Je suis C...

Publié le 10/10/2016 à 21:59

Difficile aujourd’hui d’écrire un billet d’humeur ; j’ai l’impression que tout a été dit.

Je pense à Georges WOLINSKI que j’avais l’honneur de connaître : un humoriste de talent mais aussi un homme libre et tolérant. Et je cite :

CHARB : « C’est très difficile de jongler avec le second degré dans un monde où tout est pris au premier degré. »

Cette citation me parle beaucoup. Quotidiennement, je lutte pour expliquer à quel point l’humain a besoin de symbolique et d’imaginaire. Or, notre monde actuel se veut de plus en plus réel. Voulant faire l’impasse sur tout ce qui donne à l’humain sa transcendance.

Ces événements prouvent bien d’ailleurs à quel point nous avons besoin de symboles. Charlie HEBDO était le symbole de la liberté d’expression avant tout.

Un autre slogan ne cesse d’être également cité : « l’amour sera plus fort que la haine ». Là encore notre monde n’a toujours pas intégré ce qu’est l’amour. Certes une force incroyable capable de gravir des montagnes mais dans l’amour, il y a presque toujours quelques notes de haine et c’est en acceptant cette évidence qu’on peut alors laisser l’amour vaincre. Combien de fois j’entends des auditeurs me parler de l’amour qu’ils ont pour leur partenaire mais le cœur empli de haine.

En tant qu’être humain nous sommes dans cette ambivalence ; de l’amour certes mais aussi de la haine dès que nos désirs ne sont pas satisfaits.

Voilà pourquoi nous devons apprendre très jeunes la frustration et la capacité à nous évader dans un imaginaire pour supporter un réel souvent décevant.

Or, notre société a oublié cette évidence, elle nous incite à consommer et nous promet un paradis sur terre. Je veux bien d’une société laïque mais n’oublions pas ce besoin de sens qu’a l’humain.

Nous laissons sur le carreau trop de jeunes qui deviendront les ennemis de ce système qui les exclut. Ces êtres mal dans la peau rallient alors une cause qui les dirige et canalise leur mal dans une destructivité extérieure. Plus leur mal être est profond, plus en quelque sorte, ils pourront être manipulés et devenir des terroristes. Les sectes de tout genre et les leadeurs fanatiques savent où trouver leurs disciples. Dans des zones de souffrance, comme les banlieues abandonnées par la société ou mieux encore dans les prisons, terreau des êtres les plus vidés de toute humanité.

Ce dimanche, je n’ai pas eu envie de manifester parce que je ne crois pas que notre société aura changé demain. Non l’amour n’est pas plus fort que la haine. Le croire c’est déjà donné trop de place au mal. Je lutte sans cesse contre mes mauvaises pensées et j’adore rire devant un dessin qui justement souligne nos mauvais penchants.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 13/01/2015 à 19:31

Réponse de CheyN

@ cautin44



A mon humble avis, le plus beau câlin que vous pourriez faire à Brigitte, serait de relire son billet et de comprendre qu'il est de votre responsabilité, comme pour chacun d'entre nous, de ne pas laisser la peur vous envahir.



vous demandez pourquoi cette tuerie ?

Peut être pour que l'on comprenne enfin qu'il est temps de grandir, qu'il n'y a pas les grands gentils d 'un côté à protéger des vilains méchants de l'autre, mais que le mal et la haine naissent toujours d'abord en chacun d'entre nous lorsque nous écoutons aveuglément nos peurs de l'autre ; et enfin, de sortir de l'illusion qu'il suffit de se barricader dans les jupes de maman pour laisser passer la tempête.



Redressez vous et ne donnez pas de crédit aux assassins en vous laissant gagner par la terreur !
Le 13/01/2015 à 18:43

Réponse de cautin44

Chère Brigitte,

je suis sous le choc,endeuillé,et chocqué: Je veux me confier à vous.

Je pose ma téte sur vos seins nus et je veux que vous me carressiez tendrement la joue et le menton.



C'est à propos des événements récent.

Je connaissez bien les victimes,toute la France connaissez les victimes.

Elles étaient aimé,apprécié,trés gentille.

nous aimions tous à les voir.

Bref,toutes ces victimes n'étaient pas des pédophiles,des islamiste dangereux ,des criminels cinglés et cynique,

et ne considérer pas les femmes pour des objets et esclaves.

d'où la question: pourquoi?



Si je vous dit ça,C'est que ça aurait pu étre vous,et vous étes une personne fantastique,formidable.

voilà.

Le 12/01/2015 à 23:14

Réponse de CheyN

Hé ! voui Brigitte, vous êtes en première ligne dans ce combat pour nous apprendre ce qu'est l'Amour véritable !



Comme je vous comprends dans votre pénible lucidité à ne pas vous illusionner par ces grands élans d'indignations, aussi authentiques, symboliques et beaux soient ils en ce qu'ils ont de fragiles et de courte portée.



Encore une fois, cet électro choc à généré un réveil des consciences et il est de la responsabilité de chacun de le transformer -comme au rugby- en se remettant chacun d'entre nous en question.



A nous de réfléchir individuellement à ce que l'on doit changer en nous même pour assumer plus dignement nos responsabilités citoyennes au quotidien.



Le combat continue, plus que jamais donc. :)



Le 12/01/2015 à 12:45

Réponse de alice

Tellement vrai ce que vous écrivez Brigitte.



Un seul point, de plus en plus, j'ai du mal à me laisser aller à mes rêves (pourtant le rêve est très important pour moi), car la chute est très dure dès que ce réel décevant refait surface. Ce que je vois ne me plait pas.



bonne journée à vous et votre équipe.