60 ans et épanouie !

Publié le 10/10/2016 à 22:12

On a beau dire, le jour de son anniversaire est toujours un jour particulier et c’est un moment où l’on se pose des questions sur son existence, passée et à venir. 

Pour mes soixante ans, ce dernier lundi 12 octobre, j’ai reçu de nombreux messages qui m’ont fait chaud au cœur même si évidemment, c’est toujours plus facile de connaître l’anniversaire d’une personnalité connue que pour nos proches. Impossible donc de deviner ceux qui le savaient et ce qui l’ont appris dans les médias. À part les quelques fidèles de la première heure.

Mais ce lundi, j’ai eu un cours de yoga particulièrement intense qui m’a donné le sentiment d’avoir un corps de 20 ans mais en même temps, dans mon être le plus profond, j’ai senti que mon âme avait 100 ans. Donc, faisons la moyenne, 20 + 100 = 120 et divisé par deux : j’arrive bien à 60 ans.

Comme bon nombre d’entre nous, lorsque j’avais moins de 30 ans, je m’imaginais mourir jeune. De toute façon, toute personne de plus de 50 ans était bien vieille aux yeux insolents de ma jeunesse. Puis, au fil du temps, j’ai appris à m’éloigner de ce concept stupide de vouloir rester jeune. J’ai découvert que chaque âge avait son intérêt à condition de respecter les rythmes de l’existence. Je me suis beaucoup instruite auprès des « vieux » justement qui furent mes maîtres dans différents domaines. 

Je sais maintenant que pour vieillir, du moins avec joie et sérénité, il y a deux éléments indispensables. Tout d’abord être en phase avec les étapes de la vie et pour une femme, elles sont peut-être plus compliquées. Et dépasser l’angoisse de la mort qui bien souvent nous rend malade !

Or c’est sûrement en donnant du sens, en vivant vraiment et en étant relié aux autres que j’ai franchi allègrement toutes ces étapes. Alors quel que soit votre âge goûtez la vie en toute confiance. Enfin pour conclure, je pourrai résumer avec ce slogan :

« Pour bien vieillir, il suffit de bien vivre ! »

Et à l'occasion de mon anniversaire, brigittelahaie.fr soutient l'initiative de l'équipe qui entreprend un livre sur ma filmographie. Vous aussi participez à l'aventure !

Ça se passe ici : http://bit.ly/Lesfilmsdeculte  

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 29/10/2015 à 12:19

Réponse de paulo87

comme moi brigitte nous avons 6 ans le bel age.

amitiès

bise

paulo87
Le 18/10/2015 à 21:30

Réponse de filouzof

Chère Brigitte,



J'ai le mème age que vous, avec 9mois de plus, je suis du 13 janvier de la mème année,et je peux vous dire

que j'ai pas 60 "piges"dans ma tète, tout comme vous d'ailleurs, alors pour compléter votre slogan:

Pour bien vieillir,il faut rester jeune dans sa tète, et le reste suivra... et longue vie à LAHAIE, L'AMOUR ET VOUS.



PHILIPPE.
Le 15/10/2015 à 01:13

Réponse de _Toc_

Ne vous tracassez pas, tous les ans, quand arrive octobre, on se dit :"ah tiens ça va être son anniversaire." Bon, là on cherche un peu, pour se rappeler le 12, parce qu'on n'a pas que ça à faire non-plus hein! Et puis de toutes façons maintenant qu'on n'a plus le Quid, on a Facebook et il y a une alerte! Pocon, Hé hé.



C'est agréable de vous lire nous dire que votre corps a 20 ans, d'ailleurs, c'est tout de même ce corps de vos premiers 20 ans qui se diffuse en 35 mm dans des salles enfumées, puis dans des cabines, puis en VHS, puis en crypté, puis par satellite et aujourd'hui sur internet. C'est un peu comme si ce corps de 20 ans était perpétué par les technologies successives. Dans les époque précédentes, il fallait une peinture retentissante pour figer à jamais les 20 ans, et c'était la toile la vedette, pas le modèle.



Dans les faits, c'est seulement la troisième fois que vous avez 20 ans, alors que tant d'autres n'ont eu de cesse que de s'aigrir pour ne jamais les retrouver, dés leur diplôme de casse-couilles en poche. Là où vous êtes divine, chère Brigitte, c'est de n'avoir pas endossé les costumes ni de nunuche, ni d'intrigante ou de putain qu'il eut été si rassurant de vous faire porter. Vous êtes divine parce qu'on ne peut pas vous prendre en défaut de gentillesse. Même les plus mal baisées (et les plus mauvais coucheurs) ne peuvent se venger de leurs turpitudes en vous accablant : il n'y a pas de méchanceté ou de coup foireux, même quand vous parlez de perversion, ça passe, parce que c'est avec dignité et sans complaisance, avec votre sourire bienveillant, empathique et sincère. Je trouve cela magique, divin. Très bonne vingt et unième année, pleine d'ondes positives, et pas seulement radiophoniques, pour commencer.
Le 14/10/2015 à 21:45

Réponse de rouquinette

" La vie commence à 60ans "......nous a chanté Tino ROSSI

alors pas une seconde à perdre ......vivre pleinement l'instant présent ...ne rien remettre au lendemain .......