SIDA et prévention

Publié le 10/10/2016 à 22:14

Le 1er décembre, comme chaque année depuis maintenant 23 ans, c’était la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Malheureusement, cette journée au fil du temps passe de plus en plus inaperçue. Comme si le SIDA était devenu une maladie bénigne. Bien sûr les progrès sont énormes mais, être séropositif n’est pas anodin et quelques précautions simples permettent pourtant d’éviter de se retrouver contaminé.

Alors pourquoi ce silence ? Je pense, qu’une fois de plus, tout ce qui touche de près ou de loin à la sexualité est mis de côté. Parler du SIDA c’est avouer qu’on a une sexualité perverse ou en tout cas trop forte. Le SIDA resterait une punition encore dans l’esprit des gens. Pourtant, les virus n’ont aucun état d’âme ! La morale n’a rien à voir là-dedans. 

La prévention est de moins en moins reliée par les médias et résultat, les jeunes sont de plus en plus touchés. Ces deux dernières années le nombre d’ados qui ont découvert leur séropositivité a nettement augmenté. 

Pourtant il serait possible d’éradiquer assez rapidement le SIDA au moins en France. Il suffirait de diffuser ces quelques informations.

Être séropositif et suivre un traitement nous rend pratiquement sain, c’est-à-dire non contaminant. Malheureusement, environ 30 000 personnes en France ignorent leur séropositivité et donc contaminent « en toute bonne foi » leurs semblables tout en se mettant eux-mêmes en danger. 

Ce n’est plus la maladie des homos et pour preuve en 2013, 55% des gens qui ont découvert leur séropositivité dernièrement étaient des hétérosexuels !

Il faudrait donc inciter publiquement les gens à aller faire des tests de dépistages gratuits et anonymes. De même, de plus en plus de gens se retrouvent contaminés à cause sans doute de l’infidélité de plus en plus fréquente dans tous les niveaux sociaux et les tranches d’âge. 

Ne faisons pas de morale mais rendons les gens responsables. 

Toute relation adultère devrait au moins au début, être protégée. Pour soi mais aussi par respect pour son partenaire ! 

Demander le port du préservatif n’est pas un manque de confiance ni un manque d’estime. C’est tout le contraire ; je serais inquiète face à un homme qui n’évoque pas le sujet.

L’épidémie est bien réelle et seul le préservatif permet de l’éviter. On se fait vacciner contre la grippe mais on oublie le préservatif. À choisir, vous préférez attraper la grippe ou cette saloperie de virus ?

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 03/12/2015 à 11:29

Réponse de rouquinette

Vive la grippe !!!!!

Bravo pour ce très bon rappel simplement expliqué ....

Malheureusement nous sommes entourés de pas mal d'irresponsables (H ou F)...ça n'arrive pas qu'aux autres ....