Y a-t-il un danger à partir en vacances séparés ?

Publié le 10/10/2016 à 22:09

Chaque semaine, nous vous proposons un dossier sur l'amour, le couple ou la sexualité commenté par certains de nos experts...  Et Brigitte, bien entendu !

Le quotidien commençant à nous étouffer, il est grand temps de partir prendre l'air. La question est de savoir si le périple se fera seul(e) ou à deux... C'est dur ? Pas d'inquiétudes, cette semaine, nous vous aidons à vous poser les bonnes questions.

Pour ceux qui subissent des impératifs extérieurs et qui n'ont donc pas fait le choix de partir séparés, nos intervenants répondent aussi à vos craintes. 

Laurent Karila 

Médecin spécialisé en psychiatrie et addictologie 

Les vacances cassent la routine quotidienne avec le changement de paysages, de décors, de climats, d’ambiances et d’état d’esprit. Le petit moment d’adaptation, entre la vie speed du quotidien et la vie cool des vacances, est variable en fonction des personnes. Différentes choses font que l’on peut partir séparés en vacances : des obligations professionnelles, des obligations de familles divorcées, des difficultés financières pour l’un des deux conjoints ne vivant pas encore ensemble, des plannings incompatibles, un break de couple pour réfléchir… Les exemples sont nombreux ! 

Le caractère « dangereux » de ne pas partir ensemble en vacances varie en fonction des couples et des personnes.

Il est vrai que partir seul pendant la période estivale peut être potentiellement dangereux pour le bien-être et/ou la survie d’un couple qui est déjà en difficulté. Cependant, un break temporaire pour réfléchir peut servir à plein de choses : redéfinir sa vie à deux, voir comment améliorer les choses, savoir si le manque est là et comment s’y adapter, retrouver du désir, de l’envie, se soustraire aux contraintes du quotidien, redéfinir sa personnalité et faire de nouveaux choix dans sa vie… La durée de la séparation peut influer sur les décisions dans les deux sens. 

Un couple secure, où la confiance règne, ne sera pas en danger s'il part séparé, à mon sens, même si personne n’est infaillible. Un week-end exclusif entre copains ou copines - quelques jours en thalasso, à la plage ou à un festival de musique en France ou ailleurs – peut être très sympa et reboostant sur le plan personnel !

Après, si vous pouvez partir ensemble en vacances, n’hésitez pas une seconde !

Christophe Médici 

Life Coach. Créateur de la méthode Haute qualité relationnelle.

Le choix de partir en vacances séparés pour un couple n’est pas anodin. Ses conséquences s’avèrent différentes selon l’état de la relation de couple. 

Il existe des saisons du couple. Si l’on est dans un « jeune couple », c’est un bon test. Si l’on est dans un couple durable et heureux, ce qui, aux dire des spécialistes, ne constitue que 20% des couples durables, cela ne pose aucun problème, bien au contraire. On vivra ce temps de vacances comme une respiration pour la relation et l’on sera heureux de se retrouver après un éloignement d’une poignée de jours. De fait, le dicton qui dit « loin des yeux, loin du cœur » est bien souvent remis en cause dans la vie amoureuse réelle…

C’est souvent, « loin des yeux, près du cœur » et malheureusement « près des yeux, loin du cœur », que vivent certains conjoints. Je comprends donc fort bien les « couples non cohabitants ».

On dit souvent que partir en vacances ensemble s’apparente à un vrai « révélateur » de la situation réelle de son couple. Bien sûr, si l’on est dans un couple qui bat de l’aile, un couple qui s’essouffle quelque peu, le fait de partir en vacances seul va démultiplier les possibilités de faire d’autres rencontres amoureuses.Et si le conjoint est d’un penchant jaloux, cela risque de générer des conflits, une scène de ménage qu’il vous appartiendra de réguler. Après tout, c’est votre liberté d’avoir envie de partir en escapade seul(e) et je ne chéris rien tant que la liberté d’être ! 

En ce cas, ce n’est pas le fait de « partir séparé » qui est en cause… C’est le quotidien du couple qui est à revisiter pour l’améliorer. En tout état de cause, le temps des vacances doit être un moment de qualité pour chacun d’entre vous. Tout simplement parce que vous le méritez, vous le valez bien et que c’est tout le sens des vacances.

Alors, je sais bien : certain(e)s partent en vacances avec un « cœur de loup » comme dit la chanson : « Je n’ai qu’une seule envie, me laisser tenter. La victime est si belle et le crime est si gai ».

À toutes et tous, je vous propose de méditer sur cette pensée d'Oscar Wilde durant vos vacances : « Je peux résister à tout, sauf à la tentation ».

L'avis de Brigitte

S'il y a risque, ce n’est pas parce que le couple sera séparé pendant quelques semaines mais bien parce que l’un des membres du couple pourrait faire une rencontre. On sait bien que la période des vacances est souvent favorable à un regain de libido. Tout simplement parce que nous avons le temps de nous reposer, que le soleil est un bon aphrodisiaque... Ainsi, loin de son ou sa partenaire, on peut se laisser tenter par un ou une inconnu(e). Combien d’adultères ont été commis sous un ciel étoilé pendant une nuit chaude d’été ? 

Mais ce n’est pas forcément ce qui mettra le couple en danger, cet épisode peut parfois même redonner un second souffle à une relation qui est un peu endormie. 

De plus, se retrouver séparés quelques temps permet aussi aux deux partenaires non seulement de se ressourcer mais aussi de sentir le manque et avoir un réel plaisir à se retrouver.

En fait, tout dépend des raisons qui ont poussé le couple à ne pas partir ensemble en vacances. Si ce sont des raisons extérieures au couple, comme par exemple un engagement professionnel, la séparation peut tout à fait apporter de l’oxygène. 

En revanche, si le couple ne part pas ensemble en vacances parce qu’ils ne parviennent pas à se mettre d’accord, le risque est grand. Mais ce n’est pas les vacances séparées qui en sont la cause mais bien la différence d’objectifs.

Car, si madame veut passer des vacances en famille dans une villa au bord de la mer et que monsieur préfère aller faire de l’alpinisme avec ses copains ou si l’un adore les voyages touristiques tandis que l’autre ne rêve que de se retrouver dans la maison de campagne, ces motivations différentes risquent fort à la longue d’essouffler le sentiment amoureux des deux partenaires.

Alors, programmez vos vacances en communiquant bien sur vos désirs personnels et tentez de trouver une destination qui vous convienne à tous les deux. Si les différences sont grandes, vérifiez qu’il y a d’autres piliers communs dans votre relation sur lesquels votre couple peut tout de même s’appuyer.

Pour aller plus loin :

La relation, l’axe du couple à lire sur ConsultOnline

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 11/07/2015 à 20:33

Réponse de petitloup

Bonjour,

Accompagné (e) ou seul(e) si vous avez envie de ''bouger", il est certain à 90 % que vous ferez le pas,,

"c'est l'occasion qui fait le larron", d'autres feront les pitres et n'iront pas plus loin, et d'autres iront jusqu'au bout des choses , quitte à ramener la conquête dans les valises... Bon WE