Comment avaler ?

Publié le 10/10/2016 à 22:19

Je sais bien que pour certaines, déjà l’idée de la fellation leur donne envie de vomir, alors avaler est mission impossible. Mais pour celles qui aimeraient bien mais qui ne sont pas fan du goût du sperme, voilà quelques conseils pratiques.

Il faut d'abord savoir que l’homme se sent souvent particulièrement aimé si sa partenaire avale sa semence, c’est un symbole en quelque sorte, une preuve d’amour intense.

Tout d’abord, ne vous amusez à ça que si vous êtes tout à fait sûre de votre partenaire, sinon bien sûr le préservatif s’impose.

Donc, au moment où ça vient, vous ressentez quelques spasmes rapides de la verge, laissez le liquide couler au fond de la gorge et surtout : avalez d’un seul coup. De cette façon, vous ne sentez presque rien car l’éjaculat n’aura pas eu le temps de se déposer sur la langue or c’est celle-ci qui nous donne la sensation du goût.

De même, vous n’aurez pratiquement pas de résidu de sperme dans la bouche. Vous pouvez ensuite discrètement vous rincer la bouche avec votre propre salive que vous faites circuler sur la langue et les joues et le tour est joué.

Enfin, pour améliorer le goût, l’homme doit boire beaucoup. À conseiller tout particulièrement : le jus d’ananas ou manger de la cannelle. Enfin pour les réfractaires, il reste toujours et encore le préservatif.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 21/10/2016 à 17:02

Réponse de Véronique1

Ah!! Mon couple adore les fellations mais je n’aime pas le gout du sperme... Bon j'en avais marre de ne pas lui faire plaisir, du coup j'ai commencé à regarder et j'ai repérer qu'il y a énormément de produits pour le sexe oral. J'achète ici de nombreux sprays de saveurs, lubrifiants et compléments pour faire face au mauvais gout du sperme ici : Sexe oral - sex shop en France
Le 28/04/2016 à 23:09

Réponse de Lady-LNA

Je suis d'accord,bien que pas fan de la fellation,pour lui faire plaisir,je la faisais durer,et j'avalais d'un seul coup, comme un medicament,et ensuite du bout de la langue je relechais la sois disant dernière goutte.