La journée des femmes

Publié le 11/10/2016 à 06:57

Tout au long de l’année, de plus en plus de Journées ont été instaurées, certaines passent assez inaperçues, ce n’est pas le cas de celle des femmes qui est largement commentée par les médias. Même notre Président y a fait allusion - juste après avoir rencontré le prince héritier d’Arabie Saoudite mais bien sûr, il aura insisté pour que le prince améliore le sort des femmes dans son pays !

Justement, il me semble qu’en France le combat est gagné et j’irai même jusqu’à penser que certaines féministes, en donnant trop souvent aux femmes le rôle de victimes, jouent un jeu dangereux. Car pour être libre, il vaut mieux sortir de ce rôle.

En revanche, dans le monde, de nombreuses femmes sont encore excisées, lapidées, torturées, tuées dès la conception, simplement parce qu’elles sont d’identité féminine.

Alors, chez nous, ne tombons pas dans le panneau de ces discours pervers et racoleurs sur la violence faites aux femmes.

Même si, bien sûr, je suis consciente qu’il y a encore de nombreuses violences, je déteste ce consensus qui nous donne bonne conscience à nous les femmes mais qui nous montent contre les hommes.

Aucun homme digne de ce nom ne peut être d’accord avec l’un de ses homologues qui bat sa femme, aucun homme digne de ce nom ne peut cautionner le viol.

Alors aidons plutôt les femmes à devenir autonomes au lieu de nous matraquer avec tous ces drames subis au quotidien. 

C’est formidable d’être une vraie femme avec un corps de femme qui permet d’enfanter mais aussi de jouir. Une femme qui sait dire oui mais qui sait aussi dire non car elle se respecte. C’est tout simplement formidable d’être libre d’être ce que l’on est…

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter