Tout le monde peut-il pratiquer l’échangisme ?

Publié le 10/10/2016 à 22:07

Chaque semaine, nous vous proposons un dossier sur l'amour, le couple ou la sexualité commenté par certains de nos experts... Et Brigitte, bien entendu ! 

De près ou de loin, l'échangisme est à l'origine de nombreux fantasmes et c'est bien normal... Le libertinage offre un champ des possibles plutôt large. Du voyeur, à l'amateur de partouze, il n'y a pas une seule façon de le pratiquer. Femmes et hommes ne l'abordent d'ailleurs pas forcément de la même manière.

Nos spécialistes vous expliquent quels sont les risques, les codes à respecter, pourquoi le passage à l'acte peut être décevant et comment profiter de l'expérience. 

 Laurent Karila

Médecin spécialisé en psychiatrie et addictologie

L'échangisme correspond à la pratique de relations sexuelles entre 2 adultes consentants qui se séparent ou s'échangent avec d’autres personnes dans le but de partager de nouvelles expériences pendant une période déterminée. Un club échangiste est un lieu privé, un club de nuit plutôt discret à l'entrée filtrée et souvent réservée aux couples (tous les cas de figure existent comme les soirées mixtes où l'on accepte aussi bien les couples que les hommes seuls). Il peut également s’agir de soirées privées organisées en appartement ou dans des saunas, ou de rencontres avec un homme, une femme ou un couple par le biais d’Internet par exemple.

Les adeptes sont Monsieur et Madame Tout Le Monde, issus de toutes les catégories sociales, ont la quarantaine en moyenne (mais cela va de 20 à 70 ans !) mais ne pratiquent surtout pas l’échangisme pour résoudre leurs problèmes de couple. Pour le pratiquer, il faut être complices, avoir confiance en l’autre et en ses sentiments.

Ce n’est jamais la même chose d’une soirée à l’autre. Cela peut nourrir sa sexualité personnelle, de couple, devenir un loisir, un mode de vie, même être à l’origine de nouvelles relations amicales. Cela peut être une façon de sortir de sa routine et de stimuler ses émotions. La peur de perdre l’autre peut faire décharger beaucoup d’adrénaline ! Certains couples peuvent ne pas s’en passer et ce n’est pas pour autant qu’il s’agit d’une addiction. Ne mélangeons pas tout !

Si le couple est fragile, s'il pense que cela peut être un équivalent de thérapie ou qu’il peut recoller des morceaux d’une sexualité qui ne fonctionne plus, cela peut être dangereux. Fantasme surtout masculin, la réalité peut être autre chose si la décision n’est pas secure et bilatérale.

Philippe Arlin

Sexothérapeute 

La fréquentation des clubs échangistes se démocratise et c’est une population de plus en plus jeune qui semble s’y retrouver. On voit aussi fleurir sur la toile les sites de rencontres dédiés à ce type de pratiques. 

Alors est-ce à dire que ça y est l’échangisme fait recette ? Est-ce un simple effet de mode ? Et quoiqu’il en soit, à qui s’adresse-t-il ou plus exactement qui devrait s’en tenir écarté ?

Beaucoup de questions, car effectivement cette pratique (je devrais plutôt dire ces pratiques) ne sont pas anodines et viennent faire raisonner différents sujets qui peuvent fragiliser un couple voir le mettre en danger. Si dans sur le plan fantasmatique, et surtout pour un homme, voir d’autres couples faire l’amour, imaginer sa partenaire avec un autre homme et être soi avec une autre femme (ou tout autre cas de figure rendu possible par l’échangisme) peut paraître extrêmement excitant. La réalité peut se révéler bien différente. La jalousie en premier pourrait bien nous amener à regretter notre initiative, et même si celle-ci n’est pas là, la réalité n’est pas forcément à la hauteur magique de nos fantasmes.

Autre point et des plus important, sommes-nous vraiment sûr que notre partenaire partage cette envie ou souhaite-t-il ou elle nous faire plaisir rien de plus ? Il est important de prendre son temps avant de franchir un tel pas. Il faut communiquer l’un avec l’autre et se dire clairement les attentes et motivations de chacun. Enfin, il faut aussi définir les limites de ce qui est permis et de ce qui ne l’est pas. Ne l’oubliez pas : l’échangisme est une pratique particulière et en tant que telle, elle ne s’adresse en aucun cas à tous et de s’y adonner ou pas ne fait en aucun cas de vous un couple « branché, libéré » ou « coincé qui passe à côté du plaisir ». 

Sylvain Mimoun 

Gynécologue, andrologue et psychosomaticien 

Tout le monde ne peut pas pratiquer l'échangisme. La première barrière étant que tout le monde n'est pas capable de supporter de faire l'amour devant d'autres personnes, de voir son ou sa partenaire le faire avec d'autres personnes. Même si fantasmatiquement il peut y avoir une excitation, il faut pouvoir supporter la réalité de ce passage à l'acte. 

Et surtout il faut avoir conscience de cette barrière, ne pas la nier. Les couples qui ont l'habitude de flirter avec l'excitation fantasmatique pourraient croire qu'il suffit de le mettre en acte. Or malheureusement, je rencontre assez régulièrement des gens en consultation pour qui leur problème sexuel a commencé après un essai d'échangisme. Classiquement l'homme était demandeur, il a convaincu sa partenaire de le faire et lorsqu'il a vu qu'elle pouvait le faire avec d'autres, cela l'a complètement inhibé. Habituellement, de façon consciente ou inconsciente, un homme croit que tous les autres hommes sont ses rivaux. Le fait de les voir en acte avec sa partenaire le déstabilise et ne le rassure évidemment pas. Or l'on sait que pour qu'un homme fonctionne, il faut qu'il soit d'abord rassuré, ensuite stimulé. 

Ce principe est aussi vrai pour une femme. Elle ne peut être rassurée que si elle est sécurisée et elle est sécurisée si elle sait que l'homme avec qui elle est, est là pour elle et pas uniquement parce qu'il a un besoin sexuel. Elle n'accepte pas l'idée d'être interchangeable même si elle peut le souhaiter fantasmatiquement. C'est à travers cela que les couples peuvent repérer leur champ d'action. 

D'autres ont, malgré cette règle générale, apprivoisé l'échangisme. Ils étaient d'abord inhibés puis ils ont banalisé dans leur réalité cette façon de faire. 

Si toutefois un couple décide d'essayer l'échangisme, l'idéal serait qu'ils se mettent d'accord verbalement sur le fait que l'on peut changer d'avis en cours de route. Ce n'est pas parce qu'on a décidé d'y aller qu'il faut serrer les dents si on se sent mal dans cette situation. L'intérêt d'y aller à deux, c'est que si l'on craque, on peut sortir la tête de l'eau. Un fois ce contrat tacite accepté par les deux protagonistes, il faut le respecter. Ne surtout pas dire à celui des deux qui craque "Oh non, je suis bien moi, tu m'as promis alors on reste " ! Nous ne sommes pas dans les promesses là, on s'évalue ! Et on ne peut profiter de l'augmentation de l'excitation liée à l'échangisme que si l'on va à son propre rythme, que l'on ne se bouscule pas soi-même. 

L'avis de Brigitte

La réponse est évidemment non. L’échangisme convient mieux aux personnes un peu exhibitionnistes ou voyeuses. De même, il demande une certaine acceptation de son sexe et implique obligatoirement une réelle capacité à séparer l’affect et le sexuel. Car, même si parfois des relations agréables se créent dans le milieu libertin, la plupart des rencontres sont uniquement basées sur le sexuel.

Or, on voit des couples qui pratiquent parce que l’un seulement des membres, en général l’homme, le désire. Sa partenaire donc, par amour pour son conjoint, accepte des relations sexuelles avec d’autres hommes. Cela peut parfois lui plaire et elle découvrira une part d’elle-même qu’elle ignorait mais malheureusement, la plupart du temps, elle se sentira mal à l’aise et finira par être dégoûtée, soit du libertinage mais plus souvent de son corps voire de celui qui lui aura un peu forcé le sexe ! Voilà pourquoi il est toujours préférable de ne pas se précipiter trop vite en club ! 

J’ai remarqué que bien des gens ont le fantasme d’y aller mais ne savent pas vraiment définir en quoi consiste leur fantasme. Or, il y a une multitude de désirs différents. En effet, prenons le cas d’une femme : ce n’est pas la même chose d’avoir envie de pratiquer l’échangisme pour s’exhiber avec son partenaire légitime dans un coin câlin, de chercher une relation homosexuelle ou encore d’avoir envie de se faire prendre par une meute de mâles en rut… Quant aux hommes, certains désirent voir leur femme avec un autre homme mais ils peuvent chercher à avoir d’autres relations féminines. 

Bien sûr, il n’est pas toujours simple de vraiment communiquer sur ce sujet dans son couple, c’est pourquoi je conseille toujours la prudence. Proposez d’abord une visite sans participation aucune afin de tâter la température. Si votre partenaire est gêné, mal à l’aise, vous rentrez chez vous sans avoir pris le risque de mettre votre relation trop en danger.Si cela a provoqué une excitation de part et d’autre, vous pourrez alors aller plus loin. Néanmoins, mettez-vous d’accord sur les limites que vous vous posez et inventez un joker qui, s'il est prononcé par l’un ou l’autre, doit immédiatement tout arrêter. 

Partagez vos expériences sur notre forum et pour en savoir plus sur l'échangisme rendez-vous sur ConsultOnline pour un extrait de "Côté coeur, côté sexe, l’ABC du bonheur à deux" écrit par le Dr Sylvain MIMOUN sur le sujet. 

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 08/06/2015 à 16:35

Réponse de guko84

Beaucoup de dialogue dans le Couple .. on ne force jamais la Femme ..

Et très belle pharse de Brigitte "Proposez d’abord une visite sans participation aucune afin de tâter la température."

Nous l'avons proposé a beaucoup de couples ..

Il mais arrivé de m'enfermé sur la demande de la femme d'un couple (nouveau) pour parlé, elle c'est mise a pleurer .. et avant de sortir elle me dis "tu lui dis que nous sommes bien amusé" ..

On peu venir dans un club passer une soirée voir .. c'est une ambianse ..
Le 08/06/2015 à 16:11

Réponse de valerieH

Evidemment que non !

Et puis, résumer les jeux érotiques d'un club libertin (comme LES CHANDELLES) à l'échangisme, c'est bien réducteur.

Je préfère donc me poser la question du libertinage,au sens où il est entendu aujourd’hui hui, car l’échangisme est seulement un des jeux possibles.

Libertiner, c'est légèreté, plaisir et expérimentations nouvelles de sa sexualité avec son partenaire ou seul.

Libertiner à deux entend dialogue au sein du couple, respect mutuel et possibilité toujours de dire stop car entre les rêveries érotiques et la réalité, il peut y avoir des montagnes.

De plus, ce qui est possible une fois ne sera peut-être pas la prochaine ! Je dirai que c’est un peu comme ce qui se passe dans sa chambre à coucher.

Enfin, faire passer encore les femmes en 2015 pour des femmes soumises au désir de leur partenaire est pour ma part insupportable. Les femmes sont des êtres capables de dire non au diktat masculin si ce n est pas leur désir et inversement. Je refuse de continuer de faire des femmes des éternelles victimes car elles valent mieux que cela !!

Pour ma part, je trouve les jeux du libertinage légers, sexy, excitants,fantasmatiques et source de complicité et de plaisirs pour le couple.