Le désir mimétique

Publié le 10/10/2016 à 21:48

J’aime beaucoup la théorie de René Girard reprise avec talent par Jean Michel OUGHOURLIAN sur notre troisième cerveau.*

Sans doute un peu complexe pour certains d’entre vous mais sûrement pas pour ceux qui savent à quel point nous sommes peu maîtres de nos désirs.

Ainsi, nous serions toujours en train d’imiter nos proches, tout d’abord nos parents bien sûr puis nos amis, nos professeurs, voire nos rivaux. Cela me semble intéressant car cela permet de mieux comprendre encore comment le désir s’éteint ou au contraire s’anime dans un couple.

Vous l’avez sans doute déjà remarqué, rien de tel que de voir son ou sa partenaire courtisé(e) par quelqu’un d’autre pour qu’aussitôt notre envie s’enflamme. Dès l’enfance d’ailleurs ce phénomène entre en jeu. Regardez plusieurs enfants dans une cour de récréation, tous se disputeront pour le même jouet. Quant à la publicité, il y a longtemps qu’elle utilise ce mécanisme.

Cette théorie mimétique vient d’ailleurs ces dernières années d’être démontrée par les nouvelles études sur le cerveau. Nous possédons des neurones miroirs : lorsque nous observons un individu accomplir une action, nos neurones s’activent exactement de la même manière que cette personne et pourtant nous n’accomplissons pas les gestes !

Ainsi, nous nous construisons par identification mais également beaucoup par imitation. Enfin, nous sommes des êtres de désir mais ça, il y a longtemps que je le savais…

*Notre troisième cerveau de Jean Michel OUGHOURLIAN aux éditions ALBIN MICHEL

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 18/04/2013 à 01:03

Réponse de stephyduclos

ca peut marcher en sens inverse aussi non ? Faire expres de faire l'inverse de parents, amis ou autres....alors peut on dire que ces personnes peuvent rejeter les personnes courtisées ?



En tout cas ce que vous expliquez fonctionne dans la vente d'oeuvres d'art !
Le 15/04/2013 à 18:52

Réponse de nicolas84rmc

C'est peut être ce troisième cerveau qui fonctionne à l'envers lors de l'adolescence et l'âge "bête" ? Pour se construire soudainement et s'affirmer :)



Bonne article, merci Brigitte. C'est un peu les causes de l'apprentissage, des liens, des affinité, de l'expérience. Apprendre, mémoirser, refaire, répéter pour qu'ensuite la conscience vienne piocher dans notre inconscient :)