Noël, quel symbole ?

Publié le 10/10/2016 à 21:51

Sans nul doute, les fêtes de Noël sont des fêtes familiales, voilà pourquoi il est d’autant plus difficile de les passer seul ! J’ai le souvenir d’un Noël en solitaire, il y a de ça de bien nombreuses années. Je devais retrouver ma famille mais une grippe attrapée deux jours auparavant eut raison de mes intentions.

J’ai donc passé Noël toute seule mais pourtant, je n’en garde pas un mauvais souvenir sans doute parce que ce soir-là, j’ai pu me sentir unifiée. Bien sûr, j’étais loin des miens mais je ne me sentais pas rejetée. De plus, une spiritualité qui m’accompagne depuis si longtemps m’a toujours permise de me recueillir en ce jour particulier.

Je ne suis plus spécialement pratiquante mais je reste imprégnée de ma culture catholique et si il y a bien un jour sacré, c’est le jour de Noël !

J’ai le souvenir de ces 24 décembre à minuit lorsque ma mère nous entrainait, mes frères, ma sœur et moi, vers la jolie crèche et j’avais le privilège d’y installer le petit Jésus. Je prenais toujours bien soin de rapprocher le cheval près de lui afin que l’animal lui tienne chaud.

Cette mise en scène teintée de religion m’a marquée et voilà pourquoi je crois que notre société devrait s’inquiéter de ce manque de valeurs spirituelles actuelles. Tant mieux si le 24 au soir les yeux des enfants s’émerveillent par les nombreux cadeaux déposés sous le sapin, tant mieux si les adultes se régalent avec des mets choisis avec amour. Mais une petite pensée pour ce fils de Dieu serait bien utile.

Je ne sais pas si il a existé et d’ailleurs, cela n’a guère d’importance. Ce qui compte, c’est le symbole véhiculé depuis plus de 2000 ans et j’ai un peu peur que ce symbole d’humanisme, de générosité, bref d’amour au sens profond du terme ait perdu de son pouvoir. 

Bien sûr, je suis d’accord pour que la France soit un pays laïc mais l’un n’empêche pas l’autre.

Le totalitarisme religieux nous a entravés dans nos choix, le totalitarisme actuel nous oblige à consommer. Alors que le bonheur se situe certainement plus au niveau du cœur qu’au niveau du foie.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 27/12/2013 à 10:08

Réponse de Elisa

Il n'est pas obligé d'être croyant pour reconnaitre que Jesus exista en tant qu'être humain. ;)

Le 26/12/2013 à 02:24

Réponse de MAMY-

juste commercial , c'est la réalité de ce monde , le reste et du pipo . c'est très court mais juste comme NOEL :)
Le 24/12/2013 à 14:37

Réponse de CheyN

L'Esprit de Noël c'est aussi être là pour ceux qui n'y croient plus ; évidemment c'est plus facile quand on sait que nos proches sont entourés d'amour, de bons mets et bien au chaud.



C'est l'occasion rêvée d'écouter son cœur, ne serait ce que le temps d'un sourire compatissant au conducteur de la voiture d'à côté dans les embouteillages, d'un regard doux au réparateur qui vient dépanner la chaudière juste avant le réveillon ou d'une parole bienfaisante au vendeur fatigué.



Très beau Noël à tous!