Les rencontres de l'été sont-elles de belles histo

Publié le 10/10/2016 à 21:41

Chaque semaine, un dossier sur la sexualité ou l'amour commenté chaque jour par l'un de nos experts...

Lundi 22 juillet

Nom : HERIL

Prénom : Alain

Profession : Psychanalyste, sexothérapeute et formateur

L’été est un moment romantique en soi. Les contraintes professionnelles avec leurs lots d’horaires précis, de réunions, de déplacements dans les transports en commun sont loin et toutes les préoccupations ne sont tournées que vers un seul point : l’organisation de l’agréabilité. Les vacances sont un moment vacant, une suspension où l’on se donne le droit de penser à soi et à ce qui peut nous faire plaisir et nous procurer du contentement…

Il est évident que dans ce contexte (d’autant plus que les corps sont plus dénudés qu’à l’ordinaire !) on regarde les autres différemment et qu’on laisse le désir circuler avec plus de liberté et d’allant ! Alors oui, les histoires d’amour peuvent éclore ! Facilement et avec une intensité qu’elles n’ont peut-être pas à d’autres moments de l’année ! Et il n’y a aucune raison de penser que ces histoires ne sont pas belles et puissantes !

Le seul bémol est leur pérennité ! Car une fois passés ces instants magiques à contempler les couchers de soleil, à se laisser aller à des siestes languides, à déguster un bon rosé sous la tonnelle…la réalité rugueuse reprend ses droits. Et l’éloignement géographique qui ne posait pas de soucis en août devient un frein majeur à la relation en septembre…

Accepter l’intensité de l’éphémère voilà sans doute la leçon à retirer de ces moments de désirs singuliers et estivaux.

Mardi 23 juillet

Nom : PERETTI

Prénom : Marie-Laure

Profession : Docteure en Psychopathologie fondamentale et Psychanalyse - Psychothérapeute

L’été, saison de la chaleur et des jours les plus longs, apogée de la fructification des belles plantes, autorise le soleil à regarder d’un œil complice les débuts d’une belle rencontre amoureuse.

Quelle joie de se rencontrer sur une plage, dans un restaurant ou un night-club lorsque les soucis sont restés à la maison et que nous sommes dégagés des contraintes habituelles, travail ou études.

Par conséquent l’été, du fait de son contexte, est propice à une belle histoire d’amour. Quant à savoir si elle durera, les facteurs de réussite sont si aléatoires qu’ils risquent fort de mettre un terme rapide à cette flambée amoureuse. La distance et le retour du quotidien alourdissent ce qui semblait léger, agréable et romanesque.

Néanmoins, lorsque l’amour tendre, la complicité prennent le relais, alors cette belle histoire d’amour permettra à chacun d’écrire ses lignes et rédiger ses chapitres pour aboutir à un récit au long cours.

Mercredi 24 juillet

Nom : KARILA

Prénom : Laurent

Profession : Médecin (Psychiatrie et Addictologie)

L’été est propice à de nouvelles rencontres. Un homme, une femme…Une femme, une femme…Un homme, un homme. Des histoires naissent. Une rencontre l’été peut aboutir sur un grand amour. Une simple amourette de vacances se transforme en vraie histoire ou au contraire, reste sans suite.

L’édifice d’une relation estivale sera consolidé par le rapprochement et la compatibilité des 2 êtres au retour des vacances.

L’été n’est certainement pas prédictif de la qualité future d’une relation amoureuse mais est un facteur environnemental non négligeable.

Jeudi 25 juillet

Nom : ARLIN

Prénom : Philippe

Profession : Sexo-thérapeute

Cupidon semble particulièrement aimer le soleil car en cette période estivale il fait souvent feu de tout bois. Qui n’a pas un jour ramené dans ses bagages le souvenir d’un coup de cœur, si ce n’est d’un coup de foudre ? Belle histoire de vacances sans lendemain, ou début possible d’une grande histoire ? Que dire de ces amours qui prennent racines dans un rayon de soleil ?

Vouloir répondre de manière tranchée ou définitive à ces questions est impossible. Car l’amour se moque du contexte, il s’épanouit sous le soleil de l’été, sur une serviette de plage comme au cœur de l’hiver près d’un feu de cheminée ; dans l’ambiance détendue des vacances ou dans l’univers stressé du travail. La question n’est effectivement pas là, et il est évident que les « coups de foudre de l’été » ne sont pas des coups de foudre de seconde classe, pour autant cela ne suffit pas et construire un grand amour dépend de plein d’autres choses !

Commençons tout simplement par la proximité géographique, si la rencontre se fait avec une personne qui vit très loin, les chances d’avenir s’en trouvent énormément diminuées. Il en va ainsi des différences culturelles, sociales et de la rencontre avec l’autre au quotidien, toutes ces différences qui sont estompées voir gommées par les vacances et qui ne manqueront pas d’apparaitre.

Alors rencontrer l’homme ou la femme de sa vie en vacances, rien d’impossible mais il faudra surmonter le passage à la vie de tous les jours. C’est un peu comme une course avec un handicap au départ, on peut la gagner mais il va y avoir du sport pour atteindre l’arrivée….

Vendredi 26 juillet

Nom : MARTIN

Prénom : Bruno

Profession : Sexothérapeute

L'amour ou "l'amourette" laisse des traces bien plus profondes et magiques en été. Tout simplement parceque notre envie de l’autre monte avec la température extérieure ou s’accommode mieux de la paresse des vacances que de la frénésie du quotidien . La lumière et la chaleur, alliés de la sensualité et les beaux jours nous conduisent à laisser tomber nos couches de vêtements. Les jupes des filles raccourcissent, les bras et les jambes s’exhibent, la peau se montre. Nous retrouvons ce gôut de paradis perdu qui fleure bon le romantisme. Les étoiles, la mer, la nature, placent l'autre dans un écrin tout droit sorti d'un roman rose. C’est comme si, soudain, il flottait dans l’air un parfum de luxure. Nous pouvons passer des heures aux terrasses des cafés, à regarder passer les filles et en devenir amoureux le temps d'un clin d'oeil car l'oisiveté est un stimulant de la disponibilité amoureuse ainsi qu'un aphrodisiaque purement naturel. Nous disposons de tout notre temps pour les fantasmes, les rêves et notre créativité circule mieux dans l'air chaud que poussées par les vents du pôle. Enfin, la menace d'un temps furtif, d'une fin des vacances inéluctable, créent aussi un système de manque à venir propice au désir, à l'amour et à l'urgence d'aimer avec une forte intensité.   Qu'elles soient torrides ou "ombrageuses" les rencontres en été se classent souvent dans nos plus beaux moments amoureux.     Samedi 27 juillet

 

L'avis de Brigitte :

Certaines enquêtes montrent que la première fois a souvent lieu durant les vacances mais cela ne signifie pas forcément que l’histoire durera. Les vacances sont propices aux rencontres amoureuses et sexuelles, tout d’abord parce que nous sommes plus disponibles et détendus mais aussi parce que nous serons en contact de personnes nouvelles et différentes.

Car durant l’année, c’est tout particulièrement vrai pour ceux qui ont un travail fixe, nous n’avons pas toujours l’occasion de rencontrer beaucoup de monde, d’autant que le quotidien peut nous rendre assez peu disponible.

Bien sûr, une rencontre durant l’été peut se transformer en une relation durable mais malheureusement, de nombreux paramètres peuvent l’entraver et l’aventure risque alors d’être sans lendemain.

En voilà quelque uns : 

Notre partenaire est sorti de son contexte, il est bronzé et détendu, nous sommes sous le charme mais, une fois les vacances terminées, la réalité nous rattrape.

L’un ou l’autre des partenaires n’est pas vraiment disponible et la romance ne peut durer que le temps du séjour. Ensuite, les rencontres seront trop compliquées

La distance séparant les amoureux est trop importante pour que la relation puisse s’installer sur la durée.

Mon conseil : profitez de vos vacances, vivez une aventure si vous en avez l’occasion mais ne vous emballez pas trop vite…

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter