Quelles bonnes résolutions pour démarrer 2014 ?

Publié le 10/10/2016 à 21:44

Chaque semaine, un dossier sur la sexualité ou l'amour commenté par l'un de nos experts...

Lundi 06 janvier

Nom : HERIL

Prénom : Alain

Profession : Psychanalyste, sexothérapeute et formateur

Les premiers jours de l’année sont traditionnellement ceux de la prise de bonnes décisions pour les mois à venir ? Au rayon des engagements habituels on trouve : arrêter de fumer, faire du sport, faire plus l’amour, méditer … Et souvent on s’aperçoit à la fin de l’année qu’on n’a pas eu le temps de répondre aux exigences (pourtant saines) que l’on s’était imposées ! Il s’agit donc de trouver aussi l’énergie, le courage, l’envie, la joie pour que tout cela perdure et ne s’étiole pas comme neige au soleil !

Alors quelle bonne résolution pour 2014 ? Moi je propose que l’on s’engage à prendre soin de son désir. C’est une partie de nous que nous mettons si souvent de côté sous prétexte qu’il y a des contraintes plus importantes et plus impérieuses. Alors si on mettait la force de son désir en haut de la pyramide de nos besoins ? Je ne parle pas uniquement du désir sexuel mais de notre capacité plus globale à nous engager dans le principe de plaisir, à évaluer nos actes en fonction de ce qu’ils peuvent nous apporter comme contentement, comme grâce, comme jubilation.

Et ne nous trompons pas, le désir n’est pas simple à contacter. Cela demande une grande capacité à lâcher-prise, à se laisser faire, à ne pas toujours tout contrôler…

Si nous acceptons d’accepter une part d’incontrôlable dans nos vies, il me semble que c’est le meilleur atout pour rester proches de notre désir et lui donner la place qu’il mérite !

Mercredi 08 janvier

Nom : MARTIN

Prénom : Bruno

Profession : Sexothérapeute

La meilleure résolution que chacun puisse prendre pour le couple en 2014 est avant tout de beaucoup mieux surveiller sa "communication".

Communication : ce petit "truc" que l'on pratique si couramment et qui laisse tant d'égratignures émotionnelles quand il est mal fait !

Communication : Un mot galvaudé, car dés lors que chacun sait parler, il pense savoir communiquer. Or, les deux termes sont bien différents dans la pratique.

La plupart des couples dérapent d'abord sur des problèmes de communication qui vont créer des échos désastreux par "l'effet papillon" à travers le simple battement d'aile d'une intonation, mimique ou gestuelle inapropriés.

Resolution : En 2014 les bases de ta communication tu maitriseras, et les couples heureux sauront :

- Ecouter l'autre et lui reformuler ce qu'ils ont compris avant de donner leur point de vue, plutôt que de se lançer dans une bataille d'arguments.

- Considérer que ce que l'autre vient de dire semble important et lui faire savoir que nous l'avons enregistré tel quel.

- Dire merci à l'Autre même pour des choses quotidiennes.

- L'encourager souvent.

Et enfin,

- Savoir penser qu'il vaut mille fois mieux vivre heureux que de vouloir avoir toujours raison, d'autant que chacun a ses raisons et personne n'a raison !

ET moi je vous souhaite une bonne année même si je n'ai pas toujours raison !

Vendredi 10 janvier

Nom : PERETTI

Prénom : Marie-Laure

Profession : Docteure en Psychopathologie fondamentale et Psychanalyse - Psychothérapeute

Les lendemains de fêtes, croire que nos mille et unes « bonnes résolutions » vont enfin nous permettre de tout changer, de tout améliorer, de repartir du bon pied, d’arrêter telle manie, telle mauvaise habitude, telle addiction n’est qu’une illusion perdue d’avance.

Les bonnes résolutions sont comme les conseils, elles n’engagent que ceux qui les formulent ou ceux qui y croient.

Postées sur un réfrigérateur, au bureau, dans l’agenda, elles ne sont là que pour se donner bonne conscience. Surtout si la liste, longue comme le bras, braque immédiatement, du fait de sa longueur, toute personne qui aurait souhaité y mettre du sien, permettant ainsi de renvoyer au lendemain ce qu’il aurait fallu faire le jour même.

Alors que décider ?

Commencer par un check-up complet. Suis-je heureux, bien dans ma peau, attentionné à mon égard et à l’égard de ceux que j’aime ?

La moindre réponse négative à l’une de ces questions engage derechef un questionnement complet sur soi-même. Les réponses à ce questionnement permettront de soutenir, d’organiser avec sincérité la hiérarchie à leur donner.

S’il y a des choses à changer, il convient de procéder par ordre d’importance et de sélectionner le point qu’on souhaite faire évoluer. Avec un objectif simple, la contrainte sera douce, le combat avec soi-même étant le plus difficile. Un beau matin, on s’aperçoit qu’on a gagné la partie. Une petite victoire remportée est promesse de victoires futures. « La partie vaut mieux que le tout »[1].

 

[1] Hésiode, Les travaux et les jours, 7 siècles avant Jésus-Christ

Dimanche 12 janvier

L'avis de Brigitte :

Le début d’année est sans doute la période durant laquelle nous aurons tendance à prendre le plus de résolutions. Ce qui ne veut pourtant pas dire que nous les tiendrons !

Voilà pourquoi le premier conseil que je vous donnerai, c’est surtout de ne pas prendre de trop grandes résolutions. Juste des petits changements afin de pouvoir vous y tenir.

Commencez par faire le bilan de votre année 2013, qu’est-ce que vous n’avez pas apprécié ? Comment auriez-vous pu agir pour que ces événements négatifs soient moins désagréables pour vous ?

Si vous faites cette mise au point sérieusement, vous aurez déjà pris une bonne résolution sans vous en rendre compte. Car la première manière d’être acteur de sa vie, c’est de prendre ses responsabilités en reconnaissant ses erreurs au lieu de projeter sur les autres la cause de nos malheurs.

Et bien sûr, cela est également vrai en ce qui concerne le couple. Très souvent, nous incriminons notre partenaire parce qu’il n’agit pas comme nous voudrions. Nous ne sommes alors pas avares de reproches mais en examinant un peu mieux la situation, nous pourrons toujours, par un comportement différent, améliorer la relation. C’est la bonne résolution que je vous propose : essayez en 2014 de faire plus de compliments que de critiques. Voyez le côté positif de votre histoire et acceptez les différends inhérents à une vie à deux.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 12/01/2014 à 13:14

Réponse de CheyN

Comprendre et accepter son propre fonctionnement intérieur et pouvoir en toute confiance voir le verre à moitié plein que nous offre l'autre.



Que le meilleur de 2013 soit le pire de 2014!