L'accordéon

Publié le 10/10/2016 à 21:53

Même sans être mélomane, vous connaissez certainement le principe de l’accordéon.

Imaginez que la cuisse et les hanches de la femme constituent l’instrument en question et que l’homme en joue avec sa verge. Allongée sur le dos, elle relève une cuisse, genou plié vers le haut. Lui vient s’accroupir à cheval sur la jambe restée tendue. Sa compagne met la touche finale à la figure en déposant sa jambe pliée sur son épaule ou sur son bras pour qu’il puisse la pénétrer.

Les virtuoses qui se risqueront à cette position inhabituelle connaîtront des sensations nouvelles et étonnantes. La verge ne pointe pas tout droit vers le col de l’utérus mais se place plutôt sur le côté (droit ou gauche suivant la jambe repliée).

L’homme doit tenter d’imprimer dès le début des mouvements lents et peu profonds. Ensuite seulement, il augmentera l’intensité et la profondeur de la pénétration tout en faisant attention de ne pas écraser trop le ventre de sa maîtresse. Quant à elle, ses hanches peuvent onduler afin de donner plus d’ampleur encore à la position.

En principe cette posture apporte plus de plaisir à la femme qu’à l’homme tant celui-ci doit mesurer ses gestes et peut donc difficilement s’abandonner sans calcul à sa jouissance. Sa verge étant soumise à un angle et une légère torsion, inhabituels pour lui, il a intérêt à rester sur ses gardes.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter