Le pont à ressort

Publié le 10/10/2016 à 21:39

La position paraît simple mais il faut néanmoins une partenaire assez souple sinon elle peut se faire mal au dos avec les jambes ainsi relevées d’autant que l’homme appuie de tout son poids sur le corps de sa compagne. Quant à lui, il doit avoir une bonne paire d’abdominaux s’il veut pouvoir mener à bien le coït avec des mouvements suffisamment intenses.

Cela donne à la femme l’impression d’être soumise, d’être prise sans pouvoir se défendre, c’est une sensation qui excite de nombreuses femmes.

En effet, dans cette posture, elle reste assez passive et ne peut pas vraiment participer au coït, c’est donc son partenaire qui va en donner le tempo.

Dans cette position, l’angle de pénétration est assez profond, il faut donc qu’il reste attentif aux réactions de sa maîtresse afin de ne pas lui faire mal. En revanche, les cuisses jointes, le vagin est plus serré ce qui donne évidemment des sensations exquises.

De toute façon, la position est particulièrement érotique et c’est une bonne variante du missionnaire. On peut tout à fait varier de l’une à l’autre. Il suffit de veiller à ne pas laisser le pénis sortir, pour cela n’hésitez pas lorsque vous changez de posture de tenir votre sexe avec une main. Cela évite une sortie qui casse souvent la montée du plaisir.

Attention toutefois de ne pas avoir de gestes trop brutaux avec les pieds sinon la femme peut blesser la bouche ou le nez de son amant qui se trouve juste au niveau de ses pieds, il peut d’ailleurs en profiter pour lui embrasser, c’est une caresse pleine de sous-entendus…


Sinon, je vous propose une variante pour les couples un peu moins souples ou moins jeunes ! Madame peut se mettre au bord du lit ou au bord d’un fauteuil, ainsi Monsieur pourra mettre ses genoux à terre et il sera plus à l’aise tandis que sa partenaire n’aura pas à supporter tout le poids de son corps.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter