Comment savoir si vous lui plaisez ?

Publié le 10/10/2016 à 22:12

Chaque semaine, nous vous proposons un dossier commenté par certains de nos experts... Et Brigitte, bien entendu ! 

La rencontre entre deux êtres potentiellement capables de se plaire est toujours ambiguë. Suis-je la seule à flirter ou bien entre-t-il dans mon jeu ? Comment lui faire comprendre que j'ai envie d'aller plus loin ? Pourquoi elle croise soudainement les bras ? L'attirance est-elle réciproque ? Qui dit ne s'être jamais posé ce genre de questions est un beau parleur !

Pour tous les autres, laissez-vous guider par Laurent Karila et Brigitte Lahaie à travers le labyrinthe du jeu de séduction. 

Laurent Karila 

Médecin spécialisé en psychiatrie et addictologie

Savoir si l’on plaît à quelqu’un n’est pas toujours évident. La séduction obéit à une pulsion archaïque de reproduction, pulsion dominante qui guide les amoureux.

De nombreuses études concernant les facteurs d’attirance hommes-femmes ont été menées. Il s’agit de l’apparence (mais pas que !), de l’odeur de la peau, de son arôme, du son de la voix…

Le regard est important, qu’il soit direct, furtif, appuyé ou même maladroitement détourné. Un sourire réponse est de bon augure même s'il ne signifie pas tout. Le côté tactile, multiplier les signes d’affection (prendre la main, prendre par la taille, enlacer la personne …) sont des indicateurs. Échanger, avoir de longues conversations, rire sont signes d’une formidable complicité naissante.

Une personne qui montre de l’intérêt, montre des signes d’attirance. Il n’y a pas de comportement type : la personne peut être excitée sur le plan de l’humeur, nerveuse, inhibée, détachée. Il faut alors tester et analyser les réponses éventuelles.

Savoir si une personne plaît ou non est le début du jeu de la séduction. Il existe aussi une traduction neurobiologique de l’échange. Notre cerveau est constitué de neurones qui commandent les mouvements et les émotions. Les mêmes neurones contrôlent la représentation de ces mouvements et de ces émotions. Ils permettent de percevoir ce que l’autre fait ou ressent et, en conséquence, au sein d’un couple d’individus, donnent accès, sans passer par la parole, aux sensations et émotions du partenaire.

En résumé, il n’y a pas de règles rigides mais un ensemble d’éléments et de phénomènes qui permettent de savoir si l’attirance est réciproque au cours d’une rencontre.

 

L'avis de Brigitte

On connaît tous ce dicton : « l’amour a ses raisons que la raison ignore ». Lors d’une rencontre, l’émotion l’emportera toujours sur la raison. D’ailleurs c’est presque toujours le cas dans la vie, nos émotions nous dirigent bien plus qu’on ne le voudrait et qu’on ne l’imagine. Alors, dans le domaine affectif, vous vous doutez bien que nous courons vers l’autre totalement aveuglément. 

Bien sûr, nous avons une intuition plus ou moins bien développée. Il paraît que les femmes en ont plus mais comme elles sont souvent plus débordées par leurs émotions que les hommes, je crois que, hommes et femmes, sont au même plan. 

Néanmoins, il y a des indices qui ne trompent pas. Une femme aura tendance à bouger son corps en ouverture tandis que l’homme deviendra plus volubile. Mais l’un comme l’autre auront tendance à se sourire et à ne plus se quitter des yeux. Ces indices sont assez visibles si on y prête attention. Ne tenez pas trop compte des mots échangés car une forte attirance nous fait parfois perdre pied. Parfois, même une gêne ou des silences sont plus positifs car le séducteur patenté lui ne perd jamais pied. Il sait faire de beaux discours. 

Enfin, si vous avez rencontré quelqu’un qui vous plaît chez des amis, n’hésitez pas à mener une petite enquête auprès d'eux. Demandez si celui ou celle qui vous intéresse est vraiment libre et comptez sur eux pour éventuellement provoquer une seconde rencontre si c’est le cas. 

Il ne faut pas oublier que pour se séduire il faut attirer l’attention. Toutes les belles histoires ne commencent pas forcément par un coup de foudre réciproque. Bien sûr, ce n’est jamais agréable d’aller vers quelqu’un et de se faire rejeter mais en prenant du temps, le risque est moindre.

Enfin, si l’on se trompe sur les sentiments de la personne que l’on vient de rencontrer, c’est bien souvent parce que notre propre désir nous aveugle. 

Une rencontre, c’est un peu comme une danse, lorsque le rythme semble bon, c’est bon signe, sinon il faut tourner les talons et chercher un ou une autre cavalière pour entamer la valse de l’amour. 

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 10/07/2017 à 04:12

Réponse de chantou69

Bonjour..de beaux conseils..mais que dire lorsqu' on parait invisible ou que je serai bonne que pour un soir..comment plaire à un certain âge,et garder cet homme..je ne suis pas belle..donc assez timide..je suis invisible en société,j ai l impression que les gens m' évitent..je rencontre un homme,je commence à croire à notre histoire,et je me rends compte qu il me manipule..je suis là en attendant qu il trouve quelqu un qui soit plus flatteur pour lui..j ai entendu un voisin lui dire"ne me dis pas que tu es bien comme ça??et lui de repondre'non,mais ça me fait une compagnie (c était pour pour partir dans la famille,il y avait un long trajet)..j' entends toujours ce genre de réflexion pour ceux qui le connaissent..pourtant,je suis bien avec,il me paraissait bien avec moi..il est gentil,mais je possède aussi cette qualité..je suis 'nunuche,surement..comment savoir,si je fais une erreur en continuant..j ail impression que les gens se foutent de moi.merci pour vos futurs conseils