Le naturisme

Publié le 10/10/2016 à 22:09

Chaque semaine, nous vous proposons un dossier sur l'amour, le couple ou la sexualité commenté par certains de nos experts...  Et Brigitte, bien entendu !

C'est le moment idéal pour se poser la question du naturisme et peut-être aussi pour lever les tabous s'y rattachant. Il existe dans de nombreuses cultures une vraie philosophie nudiste. Malgré tout, la nudité dérange. 

Que vous le pratiquiez, que vous envisagiez de le faire ou pour vous aider à mieux comprendre ce mode de vie, Laurent Karila et Brigitte Lahaie vous en expliquent les origines et les règles. 

Laurent Karila 

Médecin spécialisé en psychiatrie et addictologie 

Le mot « naturisme » apparaît pour la première fois en 1768 dans l'ouvrage « Recherches sur l'histoire de la médecine » écrit par De Borden, un médecin. Dès la fin du 18ème siècle, le terme est repris en Belgique par le docteur Planchon comme l’association de la nudité et de la santé. Le naturisme se pratique depuis que les Allemands l'ont institutionnalisé au début du 20ème siècle. Il existe en France avant la première guerre mondiale. 

Notre beau pays est d’ailleurs la première destination touristique pour le naturisme en raison de ses nombreux campings dans des parcs naturels et dans des endroits préservés, mais également en raison de ses clubs et de ses associations naturistes. Une fédération française est créée par Lecocq en 1950 ! Le 28 juin 2015 était la journée mondiale du naturisme (« laissez tomber le maillot »). Des sondages récents (IFOP, IPSOS) montrent que 17 % des personnes interrogées ont déjà pratiqué le naturisme. 

Mais attention, vous ne pouvez pas vous déshabiller où vous voulez ! Chacun doit respecter les usages et les territoires. Les nudistes doivent rester dans l’espace qui leur est dédié. Naturisme rime avec liberté, tolérance, bien-être, sensation de plénitude pour ceux et celles qui le pratiquent. Véritable philosophie du fait de sa proximité avec la nature, véritable mode de vie, il a évolué sur un versant de plaisir prédominant lors de périodes de vacances ou comme un loisir ponctuel. Toutes les générations ne le pratiquent pas, surtout les plus jeunes. Mais sortons des clichés de la honte, de la gêne de l’image de soi, de l’image de l’autre, il dépend de chacun et de chacune.

Les personnes deviennent maintenant plus prudentes devant une exposition excessive au soleil, source de différentes maladies de la peau, notamment cancéreuses. D’ailleurs, n’oubliez pas de vous protéger intégralement ! Loin d’être l’expression de quelque chose de révolutionnaire, comme cela pu l’être antérieurement, le naturisme est un style de vie en lien direct avec la protection et la défense de l’environnement, avec une sensibilité accrue à la nature et à sa nature.

L'avis de Brigitte

En cette période estivale, c’est le moment privilégié pour pratiquer le naturisme. Il y a de nombreux lieux en France réservés à cette pratique. Néanmoins, ce n’est pas fait pour tous. Le naturisme est un style de vie particulier. Au départ, c’était un moyen d’être plus proche de la nature. Aujourd’hui, on pourrait dire que la majorité des naturistes sont écologistes dans l’âme.

Mais attention, ne les confondons pas avec les libertins du fameux Cap d’Agde, lieu qui reste avant tout dédié aux familles naturistes. Ces derniers se plaignent d’ailleurs de la publicité que leur ont fait les libertins.

Vivre nu est un état d’esprit particulier. Cela n’a rien à voir avec de l’exhibitionnisme, c’est en quelque sorte profiter du vent, du soleil sur sa peau. Et surtout se baigner totalement nu dans la mer.Un autre argument en faveur du naturisme, c’est ce principe d’égalité. Puisque les vêtements ne sont plus là, il n’y a plus de barrières sociales ; tous à la même enseigne. 

Tout le monde ne peut pas pratiquer le naturisme, tout dépend évidemment de sa pudeur. Certaines personnes sont en effet trop pudiques pour imaginer se retrouver nues au milieu d’autres gens.Il ne faut pas non plus dans cette pratique, chercher à profiter du spectacle. Les voyeurs sont mal vus dans un club naturiste !

Enfin, si l'on peut tout à fait le pratiquer en famille, il est indispensable de respecter la pudeur des enfants. En général, c’est au moment de l’adolescence qu’il y a de la gêne. En effet l’ado se sent mal dans son corps qui se transforme et il devient souvent très pudique durant cette période. Les parents doivent donc accepter de ne pas l’emmener en vacances dans ce genre de lieu. 

Des questions ? Posez-les sur le forum

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 21/07/2015 à 16:59

Réponse de HeleneLabelle

"Les personnes deviennent maintenant plus prudentes devant une exposition excessive au soleil, source de différentes maladies de la peau, notamment cancéreuses"



J'ai envie de demander "quel est le rapport avec le naturisme?"



Parce que des gens s'exposent bien toute la journée en maillot de bain, et un maillot ne protège rien, absolument rien!



On en entend dire "je ne veux pas choper un cancer du sein": j'espère que ces personnes mettent une écharpe et se couvrent le ventre, pour se protéger du cancer de la gorge ou de l'estomac, le rapport est exactement le même!



Quant au mélanome: les naturistes peuvent passer la journée nus en restant tout le temps à l'ombre, ce que ne peuvent faire les "textiles", parce que pour eux, il n'y a qu'à la plage (où il n'y a pas d'ombre) qu'on peut ôter ses vêtements. Ils vont donc rôtir, recto-verso comme les photocopies, à la plage, parce qu'hors de la plage, être en maillot de bain "ça s'fait pas".

Rester en maillot de bain au camping en dehors de la piscine, aller faire la vaisselle en maillot de bain, aller faire ses courses en maillot à la supérette du camoing, "ça s'fait pas", et comme il fait chaud, c'est à la plage qu'ils vont, parce que garder des vêtements à 15h c'est pénible.



Je tiens de la pharmacienne de Montalivet (Gironde, là où sont, avec la commune voisine de Graillan, les deux plus grands centres naturistes de l'Atlantique) que lorsque des gens viennent pour des coups de soleil, c'est toujours des "textiles".



".Un autre argument en faveur du naturisme, c’est ce principe d’égalité. Puisque les vêtements ne sont plus là, il n’y a plus de barrières sociales ; tous à la même enseigne. ": euh, d'abord, il faut avoir les moyens de prendre des vacances, ça exclut beaucoup de monde.

Ensuite, on vend bien sûr des maillots de luxe, mais souvent, les gens qui gagnent 6 000 € mensuels et ceux qui en gagnent 1500 auront le même maillot, le même short etc.

En revanche, nus ou habillés, ils n'auront pas le même sac, pas la même montre, pas les mêmes lunettes. Et surtout, ils ne passeront pas leurs vacances aux mêms endroits (ou alors l'un louera un grand bungalow ou aura un camping-car long comme un bus, quand l'autre sera sous une petite tente).





Donc, argument assez peu convaincant.



"En général, c’est au moment de l’adolescence qu’il y a de la gêne. En effet l’ado se sent mal dans son corps qui se transforme et il devient souvent très pudique durant cette période."



Comme vous avez écrit "en général", je suis l'exception, mais sans doute pas seule dans mon cas: c'est à l'adolescence que j'ai découvert, lors d'un séjour en Allemagne (échange) et tout de suite apprécié, le naturisme.

Je pense que les enfants habitués à la nudité dès leur enfance (pas forcément au naturisme: il y a des familles qui ne pragtiquent pas le naturisme mais où parents et enfants seront facilement nus à la maison) voient qu'un corps évolue, se transforme, vieillira.

Ils sont préparés à voir que les poils vont pousser, préparés à avoir des seins et des règles, ou un pénis qui change de taille, et du coup,, ils ne connaitront pas les troubles de la pudeur, ils seront à l'aise avec leur corps et le corps d'autrui.

"Les parents doivent donc accepter de ne pas l’emmener en vacances dans ce genre de lieu. ": si pour les enfants c'est une première fois, que jusque là ils n'ont jamais eu l'habitude d'être nus et de voir des gens nus, il vaut mieux en effet en discuter avec eux. Mais ça peut aussi leur plaire!

(Je redonne mon exemple allemand: dans la famille où je séjournais, le jour de mon arrivée j'ai fait la connaissance de la mer de famille et de sa voisine qui prenaient le soleil nues dans le jardin: un peu de surprise peut-être, mais comme c'était tout à fait naturel chez ces femmes, je n'ai pas du tout trouvé ça choquant. Pourtant, j'avais des parents pudiques).