Les hommes simulent aussi !

Publié le 10/10/2016 à 21:51

Vous pensez que votre partenaire atteint l'extase à chaque fois que vous faites l’amour ? Sachez qu’en réalité, seuls 47% des hommes auraient un orgasme systématiquement. Donc certains simulent… et même très bien ! Pourquoi ? Comment s'en rendre compte ? 

Après 40 ans, méfiez-vous !

Tout homme peut simuler à un moment ou à un autre de sa vie sexuelle. Pour autant, certains seraient plus enclins à le faire que d’autres. Les hommes qui simulent sont surtout ceux qui ont l’habitude de faire l’amour. Etonnant ? Non, ce sont souvent des hommes plus âgés, qui ont plus de 40 ans. Ces hommes veulent faire durer le plaisir, un orgasme de plus ou de moins n’a pas d’importance, ce qu’ils veulent c’est jouir ensemble.

Pourquoi il simule ?

L’homme peut avoir plusieurs raisons de simuler, mais bien souvent c’est pour sa partenaire qu’il le fait. Un peu comme la femme… Quand l’acte ne se déroule pas comme il le devrait. L’homme va s’arrêter pour observer ce qui lui arrive. Sa partenaire voit qu’il n'a pas eu de jouissance et va à son tour attendre et observer. Ce double regard va être un frein pour l’homme qui va simuler pour qu’elle cesse d’observer et qu’il puisse se recentrer sur lui-même et faire culminer son plaisir...Pour attendre sa partenaire. Des hommes peuvent simuler pour attendre leur partenaire de sorte que quand elle jouit, il puisse l’accompagner. Ce cas figure est particulièrement vrai avec les femmes multi-orgasmiques. Ces femmes ne sont satisfaites que quand elles ont plusieurs orgasmes, l’homme qui ne peut pas répéter l’orgasme comme elle, simule pour l’accompagner à chaque fois.Pour augmenter son désir. Certains hommes peuvent simuler pour éveiller leur désir, pour se plonger dans l’échange charnel, pour prendre tout simplement du plaisir !Pour faire bonne figure. L’homme souffre trop souvent encore de l’image du "robot". Il n’a pas vraiment le choix, il doit être au top ! Du coup, quand il ne l’est pas, il peut décider de simuler pour que sa partenaire ne se rende compte de rien et ne s’inquiète pas.Quand l’éjaculation a été trop rapide. Quand l’homme a éjaculé, son érection commence à retomber. Quand il a éjaculé trop précocement, il peut alors simuler pour prolonger l’acte et faire croire à sa partenaire qu’il a atteint l’orgasme dans un temps "normal". Comme ça, il ne la déçoit pas.Pour aider la femme à accéder à l’orgasme. Entendre son partenaire avoir du plaisir (et même beaucoup de plaisir !) peut augmenter sa propre excitation. C’est ainsi que certains hommes simulent pour permettre à la femme d’atteindre l'orgasme.

Comment se rendre compte qu’il simule ?

Pour savoir si votre partenaire simule, il faut connaître parfaitement le fonctionnement de l’orgasme masculin. Ainsi savoir qu’il se découpe en cinq phases :
phase d’excitation ascendante
 : tous les stimulis que l’homme reçoit au début de l’acte provoquent un afflux de sang dans les tissus érectiles de la verge. Le pénis entre en érection.phase d’excitation en plateau : l’érection est à son maximum, le plaisir de l’homme continue de croître, le cœur et la respiration s’accélèrent, les bourses se ramassent, augmentent de 50% leur volume, les testicules remontent jusqu’au périnée.phase imminente de l’éjaculation : l’homme se rapproche du point de "non-retour", le réflexe de l’éjaculation se déclenche à travers les contractions des voies spermatiques et du périnée. Les trois premiers pics de plaisir associés aux trois secousses expulsives sont les plus forts.phase de résolution : le sang quitte les tissus érectiles, les corps caverneux et spongieux se vident, le pénis retrouve sa taille de repos, les testicules redescendent.phase réfractaire : l’homme est maintenant réfractaire à toute activité sexuelle.

Après, certains hommes sont de meilleurs acteurs que d’autres… Mais si vous avez remarqué comment votre partenaire réagit quand il atteint l’extase, vous devriez repérer sans trop de difficultés quand il simule…

Ejaculation = orgasme ?

Quand l’homme éjacule, c’est qu’il a atteint l’orgasme. Mais il peut aussi l’atteindre sans éjaculer. C’est ce que l’on appelle "orgasme à sec". Dans ce cas, la femme ne peut pas s’appuyer sur l’éjaculation comme critère de plaisir. Si l’homme dit qu’il a jouit, il faut qu’elle le croit. C’est d’autant plus important que si la femme s’inquiète, l’homme va se sentir très mal. Certains hommes sont aussi dépités que s’ils n’avaient pas d’érection : ils se mettent en retrait et sont tellement obsédés qu’ils finissent effectivement par la perdre.

A savoir : L’homme peut avoir du mal à éjaculer parce qu’il n’a pas la stimulation adéquate au niveau de la couronne du gland ou le corps de la verge et, s’il a l’habitude de jouir avec la masturbation en effectuant la pression nécessaire, la pénétration le laisse plus indifférent parce que le serrement local est insuffisant. Il faut entrer et sortir juste le bout de la verge pour relancer l’excitation de l’homme

Est-ce mal de simuler ?

Ni mal, ni bien. Mais ce n’est pas un avantage pour soi car quand on simule, on en rajoute et après on ne peut plus revenir à la réalité, poursuit-il. La femme qui simule crie plus fort. Le jour où elle a vraiment un orgasme, elle ne va pas crier forcément plus fort. Son partenaire va s’étonner et penser qu’elle n’a pas eu de plaisir alors que pour la première elle a atteint l’extase. Pour l’homme, l’idéal est de savoir comment il fonctionne et de chercher à être plus complice avec sa partenaire au lieu de rester dans l’idée de rechercher la jouissance à tous prix ce qui risque d’être très bloquant.

Ils simulent… mais moins que les femmes !

Les hommes peuvent parfois simuler l’orgasme, c’est vrai ! 20% l’ont d’ailleurs confirmé lors d’un sondage réalisé par le magazine Biba en juin 2012. Cependant, d’après le Dr Sylvain Mimoun, andrologue-gynécologue, "c’est rare, beaucoup plus rare que chez les femmes". Pourquoi ? "Parce qu’habituellement, l’homme a l’avantage de savoir assez vite ce qui lui fait plaisir" répond notre interlocuteur. Le schéma masculin est en effet toujours le même à savoir : érection, éjaculation et plaisir. Chez la femme, c’est loin d’être aussi simple d’où le recours plus fréquent à la simulation !

Les hommes ne sont pas que des robots !

Contrairement à une idée largement répandue, les hommes ne sont pas "toujours prêts" à passer à l’acte ! "Ils ont un sexe mais aussi un cerveau, une libido soumise à la relation, au contexte, même s’ils ont plus de facilité que les femmes à en faire momentanément abstraction. Ils ont aussi des pannes de désir, des fluctuations dans leur plaisir. Donc il ne faut pas immédiatement leur en vouloir de simuler pour rester à la hauteur de cette idée fausse !

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 14/10/2014 à 09:22

Réponse de francisco_varga

. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec les chiffres annoncés dans l'article. Je suis persuadé que la proportion de simulateurs est bien plus importante que celle que l'on pense, mais il s'agit d'un véritable tabou dont personne n'ose parler. Ce n'est pas très important après tout la sexualité d'un homme est très mécanique (c'est ce qu'on lit en tout cas) et surtout agie par un désir de puissance et de reconnaissance plutôt que de lâcher prise et de contacts avec ses émotions.
Le 11/10/2014 à 11:27

Réponse de anny63

Comment un homme peut t il jouir dans une sodomie et atteindre la jouissance personnellement j ai essayer la sodomie mais je ne ressens rien ?....est ce normal