C’est quoi un bon amant ?

Publié le 10/10/2016 à 22:17

Chaque semaine, nous vous proposons un dossier commenté par certains de nos experts... Et Brigitte, bien entendu !

À chaque nouvelle rencontre, la peur de ne pas être à la hauteur vous prend au ventre. Enfin, sauf si vous êtes un étalon plein d'assurance ! Pour tous les autres qui n'osent pas demander à leurs partenaires ce qui ferait d'eux un meilleur amant, voici quelques conseils qui vous aideront sûrement. 

François Parpaix

Médecin sexologue et thérapeute de couple 

« Amant : personne qui aime d’amour et qui est aimée », dit le petit Larousse. 

La nature a tout inventé et l’Homme à peu près tout testé en matière de sexe. La sexualité s’est complexifiée devenant sociétale et culturelle, attentive au plaisir partagé dans le respect de l’un et de l’autre, jusqu’à imaginer un amant idéal. Beaucoup l’ont rencontré sous le coup de la passion amoureuse et puis il s’est envolé. Alors, talent inné ou acquis ?

« Bon » amant sous-entend qu’il y en a de moins bons, voire de mauvais… Il s’agit bien d’une compétence sauf que certains sont plus doués que d’autres… au début du moins. Tendre vers plus de complicité érotique, sensuelle, voluptueuse, ludique et festive suffit amplement à faire de vous un ou une bon(ne) amant(e) et est à la portée de chacun. 

Ce savoir-faire et ce savoir être avec l’autre dans l’échange amoureux et sexuel passe par une maîtrise des lois du corps afin de mieux gérer cette petite chose fragile qu’est l’excitation sexuelle. Point besoin d’être doué. Il suffit de repérer, et de moduler pendant l’acte sexuel, la montée de votre excitation sexuelle et du plaisir qui l’accompagne dans la fluidité des mouvements du corps, du bassin en particulier, en jouant sur les rythmes, l’intensité, l’amplitude, accompagnés d’une bonne respiration abdominale… Tout cela en fonction de son ressenti intime sexuel et émotionnel et en miroir de celui de l’autre. 

Un préalable, avoir fait tomber ses peurs, corrigé ses a priori sur le sexe, sur l’amour et sur la relation à deux, pour laisser place à la fantaisie et à l’imagination érotiques. 

Pour conclure, je reprendrai le sous-titre (légèrement modifié) d’un livre* où je tentais de définir très simplement ce qu’est un bon amant: « Quand l’harmonie entre les corps sexués conduit à l’harmonie entre les êtres aimants » 

* « Pour être de meilleurs amants » F. PARPAIX , éditions R. Laffont, 2004.

 

L'avis de Brigitte

Être un bon coup, voilà sans nul doute la préoccupation principale des jeunes adolescents. D’autant que la pornographie a développé ce culte de la performance. Néanmoins, ce besoin de se sentir puissant a toujours existé chez l’homme. D’ailleurs certains devenus impuissants ne supportent pas cet état et peuvent aller jusqu’à se suicider. 

Or, lorsqu’on pose la question aux femmes de ce qu’elles attendent d’un homme, la réponse n’est pas de l’ordre de la puissance mais plutôt de l’attention. Alors certes un bon amant doit être attentif mais attentif à quoi ?

À quelques gémissements voluptueux ? À quelques signes d’abandon total ? À des envies d’aller plus profond, plus fort ? Les caresses ont souvent au moins autant d’importance que la taille de la verge.

Rassurez-vous messieurs aucune femme ne cherche un amant avec un décimètre dans son sac. 

Bien sûr le pénis doit être rigide parce que cela nous rassure sur notre pouvoir de séduction. Pour le reste, le vagin est suffisamment adaptable. 

Quant à cette notion de performance sexuelle, personne n’est capable d’en donner une définition satisfaisante pour tous. Combien de temps l’homme doit pouvoir maintenir son érection ? Un temps qui varie en fonction de sa partenaire, de la situation. Et quand bien même il y a des ratés, si l’entente est harmonieuse, la bonne humeur fera oublier cet incident et les amants seront prêts à se retrouver rapidement pour d’autres ébats.

L’acte sexuel n’est pas un exploit mais seulement un moment d’intimité partagé.

Voilà néanmoins deux règles à retenir :

La précipitation est toujours mauvaise conseillère, vivez l’instant présent sans être pressé de conclure. Ne pas réduire l’acte sexuel au coït, pensez aux préliminaires (sans vous sentir obligé d’être en érection) Perdre du temps à cet instant, c’est en gagner pour la suite.

Et retenez cet adage : « la femme se détend, l’homme se tend et le couple s’entend »

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter