L’être humain, un singe nu

Publié le 10/10/2016 à 22:08

Le moins que l’on puisse dire c'est que cette semaine a été riche en événements dramatiques et anxiogènes. J’aurais pu revenir sur le terrorisme, évoquer l’Europe en crise avec le problème grec mais j’ai envie de revenir sur un ouvrage qui a marqué ma construction : "Le Singe nu" de Desmond MORRIS. 

Deux éléments essentiels nous éloignent de l’animal et de notre demi-frère le singe : le langage et la nudité. J’ai souvent évoqué l’importance du langage qui nous permet de transmettre des idées et nous donne accès au symbolisme. C’est à la fois un grand atout puisque tout ce qui a été inventé nous est accessible, cela nous permet également une communication plus précise. À l’heure d’internet, c’est d’ailleurs devenu exponentiel. Le singe d’Afrique ne peut guère transmettre des infos à son frère en Amazonie.

La nudité entre également en jeu dans nos rapports humains. Si j’en parle aujourd’hui c’est parce qu'hier était la Journée mondiale du naturisme. Or, j’ai souvent constaté que chez ses fervents défenseurs, il y avait une philosophie positive et surtout une grande tolérance envers autrui.

Bien-sûr pour certains, les naturistes sont des obsédés sexuels : « Cachez ce sein que je ne saurais voir ». Comme si exposer ses organes génitaux était une invitation à la débauche. En effet, la position verticale de l’humain a mis en devanture son sexe, objet de désir. Seulement voilà, les naturistes de tous bords, peuvent se voir sans pour autant être submergés par leurs pulsions.

Je ne pratique pas le naturisme en groupe mais j’adore bronzer nue sur ma terrasse et je n’ai pas de pudeur excessive. Être nue est un symbole de liberté d’Être puisque c’est donner à son corps une entière liberté. Mais, rassurez-vous je suis en paix aujourd’hui avec mon besoin d’exhibitionnisme. Ainsi, pour moi le naturisme est plus écologique mais surtout plus fraternel. Et en ces temps difficiles, mieux vaut prôner le naturisme sur les plages que de voiler les femmes !

Vous voulez débattre du billet d'humeur ou raconter une expérience naturiste ? Rendez-vous sur le Forum

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 30/06/2015 à 14:32

Réponse de frred2059

être naturiste c'est avoir un degré de liberté en plus: simplement être nu. le plus étonnant dans notre société c'est que l'on accepte des pubs de femmes et d'hommes nus sur les murs et à la télé, et que l'on interdit d'être nu dans un lieu de baignade. Vive les pays pour lesquelles âtre nu n'est pas un délit comme l'Espagne.
Le 29/06/2015 à 23:09

Réponse de crinou

Et oui ma chère Brigitte, certains assimillent naturisme et obsédés sexuels, ce qui est totalement faux.

Bon c'est vrai il y a des voyeurs, mais laissons les voir, si tel est leur bon plaisir.

Il ne faut voir dans le naturisme qu'une façon de vivre libre sans tabou, maintenant laissons les "outragés" de coté en leur montrant notre derrière.....