Billet d'humeur de Brigitte : Faut-il interdire la

Publié le 10/10/2016 à 21:47

Il serait question, comme ce fut le cas dans certains pays nordiques, d’interdire la fessée. Loi pour laquelle voterait sans hésiter Pierre LASSUS, un thérapeute que j’apprécie tout particulièrement et qui travaille sans relâche pour lutter contre la violence faite aux enfants.

Alors bien sûr, nous sommes tous d’accord pour que la maltraitance envers les enfants soit sévèrement punie, de là à faire voter une loi contre la fessée ?

Je suis plutôt contre cette idée et je vais vous expliquer pourquoi :

- Tout d’abord de nombreux parents ont du mal à imposer leur autorité et leur interdire ce dernier recours ne fera qu’aggraver leur capacité à se faire respecter tout en les culpabilisant encore plus. Or des parents qui ne savent pas se faire respecter, cela donne de futurs adultes en prise avec le respect de la Loi.

- Ensuite, j’observe le monde animal qui a encore et toujours des leçons à nous donner. Dans le monde animal, je ne connais pas de parents pervers. Je ne connais pas de mâles qui battent leur femelle, et encore moins de femelles qui maltraitent leur progéniture. Or, dans le monde animal, une mère n’hésite pas à rabrouer violemment un bébé qui lui manque de respect, cela n’en fera pas un animal pervers mais au contraire un animal adapté à son espèce.

- Enfin dernier argument et non des moindres, en menant ma petite enquête auprès de nombreux adultes, j’ai constaté que ceux qui étaient pour cette loi étaient presque tous des anciens enfants maltraités ou qui du moins avaient reçu des coups bien trop souvent. Et les adultes plutôt contre cette loi avaient certes presque toujours eu une claque ou une fessée mais reconnaissaient l’avoir mérité et de toute façon, ne doutaient en aucun cas de l’amour que leur avaient porté leurs parents.

Alors bien sûr qu’il faut faire preuve d’autorité sans donner des fessées mais parfois…

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 21/03/2013 à 18:03

Réponse de florestan

Ayant était élever jusqu'à 7 ans par ma grand-mère j'ai connu la fessé et bien d'autre douceurs de mains de façons très différente dans la douleurs, je n'éléve pas mais enfants comme j'ai était élever, je ne dit pas qu'il on pas reçu la fésser, mais il leurs à suffit à tous les cinq de la recevoir une fois pour comprendre!!!

je prefére puni par la crampe de l'écrivain c'est plus éfficace.
Le 17/03/2013 à 22:55

Réponse de Manue

mais parfois faire la maman chat et bloquer ses enfants quand ils vont trop loin, c'est très sain! la chatte n'hésites pas à saisir le cou de son petit et le plaquer au sol pour lui faire comprendre la limite, on ne va pas se coller au sol, lol, mais des alternatives adaptables sont possibles,

je n'ai pas été maltraités et je suis pour cette loi car je pense qu'un enfant n'a aucun moyen de défense face à la violence et que cela n'est que destructeur, j'ai fait des erreurs en tant que mère, j'ai reçu des fessées en tant qu'enfant et je pense que la limite peut éviter cette punission qui n'est qu'un rapport de force sans aucune utilité constructive, mais bien au contraire sème la confusion et ébranle la confiance que l'enfant a en l'adulte.

je suis tout à fait d'accord avec vous, et c'est sur qu'une fessée comme ça est très différent de la maltraitance bien que les effets soient dans tout les cas néfastes.

je travaille à éradiquer cela de mon foyer car si ils me voient faire, cela confirme leur vision d'un monde qui se permet déjà trop de violences (tv, jeux, écoles, adultes, entourage...) mais cela ne se fait pas ainsi et demande de discuter des évènements avec les enfants pour une harmonie du foyer, expliquer ce qu'est la vie ensemble et ce qu'on attend les uns des autres pour que cela se passe bien, sans tomber dans la justification et la culpabilité,

ce n'est pas facile car le foyer est très parasité par les émotions induites par l'extérieur aussi, dans les écoles, au travail et sur les trajets par ex, rien que ça, souvent tout le monde rentre énervés, et il faut faire redescendre la tension, les enfants souvent se déchargent les uns sur les autres et cela rend les choses plus difficile à contrôler, j'avoue que j'aspire à une société plus humaniste qui prendrait en compte l'importance du bien-être pour que les citoyens puissent vivre ensemble et qu'il y aie moins de violence partout, que les parents puissent accompagner leur enfant, grandissant émerveillé, dans un esprit inebranlé, quel richesse pour l'humanité... I HAVE A DREAM ;) merci Brigitte pour votre billets d'humeur :D