Le mariage homosexuel

Publié le 10/10/2016 à 21:29

Pourquoi être pour le mariage homosexuel ?

 

Je sais bien que la polémique du mariage homosexuel a sans doute été lancée volontairement par le gouvernement en place pour faire un peu diversion en ces temps difficiles. Néanmoins, les réactions virulentes ne cessent de me consterner.

Tout d’abord, pour la majeure partie des gens, il ne s’agit pas d’être contre le mariage homosexuel mais plutôt contre le mariage gay. Ce qui prouve bien que notre société accepte volontiers de voir deux filles qui font l’amour ensemble (cela reste l’un des fantasmes majeurs des machos) mais deux hommes qui pourraient copuler ensemble : c’est tout simplement inacceptable.

Je suis également choquée d’entendre des arguments du style : aujourd’hui le mariage homosexuel et demain la polygamie voire même le mariage avec un animal.

C’est méconnaître la définition du couple qui jusqu’à nouvel ordre indique bien la rencontre de deux. Deux humains mais pas forcément. On parle du couple cavalier cheval, du couple de deux équipiers de même sexe pour une épreuve sportive et je pourrai donner d’autres exemples à l’infini.

Cela étant dit, je n’ai jamais compris vraiment en quoi le mariage civil gênait qui que ce soit. Cela prouve bien qu’il y a derrière ce refus d’autres éléments plus ou moins inconscients qui entrent en cause.

La notion de famille évidemment mais si une famille digne de ce nom doit absolument être constituée d’un père et d’une mère, inquiétons-nous car la moitié des enfants ou presque ne sont plus élevés par un couple parental !

Autre élément qui tient une grande place dans ce refus du mariage homosexuel, c’est la sexualité entre deux personnes du même sexe qui est tout à fait inacceptable pour certains.

Soyons un peu ouvert à cette société nouvelle, cessons de nous raccrocher à des repères anciens. Le mariage n’est plus le symbole de la famille mais bien l’union entre deux êtres qui s’aiment. Pourquoi refuser à un individu le droit d’aimer un semblable, surtout qu’il ou elle n’a pas vraiment choisi.

Cela prouve bien qu’il y a encore bien du chemin à faire pour libérer les mentalités par rapport à la sexualité. Quand donc acceptera- t’on que chaque individu puisse avoir la sexualité qu’il a sans être jugé ou pire, stigmatisé ?

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 26/02/2013 à 17:04

Réponse de florestan

Pour moi je pense que les gens ne comprenne pas l'homosexualité et c'est se qui les dérange, deux femmes ou deux hommes ensemble ne sont pas différent des couples hétéro

pourquoi une personne homo serai telle différente de nous?

Notre orientation sexuelle ne se fait pas par l'éducation parentale.

La société change surement mais pas assez vite, il y aura toujours le regard des autres pour porter un jugement.

On ne rejette pas un enfants parce qu'il et homo, se qui font cela devrais déjà commencer par s'intérroger eux même, mais il ne le ferons pas de peur de devoir se juger sois même.C'est mon avis...
Le 26/09/2012 à 21:05

Réponse de stephyduclos

tout à fait ok

ce qui m’horrifie c'est l'idée qu'un enfant puisse être arraché en cas de décès de l'un des deux parents.

quel droit a l'état d'enlever un enfant au parent restant ???

au moins avec le mariage, ils pourront avoir la même protection et vivre en paix!



je ne comprendrai jamais pourquoi les gens s’intéressent tellement à ce qui se passe dans un lit !

ça choquerai moins de savoir un enfant au milieu de deux colocataires femmes qu'au milieu d'un couple homo .

bref, c'et le genre de sujet qui me fait mal à ne pouvoir trouver aucune réponse au pourquoi...

comme ce pauvre garçon que Brigitte a eu une fois à l’antenne qui s'était fait refouler par son père en lui avouant son homosexualité j'e'n ai pleuré et aurais eu envi de le serrer dans mes bras.



Reste à espérer que les humains vont s'assagir et se mêler de leur sexualité avant de mettre le nez dans celle des autres !



Le 21/09/2012 à 00:55

Réponse de nicolas84rmc

Les préjugés, voilà le fléaut de notre société. En quoi un couple homosexuels serait "bestial" ? En quoi serait il moins équilibré et moins légitime ?



Le fou, le déséquilibré, le malsain ne choisit pas sa sexualité. Il y en a partout que ce soit chez les hétérosexuels ou non. L'amour et la bêtise sont universelles. A partir de là il n'y a plus de débat. J'ajouterai que ceux qui jugent souvent ne savent pas expliquer et basent leur jugement sur un vide. Sur le vide qu'ils ont de ne pas se poser les bonnes questions, sur le vide qui engendre la peur. Le mariage homosexuels qu'est ce que cela va engendrer ? Mais rien de plus qu'une officialisation comme chacun peut le vouloir légitimement. C'est un ajout à la liberté et aux droits fondamentaux.
Le 16/09/2012 à 18:16

Réponse de Rosminet

Tout à fait d'accord !

Si je peux me permettre quelques petites remarques qui restent dans ce sujet.

L'adoption : en effet, avec les couples hétéros qui partent en vrille en moins de temps qu'il ne faut pour dire "Ouiiiiiiiiiiiii"... pourquoi pas des homos ? Ca peut difficilement être pire...



J'ai toutefois un reste de programmation sociétale qui me fait dire qu'un enfant, quand il est petit, a plus besoin d'une mère que d'un père. D'où cette pensée que je vous prie de ne pas qualifier de coupable : 2 femmes s'en sortiraient mieux que 2 hommes.



Se souvenir également de l'univers impitoyable de l'enfance, trop souvent idéalisé par les adultes amnésiques des vexations qu'ils ont subies ou fait subir. Un môme avec 2 pères ou 2 mères, imaginez ce qu'il peut se prendre comme remarques blessantes. Qu'on me comprenne bien, ceci n'est pas un argument CONTRE l'adoption. C'est le constat que cette préoccupation n'est jamais prise en compte, et qu'il faudra être encore plus vigilant le jour où ça arrivera. Car ça arrivera, ça arrivera, même si ça fait hurler les plus traditionnels !!! Il suffit de voir le chemin parcouru depuis le PACS.



Et enfin, là, c'est plus épineux, désolé.... La Gay Pride.

Je trouve cette manifestation absolument improductive avec les actions entreprises le reste de l'année.

Comment peux-t-on tenir un discours, auquel j'adhère, du style "les homos sont des gens comme les autres" et faire un fois par an en grandes pompes un défilé de caricature de Cages aux Folles ? J'ai franchement pas l'impression que ça fasse avancer les mentalités...