Le plaisir d’écrire

Publié le 02/08/2017 à 18:57

Loin de Paris, dans mon petit univers, entourée de mes animaux, je prends le temps de vivre et j’écris…


Mon rêve aurait été de vivre de ma plume, afin de me sentir libre d’aller et venir au gré de mes désirs dans la capitale. Mais mon travail à l’antenne m’apporte bien des joies et je suis sans doute plus apte à transmettre par le biais des ondes que par les livres.


Depuis quelques jours, j’ai repris ce manuscrit commencé il y a quelques temps.


Il faut dire que l’écriture demande tout de même une sacrée discipline et du temps devant soi. Je me sens souvent peu disponible dans mon esprit pour écrire après une journée parisienne.


J’aime faire cette comparaison : pour écrire, c’est comme pour faire l’amour, il faut un sas de décompression.


Voilà pourquoi c’est toujours durant les vacances que je parviens à avancer dans mes différents écrits.


Le succès de mon premier livre « Moi, la scandaleuse » m’avait encouragée à continuer et c’est grâce à Jacques SADOUL que j’ai osé écrire mon premier roman.* Puis d’autres ouvrages ont suivi.


Je termine à présent un livret sur la sensualité qui accompagnera un jeu de cartes permettant aux amants de développer leur sensualité.


Donc, je m’installe devant l’écran de mon ordinateur et je me laisse emporter par mon imagination. Les mots coulent plus vite que mes doigts sur les touches du clavier. Parfois, un terme se glisse à la place d’un autre et ce lapsus littéraire m’intéresse toujours car il est révélateur d’une part de moi.


Après un certain temps, en général au bout d’une heure, une heure et demi maximum, je me lasse. Alors j’arrête pour faire autre chose mais à chaque fois je me sens bien, en total accord avec moi-même. L’écriture m’apaise, me ressource.


Je ne peux que vous conseiller vous aussi d’écrire. Pas forcément dans le but d’être publié. J’ai moi aussi écrit des tas de choses juste pour moi. Ecrire, c’est s’accorder du temps rien qu’à soi. C’est entrer en résonance avec la part la plus intime de soi…




*"La femme modèle" paru directement aux éditions J’ai lu, dirigées à l’époque par Jacques SADOUL

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 07/08/2017 à 10:03

Réponse de CheyN

Rien que de vous imaginer pianotant lascivement est un roman en soiE Brigitte ... !!! ^=^

Je pense qu'il existe au moins autant de façons que de sensorialités pour être Source d'impression pour d'autres comme pour soi-même :: par vos films, vos livres, vos photos, votre voix Vous en êtes un riche exemple Brigitte !
Si personnellement je préfère l'écrit à l'oral pour m'exprimer, je crois que c'est dû à ma plus grande affinité avec la qualité de Présence intime et silencieuse que la lecture ou l'écriture permettent...
Et c'est par le regard et l'écoute que je vous lis le mieux Brigitte d'ailleurs :: en effet c'est principalement à travers votre voix imagée de mots et de photos par vous choisis par ici ou sur les ondes que j'ai pu imprimer en moi une Voie de Femme qui me parle.
Un lien subtil qui ne cesse de se tisser encore cet été où je découvre avec délectation La plume d'Emma Cavalier, que vous aviez dit apprécier dans une de vos émissions (sûrement avec Franck SPENGLER comme invité?).

Quoiqu'il en soit, ce billet donne encore plus envie de prendre soin d'exprimer nos impressions, vous ne trouvez pas ?! ^=^
Le 03/08/2017 à 15:14

Réponse de Fran

Que de bon conseils tu nous donnes Brigitte .....MERCI !