, il est vrai que les femmes ne me laissent plus indifférente et je la trouve décidément très appétissante. Tout en discutant et en essayant différentes paires qu’elle me propose, je remarque que sa jupe est remontée petit à petit sur ses cuisses. Je peux maintenant apercevoir entre ses cuisses un joli slip rose. Ma chatte commence à mouiller tant elle me fait envie.

Hésitante, je demande à essayer une autre paire. Pendant qu’elle est partie dans l’arrière-boutique, j’en profite pour ôter ma culotte et la mettre dans mon sac. Revenue, elle s’agenouille à mes pieds et j’en profite pour écarter légèrement les cuisses pendant qu’elle me passe les chaussures aux pieds. Tout à coup, son regard se trouble et elle lève les yeux vers moi. Rien ne trouble le silence mais nos yeux se parlent. Pendant que je lui souris, sa main quitte mon pied et remonte lentement le long de ma jambe pour s’insinuer délicatement entre mes cuisses. Son doigt atteint mon buisson et se glisse entre mes lèvres trempées. De son doigt, elle agace mon clitoris, ce qui déclenche en moi des ondes de plaisir. Sa jupe est remontée haut sur ses cuisses et je peux voir une tache sombre qui humidifie son slip. Elle se lève et m’entraîne par la main dans l’arrière-boutique.

Sans attendre, elle me plaque contre le mur et m’embrasse à pleine bouche. Nos langues tournent l’une sur l’autre et nos dents s’entrechoquent. Tandis que nos salives se mêlent, elle glisse sa main sous ma jupe et enfonce deux doigts dans ma chatte inondée. Mes mains malaxent ses seins et pincent ses tétons durcis. Ses mains s’attaquent maintenant à mon chemisier qui tombe rapidement sur le sol, rejoint presque immédiatement par ma jupe. Mes seins sont durs d’envie et c’est avec soulagement que je la sens défaire mon soutien-gorge. Je suis maintenant nue devant elle et à mon tour je la déshabille fébrilement. Sans lui enlever son slip, qui est maintenant trempé, je l’allonge sur la moquette tout en l’embrassant tendrement. Mes doigts se promènent sur sa chatte et je sens son jus qui coule sur ma main au travers de sa culotte.

Contournant l’élastique, mes doigts s’insinuent sous le slip et pénètrent dans sa chatte. Sa grotte est chaude et onctueuse et mes doigts s’agitent, tournent et s’enfoncent plus profondément. Elle crie de plaisir et tandis que nos regards sont fixés l’un à l’autre, je retire mes doigts inondés de son jus et les porte à ma bouche. Lentement, je les suce en savourant la liqueur qui les recouvre. Me laissant glisser au sol, ma bouche s’approche de son buisson et mes mains font glisser son slip détrempé que je lui enfonce doucement dans la bouche en lui disant :

— Tiens, suce-le et goûte-toi, c’est tellement bon.

Sans plus attendre, ma tête s’insinue entre ses jambes et ma bouche se colle à sa source. Ses jambes s’écartent et elle s’offre à moi tout en attirant mes jambes vers sa tête.

Étendues l’une sur l’autre, tête-bêche, ma langue glisse de son clitoris à sa chatte détrempée qu’elle lape pour y recueillir la liqueur qui s’en écoule tandis que mon index s’égare entre ses fesses pour s’enfoncer dans son œillet brun. Elle pousse un cri de plaisir et enfonce sa langue au fond de moi à la recherche de mon jus. Sa langue tourne dans ma grotte et je sens le plaisir qui monte dans mes reins. Mon doigt s’agite de plus en plus vite dans son cul et je pince son clito entre mes lèvres jusqu’à ce que nous explosions ensemble dans un même cri.

...Quelques minutes plus tard, je ressortais de la boutique avec ma toute nouvelle paire de chaussures « italienne »...A talon ! Je l'adore déjà ! Cette dure journée s'était excellemment bien terminée...

Je ne regarderai plus les vendeuses de chaussures de la même façon à présent...Et vous non plus, n'est-ce pas ?

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 04/12/2012 à 20:30

Réponse de caramiel

Je dirais en haut ça correspond à la première partie de l'histoire mais les rôles s'inversent donc tu peux aussi être en bas ;)

une illustration d'un futur livre :)
Le 02/12/2012 à 21:21

Réponse de caramiel

pas mal la photo bien en lien avec l'histoire !
Le 02/12/2012 à 21:19

Réponse de caramiel

J'achète des chaussures une fois par an va pas falloir que je me trompe de magasin !
Le 02/12/2012 à 17:44

Réponse de popo

Ouais beh ici ça risque pas de m'arriver de tomber sur un telle vendeuse....

Bises Amber ;)
Le 02/12/2012 à 17:03

Réponse de florestan

bon demain je vais acheter des chaussures moi aussi!!!!!

j'espère que le vendeur sera aussi pro que ta vendeuse :)
Le 02/12/2012 à 06:39

Réponse de Montagnard

comme quoi il vaut mieux aller en magasin que sur le net
Le 02/12/2012 à 01:20

Réponse de didou13

ho ! zut je viens juste d'acheter de nouvelles chaussures.....sourire, ton récit me rappelle ma première expérience avec une femme....
Le 01/12/2012 à 18:30

Réponse de caramiel

ne dis-t-on pas trouver chaussure à son pied ?