Les amours impossibles, pourquoi tomber amoureux a

Publié le 10/10/2016 à 22:11

Toutes les semaines retrouvez nos experts, thérapeutes pour un dossier sur l'amour, le couple ou la sexualité... Avec en plus le regard de Brigitte, évidemment !

Ce sujet a donné de quoi réfléchir à nos plus fervents intervenants... Entre référence littéraire et explication clinique, leur argumentation balance. Comme quoi, même pour les plus avertis, le coeur peut prendre le pas sur la raison. 

François Parpaix

Médecin sexologue et thérapeute de couple 

Pourquoi s’engager dans une histoire qui sera compliquée et l’issue souvent fatale ? Que ce soit par une différence d’âge importante, de religion, de culture, par une maladie ou un handicap, un lourd passé, par une grande distance géographique ou un statut marital n’autorisant aucune marge de manoeuvre.

C’est vrai pourquoi faire compliqué quand on pourrait faire simple ? Et quand on dit simple… C’est sans compter sur la force et ou l’aveuglement de l’amour passion et du coup de foudre… mais aussi sur le droit au non-conformisme. Il rend envisageable l’impossible, même si les chances de succès sont moindres, les difficultés inéluctables, prévisibles et quand on sait que l’entreprise couple est déjà en elle-même un chantier truffé d’obstacles. Pourquoi en rajouter ? 

Un manque de discernement sans doute, de la précipitation toujours qui aveuglent. Encore plus si vous êtes de nature émotive, impulsive et admirative… avec la naïveté qui vous fait dire : « C’était écrit », pire « Il changera à mon contact »

En fait, beaucoup sont prisonniers de lois silencieuses apprises et inscrites au fond de soi depuis l’enfance qui nous enferment ensuite dans des scénarios à répétition.

La peur d’être seul est un autre puissant moteur de ce manque de discernement. « Mal accompagné plutôt que seul ! » Les grands insécures de type hyperfusionnels sont particulièrement visés. Cette attirance inconsciente peut aussi naître d’un trait de caractère ou physique qu’un parent ou un être aimé portait. À part, celle qui tombe dans les filets du gros manipulateur pervers qui maquille par son jeu de séduction de mauvaises intentions. Pas toujours facile de deviner. Don Juan, champion du monde !

Les raisons de se lancer dans un amour impossible sont multiples, mais se résument presque toutes en une quête d’affection qui rend l’amour aveugle pour le meilleur comme pour le pire : « … Nadine et moi, on s’est passé la bague au doigt dans l’année qui a suivi. Elle ne m’attirait pas plus que ça et nous étions deux grands timides surtout. Elle pas vraiment belle et moi, en 40 ans plus jeune, guère mieux qu’aujourd’hui. Drôle de couple que nos deux solitudes réunies. Pour un œil averti, on frisait l’erreur de casting... » Copyright 2015

Extrait de « Je suis sexologue mais je me soigne » à partir du 17 octobre au théâtre de l’Archipel à Paris (Xème), tous les samedis à 18h. 

 

Philippe Arlin 

Sexologue - Sexothérapeute

Le cœur et la raison ne font pas souvent bon ménage et ce pour notre plus grand malheur. Pour autant je ne suis pas de ceux qui pensent qu’il faille absolument choisir un camp mais bien au contraire savoir au cœur de l’un entendre la voix de l’autre. J’en veux pour exemple les amours impossibles…

Plantons le décor, Cupidon bien caché viens de vous décocher en plein cœur cette flèche du coup de foudre dont il a le secret. Pourtant, bien qu’il vous ait atteint en plein cœur, c’est votre raison qui est K.O. et aux abonnés absents. Vous fondez littéralement sous le charme de cette personne et semblez fermer les yeux à tous ces signes d’évidences qui crient au danger pour vous et vous oubliez de passer votre chemin alors que d’évidence cette personne n’est pas libre.

Vous voilà tombé dans le piège d’un amour impossible, mais me répondrez-vous on n’est pas maître de ses sentiments. En êtes-vous bien sûr ? Je veux dire pensez-vous qu’il est impossible d’être raisonnable quand le cœur est touché ? C’est un choix, il est possible à tout moment de refuser de rentrer dans le jeu des sentiments, pas de les nier bien au contraire, mais refuser de s’y abandonner sachant par avance la voie sans issue et pleine de souffrances où ils peuvent nous mener en cas de relation impossible.

Alors pourquoi malgré tout, beaucoup d’entre nous s’obstinent et refusent d’entendre raison. C’est quelques fois tout simplement parce que l’idée de l’échec, de l’impossible, leur est insupportable et qu’ils se battront jusqu’au bout plutôt que de se rendre à l’évidence. D’autres sont victimes de schémas d’échec amoureux et s’en trouvent par là même confortés à l’idée que l’amour n’est pas fait pour eux. 

Ce refus de toute logique, cet aveuglement, ont toujours leurs racines dans notre histoire affective. Seule une thérapie permettra de sortir de ce piège inextricable où l’on croit et à tort, qu’il faut choisir entre cœur et raison. Il ne s’agit pas de refuser d’aimer, mais d’apprendre à laisser cet amour s’exprimer dans un terrain propice comme on le ferait d’une fleur dont on veut assurer l’éclosion.

Demandez à Philippe Arlin un conseil

 

Christophe Médici. 

Life coach. Fondateur de la méthode Haute Qualité Relationnelle

Quand on songe aux amours impossibles, on songe à tous ces héros de la littérature qui ont tenté de conquérir des milliers de fois une belle qui s’est refusée à eux avec délice.

Les héros du théâtre romantique français, notamment chez Musset, avaient souvent une conception doloriste de l’amour. Il faut souffrir pour aimer…. Estimaient-ils, et cette souffrance était le signe de l’intensité de leur amour. Souvenez-vous « des caprices de Marianne »... 

Sur un plan plus clinique, on peut y voir une dimension masochiste du côté de l’amoureux ( ou de l’amoureuse ) transis. Quand l’objet d’amour, sur lequel on a jeté son dévolu, vous fait comprendre ostensiblement que votre désir n’est pas partagé, toute personne « raisonnable » se retirerait assez vite, en tout les cas suffisamment à temps, pour ne pas trop souffrir.

Certes, mais est-il raisonnable d’aimer ? Pas évident.

Une histoire d’amour n’a pas grand-chose à voir avec un plan de carrière, un investissement boursier… ou toute autre affaire humaine dans laquelle, stratégies rationnelles, calculs bien soupesés minimisent les risques et maximisent les bénéfices.

Les cas de figures d’amours impossibles sont pléthores…et ceux qui y ont laissé des plumes également.

J’ai toujours énormément d’empathie pour ces individus qui persévèrent dans leur quête perdue d’avance. Je ressens cette soif d’y arriver « malgré tout », même si ces comportements ont souvent quelque chose de Don Quichotesque…. Et si c’était justement cela qui faisait leur charme ?

Certes, nombre d’entre eux se sont perdus dans leur passion… ont sombré dans une vallée de larmes, mais la question se pose :

Mieux vaut-il mieux se perdre dans la passion qu’avoir perdu toute passion ?

C’est le leitmotiv de tous ceux qui se sont investis dans des amours impossibles. Ils ont tous un goût d’inachevé… comme toutes les grandes symphonies.

Bien sûr qu’ils ne sont pas « Sages », bien sûr qu’ils ne sont pas « raisonnables » mais, comme l’affirme avec force Perdican dans « On ne badine pas avec l’amour » : « j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »

 

Laurent Karila 

Médecin spécialisé en psychiatrie et addictologie 

Dans le poème « À Ninon » (1837), Alfred de Musset écrit :

J’aime, et je sais répondre avec indifférence ;J’aime, et rien ne le dit ; j’aime, et seul je le sais ;
Et mon secret m’est cher, et chère ma souffrance ;
Et j’ai fait le serment d’aimer sans espérance

L’amour impossible existe et ce, depuis toujours. L’amour impossible a différentes étiologies : le désir de relation mais à sens unique, la différence d’âge, de milieu social, de religion, un éloignement géographique, une personne déjà engagée…

Dans un amour à sens unique, la personne « ensorcèle » l’autre qui s’accroche en se torturant à minima. La relation n’est pas voulue. Cet amour impossible doit faire alors changer de trajectoire la personne qui s’est émotionnellement modifiée temporairement.

Pour les autres causes évoquées, l’amour impossible déséquilibre, modifie la « normalité » amoureuse en venant heurter toutes ses croyances. Il va falloir faire des choix ! Lorsqu’il est présent, il peut être difficile à surmonter et peut faire souffrir. Dans un amour impossible, le temps est corrélé à son désir. Il faut réfléchir à l’avenir et aux solutions à prendre. Il ne faut absolument pas mettre sous pression l’autre. Encore une fois, le temps est un facteur majeur.

Tout sacrifier par amour est utopique, la réalité revient vite au galop ! Il faut respecter son choix et celui de l’autre. Stopper un amour impossible peut aussi être douloureux et avoir un goût de quelque chose d’inachevé. Il faut, hors contexte passionnel, pouvoir évoquer les avantages et les inconvénients de l’amour impossible.

 

L'avis de Brigitte

La relation amoureuse est sans doute l’une des relations les plus importantes, du moins qui nous transforment le plus et nous permettent d’investir beaucoup de nous-même.

Dans une société, il existe des codes qui sont plus ou moins bien respectés : comme l’interdit de l’inceste qui s’élargit dans le sens que deux personnes d’une même famille ne doivent pas avoir de relations intimes. Mais pour bon nombre d’entre nous, cet interdit se prolonge jusqu’aux partenaires de nos proches. Par exemple, on ne désire pas l’époux de notre meilleure amie. Voilà déjà ce que l’on pourrait appeler des amours impossibles. 

Il existe un autre code plus ou moins bien défini : les personnes qui ont un pouvoir ne devraient pas en abuser à des fins sexuelles. Cela concerne notamment les professions médicales. Malheureusement, cette règle est trop souvent transgressée. C’est notamment très déstabilisant lorsqu’il y a des rapports sexuels entre un patient et son thérapeute. 

Bien sûr, lorsque deux êtres sont souvent ensemble, une approche affective s’établit et parfois un désir peut naître malgré nous. Lorsque le passage à l’acte a lieu, la situation s’avère souvent délicate et difficile à assumer. La culpabilité est très souvent présente. 

Le plus simple serait de cesser immédiatement ce qui n’aurait pas du avoir lieu. Malheureusement, la raison ne l’emporte pas souvent sur les sentiments ! Quoi qu’il en soit, c’est toujours le plus faible qui trinque et c’est le plus fort qui aurait dû refuser tout rapport afin de respecter la relation. 

En revanche, le fantasme n’est pas condamnable, il permet même souvent d’éviter le passage à l’acte, à condition de savoir faire le point clairement entre ce qui est autorisé et ce qui est dangereux. 

On parlera aussi d’amours impossibles lors de choix inconscients qui permettent d’aimer sans risquer de s’engager. Comme les femmes qui tombent amoureuses d’un homosexuel ou les personnes qui tombent amoureuses de quelqu’un déjà engagé très sérieusement ou encore de ses amours à trop grande distance…

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter