Le polyamour

Publié le 10/10/2016 à 22:23

J’ai abordé ce thème la semaine dernière en compagnie d’Arthur VERNON qui aime défendre l’idée que l’homme n’est pas naturellement fidèle. J’avais également invité la réalisatrice d’une fiction, « Lutine » dans laquelle le sujet est traité avec humour. 

Les réactions des auditeurs sur SUD RADIO ont été nombreuses. Ce qui me prouve, une fois de plus, que la question de la fidélité est une question fondamentale. 

Les termes pour évoquer la non fidélité sont nombreux, on les confond d’ailleurs souvent. Pourtant il y a de réelles différences entre le libertinage, l’échangisme, l’adultère ou : le polyamour.

Le polyamour vient d’un terme américain polyamory et cela signifie, non pas aimer plusieurs personnes, mais renoncer à l’exclusivité sexuelle lorsqu’on est en relation avec un partenaire. La différence est fondamentale. D’ailleurs ce qui gêne souvent dans cette expression "polyamour", c’est la notion de pouvoir aimer plusieurs personnes. 

L’amour est toujours un sentiment qui se veut unique. Du moins tant que nous n’avons pas appris à être adulte. Or, peu de gens parviennent à devenir matures. Sans doute parce que rien dans notre société ne nous apprend vraiment à sortir de l’enfance dans de bonnes conditions. Alors nous restons accrochés à nos idéaux infantiles et ce besoin d’être préféré et unique, est sans nul doute le plus prégnant. 

Viennent ensuite toutes les difficultés à relativiser un acte sexuel qui pour bon nombre d’entre nous, reste un pacte sacré. 

Personnellement, je n’ai rien pour, ni contre le polyamour. Je suis maintenant sereine et heureuse dans mon couple mais j’ai suffisamment été infidèle pour comprendre à quel point l’exclusivité corporelle peut être restrictive sur une évolution personnelle. Ainsi, je crois en effet qu’il serait temps de relativiser le sexe et l’amour afin que chacun puisse avancer dans sa vie amoureuse avec moins de souffrance. Mais pour ça, il faut d’abord éduquer et encore éduquer chaque individu. Je m’y emploie tous les jours à l’antenne. Venez me rejoindre. 

Osez évoquer vos désirs, vos inquiétudes, vos frustrations, vos joies…

Je vous rappelle le numéro 0826 300 300

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 04/11/2016 à 13:32

Réponse de

Bonsoir Mme, Mr
Moi je me nomme Grand voyant marabout said ce qui signifie la solution a vos problème dans 7 jour, Je suis grand maître said du retour affectif , héréditaire de mon père très puissant donc pas de soucis à ce faire, voici un peux ce que je fais comme travaille de rituels:

Rituel pour devenir attirant(e)
Rituel pour reprendre avec son ex
Rituel pour en finir avec l'infidélité
Rituel pour stopper la jalousie
Rituel pour éloigner les rivales (ou rivaux)
Rituel contre la jalousie matérielle
Rituel pour stopper la malchance
Rituel pour attirer l'argent
Rituel pour réussir son avenir amoureux
Si vous, voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté je peux le ou la faire revenir dans 7 jours. Il, elle va courir derrière vous comme un chien derrière son maître. Amour durable. chance aux jeux, dés envoûtement, fidélité,
Impuissance sexuelle, maladie inconnue, même cas désespérés. , travail
Efficace et rapide.

100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l'angoisse, il n'y a pas de
Problème sans solution. je suis le seule a par dieu a trouver une solution à tous vos problèmes car si je commence ce travaille je pense bien que votre marie vous reviendra et vous serez unis pour le reste de votre vie si vous le désirez bien
Mme ne vous faite plus de soucis car vous venez de trouvez la solution a ce problème alors n’hésiter pas a me contacter
Pour ses rituels je dispose plusieurs sortes de vaudou et plusieurs maniérés de procéder

Si vous utilisez une de mes Rituel vous trouverez la satisfaction dans 7 jours au plus.

PS/ les résultats sont garantie à 100% avec une durée de 7 jours ni plus ni moin .

NB/ Quelques soit la durée dont votre amour ou l'homme de votre vie vous a quitté il reviendra à coup sûr dans 7 jours ou votre femme . Quelques soit la personne concerné dans moin de 7 jours il ou elle s'inclinera sous votre charme et vous aurez le parfait contrôle sur lui ou elle .

Donc pour le moment je ne veux rien prends d'abord pour le travaille, car c'est après la satisfactions que vous aurez a me donnez ce que votre cœur désire comme récompense.

Voici mes coordonnées.

mail: marabout.said@hotmail.fr

teil: 00229 99743623


MERCI

GRAND MAITRE DU RETOUR AFFECTIF


SATISFACTION A TOUS VOS PROBLEMES DE LA VIE

Le 02/10/2016 à 15:54

Réponse de CheyN

@Polypoil Que vous dirais-je pour conclure ? Bien évidemment je ne peux que faire des projections à partir de mon humble expérience. Perso ce ne sont pas les mêmes motivations qui me font écouter France Culture ou Sud Radio et je pense que chacun fait le choix d'écouter tel ou tel média en fait. Quant aux émissions de Brigitte j'aime à les écouter comme on retrouve une amie, j'aime sa façon de voir le monde et d'exercer son pouvoir, tout comme la manière dont elle sait assumer ses convictions ou ses maladresses pour toujours plus s'améliorer ... Un grand tout en perpétuelle évolution, qui ne la rend que plus vraie et plus intelligente à mes yeux. Peut être est ce aussi un peu cela pour moi "aimer sans conditions" ? Tous les goûts sont dans la nature après tout et fort heureusement ! Le poly amour en est un vaste exemple. Encore merci pour toutes vos précisions et bon dimanche à vous. ^=^
Le 02/10/2016 à 14:20

Réponse de Polypoil

@CheyN



Je crois que quand vous dites que c'est dans le sexe non-exclusif que le bât blesse en termes de relations, vous projetez votre vision ou celle de votre entourage. Dans le mien, et je l'ai su longtemps avant d'avoir découvert le terme de polyamour, la non-exclusivité sexuelle pose beaucoup moins problème que la non-exclusivité sentimentale. D'ailleurs, dans l'émission, il a été mention d'une stat qui disait que 10% des français-es seraient de près ou de loin libertin-es - et donc non-exclusif-ves sexuellement. Si elle est vraie, dans une société très majoritairement exclusive, je trouve ça énorme, et ça veut dire pour moi qu'à priori les stigmas sur le libertinage sont mal placés.



La non-exclusivité sentimentale par contre semble poser beaucoup problème chez mes ami-es libertin-es. Apparemment, coucher avec d'autres personnes ne pose aucun problème, mais boire un thé en se tenant les mains est une tromperie. Et je pense que ça pourrait déranger beaucoup de monoamoureux bien plus qu'une coucherie perdue, après laquelle la plupart des couples que je connais se sont remis ensemble un peu blessés mais toujours amoureux.



En fait, la raison pour laquelle j'ai été déçu personnellement (et Polyveggy expliquera de sa part ce qu'iel en pense), c'est que le titre de l'émission était déceptif. Le mot-marketing était "polyamour" mais le contenu concernait des formes de libertinage. Et quoique je n'ai rien contre le libertinage, ce terme désigne une réalité très différente. De plus, il arrive souvent en tant que poly qu'on soit confondu-es avec des personnes qui ne recherchent que du sexe. C'est donc d'autant plus vexant qu'une emission qui prétend parler de polyamour ne fasse pas l'effort de le présenter correctement.



Vous parlez du fait que les émissions parlant du polyamour sont rares et que cela excuserait en quelque sorte les imprécisions. Mais ce n'est pas tant une imprécision qu'un hors-sujet. L'émission de juillet de France Culture sur ce thème - qui a peut-être en partie motivé Brigitte à présenter la sienne - contient aussi des imprécisions, mais reste globalement sur le thème. Là par contre j'ai eu l'impression qu'il aurait fallu changer le nom de l'émission en "Libertinages" pour qu'il corresponde au contenu, mais on ne change pas le titre après l'émission, on oriente l'émission d'après le titre. Et les éléments étaient là pour permettre une discussion sur le polyamour, mais ils n'ont simplement pas été employés.



Enfin, et je parle pour moi, j'aurais préféré qu'il n'y ait pas d'émission s'il faut que les personnes concernées viennent corriger à ce point ce qui a été dit avec vingt fois moins de visibilité. Surtout quand il aurait suffit de quinze minutes à un-e stagiaire pour taper "polyamour" sur google, reprendre la définition présente sur wikipédia, et se trouver dans les clous du sujet. Parce que j'ai bien peur que quand une figure d'autorité prétend expliquer un concept, les personnes qui l'écoutent ne vont pas nécessairement chercher à remettre en question ses définitions, et ici ça va porter préjudice à tou-tes les polyamoureux-ses qui seront confronté-es à ces dernières. Donc s'il y a effectivement le risque de l'erreur, il y a aussi la responsabilité des informations transmises.



Le 02/10/2016 à 11:40

Réponse de CheyN

Merci @Polypoil et Polyveggy pour ces précisions très complètes sur votre façon de vivre le polyamour !



Vous semblez tous 2 agacés que l'on "réduise" votre philosophie au sexe non exclusif ou je me trompe ?



Vous conviendrez cependant que c'est souvent là que le bas blesse en terme de relation à l'autre non ?

Cela paraît donc assez logique de l'aborder dans une émission sur la sexualité. Les nombreux témoignages des auditeurs prouvent bien que cette exclusivité sexuelle est bien à l'origine de moult souffrances et dépendances, non ?

Que cet angle de vue ne vous intéresse, ni ne vous concerne pas explique aussi sans doute votre déception de ne pas voir vos convictions plus fidèlement soulignées dans une émission -déjà si rare- sur ce thème ?



En tout cas pour ma part vos messages rééquilibrent quelque peu ces carences et il me semble que tout cela est possible encore et toujours grâce aux courageuses initiatives de Brigitte.



Car n'oublions pas que "Avoir du talent c'est courir le risque de la médiocrité". ^=^
Le 02/10/2016 à 09:09

Réponse de Polyveggy

Un bon article sur le polyamour: https://fr.wikipedia.org/wiki/Polyamour

La "définition" reliant nécessairement polyamour avec pratique sexuelle est erronée. On peut être asexuelle et poly. Définir uniquement le polyamour comme un renoncement à l'exclusivité sexuelle, c'est tomber à coté du concept. A la limite, "aimer plusieurs personnes" était plus proche ! Dommage.

Un autre source crédible (Polyamour.info) le définit comme tel: Nom commun, masculin. Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément.



Je suis en désaccord avec "L’amour est toujours un sentiment qui se veut unique. Du moins tant que nous n’avons pas appris à être adulte. Or, peu de gens parviennent à devenir matures.". Ces phrases sont au mieux des généralités abusives, au pire des avis stigmatisant les personnes en désaccord, tout en se positionnant comme source de vérité.



C'est une chose de vouloir "éduquer"... encore faut-il maitriser assez un sujet pour pouvoir en parler à des personnes qui vous croiront. Il pourrait être sage de nuancer par des "à mon avis" ou "tel que je le vois" et ne pas généraliser, afin de limiter l'impact négatif que vous pouvez avoir en vous trompant (et c'est facile de se tromper quand on aborde autant de sujets).



Bonne continuation

un poly pas très typique parmi plein d'autres pas très typiques
Le 01/10/2016 à 18:52

Réponse de Polypoil

@CheyN Je ne me prétends pas "expert" en polyamour comme a été décrit Arthur Vernon mais ce qui a été décrit dans l'émission, et pas uniquement par les témoignages qui venaient de personnes qui ne connaissaient visiblement pas le terme avant l'émission mais aussi par Brigitte Lahaie qui a donné des informations erronée sur le polyamour (comme sur ce billet de blog où elle le définit comme une renonciation à l'exclusivité sexuelle quand on est en relation avec un partenaire) et par Arthur Vernon qui lui aussi s'était concentré sur la non-exclusivité sexuelle.



Quoiqu'on passe son temps dans les cafés poly à répéter qu'il y a autant de polyamours différents que de polyamoureux, il y a des éléments de base qui semblent être communs à tous ceux qui se définissent polyamoureux. Et c'est pour ça qu'on peut dire en général qu'il s'agit d'un mode relationnel où les partenaires entrent en relation affective non-exclusive consensuelle - ce qui suppose évidemment la connaissance du mode relationnel: on ne peut pas être donner son accord si on n'est pas au courant que la relation dans laquelle on rentre est non-exclusive. Ce qui veut dire aussi que le polyamour n'a rien à voir avec l'infidélité d'ailleurs.



La question de la sexualité, des sentiments amoureux ou tendres pour d'autres personnes dépend ensuite de chaque groupe. Il existe aussi bien des poly-e-s qui vivent en exclusivité sexuelle mais qui trouvent leur bonheur dans la possibilité d'explorer des relations sentimentalement très poussées avec plusieurs partenaires, des poly-e-s assexuel-les qui n'ont aucun intérêt particulier pour le sexe, ou des poly-e-s aromantiques qui n'ont aucun intérêt pour l'amour... en d'autres termes, une fois ces principes de base passés, les relations polyamoureuses sont très variées! Et c'est peut-être difficile à expliquer dans une émission relativement courte, mais Isabelle a donné une très bonne définition en une phrase lors de sa première intervention pendant l'émission; c'est dommage que cette définition n'ait servi de base à la discussion.



La question de minorité/majorité de personne qui veulent du polyamour ne m'intéresse pas personnellement. Je ne crois pas que tout le monde soit exclusif ou non-exclusif, sexuellement ou affectivement. Tout ce que je peux dire, c'est que d'après mon expérience personnelle, il y a beaucoup de monde qui est prêt à tenter ça, beaucoup qui ne le fais pas par peur du jugement des autres, beaucoup qui l'évite par peur de souffrir (ce qui se comprend mais le monoamour ne protège pas de la souffrance amoureuse), et seules quelques rares personnes m'ont avoué ne jamais avoir eu de sentiments pour plusieurs personnes à la fois et ne jamais avoir eu envie de vivre ces sentiments conjointement et dans l'accord des partenaires. Après, je n'ai aucune stat, et mon entourage est sans doute plus libéré que beaucoup d'autres...
Le 01/10/2016 à 16:11

Réponse de CheyN

@Polypoil Je crois comprendre votre déception devant les témoignages de l'émission sur le polyamour dont vous semblez en effet maîtriser toute la subtilité. Je me dis que cela ne fait que confirmer le fait que seule une minorité semble prête à orienter leur relation d'amour dans un état d'esprit d'amour inconditionnel. Tout le défi pour faire comprendre le polyamour consisterait il donc à ne pas glisser vers la simple iberté sexuelle ...?



Je serais très heureuse d'avoir votre propre définition du polyamour d'ailleurs ?
Le 01/10/2016 à 01:47

Réponse de Polypoil

Sinon, vous auriez pu décrire ce qu'était le polyamour dans votre émission "polyamour", et donc discuter avec des polyamoureux-ses, et du coup laisser un peu la parole à Isabelle Broué qui était aussi avec vous ce jour-là et qui s'y connaît sur le sujet.



Parce que très sincèrement, en tant que polyamoureux, ce n'est quasiment que pendant ses interventions que j'ai reconnu ce que je vis, ou ce que vivent tous les polys que je connais et fréquente. Tout le reste parlait de liberté sexuelle, ce qui représente autant le poly que les sex-friends exclusifs représentent le mariage. Autrement dit: à peine!
Le 30/09/2016 à 14:47

Réponse de CheyN

@sympathie64 Vous devez être sûrement en grande souffrance : vous avez raison d'en parler ! Il me semble que vous auriez tout intérêt à appeler Brigitte sur Sud Radio (au 0826 300 300. du lundi au vendredi de 14h à 16h) pour bénéficier de ses conseils avisés en la matière... ou alors faire un tour sur le forum pour partager votre expérience avec d'autres ? Voici les sujets qui m'ont semblé correspondre à votre soucis en regardant rapidement :

L'infidélité : http://www.brigittelahaie.fr/forum/categorie/infidelite-0.htm

La jalousie : http://www.brigittelahaie.fr/forum/categorie/jalousie-0.htm

Libertinage : http://www.brigittelahaie.fr/forum/categorie/libertinage-0.htm

Le 30/09/2016 à 13:18

Réponse de Sympathie64

J ai connu mon compagnon cela fait déjà 10 ans et depuis 2 ans je me suis aperçu qu il etait libertin .

Je me suis mise à découvrir le libertinage avec lui mais j ai découvert qu il libertinais seul de son côté sans me dire .

Je suis jalouse et dites moi ce que je dois faire car je ne veux pas souffrir

Mon pseudo est sympathie 64

Pouvez vous meepondre .merci
Le 29/09/2016 à 18:24

Réponse de CheyN

"se donner le droit de faire ce qu'on veut avec qui ont veut quand on veut" et "renoncer à l'exclusivité sexuelle pour accéder à la maturité affective" la différence est de taille en effet !



A mon sens tout ce qui relève du libertinage, de l'adultère ou de l'échangisme consiste à se mettre des conditions pour vivre des expériences amoureuses données et bien cadrées (sentimentales et sexuelles) là où le polyamour oeuvre à justement se libérer de toutes conditions et de tout attachement affectif infantile pour se rapprocher le mieux possible de l'amour inconditionnel.