Internet, un bon moyen de rencontrer un partenair

Publié le 10/10/2016 à 21:56

Chaque semaine, un dossier sur la sexualité ou l'amour commenté par quelques-uns de nos experts... Et Brigitte... Bien entendu....

Est-ce qu'Internet nous permettrait de rencontrer LE vrai partenaire ? Les agences matrimoniales avaient un côté ringard... Le minitel n'avait pas non plus bonne presse et il semblerait qu'aujourd'hui les nombreux sites de rencontres aient changé la donne... Nos experts vous répondent.

Nom : MARTIN 

Prénom : Bruno 

Profession : Sexothérapeute

Franchement et globalement, les sites de rencontres tant dénigrés offrent une occasion de rendre le monde plus heureux, mais ce secteur débutant présente des défauts.

D’après les chercheurs en sciences sociales, ces sites (très lucratifs) seront à l’origine de 20% des rencontres amoureuses en 2014. Il y a 20 ans aucun couple ne se rencontrait en ligne. Aujourd’hui, internet est le deuxième canal juste après la rencontre par l’intermédiaire d’amis. Ce moyen n’est pourtant pas magique. La rencontre en ligne repose sur trois à-priori : un internaute sait : bien évaluer les qualités décrites - bien comparer plusieurs profils - choisit mieux quand le nombre de profils potentiels augmente. Or, plusieurs recherches montrent qu’aucune de ces hypothèses n’est correcte.

Quelques conseils ne sont donc pas superflus. Trop d’options inhibent notre capacité à prendre des décisions tout comme au supermarché les rayons à 24 sortes de confitures vendent moins souvent que ceux en présentant juste 6. Plusieurs études suggèrent que les individus sont dépassés quand le nombre de profil d’un site est trop élevé. De plus il est observé que le grand nombre d’options réduit la satisfaction et que ce système vaut aussi bien pour le choix d’un chocolat que d’un partenaire. Il faudrait donc s’imposer une limite du nombre de profils envisagés et rencontrer les individus le plus vite possible. L’interaction sociale en réalité confère un meilleur esprit critique et plus d’intérêt permettant de détecter les compatibilités. De plus les recherches indiquent que les utilisateurs visent en moyenne trop haut. Chacun cherche à contacter la personne la plus désirable du site (ce qui n’est pas le cas dans la réalité). Ces individus trop convoités sont peu nombreux donc peu susceptibles de répondre et tout le monde est frustré. Un problème qui renforce le précédent est la pauvreté des critères : chaque homme cherche une femme jeune et belle aimant le sport ou la musique et, une femme souhaite un homme romantique et attirant, ayant une bonne position professionnelle.

On observe que les messages mails qui ont le plus de chance de recevoir une réponse n’intègre que très peu le pronom « je » ni de mots relatifs aux loisirs (ex : cinéma). Au contraire, le pronom « vous » et les termes d’inreractions sociales (ex : relation, aimable…) ont plus la côte. Enfin, un échange de mails ou ou de tchat en direct augmentent l’attrait et réduisent le temps d’obtention du premier rendez vous. S’éterniser augmente le risque de déception.

Pour conclure, si vous savez bien manier l’outil, l’amour est à portée de clic !

 Mon site internet : www.ejaculation-precoce.net

Nom : ARLIN

Prénom : Philippe

Profession: Sexothérapeute

Y-a-t-il un bon en droit pour se rencontrer ? On aimerait tellement pouvoir dire oui, cela serait plus simple, il suffirait de s’y rentre et comme par magie les rencontres que nous y ferrions auraient plus de chance de se transformer en belle histoire… Et la citrouille elle se transforme en carrosse ! Oui, ok c’est la saison, mais franchement, vous y croyez ?

Chaque endroit porte en lui ses forces et ses handicaps pour générer de bonnes rencontres et internet ne fait pas exception. Alors justement parlons-en, quels sont les points forts et les points faibles des rencontres sur internet ?

Le risque du virtuel est grand et il est toujours plus facile d’avoir toutes les qualités du monde caché derrière un écran qu’en face à face. Bien souvent certain disent rechercher du « sérieux », alors que l’envie de s’amuser sans forcément se poser est leur vraie motivation. En plus cet accès à l’autre, dématérialisé, peut beaucoup appauvrir le côté humain de l’échange. La tentation est grande d’être en contact avec plusieurs personnes en même temps et de fausser ainsi un peu le jeu le transformant en une espèce de test de l’autre à grande échelle.

Pour autant, bien utilisé, internet peut faciliter et permettre de vraie rencontre, trop souvent impossible quand on sort peu ou que l’on est isolé pour des raisons géographiques ou professionnelles. Si on est clair avec sa demande et sa recherche, Internet pourra nous éviter bien des pertes de temps inutiles.

Alors bien entendu, pour internet comme pour les autres moyens de rencontre, ce n’est pas eux qu’il faut blâmer pour l’échec des relations qui y naissent, mais bien nous et uniquement nous. Avons-nous joué correctement le jeu ? Avons-nous été clairs sur nos demandes ? Nous sommes nous donné les moyens de vraiment rencontrer l’autre dans sa différence et sa richesse ?

C’est quand nous pourrons répondre oui à toutes ces questions que nous serons prêts pour la rencontre et ce jour-là il est très possible qu’internet soit l’un des meilleurs outils.

Nom : PARPAIX

Prénom : François

Profession : Sexologue et thérapeute de couple

Internet est vraisemblablement le moyen le plus efficace en terme de possibilités pour faire une rencontre. Dire que c’est le meilleur pour faire le « bon » choix...

On apprend vite à "tchater" : un peu d’humour, des trémolos et de la sensualité dans les mots, un bon vieux cliché à votre avantage et c’est parti…. Anonyme, derrière votre écran d’ordinateur, vous pouvez même vous la jouer cool, mal peigné et attifé comme un épouvantail en vous goinfrant de biscuits.

Sauf que principe de réalité oblige, il faut bien se rencontrer un jour. Comme au bon vieux temps. Au téléphone par l’intonation des voix on précise déjà plus l’interlocuteur-candidat. De visu, le danger est d’être méfiant ou candide à l’excès. D’où la désillusion pour délit de sale gueule, les indélicats se cassant avant même de rentrer dans le bistrot, ou l’illusion d’un physique acceptable voire avantageux, auquel cas c’est trop beau pour être vrai ! Tous les détails comptent. Vous êtes pénalisé avant même d’avoir ouvert la bouche. Chacun est passé au crible. Plus efficace qu’un scanner, l’expertise du radiologue en moins. La subjectivité est reine. L’entretien d’embauche à côté, c’est du p’tit lait.

N’empêche, internet facilite et offre un grand choix - et non un choix unique - de prétendants. C’est là que le bas blesse : faire le tri. L’opération se reconduit à l’infini, à en avoir la nausée, et de finir par se désinscrire des sites. Il faut du temps pour que les faux semblants tombent. Internet ne simplifie en rien la complexité de l’engagement.

Dans ce vivier, les addicts au sexe nagent comme des poissons, tels des prédateurs en eau profonde remontant à la surface, le temps d’attraper leurs proies. Les blessés du coeur s’emmêlent les pinceaux, le temps d’apprendre les règles. Quant aux timides, ils ne savent toujours pas, ni quoi faire, ni quoi dire, accumulant paradoxalement les rencontres, allant souvent de désillusions en désillusions. Quand solitude rime avec multitude !

Restera à s’interroger sur pourquoi on en est arrivé à devoir passer par internet ?

Internet ou non, il faudra toujours franchir la distance avec un cœur qui fait boum et prendre le risque de se faire refouler ou pas.

L'avis de Brigitte :

Autant les agences matrimoniales avaient un côté ringard, le minitel n’avait pas non plus bonne presse, Internet et ses nombreux sites de rencontres ont changé la donne.

D’ailleurs, même les personnes en couple sont parfois tentées d’aller faire un petit tour sur un site de rencontres, ce qui n’est pas sans risque évidemment !

Néanmoins, Internet n’est pas non plus la solution idéale pour trouver l’âme sœur. Internet est à l’image de la vie et on y trouvera ce qu’on a envie d’y trouver.

Comme dans la vie, vous pourrez tomber sur quelqu’un de bien qui correspond à vos attentes mais il y a aussi des séducteurs, des manipulateurs et des âmes perdues.

Les indices qui permettent de décoder à qui on a affaire sont en final assez peu différents de ceux qui le permettent dans la vraie vie. A condition toutefois de respecter certaines règles :

* prendre un soin particulier pour créer son profil. Plus vous serez clair sur vos motivations, plus vous saurez vous présenter de la bonne manière. Bien sûr, on peut se montrer sous son meilleur profil mais il ne faut pas non plus en faire trop. Si vous mettez une photo de vous qui date d’il y a dix ans, ne soyez pas surpris qu’au moment du premier face à face, vous ne conveniez pas. Cela vous aura permis de rencontrer des gens plus jeunes mais au bout du compte vous aurez perdu votre temps et fait perdre du temps aux autres.

* se rencontrer assez rapidement car les échanges virtuels laissent une grande place à l’imaginaire. Or, dans le domaine affectif, l’imaginaire va galopant et nous éloigne de la réalité. Ou en d’autres termes, on prend nos désirs pour des réalités !

Une fois ces précautions essentielles prises, je pense qu’Internet est un excellent moyen de faire une bonne rencontre. Bien sûr, il manquera toujours l’imprévu. Une rencontre dans la vie a quelque chose de merveilleux puisqu’elle n’a justement pas été programmée mais elle est assez rare. Tandis que grâce à Internet vous augmentez sérieusement vos chances de trouver quelqu’un.

Et surtout, vous gagnez du temps. Combien de soirées gâchées pour rien en espérant qu’il y aura la personne seule qui nous plaira. Si au moment de l’adolescence, les soirées sont propices aux rencontres puisque la majeure partie des participants sont encore célibataires, ensuite, les personnes seules se font rares… De plus, après un certain âge, voire un âge certain, ressortir après une journée de travail est souvent bien laborieux alors que passer quelques instants devant son ordinateur devient finalement assez ludique.

Alors, utilisez Internet mais n’en abusez pas.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 29/10/2014 à 11:43

Réponse de Davy22

Parait que seulement 7% des rencontres via un site se termine par une relation durable....faut donc rencontrer un minimum de 10 personnes pour tomber sur le bon ou la bonne, c'est pas si mal :)



Faut échanger un peu, et puis se rencontrer dans un endroit neutre...après selon feeling...Mais si on cherche du sérieux, je pense, qu'il faut résister à la rencontre du soir, choisir plutôt l’après-midi et ne pas griller les étapes, prendre le temps de se connaitre...



Internet, est un outil extraordinaire pour y rencontrer des gens, on force juste le hazard et on est dans une situation ou l'on sait que chacun cherche, ce qui à tendance à faire prendre des raccourcis et sauter les étapes....La différence avec une rencontre spontanée et naturelle c'est que c'est en apprenant à se connaitre que l'on se séduit...là sur les sites on séduit et ensuite on apprends à se connaitre...Pour ça que je dit qu'il ne faut pas griller les étapes, ne pas fantasmer, ne pas chercher le sexe, mais apprendre d'abord a se connaitre à travers différend rendez vous...Aller au musée, faire des choses que l'on aime...comme si qu'on rencontré un ami asexué en faite.



Dans la vrai vie, combien de personne au premier abord on se dirai "il est trop nul"....alors qu'avec la force des choses, collègue de travail par exemple, on apprend à se connaitre et que le feeling fini par passer. Ce n’est pas les sites, qui provoque le sexe ou le manque de sérieux...ce sont bel et bien les gens qui les utilisent qui pense que rencontrer quelqu'un avec un site, c'est faire un choix dans un rayonnage, et que la rencontre ne serais que d'obtenir une consommation légitime de notre achat. Si vous abordez le problème de manière différente en ayant conscience de cela, il n'y a aucune raison pour que ca ne marche pas...