Des histoires de couple

Publié le 10/10/2016 à 21:55

Je ne pouvais pas éviter d’évoquer l’actualité la plus marquante, du moins en ce qui concerne le couple, je veux bien sûr parler de la sortie du livre de l’ancienne compagne de notre président de la République. J’imagine bien que de nombreux français se feront un plaisir à lire ces détails croustillants et pourquoi pas d’ailleurs. Personnellement, cela ne m’intéresse pas mais je comprends bien l’intérêt que cela peut avoir pour un grand nombre de gens. Il suffit de voir le succès des magazines people.

Je suis toujours assez choquée lorsqu’un individu qui a aimé puisse éprouver le besoin de se venger lorsqu’il est éconduit. Même dans des conditions certes assez détestables. Au nom de l’amour, de la complicité de quelques années, on devrait rester digne et se respecter, même si l’autre ne l’a pas fait en nous quittant.

Pour moi, en tout cas, l’événement le plus spectaculaire de la semaine fut ces championnats du monde d’équitation en Normandie et les deux médailles d’argent de nos français en CSO. Je pratique ce sport depuis des années et j’ai longtemps eu tendance à vendre un cheval qui me décevait. Le couple ne fonctionnant plus, je me débarrassais de mon partenaire de manière parfois « cavalière ».

Aujourd’hui, j’accepte de me remettre en question. Et si je réalise que le couple n’est plus au diapason, par respect pour cet équidé de quelques temps, je lui trouve un autre partenaire qui lui convient mieux.

C’est humain de rejeter celui ou celle qui nous déçoit mais cela ne nous fait pas avancer sur nous-mêmes. Nous répétons alors à nouveau les mêmes erreurs.

Alors si j’avais un conseil à donner à Valérie, je lui dirai de comprendre comment elle a pu aimer un tel homme ? Quelles sont ses fragilités ?

Et de toute façon, sachez tous que : on se quitte toujours comme on s’est aimé. Et c’est valable dans tous les domaines…

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 20/09/2014 à 17:43

Réponse de CheyN

Au delà d'une histoire de coeur brisé et de vengeance terre à terre, il se pourrait qu'i s'agisse aussi là d'accomplir un geste féministe visant à déconstruire l'image du pouvoir patriarcal à la française. Estocade dans l'air du temps.

Ce qui est intéressant est ce que nous allons faire, nous citoyens, de ce pouvoir dénudé. Tempérance ! ;)
Le 15/09/2014 à 08:36

Réponse de Elisa

Je trouve tout ce déballage vraiment pitoyable, beuuuuuurk.

Je n'aime pas du tout les gens qui crachent dans la soupe !
Le 13/09/2014 à 20:24

Réponse de _Toc_

Elle a bien fait et je ne pense pas qu'il y ait de méchanceté dans le livre, si ce n'est ce qu'on fera dire à ce qui est écrit. Mais il y aura moins de mensonges que si elle avait laissé les chiens de la Cour la dépecer comme on écartèle une hérétique, avant qu'elle puisse parler. Les conseillés actuellement au pouvoir et les commentateurs et éditorialistes ne m'apparaissent pas à avoir d'autres talents que l'intrigue. Je ressens que les cruautés découlent de ces sphères toxiques et pathogènes. J'ai trouvé l'attitude des "libraires" digne de l'inquisition : quand tu as des copains du Livre comme ceux-là, tu n'as pas besoin d'Amazone.



C'est une déclaration d'amour à un homme qui l'a virée et humiliée. Et je trouve que ça fait du bien de lire, de savoir et d'apprendre qu'on parle encore d'amour, et pas simplement de cul et de fric, sous les colonnes de la République, qu'on en pleure, que ça gueule et que ça s'engage pour ça.



Bravo Valérie, et bon courage pour tourner cette page.
Le 09/09/2014 à 17:54

Réponse de florestan

La vengeance et un plat qui se mange froid.

chaud elle c'est effondré, je n'acheterai pas le livre, mais je peut comprendre se quelle à ressenti lorsqu'elle à réalisé ce qui lui arrivé.

Maintenant comme le dit Brigitte on ne se quitte pas comme on c'est aimé.

Chacun à c'est armres, elle à l'écriture, j'espère pour elle quelle aura retrouver la sérénité après avoir écrie se livre.

Et pour lui j'espère sincèrement qu'il aura compris qu'il et plus facile de détruire se que l'on à, que de se sentir

trahi.

Dans les deux cas c'est une affaire de couple qui médiatiquement laissera des traces.
Le 09/09/2014 à 11:15

Réponse de Davy22

Elle aurait eu la bienfaisance de redistribuer l'ensemble des revenus de la vente de ce livre, à une association humanitaire qu'elle affectionne sois disant tant, que j'aurais compris sa souffrance...Personne surement fausse, qui trouveras un intérêt certain pour un publique qui lui ressemble. Une bouffonnerie de plus...
Le 09/09/2014 à 08:42

Réponse de melusinefee

@ Nicolas: d'accord avec toi! La vengeance revient à nourrir sa propre rancoeur. Alors qu'il faudrait qu'elle fasse la paix avec elle-même, avec son histoire et ses émotions. Qu'elle se pardonne, pour pardonner aux autres.
Le 09/09/2014 à 08:40

Réponse de melusinefee

Cette histoire, c'est comme dans la vraie vie. Beaucoup de signes montrent que cette relation était depuis le début déséquilibrée et notamment que VT avait trouvé en ce partenaire le "bourreau" idéal pour vivre ses névroses: elle s'est toujours montrée extrêmement jalouse de l'ex. compagne de FH avec qui il a eu des enfants et vécu très longtemps. Quand on se met en couple, "sur le tard", on doit pouvoir accepter le passé de son compagnon. Le contraire est signe d'un très gros manque de maturité émotionnelle et d'une soif de reconnaissance quasi pathologique.

Espérons que cette histoire l'aidera sur le chemin de la guérison de ses souffrances.
Le 09/09/2014 à 02:00

Réponse de CheyN

se venger c'est s'enferrer dans la haine oui nicolas et on sait que le contraire de l'amour ce n'est justement pas la haine qui n'en est que l'autre facette, mais l'indifférence.



la vengeance peut donc sans doute être une ultime sursaut d'orgueil pour rester dans l'illusion que l'on peut détruire l'amour vécu.
Le 09/09/2014 à 00:22

Réponse de nicolas84rmc

Et puis peut on parler de la vengeance en elle même ? Je pense qu'elle est destructrice pour ces cibles et qu'elle n'aide jamais la personne qui se venge, à avancer. Car détruire, n'est ce pas garder un lien ? N'est ce pas ressasser et s'attacher trop durement au passé ?



J'aurai bien vou avoir votre avis là dessus :)
Le 08/09/2014 à 20:11

Réponse de CheyN

Lorsque la haine nous submerge, et que l'on est à la croisée des chemins, le choix le plus difficile est certainement celui du pardon. Là où la voie de la vengeance d'apparence directe et salvatrice nous apportera rancoeur, tourments et mépris ; le sentier du pardon, de prime abord épineux et tortueux est la promesse assurée de de voir sa vie pavée de sagesse, de dignité et de sérénité.



.... et puisqu'il s'agit de régler ses comptes il faut savoir que la souffrance de la trahison, si on ne l'entretient pas dans la vengeance, cette souffrance là est profonde oui, mais elle passe toujours, et que si on a été haï c'est que l'on a aussi été aimé et que, au bout du compte, l'amour seul demeure.