Vive la démocratie

Publié le 10/10/2016 à 22:02

Dimanche soir, à l’occasion du premier tour des élections départementales, nous avons entendu de nombreuses personnalités politiques nous expliquer, à grands renforts de pirouettes linguistiques, à quel point leur parti a finalement réussi à sortir vainqueur de ce premier tour.

Ils oublient tous, sans aucun doute, de signaler que malheureusement, le grand vainqueur est assurément le parti des abstentionnistes. Toute la semaine, des relations plus ou moins proches m’ont expliqué les raisons pour lesquelles elles n’iraient pas voter. Qu’ils soient riches ou pauvres, les gens ne font plus confiance aux hommes politiques. Et j’avoue, même si personnellement j’ai été voté, que je ne peux guère leur donner tort.

Pourtant, la démocratie reste le moins pire des systèmes. Sauf que nous ne sommes plus vraiment en démocratie. Bien sûr le peuple peut toujours aller voter mais, les lois ne sont pas respectées (comme pour les fameux portiques mais je pourrais multiplier les exemples à l’infini) et quand un projet de loi provoque trop de remous, les députés font marche arrière. Quant à nos propos, il faut de plus en plus être politiquement correct sous peine d’être accusé de… et d’avoir une association qui porte plainte.

Difficile dès lors de faire avancer les grands dossiers comme celui des retraites ou de la sécurité sociale. À vouloir satisfaire le maximum de gens, on ne fait plus de la politique mais du clientélisme. Quant à leurs privilèges, ils ne sont pas prêts de renoncer à quoique ce soit.

À croire que, comme les nobles d’antan, ils ne se rendent pas compte que le peuple souffre. Même les retraités ont manifesté cette semaine. Mais attention car, à force, cela provoque des révolutions.

J’ai donc voté pour celui que j’ai jugé le moins pire mais, je n’en attends rien. Or, quand on ne croit plus en l’avenir cela ne présage rien de bon…

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 30/03/2015 à 23:40

Réponse de eaubraise

j'ai été voté blanc lors du premier tour, j'ai oublié d'aller voter aujourd'hui mais j'aurais sans doute voté blanc (entre PS et FN), de toute façon le vote blanc n'est pas comptabilisé. J'aurai hésité à voter pour le moins pire mais de toute façon le PS n'est pas courageux pour moi, pourquoi leur donner une voix?

on est dégoûté oui Mélusine désolée, je crois au monde, j'ai des enfants mais la politique me désole et m'afflige bien que je suis persuadée qu'il y ait des gens bien aussi, il faudrait qu'on les voie alors.

Nous ne sommes pas en Corée mais pas dans une démocratie non plus. Une révolution, sans violence, serait nécessaire
Le 28/03/2015 à 09:16

Réponse de melusinefee

@chris06140

Bonjour

Plusieurs choses m'interpellent dans votre message en réponse à mon commentaire.

D'abord je vois à plusieurs reprises un gros amalgame entre "politiques" et "hauts fonctionnaires". Or, là finalement je vous rejoins, c'est bien là que se trouve le problème en France: ce ne sont pas les "politiques" à savoir les "élus du peuple" qui détiennent le réel pouvoir mais l'ADMINISTRATION, corps élististe, pléthorique (un mammouth) et peuplé de hauts fonctionnaires qui verrouillent tout, uniquement préoccupés par leur carrière, et qui voient les gouvernements, ministres, secrétaires d'état passer en faisant un maximum d'immobilisme en attendant les suivants. Et le peuple joue leur jeu en pratiquement les votes "sanctions"! C'est le pouvoir occulte mais c'est le véritable pouvoir en France. Autre problème, ils sont effectivement issus des mêmes écoles (ENA, Polytechnique, Sciences Po) que les élus ... donc ils sont façonnés dans le même moule. Donc oui, relisez mon message ("Or, beaucoup de choses devraient être réformées et modernisées ... à commencer par le fonctionnement politique lui-même."): il y a beaucoup de réformes structurelles à engager en France, mais il faut commencer par les mentalités. Mettre fin par exemple par exemple à cette tradition de l'élitisme, d'ailleurs très paradoxale puisque beaucoup de Français la fustigent mais en même temps font tout pour l'entretenir !

C'est pour tout cela que j'affirme qu'il ne faut pas attendre que les changements viennent d'un quelconque parti mais des citoyens eux-mêmes. Mais pour cela, il faut qu'ils fassent preuve de responsabilité et à mes yeux l'abstentionisme est une déni de responsabilité.

Quand je fais de l'ironie sur "le peuple qui souffre" c'est parce que je sais très bien, pour être moi-même sur le terrain, que ceux qui se plaignent le plus ne sont justement pas ceux qui souffent.

Quant à votre pique "Dernier point, nous n'avons jamais dit que la politique était facile mais en même temps personne ne vous oblige à vous présenter....mais la place doit être tellement bonne... ": Bien sûr que personne ne m'y oblige ... mais justement, si aucun citoyen "lambda" (je n'ai pas fait de grande école, ai un niveau universitaitre bac+5, travaille en auto-entrepreneur avec des revenus corrects mais pas mirobolants et la précarité liée au statut d'indépendant) n'agit et ne s'engage en politique... eh bien, on ne changera jamais rien à ce que vous et moi dénonçons.

La place est-elle "tellement bonne" ?????? Côté financier, définitivement non!!!!! Comme je le disais dans mon premier message, les petites indemnités ne couvrent pas les frais de mandat (déplacements en circo notamment) et en me lançant dans ce mandat, j'ai accepté implicitement une diminution de mes revenus (chiffre d'affaires forcément en baisse puisque je consacre beaucoup moins de temps à mon travail) et ai réduit mon train de vie. L'enrichissement personnel que cela me procure, en termes de contacts humains et de connaissance de la vie notamment et également la sensation de ne pas être inactive (même si c'est parfois également frustrant avec cette impression de Don Quichotte qui se bat contre les moulins à vent!), compense très largement cette perte financière et de pouvoir d'achat. J'ai l'immense satisfaction de vivre selon mes valeurs, de me sentir engagée dans la vie citoyenne, de pouvoir dire haut et fort mes idées et de ne pas faire partie de la masse passive et grincheuse. Et cela, ça n'a pas de prix !
Le 25/03/2015 à 15:13

Réponse de chris06140

bonjour

comment ne pas donner raison à Brigitte quant à la victoire de l abstention quand celle-ci avoisine les 50%?

allez donc voir nos collègues européens....

que dire d'une personne qui serait élue avec 5% des voies ? que ce n est pas très démocratique !! et bien cela se passe chez nous.

D'autre part, il est normal que la classe politique n ait plus la confiance du peuple :tout ce que nous voyons et entendons chaque jours sont :les salaires et indemnités énormes, les avantages qui ne sont que trop nombreux...

et pour quels résultats ? un endettement abyssal et une image désastreuse auprès des autres pays...

Notre système est verrouillé par la classe politique et pour la classe politique : comment se retrouver dans des fonctions d’état sans avoir fait l'ENA , avoir eu un grand poste ou encore avoir beaucoup d'argent ( et oui les campagnes coûtent très chères!!)

ah et oui j allais oublier les fameux pistonnés !!!!

Ensuite comment expliquer que lorsqu'une grande réforme doit passer ,des manifestations ont lieu et comme par hasard ,si l un des dirigeants de l association , du syndicat ou autre fait trop de bruit il se retrouve parachuté à un ministère ou à un parti ?

d’ailleurs parlons de ces grandes réformes qui ne touchent jamais les hauts fonctionnaires, ou encore de celle qui ne touche pas à l immunité diplomatique ,ou encore celle qui ne touche pas au statut des "centenaires" du gouvernement...

Vous dites qu'un gouvernement ne tiendrait pas six mois s'il entreprenait de vraies reformes. Mais aujourd'hui nous voyons bien que cela est faux dans la mesure ou il a le seul pouvoir(pouvoir décisionnaire bicameri dont l'un est purement consultatif) et si il décide de ne pas partir ,il ne partira pas.

Savez vous que nous sommes le seul pays dans lequel le président et certains ministres travaillent et logent dans des lieux appelés PALAIS...ceci démontre bien la différence entre politique et réalité.

Par ailleurs, vous ironisez quant à la souffrance du peuple, mais à l évidence vous ne savez pas ce que cela signifie, j en déduis donc que vous êtes de leur faction..

vous fustigez également les électeurs qui ne se rendent pas aux urnes mais peut être le feraient ils si le vote blanc était comptabilisé (comme cela a été proposé mainte fois mais encore une fois pas adopté pour cause de perte de poste)afin que l on prenne vraiment leur opinion en compte?!

Dernier point, nous n'avons jamais dit que la politique était facile mais en même temps personne ne vous oblige à vous présenter....mais la place doit être tellement bonne...
Le 24/03/2015 à 15:25

Réponse de melusinefee

C'est un peu facile, réducteur et généraliste de porter tous les torts sur "les politiques"! Ce peuple (qui souffre tant!!!) est tout aussi responsable... en effet les gens ont dans l'ensemble perdu l'esprit de la démocratie qui est, entre autre, de veiller à l'intérêt collectif et à long terme de la société. Or, aujourd'hui chacun veut que la politique menée lui apporte des avantages à lui et tout de suite en plus... et personne n'est prêt à faire des concessions voire même à perdre quelques avantages au bénéfice de l'intérêt commun. On le voit dans les commentaires des forums: les mêmes personnes critiquent en bloc tout et leur contraire ... La France souffre d'un immobilisme sidérant ... mais malheur aux politiques qui tenteraient une réforme réellement efficace pour l'avenir : ils ne tiendraien pas six mois ! Or, beaucoup de choses devraient être réformées et modernisées ... à commencer par le fonctionnement politique lui-même. Il émerge parfois de grandes idées du côté des partis , avec une vision de ce que pourrait devenir la société ... mais ces idees sont vite étouffées dans l'oeuf pour les raisons que je viens d'invoquer. Alors que fait-on ? Des petites mesurettes qui ne vont pas bien loin... en espérant tenir jusqu'aux prochaines élections!

Un autre grand problème de la France et des Français est de ne pas réussir à voir au-delà des frontières de l'hexagone ... le franco-franchouillard est encore la ligne directrice alors que nous vivons en plein dans la mondialisation et que les politiques ne se font en réalité plus au niveau national. Mais on préfère se bercer d'illusion et attendre "le grand Homme" qui va changer tout cela à la satisfaction générale ... Il serait temps de se réveiller !

Politiques et citoyens : nous sommes tous dans le même panier et nous sommes tous responsables .. c'est le principe de la démocratie. Alors à ceux qui ne sont jamais contents des "politiques", je dis engagez-vous dans l'action citoyenne et vous verrez comme l'exercice est difficile ! Et ce n'est pas en descendant tous les 2 jours dans la rue qu'on fait véritablement avancer les choses.

Je ne veux pas dire pour autant que tous les politiques sont vertueux et animés de bonnes intentions loin de là!!! Il y a beaucoup de verreux dans ce mileu et cela ne facilite pas les choses. Mais la vertu et le vrai engagement y trouvent également largement leur place, même si ils font moins parler d'eux car pas assez racoleurs pour la presse à sensation qui est devenu monnaie courante aujourd'hui.

Oui, nous sommes dans une impasse ... mais on est tous responsable et les abstentionnistes encore plus car ils menacent l'essence même de la démocratie comme le rappelle Davy22

Désolée pour ce coup de gueule, je suis moi-même élue à un niveau local ... quasiment bénévole (maigres indemnités ne couvrant même pas les frais du mandat) et je vois autour de moi beaucoup de "politiques" qui se ménagent ni leur temps ni leurs efforts pour faire avancer les choses dans le bon sens
Le 24/03/2015 à 02:13

Réponse de Davy22

....le vainqueur l'abstention ? Et bien très bien supprimons la démocratie et le droit de vote. Vous avez raison ça sert a rien. Non mais oh Brigitte, vous voulez vivre en Corée du nord voir la différence ?! Tssssssss......