Est-il possible de provoquer l'amour ou le désir d

Publié le 10/10/2016 à 22:21

Chaque semaine, nous vous proposons un dossier commenté par certains de nos experts... Et Brigitte, bien entendu ! 

Nous avons tous expérimenté les déceptions amoureuses. Cette personne que l'on pensait faite pour nous mais qui ne voyez pas les choses sous le même angle. Ce partenaire que l'on a désiré mais pour qui nous étions invisible... 

Alors que faire ? Faut-il se battre ? Faut-il s'avouer vaincu dès la première bataille perdue ? Peut-on enfin forcer l'amour et l'attirance ? 

Dr François PARPAIX

Médecin sexologue et thérapeute de couple

En tant qu’humains, nous avons tous besoin d’affection et indirectement de reconnaissance au même titre que nous devrions tous avoir envie d’aimer et de donner… Sauf que dans l’amour sentimental, deux paramètres supplémentaires s’invitent : l’attirance - qu’elle soit physique, sexuelle, sentimentale, affective ou autour de valeurs - et notre capacité à plaire. 

Qui n’a, hélas, un jour aimé sans retour ? La personne n’étant pas intéressée ou indisponible, voire indifférente. La frustration est alors aussi grande que la désillusion est amère. Comment faire pour s’attirer ses suffrages quand on a épuisé tous ses plans de drague et à partir de quand ne plus insister lourdement ?

Chacun est libre de dire « non ». Assurez-vous juste que vous avez développé une bonne stratégie de séduction : connaître ses habitudes, ses goûts et ses aversions, la faire rire, la surprendre, que vous vous êtes explicitement mis en valeur et avez été sensuel dans vos intentions et avez choisi le bon moment pour vous déclarer ! Bref que vous n’avez pas été votre principal ennemi. L’art de la séduction n’est-il pas de donner l’envie à l’autre de venir à vous et non pas de la faire fuir en l’envahissant ?

En cas d’insuccès – et non d’échec - dites-vous que vous aurez tout tenté. Il est temps de passer à autre chose. Vous êtes quelqu’un de bien, soyez-en convaincu. Ça n‘était peut-être pas « la » bonne personne ! Ne vous rabaissez pas à des compromis pour aboutir à vos fins, c’est indigne de vous et ça ne vous grandira pas à ses yeux. Il y a forcément quelqu’un d’autre qui vous regarde avec désir et que vous ne voyez pas, dommage. 

On ne force pas l’amour, passé un certain niveau de résistance. Et si vous vous entêtez à vouloir cet amour qu’il ou elle vous refuse, alors faites-vous aider. Le piège c’est vous-même ; vous êtes tombé dans l’amour dépendance et ça n’est pas du bon amour. 

Mais vous avez raison, avant de lâcher, osez et accrochez-vous. Vous n’avez rien à perdre, tout à gagner même si personne ne vaut qu’on sacrifie sa vie en cas de refus ! D’autres personnes n’attendent qu’un geste de votre part pour vous aimer. Rouvrez les yeux, vos oreilles et votre cœur.

 

L'avis de Brigitte

Le coup de foudre réciproque a si souvent été utilisé dans les romans ou les films car il correspond à un désir universel : être aimé et désiré en retour. C’est d’ailleurs sur ce concept que repose le mythe de Platon. Au départ, nous ne formions qu’un mais nous avons été séparés et nous devons nous réunir à nouveau. 

Si je crois en effet que la relation à deux est un bon moyen de se sentir éternel et de pallier nos angoisses existentielles, ce n’est pas pour autant qu’il est si simple de trouver sa moitié. Moitié, terme une fois de plus qui montre bien toute la symbolique de ce sujet.

Mais laissons de côté le coup de foudre réciproque et voyons si on peut parvenir à se faire aimer. Je crois qu’il est tout à fait possible d’aimer quelqu’un au fil du temps. Généralement, dans le début d’une histoire, l’un des partenaires est souvent plus amoureux que l’autre. S’il sait se montrer aimable, sans mettre trop de pression et si son caractère est compatible avec la personne en question, l’amour peut tout doucement s’installer entre eux. D’ailleurs ces histoires qui démarrent tout doucement sont souvent très solides car elles ont pris le temps de se construire sur des fondations profondes. 

En revanche, je serais beaucoup plus sceptique sur la question du désir. L’attraction sexuelle qui nous porte vers quelqu’un répond à d’autres critères bien plus subtils. Le désir survient de manière assez inattendue et même assez inexplicable. Il y a bien sûr le désir de la nouveauté, au début d’une relation. Le désir nourrit par une pulsion sexuelle que bon nombre appelle besoin. Le désir par mimétisme : on a envie de ce qui est envié par d’autres. Le désir de faire plaisir. 

Mais comment encourager son partenaire à nous désirer ? Je crois qu’il vaut mieux se faire aimer à tel point que l’on devienne indispensable et alors seulement notre partenaire, surtout s'il a l’impression que d’autres nous désirent, pourra nous désirer toujours.

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter