L'invité du jour : Docteur François PARPAIX

Publié le 10/10/2016 à 21:37

Nom : PARPAIX

Prénom : François

Profession : Sexologue et thérapeute de couple

J’écoute depuis de nombreuses années, les difficultés sexuelles et sentimentales de mes patients ainsi que leurs souffrances existentielles et conjugales.

Répondre à leurs attentes et leur apporter des solutions est ma première préoccupation. La référence au corps doit y trouver une place pleine et entière, après une évaluation précise, dans un climat détendu et dédramatisant.

Ma seconde préoccupation, toute aussi importante à mes yeux, est d’informer, éduquer, sensibiliser le grand public avec légèreté et humour. Mon travail d’auteur et celui de comédien m’ont beaucoup aidé.

En cela, ma démarche est convergente avec l’esprit d’ouverture avec lequel s’exprime Brigitte que je remercie de m’accueillir sur son site. 

Je livre aux éditeurs ce mois-ci, un roman pédagogique sur le couple et la sexualité. Je joue sur scène une conférence-spectacle: « Les confidences d’un sexologue » qui sera bientôt suivie de quatre ateliers : « Week-end Couples et Sentiments » d’ici fin 2013.

Travailler en m’amusant et en partageant avec bienveillance : ma devise depuis toujours et pour longtemps encore !

L'avis de Brigitte :

François PARPAIX est sexologue mais c’est surtout en qualité d’humoriste que je l’ai découvert. Ses deux talents, à priori peu compatibles, il les marie avec brio. Je pense même que sous son humour, certaines vérités sexologiques passent mieux. Néanmoins, pour répondre aux patients, ses connaissances médicales sont un atout supplémentaire.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 15/10/2013 à 21:22

Réponse de francoisPARPAIX

Bonjour :

Si je résume bien, et en ne raisonnant qu’à partir de vos seuls propos (et sans l’avis de votre compagnon), vous avez 43 ans, vous êtes maman de 2 grands enfants qui ont quitté le giron familial et vous vous retrouvez face à face pour encore un paquet d’années. En attendant de pouponner vos futurs petits-enfants, le quotidien de la vie de couple continue. Pour le meilleur et le… moins bon !

Partant d’une libido moyenne, la belle au bois dormant semble s’être réveillée et révélée à travers le libertinage en couple, tant que cela reste un petit plus conjugal, mais pas trop… pour la plus grande satisfaction d’un mari à forte libido.



Le problème : mari, grand consommateur de porno, faisant du chantage devant mon refus de beaucoup plus pratiquer le libertinage sous toutes ses formes. Il menace de s’autonomiser totalement dans ce type d’activité…

La demande : comment satisfaire mon mari et rester en accord avec mes propres besoins sexuels ?

L’enjeu : la séparation

Les causalités évoquées : sa forte libido, sa dépendance à tout ce qui a trait à la pornographie et au sexe.

Le climat conjugal : il semblerait qu’en dehors de la question de la sexualité, le reste fonctionne à merveille sauf… qu’à ce stade : je pleure, je craque quand lui, crie, menace, s’énerve, m’ignore, est désagréable et fait du chantage.

Besoins sous-jacents : vous vous contentiez d’avoir retrouvé des couleurs en pratiquant le libertinage : être regardée, se sentir désirée, être stimulée partout sur son corps, jouir ne pouvait que vous faire du bien et vous griser… sauf que ce seuil d’excitation n’est plus suffisant en fréquence (et peut être en intensité) pour votre mari. Vous avez raison de résister. Il en va de votre intégrité psychique et de votre identité de femme. La question est de savoir dire « non » avec talent : détermination et sensualité. Votre mari reconnaît qu’il ne peut vous imposer quoique ce soit, mais est dépendant de ce type de jeux. Du coup il se livre à un harcèlement moral et ne vous laisse aucune alternative : « C’est comme ça ou je vais voir ailleurs ! » A vous de savoir si sa menace est compatible avec votre projet de couple... Il semble que non.

Mon conseil : vous devriez consulter en couple, un thérapeute sexologue et de couple, qualifié, pour un recadrage et une mise à plat d’une situation complexe en apparence, mais relativement simple à résoudre. Il semble tenir à vous. Il est aussi possible que rassurée d’un point de vue narcissique, le besoin de libertinage ait un peu perdu de son intérêt pour vous. L’inverse a opéré pour votre mari. Resterait aussi à définir la qualité de toutes les autres formes d’intimités dont un couple est constitué pour cultiver et renforcer le désir.



Le 14/10/2013 à 16:55

Réponse de valluchri

Bonjour ; je suis toute nouvelle sur ce site



Voilà, mon mari et moi nous nous sommes connus très jeunes(lui 18 moi 16), et nous partageons notre vie depuis maintenant 27 ans, avec 2 enfants, qui ont maintenant quitté la maison.

Je n'ai jamais eu une forte libido, mais d'année en année, celle ci s'est renforcée.

Nous avons depuis quelques années cotoyé le monde du libertinage, que ce soit en boite ou chez des hommes, ou couples. Le fait d'âtre le désir de 2 hommes à la fois me plaît.

Mais nous ne sommes pas des pratiquants réguliers.

Et c'est là où nous traversons une crise...

J'aime comme expliqué ci dessus, de temps en temps sortir en boîte, mais je ne veux pas que celà devienne le moteur de notre couple, car ce que j'aime, c'est justement que ce n'est pas une habitude. Par contre mon mari est très demandeur, à tel point que depuis quelque temps, il se met à devenir désagréable, voire il m'ignore. Hier, j'ai craqué, et en pleurs, je lui ai dit que nous avions plein de points communs(moto, quad, voyages, resto, lecture, ...) et que ce n'était pas bien qu'il soit désagréable parce que je ne voulais pas chaque WE, rencontrer un h ou un couple. Il me dit que me voir me faire prendre l'excite. Qu'il voudrait que ce soit fréquent.

Hier donc, il m'a répondu qu'effectivement, il reconnaissait qu'il n'avait pas le droit de me demander celà ; et que désormais, il chercherait une femme pour lui seul, et partirai quand bon lui semble, nuit, WE, et qu'il me préviendrait au dernier moment.....

Je lui ai dit que pour moi ce n'était pas un couple cette façon de vivre!! Et il m'a répondu qu'il "avait besoin de cul, que c'est vrai cela tournait à l'obsession" mais qu'il ferait comme çà!!

Je lui ai proposé une séparation, qu'il refuse parce que l'on s'entend bien au quotidien...

Je ne sais plus que faire...J'ajoute que mon mari, du matin avant le travail, au soir jusqu'au coucher, est sur sa tablette en train de lire des récits candaulites, ou des photos de femme ...

Aidez moi à y voir plus clair svp

Merci