De quoi en perdre son latin  !

Publié le 10/10/2016 à 22:06

J’ai moi-même durant ma scolarité appris le latin. Certes, cela ne m’a pas réellement servi par la suite, quoique ! Sans doute cela m’aura aidée à mieux comprendre la richesse de notre langue.

Je suis aujourd’hui persuadée que pour se sentir humain au sens universel, il est essentiel de comprendre deux choses. Tout d’abord, d’où l’on vient sur le plan personnel, c’est-à-dire : quelles sont nos origines, notre culture et aussi nos schémas familiaux. Mais comprendre d’où nous vient cette humanité, je veux dire en quoi nous sommes humains et non barbares. Par exemple, Darwin a été décrié car dans la culture religieuse de son époque, il était impensable que l’homme puisse avoir un ancêtre commun avec le singe. L’être humain tel qu’il est aujourd’hui a fait un cheminement extraordinaire. Justement, tout en nous dirigeant vers la verticalisation, nous nous sommes aussi humanisés ! 

Ainsi, l’être humain respecte les œuvres d’art, les vestiges de civilisations anciennes. Voilà pourquoi les djihadistes posent problème… En effet, ils ne respectent pas le sacré. Je ne parle pas de religion mais bien de sacré. De ce qui nous fait humain grâce au langage et à la transmission. Ce qu’aucun animal ne possède, son évolution est due à l’instinct, instinct de survie la majeure partie du temps.

Notre monde actuel est en pleine transformation, nous ne sommes pas loin de ce que certains appellent le chaos. Ainsi, la réforme des collèges bouleverse ces repères et je trouve dommage qu’une fois de plus le politique n’en ait pas compris le sens. Je ne me prononcerai pas sur le fait que ce soit une bonne ou une mauvaise réforme, en revanche, je constate une fois de plus qu’au lieu de s’unir pour aller dans le sens d’une évolution positive, chaque parti défend ses convictions, avec une émotion défensive et non une intelligence émotionnelle.

Vous voulez en débattre ? Faites-le sur le forum

 

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter