Les migrants, des humains comme les autres ?

Publié le 10/10/2016 à 22:10

Comme pour de nombreux sujets actuels tel que l’écologie, la crise, le chômage, je n’ai pas de solutions concernant la question des migrants. En revanche, cela me renvoie à ce qui nous fait humain.

J’ose avouer que je n’ai pas très envie de voir sur « mes terres » des gens venus d’ailleurs. Mais en même temps, je ne reste pas indifférente à la souffrance et le courage de ces migrants qui quittent un pays dans lequel la vie n’a plus de sens. Car franchement, même s'il y a des problèmes en France, personne ne quitte le pays avec l’incertitude de parvenir vivant sur d’autres terres. C’est clair, ces migrants tentent de survivre à n’importe quel prix.

Or, si l’on se retourne vers les débuts de l’humanité, on constate que nos ancêtres ont voyagé afin de trouver des contrées plus viables. Bien plus tard, d’autres voyages incroyables eurent lieu. Imaginez les gens qui ont traversé l’Atlantique pour immigrer au Canada ou aux États-Unis...

De tout temps, les peuples ont voyagé, de gré pour certains, de force pour d’autres. Comme par exemple les noirs d’Afrique qui furent déportés comme esclaves. Plus récemment, après la guerre d’Algérie, de nombreux « pieds-noirs » sont revenus en France. Parfois avec joie mais le plus souvent avec peine. À chaque fois, il y a eu des heurts, des difficultés d’intégration mais aussi des mélanges de cultures qui apportent une richesse intéressante.

Seulement voilà, aujourd’hui, nous voulons tout régler et trouver une solution immédiate. Pas question de subir des événements qui nous dépassent. Je crois qu’il faudrait reconnaître que notre humanité ne progresse pas si vite, en tout cas peut-être pas assez vite face à la barbarie ambiante et surtout face à la surpopulation de notre planète. Peut-être que cette question des migrants devrait nous faire réfléchir et tenter de trouver la réponse à ce qu’est l'être humain… 

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter