La toupie

Publié le 10/10/2016 à 21:37

Cette position fait partie des positions sur le côté. L’homme se trouve en effet allongé sur le côté, disons droit et la femme vient s’empaler entre ses cuisses mais elle reste assise, se tenant sur ses bras ou s’allonge un peu.

Cette position favorise tout un jeu de jambes qui permet des plaisirs raffinés. L’amante peut tout à loisir tourner autour du sexe de son partenaire, l’enserrant plus ou moins au grès de son envie.

Ses mouvements de bassin entretiennent la vigueur du mâle. Elle peut aussi tout à loisirs masser son sexe contre les fesses de son partenaire.

De nombreuses variantes sont possibles dans cette position, le seul inconvénient, les amants ne peuvent pas s’embrasser ! Mais l’imbrication des corps favorise l’excitation des zones érogènes

Mais les mains ne restent pas inactives.

Sachez que cette posture exige une certaine souplesse pour les deux participants et demande une écoute et un contrôle réciproques.

La verge doit être bien rigide sinon elle risque de sortir de son étui au moindre mouvement de bassin de la femme.

Variantes :

- Cette dernière peut relever une jambe de son partenaire, cela lui donne plus d’emprise, elle devient ainsi dominatrice mais elle pourra aussi être pénétrée plus profondément. - L’homme s’allonge mais garde le haut du corps relevé, il se pose sur son coude. Dans cette position, il ressemble presque à une statue grecque et la femme a l’impression de lui faire l’amour comme s’il s’agissait d’un homme objet.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter