Faire l’amour à trois, pour qui et pourquoi ?

Publié le 10/10/2016 à 22:13

Toutes les semaines retrouvez nos experts, thérapeutes pour un dossier sur l'amour, le couple ou la sexualité... Avec en plus le regard de Brigitte, évidemment !

Et si l'on passait du fantasme à l'action ? Dans nos dossiers cette question revient souvent car sa réponse doit être largement considérée. Alors cette fois encore, nous vous donnons toutes les cartes afin que vous ayez le meilleur jeu possible ! 

 

Philippe Arlin 

Sexologue - Sexothérapeute

Dans le monde amoureux le triangle est rarement une bonne figure car trop souvent un des points est laissé de côté… Si la notion de plan à trois est une idée particulièrement chère à beaucoup d’hommes, il convient d’être prudent quant à sa réalisation. Le premier point à prendre en compte (si bien entendu nous sommes entre trois individus pleinement consentants), c’est : qui fait quoi ?

En effet le risque est de rendre très vite le jeu déséquilibré, à moins que cette troisième personne n’assume pleinement une position de voyeurisme.

Prenez le cas de deux femmes pour un homme, il est clair que si les femmes n’ont pas envie de se donner du plaisir, le triangle ne pourra pas fonctionner, n’en déplaise à monsieur.

Le triangle deux hommes avec une femme est lui beaucoup plus envisagé et tout au plaisir de madame, ce n’est d’ailleurs plus un triangle car ici le troisième point (celui de la femme) est venu prendre place entre les deux autres formant ainsi une ligne dont madame est le centre…

Quoi qu’il en soit et quels que soient vos talents en géométrie variable, gardez toujours à l’esprit avant de vous lancer dans de telles expériences, que voir son ou sa partenaire prendre du plaisir avec un ou une autre peut être certes très excitant mais tout aussi bien insupportable et déclencher une jalousie extrêmement douloureuse.

 

L'avis de Brigitte

Faire l’amour à trois consiste à introduire une troisième personne dans les ébats sexuels du couple. Le triolisme est surtout un fantasme masculin parait-il... Pas si sûr !

Les femmes fantasment tout autant de faire l’amour avec une autre femme et en présence de leur partenaire, comme si ce dernier leur permettait d’oser une expérience homosexuelle. Mais les femmes libérées ont aussi le fantasme de se retrouver avec deux hommes, avec bien sûr la possibilité de pratiquer la double pénétration. Une sensation, il faut bien le reconnaître, assez unique. 

Indépendamment de tout ça, le trio permet aussi, de manière détournée, de reformer le trio initial : papa, maman et moi. Dans ce cas, celui ou celle qui désire pratiquer le triolisme aura alors tendance à rester spectateur. Ou en tout cas il ou elle offrira la tierce personne à son ou sa partenaire. Il y a aussi bien sûr le désir de faire l’amour avec quelqu’un d’autre, ou tout simplement d’apporter un peu de fantaisie dans ses ébats sexuels.

Ces différents ressorts du triolisme sont évidemment très éloignés les uns des autres. Voilà pourquoi il est préférable d’être assez clair dans son désir. Car si les deux partenaires n’ont pas les mêmes envies, le trio risque vite de se transformer en fiasco.

En revanche, si le fantasme de l’un correspond, ou du moins est complémentaire au fantasme de l’autre, cela peut être un moment fort en érotisme et laisser des souvenirs tout à fait chauds. 

Le conseil néanmoins qui me semble essentiel, c’est que le couple ait une véritable complicité et que la tierce personne soit en quelque sorte un jouet intime au service de ce couple. Afin que les deux partenaires se sentent complices et que ni l’un ni l’autre ne se sente exclus même si l’un ou l’autre reste voyeur. 

Respectez néanmoins quelques règles :

Évitez de choisir une personne trop proche, amis ou collègues sont à proscrire. Pas d’ex évidemment. Proposez un joker au cas où la situation deviendrait désagréable. Et n’oubliez pas le préservatif !

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 05/11/2015 à 18:35

Réponse de Venom

Il n'y a pas longtemps un collègue de travail m'a proposé de faire l'amour à trois avec sa femme, j'ai accepté mais j'ai bien senti qu'elle le faisait uniquement pour lui faire plaisir.



Je l'ai fais une fois, deux fois, mais après je n'ai plus voulu..



Et il commençait à vouloir être possesssif avec moi, il voulait une disponibilité de tout les instants et ça commençait à me saouler, même quand on rentrait du boulot de nuit il voulait que je repasse chez lui faire un trio..

Alors j'ai commencé par refuser, il était pas content et je l'esquivait, maintenant il semble avoir compris.

Plus jamais je ne m'assurerai si l'occasion se représente de bien connaitre les personnes avant.

Le 03/11/2015 à 15:12

Réponse de MysteriousMans

Faire l’amour à trois, pourquoi pas?

Reste a trouver les bonnes personnes et le feeling et envies qui vont avec.

Pour ma part c'est inenvisageable avec ma femme et une tierce personne H ou F sauf le jour où elle m'en fera ouvertement la demande car je ne suis pas fermé à cette idée qui reste un Fantasme pour moi à l'heure actuelle et en aucun cas pour ma femme.

Par ailleurs, l'idée de le réaliser seul en compagnie de deux amies avec qui j'ai envie de coquiner me semble plus excitant et presque plus réalisable qu'avec ma femme qui est juste hermétiquement fermée à tout fantasme et autre relation sexuelle non conventionnelle (hors Mari/Femme).

Si le fantasme est aisé, le réaliser ne l'est pas autant, cela nécessite: bon feeling, bonne organisation, un bon timing et une discrétion absolue pour un moment savoureux et inoubliable.